jeudi 31 août 2017

Disparition de Maëlys : un homme placé en garde à vue

Ce jeudi, les recherches reprennent pour tenter de retrouver la petite fille de 9 ans qui s'est volatilisée dimanche à 3h du matin lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin dans l'Isère.Un homme de 24 ans a été placé en garde à vue.
Ce jeudi matin, un homme de 24 ans a été placé en garde à vue. 
C'est la première garde à vue dans le cadre de l'enquête de la disparition de  Maëlys, disparue depuis dimanche à 3 du matin,  alors qu'elle assistait à un mariage, à Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère.
Cet homme se trouvait "à proximité des lieux du mariage". Selon la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin, citée par nos confrères du Dauphiné Libéré, il s'agit d'un invité du mariage.
Son interrogatoire par les enquêteurs vise notamment à clarifier des incohérences apparues dans ses précédentes déclarations, selon une source proche de l'enquête.
D'autre part, les recherches ont repris ce jeudi matin pour tenter de localiser la petite fille de 9 ans.

Un escadron de la gendarmerie mobile (57 militaires), basé à Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne, est venu prêter main forte  afin de"passer la zone au peigne fin". Des moyens nautiques ont également été utilisé pour ratisser une nouvelle fois les abords du secteur où a disparu la petite fille. 
Au total 150 personnes sont mobilisées. Un hélicoptère et un drone survolent la zone des recherches. Des recherches élargies "au sud et à l'ouest correspondant à des axes possibles de fuite", précisent les forces de l'ordre.
"Il y a deux objectifs pour nous. Il faut être certain que les premières vagues de ratissage (aux abords immédiats du lieu de la disparition) ont été faites de manière exhaustive. Les moyens nationaux nous ont permis de refaire des recherches dans certains lieux pour s'assurer qu'aucun détail n'ait échappé à la vigilance des gendarmes. Et ensuite pouvoir élargir ces recherches (...) dans les abords un peu plus éloignés de Pont-de-Beauvoisin", a précisé le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l'Isère.
"Je ne comprends pas"
Au micro de RTL, le gardien de la salle des fêtes où a eu lieu le mariage confie : "Je ne comprends pas comment elle s'est retrouvée toute seule. Je connais très bien les lieux mais là, pour moi, c'est inexplicable". Interrogé par les enquêteurs, il assure avoir "la conscience tranquille" et espère que la petite fille, âgée de 9 ans, sera retrouvée "vivante et très vite".
Une enquête pour enlèvement a été ouverte par le parquet de Bourgoin-Jallieu.

Si vous la voyez ou si vous avez des informations, contactez la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin au 04 76 37 00 17.

A la Unehttp://www.dna.fr/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire