lundi 27 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : de nombreux indices retrouvés sur la scène de crime

"Il est évident qu'avec les nombreux indices retrouvés sur place, on va obtenir des preuves scientifiques importantes, comme des traces d'ADN ou des empreintes", a déclaré Me Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, après avoir consulté les photographies de la scène de crime dans le dossier.

"Ces indices ont sans doute déjà été exploités et vont livrer des indications en terme d'identification d'un ou de plusieurs suspects", a ajouté le conseil.


Un mois après la mort d'Alexia, aucun suspect n'a été interpellé

Alexia Daval, 29 ans, avait quitté son domicile le samedi 28 octobre vers 09h30 pour aller courir, selon son mari. À 12H25, ne la voyant pas rentrer, celui-ci avait prévenu les gendarmes.

Le corps calciné de la jeune femme a été trouvé deux jours plus tard, dissimulé sous des branchages, dans le bois de Velet-Esmoulin près de Gray, à plusieurs kilomètres du parcours habituellement emprunté par la jeune femme pour son jogging.
Me Schwerdorffer a également eu accès au rapport d'autopsie du corps de la victime.

Selon l'avocat, le rapport d'autopsie a été concluant

"Le rapport tel que je l'ai vu est concluant, il m'a permis d'apporter des réponses précises à mon client sur les causes relativement précises du décès de son épouse", a-t-il indiqué, sans vouloir dévoiler ces éléments, du fait du secret de l'instruction.

Début novembre, la procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, avait expliqué lors d'une conférence de presse qu'Alexia Daval avait été victime de "violences physiques" et que son décès était "probablement lié à une asphyxie".

Une source proche du dossier avait indiqué à l'AFP que la jeune femme avait été étranglée. Des analyses complémentaires ont été diligentées pour déterminer si elle a été violée ou non.

Grayhttps://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/haute-saone/gray


dimanche 26 novembre 2017

Maëlys, trois mois d'enquête et un bilan rapide

Deux joggeuses tuées le même mois, une troublante coïncidence

hebergement d'image
Ginette Alvarez et Alexia Daval: deux joggeuses sont mortes à trois semaines d’intervalle.
Pour ces deux jeunes femmes, tout a commencé par une disparition inquiétante. Un avis de recherche partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Alexia Daval aimait courir le long de la Saône, son parcours fétiche. Cette jeune banquière de 29 ans, aurait selon son mari, décidé de partir se défouler une petite heure dans la matinée du 28 octobre. Ne voyant pas son épouse revenir, Jonathann prévient la gendarmerie trois heures plus tard. Son corps calciné sera retrouvé le 30 octobre. Marche blanche, footing géant dans les rues de Paris… « L’affaire de la joggeuse » suscite une vague d’émotion à Gray et dans le reste de la France. 
Lire aussi : Meurtre d'Alexia Daval: la traque du prédateur
Une dizaine de jours auparavant, à près de 400 km de là, une autre femme disparaissait lors d’une balade en forêt. Le corps de Ginette Alvarez, 57 ans, a été retrouvé sans vie jeudi 19 octobre sur le sentier reliant Beauvois à Caudry, dans le département du Nord. D’une nature discrète, Ginette avait l’habitude d’arpenter plusieurs fois par semaine ce chemin passant. Retrouvée en tenue de sport, les gendarmes pensent d’abord à un malaise, avant de découvrir une plaie sur le haut du corps. L’autopsie confirmera sa mort par objet tranchant. Une information judiciaire en matière criminelle a été ouverte au parquet de Douai mais le mystère reste complet. A ce stade, rien ne permet de relier les deux affaires entre elles, si ce n'est une troublante statistique. Avant elles, «seulement» sept joggeuses avaient été tuées en France en dix ans.
Lire aussi : Alexia Daval, la psychose s'installe

Pour se rassurer, les joggeuses s'organisent 

Le groupe Facebook « Les joggeuses de France », compte 1 319 membres depuis sa création le 1ernovembre(...)
http://www.parismatch.com/

vendredi 24 novembre 2017

La famille d'Alexia Daval épaulée par celle d'Aurélia Varlet, tuée en 2013 : "Elle est là, elle restera toujours"

hebergement d'image

SOUTIEN DE POIDS - Les parents de la joggeuse de 29 ans assassinée en Haute-Saône, fin octobre, ont rencontré un père et son fils du Haut-Doubs, endeuillés eux aussi par un drame survenu quatre ans plus tôt. L’avocat des deux parties a confié qu’il était à l’initiative de cet échange car les deux affaires se font écho.

Si les deux affaires ne se ressemblent pas, elles ont commun la disparition d'une jeune femme dans des conditions d’une extrême violence. C'est ce qui a poussé Me Randall Schwerdorffer, à suggérer une rencontre entre la famille d'Alexia Daval, assassinée en Haute-Saône, fin octobre et la famille d'Aurélia Varlet, assassinée dans le Haut-Doubs en 2013. "Je ne voyais que Patrick Varlet pour parler à la famille d’Alexia, à ses parents et son mari", a confié ce dernier à l'Est Républicain, qui a relaté les circonstances de l'échange entre les deux parties. 


"Nous avons tout de suite accepté", a poursuivi le père de la jeune femme, encore très affecté par la disparition de sa fille alors âgée de 32 ans. Il y a quatre ans, cette dernière a été abattue de plusieurs coups de fusil par son ex-compagnon qui s'était ensuite donné la mort. A l'inverse, le meutrier d'Alexia Daval, 29 ans, dont le corps a été retrouvé carbonisé trois jours après sa disparition lors d'un jogging, n'a toujours pas été identifié.


"La famille d’Alexia connaissait notre histoire. Ils nous ont dit que nous étions sans doute les plus à même de les comprendre. Nous avons rencontré des gens très forts, très dignes ", a ajouté Patrick Varlet. Et ce dernier de répéter ses mots à l'attention des parents de la joggeuse disparue : "C’est dur, mais Alexia est une étoile qui est présente, comme Aurélia (...) elle est là, elle restera toujours. Il faut se battre pour elle, continuer à rester debout, penser à vous, continuer à sourire, même si c’est difficile."
Un soutien moral de poids pour la famille Daval qui souffre du silence, déplorant d'être tenue à l'écart du dossier. Près d'un mois après la découverte du corps d’Alexia Daval, retrouvée dans un bois des environs de Gray en Haute-Saône, les investigations se poursuivent pour tenter de retrouver le ou les auteurs. Le 16 novembre dernier, l’avocat de l’époux de la jeune femme a souhaité mettre un terme aux rumeurs qui visaient son client portant sur son implication dans l'affaire, en indiquant qu'il se constituait partie civile. 




mercredi 22 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 18h00

17:53 - Le point sur l'affaire Alexia Daval

FIN DU DIRECT - Alors que l'enquête semble à l'arrêt et les enquêteurs particulièrement silencieux, ces derniers temps ont été marqué par la présence dans la presse, à de multiples reprises, des avocats de la famille d'Alexia Daval. Leurs déclarations, assez uniformes, sont globalement à charge contre les enquêteurs. Selon eux, mari, parents et soeur devraient en savoir plus sur l'évolution de l'enquête, trois semaines après la disparition de la jeune femme. Cette semaine a aussi vu fleurir pas mal de rumeurs. L'avocat du mari d'Alexia, Randall Schwerdorffer, a évoqué celle selon laquelle son client serait impliqué dans la mort d'Alexia. Ou encore celle évoquant un dîner qui se serait mal passé la veille de la disparition d'Alexia. Rumeurs qu'il réfute fermement et qui seraient affaiblies si les autorités en disaient davantage, selon lui. La presse s'accorde à dire que les enquêteurs planchent sur les derniers instants de vie d'Alexia. A-t-elle été enlevée puis séquestrée ? A quel moment a-t-elle été assassinée, entre sa disparition et le moment où les gendarmes ont retrouvé son corps ? A-t-elle subi des sévices sexuels ? Toutes ces questions sont encore sans réponse, tout cela sans que le moindre suspect n'ait été évoqué. La seule information officielle donnée par la procureure de Besançon, en charge de l'enquête, est qu'Alexia a été victime de violences physiques et qu'elle est probablement morte par asphyxie.


mardi 21 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 15h00

4:22 - Les mots réconfortants du père d'Aurélia aux proches d'Alexia Daval

"C’est dur, mais Alexia est une étoile qui est présente, comme Aurélia. Elle est là, elle restera toujours. Il faut se battre pour elle, continuer à rester debout, penser à vous, continuer à sourire, même si c’est difficile", a déclaré Patrick Varlet aux parents d'Alexia Daval, comme le rapporte L'Est républicains ce lundi 20 novembre. Le quotidien régional se fait en effet l'écho de la visite qu'ont rendue le père et le frère d'Aurélia Varlet, morte dans de tragiques circonstances en 2013, aux proches de la joggeuse dimanche 19 novembre.

13:41 - "J'ai été frappé par leur calme", confie Patrick Varlet, père d'Aurélia

Le père et le frère d'Aurélia Varlet, morte en 2013 dans des circonstances tragiques, ont rencontré les proches d'Alexia Daval dimanche 19 novembre. "La famille était assez nombreuse autour de nous. On sent bien qu’ils sont très liés et solidaires. Ils attendent tous de savoir ce qui s’est passé, de connaître la vérité", rapporte Patrick Varlet, le père d'Aurélia, au quotidien régional L'Est républicain. "J’ai été frappé par leur calme, constate-t-il également. Encore une fois, il n’y a pas de colère dans ce qu’ils disent. Ils sont évidemment très tristes. Ils veulent juste savoir."


lundi 20 novembre 2017

Alexia Daval: Jonathan, son mari, dément s'être disputé avec elle avant sa disparition

hebergement d'image

Lundi 20 Novembre 2017 -

Jonathan Daval, mari d'Alexia, la jeune femme assassinée fin octobre près de Gray en Haute-Saône, a déposé ce jeudi sa demande pour se constituer partie civile. Une façon de faire taire les rumeurs qui pèsent sur lui
Conséquence de l'enquête qui piétine dans l'affaire du meurtre d'Alexia Daval, son mari, Jonathan, fait l'objet de toutes les rumeurs. Après s'être constitué partie civile, une démarche qui lui permet d'accéder au dossier d'enquête sur la mort de sa femme, ce dernier a fait savoir par le biais de son avocat qu'il comptait faire taire les théories le concernant sur l'affaire.
Et notamment celle qui voudrait que le couple se soit disputé la vieille de la disparition d'Alexia Daval. "J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, dans la bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, de difficultés de couple, ce n’est pas vrai", a déclaré Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathan Daval, à LCI.
Une théorie "ridicule" d'après l'avocat du mari. "Je pense qu'une communication très claire sur les causes du décès d'Alexia serait de nature à mettre un frein à ces rumeurs qui deviennent toxiques et désagréables", a ajouté le conseil du mari. Randall Schwerdorffer a précisé que son client est "atterré, consterné" par les bruits qui circulent autour de lui. 
D'où la démarche du mari de se constituer partie civile. L'heure exacte de la mort de son épouse, qui n'a toujours pas été révélée par les enquêteurs, pourra aussi le disculper totalement.
> Voir aussi: Affaire Alexia Daval: son mari Jonathan se constitue partie civile
Alexia Daval était partie faire son jogging le samedi 28 ocotbre à 9h30. Son mari avait signalé sa disparition en appelant la gendarmerie à 12h30. Le corps de la jeune femme avait ensuite été retrouvé le lundi 30. Les chiens avaient perdu sa trace en bord de Saône, ce qui peut laisser penser qu'elle est montée dans un véhicule et a été séquestrée jusqu'à ce qu'on retrouve son cadavre

Communauté FranceSoirhttps://disqus.com/home/forums/france-soir/

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 12h30

12:02 - Le mari d'Alexia "très touché" par des rumeurs d'interpellations

Dans le cadre d'une interview donnée à France 3, l'avocat de Jonathann Daval, le mari d'Alexia, est revenu sur des rumeurs faisant état d'une possible interpellation de son client. "Je peux vous assurer qu'il n'en est strictement rien, j'ai parlé avec la famille, cette rumeur est ridicule. [...] Il est complètement atterré, consterné. Il adorait son épouse. C'était un jeune couple très proche qui n'avait pas de difficultés particulières. Il ne comprend pas", a déclaré Randall Schwerdorffer.

11:44 - Affaire Daval : un "dénouement rapide" ? Toujours aucun suspect pour le moment

Depuis la disparition et la découverte du corps d'Alexia Daval, ses parents ont souvent pris la parole. Ils espéraient savoir rapidement pourquoi leur fille avait été tuée et surtout connaître l'auteur de ce crime. À travers leur avocat, Maitre Jean-Marc Florand, ils ont imaginé que le dénouement serait très rapide. En effet, le 6 octobre dernier, ce dernier annonçait : "Je n’ai pas de boule de cristal et je le regrette, mais je pense, je dis ça par expérience ou comparaison avec d’autres dossiers, qu’on va arriver à des résultats rapides". Seulement voilà, depuis ce jour, aucun suspect n'a été interpellé et surtout l'enquête semble piétiner. Une nouvelle souffrance pour les parents d'Alexia et son mari, Jonathan, qui ont besoin de connaître la vérité pour continuer à avancer. 

11:33 - Un spectacle en soutien aux parents d'Alexia Daval

La troupe Musical Story a décidé à la fois de rendre hommage à Alexia Daval et de venir en aide à ses parents, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot. Habituée à programmer des concerts au profit de la lutte contre le cancer, la troupe musicale a décidé d'organiser un spectacle en plus, à Gray, pour récolter des fonds, comme le rapporte L'Est Républicain. L'argent récolté sera reversé intégralement à M. et Mme Fouillot, dont la fermeture du bar-PMU a engendré des pertes non négligeables. En effet, depuis la disparition de leur fille et la réouverture il y a trois jours, plus de deux semaines se sont écoulées sans que leur commerce ne soit actif. Le spectacle se tiendra le dimanche 26 novembre en début d’après-midi, annonce le quotidien régional.

11:03 - L'avocat des parents d'Alexia ne connait pas Cédric Daval

Cédric Daval, membre de la famille d'Alexia Daval, courait dans la même zone que la joggeuse le jour de sa disparition, le 28 octobre dernier. Selon nos informations, il a lui-même fait part de sa présence en publiant sur son compte Facebook, ce jour-là, la capture d'écran d'une application de running. Cette capture a été réalisée sur son téléphone portable à 10h41. Sur l'image, on peut voir que son parcours passait à proximité de Velet, entre 9h30 et 10h. Dans une interview donnée à France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Me Jean-Marc Florand, avocat des parents d'Alexia, dit ne pas connaitre Cédric Daval. Il ajoute n'avoir "aucune information sur ce monsieur".

Actualitéhttp://www.linternaute.com/actualite/

Jana Novotna décède à 49 ans

hebergement d'image

L'ancienne championne de tennis Jana Novotna est morte à l'âge de 49 ans, a annoncé lundi matin la WTA. Ex-numéro 2 mondial, la Tchèque, qui avait remporté Wimbledon en 1998 mais aussi la médaille de bronze aux JO d'Atlanta en 1996, a succombé à un cancer.

WTAhttp://sport24.lefigaro.fr/tennis/wta

samedi 18 novembre 2017

Le guitariste d'AC/DC Malcolm Young est mort


Malcolm Young, fondateur et guitariste du groupe de hard-rock australien, est mort, selon un post Fracebook du groupe. 
"Malcolm souffrait de démence depuis plusieurs années et est décédé en paix, sa famille veillant près de lui", précise le groupe.
Créé en 1973 en Australie par les frères Young, AC/DC a vendu plus de 200 millions de disques et compte parmi ses tubes les plus célèbres Let There Be RockWhole Lotta Rosie et Highway to Hell.

  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/18/97001-20171118FILWWW00076-le-guitariste-d-acdc-malcolm-young-est-mort.php
  2. Flash Actu

vendredi 17 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : “Notre chagrin est immense, mais vos soutiens réchauffent nos coeurs

hebergement d'image

La famille de la jeune femme continue de recevoir de nombreux messages de soutien. Les parents d'Alexia ont rouvert leur commerce à Gray. Les fleurs déposées en hommage à la jeune femme ont été enlevées. 
Trois semaines après l'assassinat d'Alexia Daval près de Gray (Haute-Saône), qui n'est toujours pas élucidé, sa famille se dit vendredi très émue par les marques de soutien qui continuent d'affluer.
On continue de recevoir beaucoup de courriers a confié  la soeur d'Alexia Daval, Stéphanie Gay.

Alexia Daval, 29 ans, a été inhumée le 8 novembre en la basilique de Gray et ses parents ont enlevé les milliers de roses blanches déposées devant leur bar PMU à Gray  par des amis, des connaissances et des anonymes en signe de soutien.
Ils ont rouvert le commerce. Sur la vitrine, les clients peuvent lire ces mots : "Votre silence est le plus beau des hommages, merci de respecter notre sérénité".

Mais les marques de soutien perdurent et touchent toujours autant les membres de la famille d'Alexia Daval qui sont dans le recueillement. "Nous sommes profondément émus, tant par les courriers et les témoignages de sympathie que nous recevons, que par l'organisation de multiples hommages tels que les marches, les joggings ou les instants de silence en France et par delà nos frontières", affirme Stéphanie Gay.


L'enquête sur la mort d'Alexia se poursuit

Alexia Daval avait quitté son domicile le samedi 28 octobre vers 09H30 pour aller courir, selon son mari. À 12H25, ne la voyant pas rentrer, celui-ci avait prévenu les gendarmes.
Le corps de la jeune femme a été trouvé deux jours plus tard, calciné, dissimulé sous des branchages, dans le bois de Velet-Esmoulin, à plusieurs kilomètres du parcours habituellement emprunté par la jeune femme pour son jogging.
La jeune femme a été victime de "violences physiques" et son décès est "probablement lié à une asphyxie", avait dit lors d'une conférence de presse la procureure à Besançon, Edwige Roux-Morizot.
Grayhttp://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/haute-saone/gray

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 11h00

10:56 - L'absence d'interpellation n'est pas "anormale" pour l'avocat

Invité à s'exprimer sur RMC ce vendredi matin, l'avocat du mari d'Alexia Daval, Randall Schwerdorffer, n'étonne pas qu'il n'y ait toujours pas eu d'interpellation, presque trois semaines après la mort de la jeune femme. "Qu'il n'y ait pas eu d'interpellation en 17 jours ne me parait absolument pas anormal. On n'arrête pas n'importe comment, n'importe quand quelqu'un sans élément sérieux", a-t-il déclaré.

10:40 - Affaire Daval : la rumeur du mari d'Alexia toujours persistante

Depuis l'enterrement d'Alexia Daval il y a maintenant une semaine, des rumeurs selon lesquelles le mari de la joggeuse, Jonathan Daval, pourrait être à l'origine du meurtre se font de plus en plus persistantes. Le principal intéressé, déjà très affecté par la disparition soudaine de sa femme, a voulu répondre à toutes ses rumeurs par le biais de son avocat, Me Schwerdorffer. "Il n’en pense rien, il est complètement atterré. Il adorait son épouse. C’était un jeune couple très proche, qui n’avait pas de difficultés particulières", a-t-il expliqué lors d'une interview accordée à France 3.

10:13 - Le mari d'Alexia est toujours dans l'inconnu

Alors qu'il doit gérer la pression de rumeurs malveillantes fleurissant sur les réseaux sociaux à son encontre, le mari d'Alexia, Jonathann Daval, n'a pas plus de détails sur la mort de sa compagne que ce qui paraît dans la presse. Une situation jugée anormale par son avocat. "Je pense qu'une communication très claire sur les causes du décès d'Alexia serait de nature à mettre un frein à ces rumeurs qui deviennent toxiques et désagréables', juge Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, selon des propos relayés par BFM TV. Son deuxième avocat abonde dans ce sens : "Ce qui est pesant c’est de rester dans l’incertitude des circonstances exactes du décès de sa campagne et également dans l’incertitude quant à l’identité du coupable. A ce stade, les seules informations dont il dispose, ce sont celles qui ont été communiquées de manière publiques", déclare de son côté, Jérôme Pichoff toujours auprès de la chaîne d'information.

10:05 - Affaire Daval : les questions des enquêteurs encore sans réponse

Beaucoup de questions sur les circonstances de la mort d'Alexia Daval restent en suspens. Notamment sur les instants qui ont précédé son décès. Combien de temps s'est déroulé entre le début de son jogging, le samedi vers 9h30 et le moment où son corps a été retrouvé le lundi suivant dans l'après-midi ? Les indices portent à croire qu'elle n'a pas été assassinée dans le bois où son corps a été retrouvé. En tout cas pas le samedi puisqu'une partie de chasse était organisée ce jour-là, rassemblant une dizaine de personnes. A-t-elle été enlevée, puis séquestrée avant son décès ? Pour l'heure, impossible de le savoir.

09:01 - Affaire Daval : un "dénouement rapide" ? Toujours aucun suspect pour le moment

Depuis la disparition et la découverte du corps d'Alexia Daval, ses parents ont souvent pris la parole. Ils espéraient savoir rapidement pourquoi leur fille avait été tuée et surtout connaître l'auteur de ce crime. À travers leur avocat, Maitre Jean-Marc Florand, ils ont imaginé que le dénouement serait très rapide. En effet, le 6 octobre dernier, ce dernier annonçait : "Je n’ai pas de boule de cristal et je le regrette, mais je pense, je dis ça par expérience ou comparaison avec d’autres dossiers, qu’on va arriver à des résultats rapides". Seulement voilà, depuis ce jour, aucun suspect n'a été interpellé et surtout l'enquête semble piétiner. Une nouvelle souffrance pour les parents d'Alexia et son mari, Jonathan, qui ont besoin de connaître la vérité pour continuer à avancer. 

Actualité                                http://www.linternaute.com/actualite/

jeudi 16 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 19h00

hebergement d'image

18:29 - Une rumeur sur le repas de la veille de la disparition d'Alexia

France 3 Bourgogne Franche-Comté rapporte une rumeur selon laquelle le dernier repas pris la veille de la disparition d'Alexia Daval aurait mal tourné. Ce repas a eu lieu le vendredi 27 octobre dernier chez les parents de la jeune femme, en présence de son mari, de sa soeur et son fils ainsi que des parents. L'avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, réfute cette rumeur; "J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, de bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, je n’ai pas connaissance de difficultés de couple, ce n'est pas vrai", a-t-il déclaré au micro de France 3.

18:15 - Le mari d'Alexia est toujours dans l'inconnu

Alors qu'il doit gérer la pression de rumeurs malveillantes fleurissant sur les réseaux sociaux à son encontre, le mari d'Alexia, Jonathann Daval, n'a pas plus de détails sur la mort de sa compagne que ce qui paraît dans la presse. Une situation jugée anormale par son avocat. "Je pense qu'une communication très claire sur les causes du décès d'Alexia serait de nature à mettre un frein à ces rumeurs qui deviennent toxiques et désagréables', juge Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, selon des propos relayés par BFM TV. Son deuxième avocat abonde dans ce sens : "Ce qui est pesant c’est de rester dans l’incertitude des circonstances exactes du décès de sa campagne et également dans l’incertitude quant à l’identité du coupable. A ce stade, les seules informations dont il dispose, ce sont celles qui ont été communiquées de manière publiques", déclare de son côté, Jérôme Pichoff toujours auprès de la chaîne d'information.

18:04 - Affaire Alexia : un témoignage crucial fragilisé

C'est un témoin crucial dont on doute désormais des propos. Selon les informations de l'Est Républicain, un témoignage "intéressant", selon les mots du procureur de Vesoul, est désormais considéré comme insuffisamment fondé. L’avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, explique que celui-ci, recueilli auprès d'une femme, manque de précisions. "Elle a vu une jeune femme blonde courir, mais en réalité, de ce que je sais, elle est incapable de certifier si c’était bien Alexia", explique-t-il, ajoutant : "Ce n’est pas du tout inhabituel dans une affaire criminelle qu’on réfléchisse à ce qu’on croit avoir vu, et qu’on révise ensuite son jugement".
Actualité                                http://www.linternaute.com/actualite/

Il y a vingt ans, Hulya

hebergement d'image

Le souvenir douloureux d’un précédent meurtre à Gray est encore très présent dans la petite ville haut-saônoise.
Le 5 septembre 1997, une jeune lycéenne grayloise, Hulya Donard, était aperçue en vie pour la dernière fois. On a retrouvé son corps le 19 septembre dans un bosquet, derrière la chambre de commerce, à quelques centaines de mètres du domicile parental. 
Un suspect a été interpellé. Philippe Bell avait déjà été condamné en 1983 pour le meurtre d’une femme en Côte-d’Or. Pour le meurtre d’Hulya, il a d’abord été condamné à la perpétuité en 2001, avant d’écoper de trente ans de prison, en appel, un an plus tard, à la cour d’assises de Chalon-sur-Saône.
Cette affaire avait évidemment jeté le trouble sur la ville de Gray. Elle revient cruellement dans les mémoires avec le meurtre d’Alexia Daval.
Philippe Bell, âgé de 40 ans au moment des faits, est actuellement toujours incarcéré. Il avait été condamné sur un faisceau de présomptions plutôt que sur des preuves formelles. Il a d’ailleurs toujours nié être l’auteur du meurtre, prétendant ne pas avoir été à Gray ce soir-là au moment des faits. Il avait été trahi par un distributeur bancaire qui attestait de sa présence dans la soirée.
Considéré comme un « pervers polymorphe » par les experts psychiatres de l’époque, il a surtout été condamné pour les similitudes avec son précédent meurtre, notamment la strangulation et le déshabillage des deux victimes.

Aucun lien

Si pour l’instant il apparaît impossible d’établir un lien entre les affaires Hulya et Alexia, certains estiment que des éléments peuvent être « troublants ». Quelques commentateurs des réseaux sociaux ou de diverses plateformes d’information évoquent un lien familial entre les deux affaires. Une cousine de la jeune Hulya serait la conjointe d’un des beaux-frères d’Alexia Daval.
Pour l’heure, rien dans les éléments d’enquête connus ne permet d’établir une quelconque possibilité de ressemblance entre les faits, les procédés ou les circonstances des agressions.
La seule ressemblance certaine entre les deux affaires, à vingt ans d’intervalle, est sûrement l’émotion qui a retourné la petite communauté grayloise. L’infinie violence de ces deux affaires crée un état de choc similaire. Déjà, il y a vingt ans, les gendarmes avaient engagé un vaste dispositif de recherche sur toute la ville avec l’utilisation d’un hélicoptère et plusieurs battues. Jusqu’à ce qu’on découvre le corps sans vie de l’adolescente.
Il avait fallu quatre mois pour confondre et interpeller le meurtrier d’Hulya Donard.
Gray, déjà marquée au fer rouge, revit le pire.

         Il y a vingt ans, Hulyahttp://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2017/11/16/il-y-a-vingt-ans-hulya

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 13h30

12:47 - L'avocat du mari d'Alexia dément les rumeurs de dispute au sein du couple

Me Schwerdorffer a tenu à faire une mise au point. Si son client est  en effet la dernière personne à avoir vu vivante Alexia Daval, il dément toute rumeur de dispute au sein du couple. La veille du jogging, les deux époux ont partagé une soirée raclette avec des proches, relate-t-il dans L'Est Républcain. Il assure qu'entre son client Jonathann Daval et son épouse, "tout s’est bien passé" et qu'il "n'y a pas eu de couac ni de dispute'. L'avocat explique qu'ils "sont rentrés sagement chez eux et que le samedi matin, Alexia est allée courir sans avoir eu le temps de croiser quelqu’un d’autre". "C’est normal, c’est anodin, c’est la vie d’un couple classique", selon Me Schwerdorffer.

12:28 - L'examen du "bol alimentaire" doit livrer son verdict

En médecine légale, un examen très classique consiste à analyser l'état de digestion de l'ultime repas pris par la victime. Le Parisien avance que les résultats de cet examen pourraient faire avancer l'enquête significativement, si du moins les enquêteurs ont ces résultats en leur possession. Cela pourrait révéler l'heure et la date précise de la mort d'Alexia, ce que la famille de la jeune femme ignore encore.

12:13 - Les derniers instants d'Alexia en famille

La veille de la disparition d'Alexia, elle et ses proches avaient profité tous ensemble d’une belle soirée, ainsi que le rapporte Le Parisien. L’employée de banque avait en effet décidé de poser des jours de vacances à la Toussaint, afin de profiter de sa sœur, venue avec son fils de deux ans. "Elle a pris une semaine de congés en cette période de Toussaint : sa grande sœur Stéphanie est venue de la région parisienne pour les vacances, avec son mari et son fils de 2 ans", peut-on lire dans le quotidien. Il s’avère que le neveu d’Alexia Daval fêtait son anniversaire. C’est ainsi que toute la famille s’est retrouvée, le vendredi soir, autour d’une raclette au domicile de Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, les parents de la joggeuse. La jeune femme et son mari, Jonathan, sont ensuite rentrés chez eux. Avant d'aller faire son jogging le lendemain matin, Alexia Daval avait même envoyé un message à sa sœur : "Je m'en vais courir, je passe vous voir en chemin si je peux". Ce sera son dernier signe de vie. 

11:53 - La possibilité d'interpellation du mari d'Alexia a été évoquée

Des rumeurs ont fait état d'une possible interpellation de Jonathann Daval, le mari d'Alexia. L'avocat du jeune homme, Me Randall Schwerdorffer, a avoué qu'il avait été question d'une interpellation. "J'ai été préparé, mon cabinet a été préparé [à une possible interpellation] suite à des fuites émanant de certains services, mais en l'état ce sont restées des rumeurs"

11:06 - Le repas la veille de la disparition d'Alexia "aurait mal tourné"

France 3 Bourgogne Franche-Comté rapporte une rumeur selon laquelle le dernier repas pris la veille de la disparition d'Alexia Daval aurait mal tourné. Ce repas a eu lieu le vendredi 27 octobre dernier chez les parents de la jeune femme, en présence de son mari, de sa soeur et son fils ainsi que des parents. L'avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, réfute cette rumeur; "J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, de bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, je n’ai pas connaissance de difficultés de couple, ce n'est pas vrai", a-t-il déclaré au micro de France 3.

10:45 - Le mari d'Alexia "très touché" par des rumeurs d'interpellations

Dans le cadre d'une interview donnée à France 3, l'avocat de Jonathann Daval, le mari d'Alexia, est revenu sur des rumeurs faisant état d'une possible interpellation de son client. "Je peux vous assurer qu'il n'en est strictement rien, j'ai parlé avec la famille, cette rumeur est ridicule. [...] Il est complètement atterré, consterné. Il adorait son épouse. C'était un jeune couple très proche qui n'avait pas de difficultés particulières. Il ne comprend pas", a déclaré Randall Schwerdorffer.

Actualité                                 http://www.linternaute.com/actualite/

mercredi 15 novembre 2017

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct 19h00

18:22 - L'ombre d'autres affaires plane sur l'enquête

Les enquêteurs travaillent d'arrache-pied pour éclaircir les circonstances de la mort d'Alexia Daval et surtout pour retrouver le ou les auteur(s) de ce meurtre. Mais ils redoutent sûrement l'idée que cette histoire reste non élucidée. L'affaire Grégory, dont l'auteur du meurtre reste à identifier plus de 30 ans après, ainsi que la disparition de Maëlys, ont récemment mis en lumière les difficultés que rencontrent les enquêteurs pour résoudre des affaires de crimes.

18:10 - Le repas la veille de la disparition d'Alexia "aurait mal tourné"

France 3 Bourgogne Franche-Comté rapporte une rumeur selon laquelle le dernier repas pris la veille de la disparition d'Alexia Daval aurait mal tourné. Ce repas a eu lieu le vendredi 27 octobre dernier chez les parents de la jeune femme, en présence de son mari, de sa soeur et son fils ainsi que des parents. L'avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, réfute cette rumeur; "J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, de bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, je n’ai pas connaissance de difficultés de couple, ce n'est pas vrai", a-t-il déclaré au micro de France 3.

17:57 - Les rumeurs viendraient de "personnes qui gravitent autour de Gray"

Invité à s'exprimer sur les rumeurs faisant état d'une implication du mari d'Alexia Daval dans la mort de la jeune femme, l'avocat de Jonathann Daval a déclaré que son client "n'était pas en mesure de comprendre comment cela a pu naître dans la tête des personnes qui gravitent autour de la ville de Gray… Qu’il puisse être impliqué d’une manière ou d’une autre dans la disparition d’Alexia". Pour rappel, l'interpellation de Jonathann Daval a été évoquée très tôt dans l'enquête mais il aurait collaboré de façon tout à fait sereine avec les enquêteurs. Son véhicule, son téléphone ainsi que son domicile ont été passés au crible.

17:43 - Pour l'avocat du mari d'Alexia, la procureure est "contradictoire"

Le fossé se creuse entre les responsables de l'enquête et les avocats des parties civiles. Après les déclarations de l'avocat des parents d'Alexia qui faisaient état d'une avancée "rapide" de l'enquête, ce que la procureure de Besançon a démenti, l'avocat du mari d'Alexia trouve les déclarations de la procureure "contradictoires". Pour rappel, Edwige Roux-Morizot, la procureure en question, avait démenti une information de l'AFP selon laquelle Alexia aurait été étranglée. Mme Roux-Morizot avait déclaré que cette information était "erronée", en précisant qu'Alexia avait été asphyxiée. "Je donne tout crédit à la déclaration de l'AFP (...). La procureure de la république dit deux choses contradictoires", juge Me Schwerdorffer, l'avocat du mari d'Alexia Daval. Avant d'ajouter que la communication de la procureure de Besançon était selon lui "erratique". "En procédant de la sorte, cela donne lieu une multitude d'interprétations", conclue-t-il.

17:38 - "Des rumeurs" vont éclater

Me Randall Schwerdorffer, l'avocat du mari d'Alexia Daval, s'est entretenu avec son confrère Me Florand, qui défend les intérêts des parents de la jeune femme. Il a fait savoir, via le micro de France Bleu Besançon, que les deux avocats allaient prochainement révéler certaines rumeurs qui leurs sont parvenues. "Il y a des rumeurs qui concernent certaines personnes très proches d'Alexia qui existent, dont on va parler dans les prochains jours. Il n'y a pas de tabou, on va le dire. On va se mettre d'accord [avec Me Florand] sur la façon dont on va parler de ces rumeurs", a-t-il indiqué.

Actualité                                 Actualité                                http://www.linternaute.com/actualite/

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct

Que faisait Alexia la vieille de sa disparition ?
Employée de banque à Besançon, Alexia Daval avait posé une semaine de vacances pour profiter de la venue chez ses parents de sa soeur, accompagnée de son fils. Le vendredi soir, veille de la disparition d'Alexia, la famille réunie chez Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents, profite d'une raclette pour l'anniversaire du neveu d'Alexia. Le dîner terminé, Alexia et son mari Jonathann regagnent leur domicile de Gray-la-Ville. Le lendemain, la jeune banquière peut partir courir, ne travaillant pas ce samedi exceptionnellement. Vers 9h15, elle part donc pour son jogging après avoir envoyé un SMS à sa soeur pour la prévenir de son probable passage chez leurs parents - ce sera son dernier signe de vie avant sa disparition.

09:34 - Les résultats complémentaires de l'autopsie sont attendus

Lors d'une conférence de presse post-autopsie, la procureure de la République de Besançon, en charge de l'enquête, avait précisé que des examens complémentaires allaient être effectués pour préciser les circonstances de la mort d'Alexia. Ces tests anatomopathologiques, qui résultent de l'étude microscopique des tissus et des cellules, permettront de savoir, notamment, si la jeune femme a subi des violences sexuelles. 

09:11 - Affaire Alexia : un témoignage crucial fragilisé

Selon les informations de l'Est Républicain, un témoignage "intéressant", selon les mots du procureur de Vesoul, est désormais considéré comme insuffisamment fondé. L’avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, explique que celui-ci, recueilli auprès d'une femme, manque de précisions. "Elle a vu une jeune femme blonde courir, mais en réalité, de ce que je sais, elle est incapable de certifier si c’était bien Alexia", explique-t-il, ajoutant : "Ce n’est pas du tout inhabituel dans une affaire criminelle qu’on réfléchisse à ce qu’on croit avoir vu, et qu’on révise ensuite son jugement".

08:54 - Alexia Daval : s'il n'y a pas eu de viol, quelles étaient les motivations du tueur ?

C'est bien cette question qui demeure au centre de l'enquête en cours, car définir les motivations du meurtrier pourrait donner un éclairage singulier à son profil et donc donner des éléments aux enquêteurs dans la recherche d'un suspect. "Dans un meurtre, il y a toujours un mobile. Une joggeuse, ce n'est pas quelqu'un à qui on veut voler ses bijoux, son sac ou son argent. En général, une joggeuse qui est attaquée, c'est par quelqu'un qui a l'intention de la violer", rappelait Dominique Rizet, consultant police / justice de BFMTV à l'antenne la semaine dernière. "Si on n'est pas en présence d'un viol, c'est qu'il y a d'autres raisons à la mort d'Alexia". La procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, a fait savoir que pour l'heure, il était établi que la jeune femme avait subi des violences, mais rien n'indique qu'elle ait été violée. Des analyses complémentaires sont en cours.

08:52 - #Rappel - Le viol d'Alexia Daval n'est pas établi, les violences oui

C'est un élément d'interrogation central autour de l'affaire Alexia : les sévices qu'a pu subir la joggeuse avant sa mort. Le week-end dernier, plusieurs médias avaient affirmé que le viol avait été écarté par les premières constatation sur le corps de la jeune femme. Information démentie elle aussi par la procureur qui a indiqué qu'elle n'était pas en mesure d'établir s'il y avait eu viol ou non. Une seule chose semble acquise, dix jours après le meurtre : le corps ne soit calciné d'Alexia Daval, retrouvé dans un bois, montre des traces d'importantes violences physiques que la victime a pu subir avant sa mort.

08:46 - La famille d'Alexia "dormirait mieux" si elle avait "la certitude qu’Alexia n’a pas été violée"

Dans une interview donnée à l'Est Républicain, Me Randall Schwerdorffer, qui assure la défense du marie d'Alexia et Me Jean-Marc Florand, l'avocat des parents et de la sœur de la victime, se confient ensemble sur la situation et donne le sentiment de leurs clients. "À ce stade de l’enquête, la famille a besoin de savoir quand, où et selon quel mode opératoire Alexia a été assassinée. À quand remonte précisément son décès. Si elle a subi ou non des violences sexuelles. Quels éléments précis l’autopsie a pu révéler en l’état. Nous ne demandons pas un coupable dans l’heure mais il devient urgent, pour nos clients, d’avoir au moins un début de réponse à ces questions". Et d'ajouter : "Nos clients dormiraient mieux s’ils avaient la certitude qu’Alexia n’a pas été violée".

08:41 - Le mari d'Alexia est "très touché" par des rumeurs d'interpellations

Dans le cadre d'une interview donnée à France 3, l'avocat de Jonathann Daval, le mari d'Alexia, est revenu sur des rumeurs faisant état d'une possible interpellation de son client. "Je peux vous assurer qu'il n'en est strictement rien, j'ai parlé avec la famille, cette rumeur est ridicule. [...] Il est complètement atterré, consterné. Il adorait son épouse. C'était un jeune couple très proche qui n'avait pas de difficultés particulières. Il ne comprend pas", a déclaré Randall Schwerdorffer.
Actualité                                 http://www.linternaute.com/actualite/

La datation de la mort d’Alexia Daval au cœur des interrogations

hebergement d'image

Quand Alexia a-t-elle été tuée exactement ? Cette question apparaît cruciale pour dénouer le mystère de sa mise à mort.
« C’est en cours. » La réponse fut brève, expéditive. Interrogée il y a neuf jours, lors d’un point presse, sur la datation exacte de la mort d’Alexia Daval, la procureure de la République de Besançon n’avait pas souhaité s’étendre sur le sujet. Edwige Roux-Morizot ne cesse de répéter combien il est important, selon elle, de garder ce genre de détails secrets afin de préserver l’enquête en cours.
Selon les éléments publiquement révélés, Jonathann Daval a expliqué que son épouse avait quitté leur domicile de Gray-la-Ville à 9 h 30 pour aller courir. Sans nouvelle, le mari, inquiet, a finalement alerté les gendarmes vers 12 h 30. Le corps calciné de la jeune femme a été retrouvé deux jours plus tard, à 15 h… Quand Alexia est-elle réellement morte ?

Un témoignage clé qui aurait du plomb dans l’aile

Une autopsie a été réalisée, des examens complémentaires ont été demandés. En l’absence de suspect, les résultats des examens post-mortem sont cruciaux pour comprendre l’enchaînement des faits, et surtout, leur temporalité.
« Extrêmement intéressant ». C’est ainsi que le procureur de Vesoul avait, au début de l’affaire, caractérisé ce témoignage, recueilli par les gendarmes, d’une femme ayant probablement aperçu Alexia courir. Témoignage qui, finalement, ne serait plus valable…
« Elle a vu une jeune femme blonde courir, mais en réalité, de ce que je sais, elle est incapable de certifier si c’était bien Alexia », confie l’avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, « il faut aussi savoir que ce n’est pas du tout inhabituel dans une affaire criminelle qu’on réfléchisse à ce qu’on croit avoir vu, et qu’on révise ensuite son jugement. » Ciblé par une rumeur « toxique », dit-il, son client serait donc la dernière personne connue à avoir côtoyé Alexia vivante. Et donc, le seul à pouvoir affirmer qu’elle est effectivement partie faire son jogging.
La veille de la disparition de l’employée de banque, les époux Daval partageaient une soirée raclette avec d’autres membres de la famille d’Alexia. « Tout s’est bien passé, il n’y a pas eu de couac ni de dispute. Ils sont rentrés sagement chez eux et le samedi matin, Alexia est allée courir sans avoir eu le temps de croiser quelqu’un d’autre. C’est normal, c’est anodin, c’est la vie d’un couple classique », relativise Me Schwerdorffer. Une vie qui a basculé en enfer, selon un scenario et pour raison qui restent énigmatiques.

mardi 14 novembre 2017

Alexia Daval : son mari proche d'une interpellation ? L'avocat en parle

15:07 - La possibilité d'interpellation du mari d'Alexia a été évoquée

Des rumeurs ont fait état d'une possible interpellation de Jonathann Daval, le mari d'Alexia. L'avocat du jeune homme, Me Randall Schwerdorffer, a avoué qu'il avait été question d'une interpellation. "J'ai été préparé, mon cabinet a été préparé [à une possible interpellation] suite à des fuites émanant de certains services, mais en l'état ce sont restées des rumeurs"

14:54 - Le mari d'Alexia est "très touché" par des rumeurs d'interpellations

Dans le cadre d'une interview donnée à France 3, l'avocat de Jonathann Daval, le mari d'Alexia, est revenu sur des rumeurs faisant état d'une possible interpellation de son client. "Je peux vous assurer qu'il n'en est strictement rien, j'ai parlé avec la famille, cette rumeur est ridicule. (...) Il est complètement atterré, consterné. Il adorait son épouse. C'était un jeune couple très proche qui n'avait pas de difficultés particulières. Il ne comprend pas", a déclaré Randall Schwerdorffer.

14:45 - "Je ne crois pas en la piste du rôdeur", dit l'avocat

L'avocat des parents d'Alexia Daval, Me Jean-Marc Florand, a fait un point sur l'enquête et sur ce qu'il en pensait, n'ayant pas encore consulté les pièces du dossier. "Par expérience, et en ayant analysé ce crime affreux, je pense qu'il ne s'agit pas d'une affaire compliqué. (...) Je ne vois pas comment cette affaire ne pourrait pas être résolue. La scène de crime a révélé des indices. (...) Je ne crois pas en la piste du rôdeur", a-t-il déclaré sur RTL.

12:37 - L'ombre d'autres affaires plane sur l'enquête

Les enquêteurs travaillent d'arrache-pied pour éclaircir les circonstances de la mort d'Alexia Daval et surtout pour retrouver le ou les auteur(s) de ce meurtre. Mais ils redoutent sûrement l'idée que cette histoire reste non élucidée. L'affaire Grégory, dont l'auteur du meurtre reste à identifier plus de 30 ans après, ainsi que la disparition de Maëlys, ont récemment mis en lumière les difficultés que rencontrent les enquêteurs pour résoudre des affaires de crimes.

12:25 - Affaire Daval : un témoignage effrayant sur "un dingue" en liberté à Gray

Dans une enquête rapportant le témoignage d'autres joggeuses des environs de Gray, Paris Match révèle que ces femmes sont souvent la cible de prédateurs et de harceleurs. Sylvie A., interrogée par le magazine, relate une bien sombre expérience. "Pendant que je courais, il m’arrivait de remarquer qu’il était là, à m’observer. Il savait où je bossais, où je vivais. Il se planquait aussi devant chez moi, en voiture. Une fois, il m’a suivie pendant près de deux heures alors que j’avais mon fils dans mon véhicule. Il ne m’a pas agressée, mais on ne sait jamais : un dingue pareil peut, un jour, passer à l’acte", témoigne-t-elle. Elle portera plainte cinq fois de suite, sans effet sur le harceleur car il ne l'a jamais abordée réellement. L'individu est donc toujours en liberté et Sylvie A. a de nouveau été entendue, cette fois dans le cadre de la mort d'Alexia.
Actualité                                http://www.linternaute.com/actualite/