lundi 2 avril 2018

Disparition de Léa, 20 ans, à Nantes : l'incertitude

hebergement d'image
Léa Petitgas a disparu le 13 décembre à Nantes. Depuis, aucune trace d'elle. La jeune fille, âgée de 20 ans, s'est volatilisée un mercredi soir, après avoir dîné avec un copain, à son domicile, rue de la Motte-Picquet. Son portable avait cessé d’émettre le jeudi 14 décembre. Aucun mouvement bancaire n’a été enregistré depuis. Sa disparition avait été signalée le dimanche suivant par une amie.
France 2 a consacré un reportage à cette affaire qui sera diffusé la semaine prochaine.
Qu'est-il arrivé à la Nantaise entre le mercredi soir et le jeudi matin ? Départ volontaire ? Suicide ? Homicide ?

Deux appels à témoins

Ce jour-là, elle ne s’est pas présentée pas à son travail, dans une maison de quartier, où elle suivait un service civique depuis septembre. Les policiers ont passé son appartement au peigne fin, où elle a laissé de nombreuses affaires comme sa brosse à dents ou sa tablette graphique. Ils ont effectué de nombreux prélèvements au troisième étage du petit immeuble où elle habitait depuis septembre.
Un premier appel à témoins avait été lancé le 20 décembre, puis un deuxième le 27 février. Une information judiciaire a également été ouverte pour enlèvement et séquestration.
La jeune femme mesure 1,47 m. De type européen et de corpulence fine, elle a les cheveux bruns, raides et longs, les yeux verts et le teint pâle. Elle possède un signe distinctif, une cicatrice sur le bras droit.
Selon les services de police, elle pourrait porter "un pantalon bleu, une veste kaki et une écharpe foncée". Elle lierait facilement le dialogue et serait "capable de faire confiance à des inconnus".

Disparition de Léa, 20 ans, à Nantes : l'incertitude https://www.dna.fr/actualite/2018/04/02/disparition-de-lea-20-ans-a-nantes-l-incertitude

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire