jeudi 9 novembre 2017

L'avocat de la famille évoque un "local" pour le ou les assassins

Les déclarations de Me Florand ces dernières heures laissent penser à un épilogue proche dans l'affaire du meurtre d'Alexia Daval. L'avocat des parents et de la sœur de la joggeuse retrouvée morte la semaine dernière, le corps calciné dit ne pas croire à un meurtre compliqué.
Jean-Marc Florand s'est exprimé sur Franceinfo ce mercredi. Pour lui, il ne s'agit pas d'une affaire énigmatique et le meurtre implique forcément quelqu'un de "local". Lundi, il avait déjà affirmé avoir "le sentiment que le dénouement est proche".
"Le corps d'Alexia a été retrouvé dans un endroit relativement improbable, connu de très peu de personnes, ce qui voudrait dire qu'il y a au moins un 'local', dans le ou les assassins qui ont commis ce crime abominable."
Me Florand, avocat des parents et de la sœur d'Alexia Daval
Ce mercredi soir, l'avocat a également répondu à une interview sur RTL. Avouant ne pas avoir encore eu accès au dossier, il affirme quand même que "par expérience, je pense qu'il ne s'agit pas d'une histoire bien compliquée et d'un crime mystérieux."
"Les parents d'Alexia sont très lucides et très conscients. Ils n'excluent pas que l'assassin de leur fille soit quelqu'un qu'ils connaissent. Un ami, un voisin, quelqu'un de l'entourage... Ils redoutent cette hypothèse mais elle fait partie de leur quotidien."
Jean-Marc Florand explique également l'intérêt pour les parties civiles d'être représentées par plusieurs avocats : "La douleur d'une mère d'un père, n'est pas la même que la douleur d'un mari." Jonathann Daval a, en effet, pour avocat Randall Schwerdorffer.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire