jeudi 16 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 19h00

hebergement d'image

18:29 - Une rumeur sur le repas de la veille de la disparition d'Alexia

France 3 Bourgogne Franche-Comté rapporte une rumeur selon laquelle le dernier repas pris la veille de la disparition d'Alexia Daval aurait mal tourné. Ce repas a eu lieu le vendredi 27 octobre dernier chez les parents de la jeune femme, en présence de son mari, de sa soeur et son fils ainsi que des parents. L'avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, réfute cette rumeur; "J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, de bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, je n’ai pas connaissance de difficultés de couple, ce n'est pas vrai", a-t-il déclaré au micro de France 3.

18:15 - Le mari d'Alexia est toujours dans l'inconnu

Alors qu'il doit gérer la pression de rumeurs malveillantes fleurissant sur les réseaux sociaux à son encontre, le mari d'Alexia, Jonathann Daval, n'a pas plus de détails sur la mort de sa compagne que ce qui paraît dans la presse. Une situation jugée anormale par son avocat. "Je pense qu'une communication très claire sur les causes du décès d'Alexia serait de nature à mettre un frein à ces rumeurs qui deviennent toxiques et désagréables', juge Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, selon des propos relayés par BFM TV. Son deuxième avocat abonde dans ce sens : "Ce qui est pesant c’est de rester dans l’incertitude des circonstances exactes du décès de sa campagne et également dans l’incertitude quant à l’identité du coupable. A ce stade, les seules informations dont il dispose, ce sont celles qui ont été communiquées de manière publiques", déclare de son côté, Jérôme Pichoff toujours auprès de la chaîne d'information.

18:04 - Affaire Alexia : un témoignage crucial fragilisé

C'est un témoin crucial dont on doute désormais des propos. Selon les informations de l'Est Républicain, un témoignage "intéressant", selon les mots du procureur de Vesoul, est désormais considéré comme insuffisamment fondé. L’avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, explique que celui-ci, recueilli auprès d'une femme, manque de précisions. "Elle a vu une jeune femme blonde courir, mais en réalité, de ce que je sais, elle est incapable de certifier si c’était bien Alexia", explique-t-il, ajoutant : "Ce n’est pas du tout inhabituel dans une affaire criminelle qu’on réfléchisse à ce qu’on croit avoir vu, et qu’on révise ensuite son jugement".
Actualité                                http://www.linternaute.com/actualite/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire