lundi 6 novembre 2017

Alexia Daval a subi des violences physiques et est «probablement» morte d'asphyxie

Alexia Daval, la jeune femme retrouvée morte il y a une semaine près de Gray, en Haute-Saône, a subi des violences physiques et est «probablement» morte d'«asphyxie», sans que les causes de son décès soient établies avec certitude, vient d'annoncer la procureure de Besançon.
» LIRE AUSSI - Impressionnante marche en hommage à Alexia Daval, la joggeuse assassinée
«Le décès est probablement lié à une asphyxie, sans que l'on connaisse encore le mécanisme (...) et il n'est pas possible hélas d'affirmer qu'elle n'a pas été violée», a précisé la magistrate Edwige Roux-Morizot au cours d'une conférence de presse à Besançon.

Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire