dimanche 31 juillet 2016

Gaujac : un jeune couple a disparu

Depuis le mercredi 27 juillet, les gendarmes de la compagnie de Bagnols-sur-Cèze sont à la recherche de la jeune Tatiana Estevin, née le 22 septembre 1998 à Avignon. La jeune fille a fugué du domicile parental à Gaujac. Elle mesure 1,60 mètre. Elle serait susceptible de se trouver en compagnie de Jordan Belotti, né le 22 juillet 1998 à Bagnols-sur-Cèze et demeurant Saint-Etienne-les-Sorts. Il mesure 1,80 m, pèse 80kg. Il est brun avec les cheveux courts, une barbe naissante, les yeux marrons.
Toutes les personnes susceptibles d’avoir des renseignements sont priées de contacter la brigade de gendarmerie de Laudun au 04 66 33 24 26 ou le 17.
http://www.ledauphine.com/vaucluse/2016/07/31/gaujac-un-jeune-couple-a-disparu

Des chasseurs de Pokémon retrouvent une personne portée disparue

A défaut de trouver un Pokémon rare, six jeunes Ardéchois, parti à la chasse vendredi soir, ont découvert une femme portée disparue
Vendredi soir, six jeunes Ardéchois ont retrouvé une personne disparue dans un parc, en chassant des Pokémon.
Aux alentours de 21h30, un homme appelle les gendarmes pour signaler la disparition de sa femme, sur la commune d'Annonay (Ardèche). Âgée de 60 ans, elle aurait disparu depuis 13 h 30 et serait ivre. Les gendarmes se lancent à sa recherche mais reviennent bredouilles selon une information du Dauphiné.
Heureux hasard, six jeunes ardéchois décident de partir à la capture de Pokémon dans le parc des Platanes, à Annonay, où se trouvait la femme portée disparue. Elle était visiblement en état d'ébriété, coincée dans des branchages. Il est 23 heures. Les jeunes préviennent les gendarmes. 
« Ces chasseurs de Pokémon nous ont grandement rendu service ! » commente le major Mathieu, de la brigade de gendarmerie d'Annonay. Les pompiers sont venus la récupérer. 
http://www.sudouest.fr/2016/07/31/des-chasseurs-de-pokemon-retrouvent-une-personne-portee-disparue-2452728-4776.php

Bas-Rhin : disparition d'une randonneuse de 82 ans

Partie avec un groupe de marcheurs originaire d'Aix-en-Provence, cette touriste a été victime d'un malaise en voulant se rendre au château d'Andlau. Souhaitant écourter sa promenade, elle a quitté ses amis et s'est perdue en forêt dans le secteur de Barr.
Cette randonneuse de 82 ans était partie du château du Spesbourg et avait l'intention de rejoindre la ruine du château d’Andlau. Après son malaise en forêt, la dame a pris la décision de se rendre directement à la ferme-auberge du Hungerplatz où le groupe devait faire une pause en fin de journée. C'est en voulant prendre un raccourci pour rejoindre cette fermer qu'elle s'est perdue. Prévenus vers 17h, les gendarmes sont partis à sa recherche avec un maître-chien et un hélicoptère. Samedi soir, les recherches n'avaient rien donné.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/bas-rhin

vendredi 29 juillet 2016

Gard : fugue d'une mineure de 17 ans à Gaujac

T atiana Estevin s'est enfuie de chez ses parents, à Gaujac, mercredi 27 juillet. Les gendarmes sont à sa recherche.
Les gendarmes recherchent depuis le mercredi 27 juillet la jeune Tatiana Estevin, née le 22 septembre 1998 à Avignon, qui a fugué du domicile parental à Gaujac.
En cas de renseignement ou découverte, il est demandé d'aviser la brigade de gendarmerie de Laudun au 04 66 33 24 26 ou de composer le 17.
http://www.midilibre.fr/2016/07/28/gaujac-fugue-d-une-mineure-de-17-ans,1372726.php

jeudi 28 juillet 2016

Disparition inquiétante d'une femme de 90 ans dans le Puy-de-Dôme

Face à la disparition inquiétante d'Anny Bourgade, 90 ans, depuis le 26 juillet 2016, la gendarmerie de Clermont-Ferrand a lancé un appel à témoins pour retrouver cette femme qui demeure à Vollore-Ville.
Elle a quitté son domicile le 26 juillet dans l'après-midi, sans moyen de locomotion. Elle mesure 1m66, de corpulence mince, elle a des cheveux blancs frisés mi-longs et est vêtue d'un pantalon et d'une chemise à fleurs.
Si vous êtes en possession d'informations, il faut contacter la gendarmerie de Lezoux au 04 73 73 10 14.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/puy-de-dome

mercredi 27 juillet 2016

Disparition de la soprano Marni Nixon, la « plus célèbre des chanteuses fantômes

C’était elle qui interprétait les chansons d’Audrey Hepburn dans My Fair Lady, ou de Natalie Wood dans West Side Story. La chanteuse américaine Marni Nixon s’est éteinte à l’âge de 86 ans.
On connaissait sa voix, mais moins son visage. La chanteuse Marni Nixon, qui a doublé de nombreuses scènes de chant mythiques du cinéma hollywoodien, s’est éteinte dimanche 24 juillet à l’âge de 86 ans.
Née Margaret Nixon McEarthron dans une famille de musiciens, Marni Nixon a débuté au Los Angeles Concert Youth Chorus, avant d’étudier le chant classique et d’obtenir plusieurs rôles à l’opéra.  Durant sa carrière, elle s’est notamment produite avec le Los Angeles Philharmonic Orchestra, le London Symphony Orchestra, et elle a enregistré - entre autres - Schoenberg, Stravinsky ou encore Gershwin.   
Des interprétations inoubliables
Mais ce sont surtout ses interprétations pour le cinéma qui restent inoubliables. En 1953, la production du film Les hommes préfèrent les blondes fait appel à elle pour doubler les notes les plus aigües que doit interpréter Marylin Monroe dans Diamonds Are a Girl’s Best Friend.. Mais c’est surtout grâce à sa participation en 1956 au film  Le roi et moi que sa carrière prend de l’ampleur. Elle est la voix de Deborah Kerr - et de son personnage Anna Leonowens - pour toutes les parties chantées. Marni Nixon passe beaucoup de temps sur le plateau en compagnie de l’actrice pour s’imprégner du timbre de sa voix, et la chanteuse a raconté plus tard que c’est certainement grâce à un rhume qu’elle a pu se rapprocher de la tonalité de Deborah Kerr.
Marni Nixon n’apparait cependant pas au générique de Le  roi et moi, car à l’époque, les studios ne créditent jamais les doublures des acteurs. Mais, par honnêteté, Deborah Kerr ne peut s’empêcher de révèler que c’est Marni Nixon qui chante à sa place et dès lors, elle deviendra « la plus célèbre des chanteuses fantômes », comme l’écrit le New York Times.

« I could have danced all night »

Parfois, la collaboration avec les actrices n’est pas aisée, comme avec Natalie Wood, qu’elle double pour West Side Story. L’actrice enregistre toutes ses chansons en étant persuadée que c’est sa voix qui sera gardée à l’écran. Mais la partition de Bernstein est bien trop technique pour elle, et c’est donc Marni Nixon qui synchronise l’intégralité des chansons, «  j’ai appris plus tard que Natalie était furieuse, et qu’elle s’est sentie trahie par la production », écrira-t-elle. Audrey Hepburn, dont on entend la voix sur « Moon River » dans la scène de Breakfast at Tiffany’s pense également qu’elle sera l’interprète de toutes ses chansons dans My Fair Lady. Mais sa tessiture est bien trop grave pour la plupart des morceaux du film, comme le célèbre « I could Have Danced All Night ». Une fois de plus, Marni Nixon sera la voix de tous les airs, exepté pour quelques phrases comme « Bed, bed I couldn’d go to bed ».
Ces rôles, Marni Nixon les joue également sur scène. Elle interprète Eliza Doolitle, puis Mrs Higgins à Broadway, dans la comédie musicale de My Fair Lady. On retrouve aussi sa voix dans plusieurs films des studios Disney, du générique d’ouverture de Cendrillon, en passant par la chanson des fleurs d’Alice au pays des merveilles. Marni Nixon a également enseigné le chant au California Institute of Arts.
C’est donc une grande voix qui vient de disparaitre dont on peut retrouver les mémoires dans l’autobiographie, I could have Sung All night I (J’aurais pu chanter toute la nuit). 
http://www.francemusique.fr/actu-musicale

mardi 26 juillet 2016

Grenoble : appel à témoin pour retrouver Nellya, 15 ans, portée disparue depuis quatre jours

La DDSP de l'Isère vient de lancer un appel à témoin afin de retrouver Nellya, une jeune adolescente de 15 ans portée disparue depuis le 21 juillet dernier à Grenoble.
Nellya Boulares n'a plus donné signe de vie depuis le 21 juillet dernier. C'est aux alentours de 16h30 que cette adolescente de 15 ans a été vue pour la dernière fois alors qu'elle quittait le domicile de sa tante à Grenoble, rue du Mont-Aiguille.
La jeune fille a quitté les lieux sans téléphone portable et les services de police ignorent si elle était en possession de ses papiers d'identité. Lorsqu'elle a disparu, elle portrait un haut blanc et des Converse. De type européen, Nellya est de corpulence mince et mesure un peu plus d'1,60m.
Numéros à joindre

Ce lundi, à la demande du procureur de la République, la Direction départementale de la sécurité publique de l'Isère a lancé un appel à témoin pour retrouver l'adolescente.
Toute personne en mesure de fournir des informations sur sa localisation est priée de contacter l'hôtel de police au 04.76.60.42.75 aux heures ouvrables et le 04.76.60.40.40 le soir et le week-end.

lundi 25 juillet 2016

Disparition de Manon Boucard à Sisteron : sa mère lance un appel

Le 11 juin, Manon prévient sa mère qu’elle part à Marseille. Sans même en demander l’autorisation. « “Je reviens”, m’a-t-elle dit », relate Ludivine Pédras, la maman qui habite Sisteron. Depuis, plus rien ou presque. Un texto envoyé il y a un mois, très succinct. « C’est la dernière fois que j’ai eu de ses nouvelles ». Ludivine Pédras s’inquiète, s’inquiète beaucoup. Au point de prendre des cachets pour dormir. « Quoique je fasse, je ne pense qu’à ça. J’ai peur pour elle ». La troisième fugue Sa fille, Manon Boucard, n’en est pas à sa première fugue. Elle a disparu une première fois le 14 février. Elle avait été retrouvée dans le 3e arrondissement de Marseille au bout de trois jours avec, sur elle, un petit morceau de cannabis. « Elle se faisait suivre par un policier qui a voulu l’arrêter. Elle l’a frappé », se désole Ludivine Pédras. Manon revient à la maison, change d’établissement et se fait scolariser au lycée Pierre Mendès-France de Veynes, d’où elle disparaît une deuxième fois, le 23 février. Démarre alors une « très longue fugue » qui trouve son issue le 13 mars, lorsque Manon rentre d’elle-même à la maison.
http://www.ledauphine.com/haute-provence

dimanche 24 juillet 2016

Le mystère de l'Anglaise retrouvée morte dans un grenier

Qu'est-il arrivé à Julie Ann Buesnel, cette Britannique de 50 ans disparue le 14 juillet et retrouvée morte vendredi dans le grenier de l'agence immobilière où elle travaillait à Castera-Verduzan (32) ? Toutes les pistes, qu'elles soient criminelles, accidentelles ou personnelles, restent envisagées.
Deux villages sonnés et un mari désemparé. La découverte, vendredi, en fin de matinée, du corps sans vie de Julie Ann Buesnel, cette Britannique de 50 ans portée disparue depuis le 14 juillet dans le Gers, soulève beaucoup de questions. Elle gisait dans le grenier de son lieu de travail, une petite agence immobilière de Castera-Verduzan. Alors que le parquet d'Auch a ordonné une autopsie, toutes les pistes restent ouvertes quant à la cause de la mort de cette femme sans histoires. S'agit-il d'un suicide ? A-t-elle été tuée ? Est-ce une mort naturelle ou accidentelle ?
Hier, au lendemain de la terrible découverte son mari, Piers, regard perdu, attendait amis et famille à son domicile de Beaucaire, un village situé à quelques kilomètres seulement de Castera-Verduzan. «Depuis sa disparition, le 14 juillet, j'ai envisagé plusieurs scénarios dont celui-ci, décrit-il. Je m'étais un peu fait à cette idée.»

Sa voiture retrouvée mardi

C'est lui qui a donné l'alerte auprès des gendarmes ce jour-là. «En partant, elle m'avait dit qu'elle allait voir une amie. Je me suis inquiété en voyant qu'elle ne rentrait pas.» Mardi, la voiture de Julie Ann Buesnel a été retrouvée garée contre des haies à côté des thermes de Castera-Verduzan soit à quelques centaines de mètres de l'agence immobilière où son corps a été retrouvé.
«Elle venait déjeuner une à deux fois par mois avec des clients, se souviennent les gérants du restaurant en face de l'agence. C'était une femme plutôt discrète.» Discrète, un mot qui revient dans la bouche de son époux, pas avare d'éloges envers Julie Ann : «Elle est très gentille, discrète, ouverte, vivante. Elle n'aime pas être prise en photo et déteste les réseaux sociaux. C'est quelqu'un qui veut toujours aider les gens. Elle était très connue dans le secteur à Castera mais aussi à Condom. Tout le monde est choqué de cette triste nouvelle.»
Depuis vendredi, Piers Buesnel est très entouré. «J'ai des amis qui viennent me voir. J'attends l'oncle et la tante de ma femme qui doivent arriver demain». Il connaît les différentes hypothèses sur la mort de sa femme. «Je ne veux pas me prononcer. Les gendarmes enquêtent.»
Le couple est arrivé dans le Gers en 2002. «Nous sommes installés à Beaucaire depuis 2012. Julie Ann travaille dans cette agence immobilière depuis trois ans et demi.»
Depuis vendredi, le village de Beaucaire, 300 habitants, vit au rythme de sa fête locale. Une fête ternie par la nouvelle de la mort de la Britannique. «Elle voulait participer au vide-greniers», évoque Piers. Sur la place du village, alors que les jeux battent leur plein, certains parlent de la découverte. «On se pose des questions. On ne sait pas. Ce n'est pas quelqu'un qu'on voyait très souvent mais elle avait fait un ou deux vide-greniers. Ce ne sont pas des personnes à problèmes.»
Il s'est écoulé huit jours entre la disparition de Julie Ann Buesnel et sa découverte dans le grenier de l'agence immobilière. Était-elle là tout ce temps ? L'enquête confiée à la gendarmerie devra le déterminer.

http://www.ladepeche.fr/communes/castera-verduzan,32083.html

samedi 23 juillet 2016

Décès de Guy Kédia, voix des sports à la radio

Guy Kédia, ancien patron du service des sports de RTL et chroniqueur sur RMC, est décédé à l'âge de 82 ans des suites d'un cancer à Paris, a annoncé samedi RTL sur son site internet.
Entré à RTL en 1962, comme reporter, il s'est rapidement spécialisé dans le sport et couvert de très nombreuses fois le Tour de France, explique la radio, dont il a dirigé le service des sports pendant 20 ans. Parmi les grands moments de sports qu'il a commentés figure notamment le mythique quart-de-finale du Mondial-1986 de football entre la France de Platini et le Brésil de Zico.
Après avoir quitté RTL en 1998, Guy Kédia a collaboré avec RMC dans les années 2000. "C'est avec lui que j'ai commencé à RTL en 1974. Ce matin je suis orphelin de mon 'vieux chef'", a réagi sur Twitter le journaliste sportif Roger Zabel.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Gers : l'Anglaise disparue depuis le 14 juillet retrouvée morte

Neuf jours après sa disparition, le corps sans vie de Julie-Ann Buesnel a été retrouvé vendredi dans le grenier de l'agence immobilière où elle était employée à Castéra-Verduzan, dans le Gers. Cette anglaise de 50 ans était portée disparue depuis le 14 juillet dernier. Une disparition jugée "inquiétante" par la compagnie de gendarmerie de Condom qui avait lancé un appel à témoins.
Selon la gendarmerie du Gers, il est pour l'heure impossible de déterminer avec certitude les circonstances de sa mort et aucune piste n'est écartée. Une autopsie a été ordonnée par le Parquet d'Auch. Elle aura lieu lundi à Toulouse. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche d'Auch. 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/gers

vendredi 22 juillet 2016

Perpignan - Affaire Benitez: "On continuera à chercher leurs corps"

"On a toujours l'espoir de retrouver Marie-José et Allison. On sait pertinemment qu'elles sont décédées. Mais on continue et on continuera à chercher leurs corps", confie Éric Barbet, le frère de cette femme de 53 ans et oncle de sa fille de 19 ans, candidate favorite à l'élection Miss Roussillon, portées disparues depuis trois ans après s'être mystérieusement volatilisées le 14 juillet 2013.
Depuis plus rien. Et ce, malgré les investigations des enquêteurs de la police judiciaire dont la fouille, le 13 juillet dernier encore, des fosses situées dans le garage de l'appartement familial, rue Richepin. Les trois trappes ont été descellées et les cuves inspectées. Sans résultat. "Je suis triste. J'aurais préféré qu'on les retrouve là , ajoute Éric Barbet qui réclamait cette vérification auprès du juge d'instruction depuis janvier 2015, via son avocat Me Philippe Capsié.
La première fois que les enquêteurs sont venus, Francisco Benitez (le légionnaire, mari et père des disparues, qui s'est suicidé quelques semaines après leur disparition et fait office de suspect numéro un. NDLR) était présent Sa voiture se trouvait d'ailleurs sur l'une des trappes. Là, on n'a aucune information, notamment sur des éléments qui devaient encore être expertisés. Où sont-elles ? Est-ce qu'il y a eu des complicités ? On persistera à lancer des appels à témoins. Car, c'est sûr, ce 14 juillet-là, avec les fenêtres ouvertes, quelqu'un a vu, ou entendu un bruit anormal et ne s'est peut-être pas manifesté par crainte de représailles."
http://www.lindependant.fr/2016/07/22/affaire-benitez-on-continuera-a-chercher-leurs-corps,2232598.php

Le disparu de Saint-Maurice des Lions se serait donné la mort

Ses proches redoutaient une issue dramatique. La terrible nouvelle est arrivée hier soir, mercredi, alors que ses amis avaient entamé une battue. Cyril Pot, le jeune moniteur d'auto-école de 26 ans, disparu mardi matin après avoir quitté le domicile de ses parents, a été retrouvé mort hier soir, à Saint-Martin de Jussac, en Haute-Vienne, non loin de Saint-Junien. C'est la gendarmerie qui l'a découvert. Selon les premiers éléments, il se serait donné la mort.
http://www.charentelibre.fr/charente/saint-maurice-des-lions/

jeudi 21 juillet 2016

Anglaise disparue : les recherches dans la rivière n'ont rien donné

Julie Ann Buesnel, cette Britannique de 50 ans domiciliée à Beaucaire, dans le Gers, reste introuvable. Les recherches menées mercredi soir, dans la rivière Auloue à Castéra-Verduzan, par les pompiers plongeurs du SDIS, n'ont rien donné. Mardi, le véhicule de Mme Buesnel, dont on est sans nouvelles depuis le 14 juillet, avait été retrouvé garé à proximité des thermes de Castéra. La compagnie de gendarmerie de Condom, chargée de l'enquête, avait alors fait appel au chien piste du groupe cynophile d'Auch pour se mettre sur la trace de la disparue.
Le chien ayant mené les gendarmes jusque sur les rives de l'Auloue, décision a été prise d'inspecter le lit de la rivière. Sans résultat jusqu'ici. Les enquêteurs reportent leurs espoirs sur l'appel à témoins (1)  pour "disparition inquiétante" diffusé ce mercredi. Ils vont aussi essayer d'exploiter la vidéosurveillance, notamment les caméras du centre thermal et des commerces du centre-bourg, dans l'espoir d'y apercevoir la silhouette mince de Julie Ann Buesnel.

(1) Julie Ann Buesnel est de corpulence mince, elle a les cheveux châtain clair et les yeux clairs. Si vous pensez l'avoir aperçue ou si vous avez des informations, contactez vite la gendarmerie de Condom au 05.62.68.36.80 ou bien composez le 17.
http://www.ladepeche.fr/communes/castera-verduzan,32083.html

mercredi 20 juillet 2016

L'ancien coureur landais Dominique Arnaud est décédé

hebergement d'image
Il avait été le coéquipier de Bernard Hinault et de Miguel Indurain sur le Tour de France
Le landais Dominique Arnaud, ancien coureur, est décédé ce mercredi matin à l'hôpital de Dax. Il avait 60 ans.

Domnique Arnaud avait gagné trois étapes de la Vuelta durant sa carrière professionnelle qui a duré de 1980 à 1991. Mais il était surtout apprécié pour ses qualités d'équipier et de capitaine de route, au fil de ses onze participations au Tour de France.
Dominique Arnaud avait ensuite forgé le club de l'Entente Sud-Gascogne, dont sont issus plusieurs coureurs du peloton actuel (Delage et Ladagnous notamment).
La semaine passée, à l'occasion du 14 juillet, un square portant son nom avait été inauguré dans sa bourgade de Mées dans les Landes, en présence de plusieurs anciens champions comme André Darrigade, Gilbert Duclos-Lassalle et  Miguel Indurain qui avaient fait le déplacement pour le saluer.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/landes

Appel à témoin : disparition d'un sexagénaire

Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte à la Sûreté départementale d'Avignon depuis ce mardi. Elle concerne Claude Vidil né le 2 mars 1948 à Avignon et domicilié au 18B rue du Rempart St Lazare à Avignon. Il s'agit d'une personne dépressive qui a quitté son domicile mardi vers 8h sans moyen de paiement ni téléphone.
Il a en sa possession une pièce d'identité. Il peut avoir pris le train pour une destination inconnue. Il a l'habitude de marcher sur les bord du Rhône, en centre ville d'Avignon (à proximité du rocher des Doms) et a été retrouvé lors d'une précédente disparition au mois de juin à Roberty au Pontet.
Claude Vidil est de type européen, cheveux blancs nuque longue. 1.78 m corpulence mince vêtu d'un pantalon gris, d'une chemise à carreaux bleus et verts et de baskets blanches.

En cas de découverte, faire le 17.


http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4042652/appel-a-temoin-disparition-dun-sexagenaire.html

Disparition d'Antoine à Clarensac : le collectif se mobilise cet été

"Nous essayons d'être présents sur toutes les manifestations culturelles et sportives" explique Sophie Tessier, la présidente du collectif Antoine.
Ce collectif formé de quatre personnes s'emploie à multiplier les opérations de communication autour de la disparition de l'adolescent. Il était sur la route Tour de France, le 14 juillet entre Montpellier et le Mont-Ventoux, au niveau du rond point de Caissargues. Une banderole 4mx 3m avait été installée pour être vue des hélicoptères

"Pendant l'été nous restons mobilisés, dit encore Sophie Tessier. Nous envoyons des affiches chaque jour dans la France entière.".
Des chaînes de magasins comme Casino, Auchan, Carrefour ont accepté d'afficher l'avis de recherche. Le collectif poursuit ses distributions dans la région.

8 enquêteurs de la gendarmerie

Le parquet de Nîmes avait relancé un appel à témoin en mai dernier. 8 enquêteurs travaillent au sein d'une cellule de recherche. Fugue, enlèvement, suicide, accident : toutes les pistes continuent à être envisagées.

Rappel des faits

Le 1er mars 2016 Antoine sort de chez lui vers 13h30, pour se rendre chez un camarade. Il va ensuite au bureau de tabac de son village pour acheter un briquet avant de disparaître sans laisser de traces.
Antoine ZOIA, 16 ans, a disparu le 1er mars 2016 à Clarensac dans le Gard. Adolescent de 1m80, cheveux châtain roux, yeux marron.
Lors de sa disparition, il était vêtu d'un pantalon noir, d'un sweat à capuche noire et de chaussures de sport Puma.

Un numéro vertUn numéro vert et d'une adresse e-mail ont été mis en place pour tenter de recueillir le moindre élément qui pourrait faire progresser l'enquête :

le 0 800 97 14 30
sr-nimes.antoine@gendarmerie.interieur.gouv.fr

 

 

mardi 19 juillet 2016

La Bernerie-en-Retz : appel à témoins après la disparition d'un homme de 82 ans

La gendarmerie de Pornic appelle à témoins après la disparition inquiétante d'un homme âgé de 82 ans, qui a été vu pour la dernière fois près de la plage du Crève-cœur, à La Bernerie-en-Retz en Loire-Atlantique.
La gendarmerie de Pornic juge cette disparition inquiétante et fait appel aux témoignages pour tenter de retrouver cet homme de 82 ans originaire de Denain dans le Nord. Jacques Colliez n'a pas donné signe de vie depuis le 16 juillet, alors qu'il se trouvait au niveau de la plage du Crève-Coeur à La Bernerie-en-Retz d'où il était parti sans argent ni téléphone.
Ses signes distinctifs : c'est un homme de corpulence mince, il mesure 1m 82 et pèse environ 80 kg, ses cheveux sont blancs et il présente une calvitie partielle, il a les yeux bleus.

Toute personne susceptible d’avoir croisé Jacques Colliez, ou possédant des informations, est invitée à contacter la gendarmerie de Pornic au 02 40 82 00 29 ou de composer le 17.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique

lundi 18 juillet 2016

Virginie Williot. lance un appel pour la disparition de sa soeur Coralie

hebergement d'image
Virginie Williot. lance un appel

je lance cette appel a témoin urgent !! je recherche ma sœur prénommée Coralie 18 ans qui a disparu dans la nuit du samedi soir a 1 h 47 du matin... a la sorti...e de la discothèque le palais de la danse a flavy le martel département (02) elle est vêtu d'une robe noir , bustier blanc, collant noir opaque, chaussure habiller noir a strass avec une fleur dessus , veste noir ,et une sacoche bandoulière ... son portable n'a pu de batterie toute personne l'ayant aperçu ou d'autre information importante me contacter en urgence en priver ....ou contacter la gendarmerie de saint simon (02) au 06.27.54.39.43 ou saint quentin (02) au 03.23.62.22.67 ... très inquiète je demande tout l'aide possible merci a vous tous sincèrement...

L'homme disparu depuis vendredi 15 juillet dans le Sud de l'Aisne a été retrouvé

Fabien Thibivilliers, âgé de 70 ans, était porté disparu depuis vendredi 15 juillet. Sa compagne n’avait donné l’alerte que samedi soir aux autorités. Les gendarmes de Château-Thierry, Condé-sur-Marne, le peloton d’intervention de gendarmerie (PSIG) ainsi qu’un hélicoptère d’Amiens avaient ratissé l’ensemble du secteur, en vain. L’individu avait été aperçu par plusieurs témoins, sur le bord de la route, marchant en direction de Reims. Il a été retrouvé ce lundi, en fin de matinée, par une patrouille de la gendarmerie de Château-Thierry. S’il n’est pas en danger, il a néanmoins été transporté par les pompiers pare mesure de sécurité.
http://www.lunion.fr/node/769246

dimanche 17 juillet 2016

Disparition inquiétante dans le Sud de l'Aisne

Un homme, originaire de la commune de Trélou-sur-Marne, a disparu ce vendredi matin dans le sud de l’Aisne. Il est âgé de 70 ans, mesure environ 1,70 mètre, porte une longue barbe blanche et de longs cheveux. Il aurait été aperçu à plusieurs reprises, encore dimanche matin, près des bords de Marne, en direction de Reims. Les gendarmes de Château-Thierry, Condé-sur-Marne, le peloton d’intervention de gendarmerie (PSIG), et un hélicoptère d’Amiens ont ratissé l’ensemble du secteur, en vain.
http://www.lunion.fr/node/768934

Pays basque : pronostic vital engagé pour l'homme retrouvé trois jours après

Benat Indaburu, le jeune homme disparu depuis le 12 juillet, a été retrouvé vivant dans un ravin à Estenrençuby
Benat Indaburu, le jeune homme de 29 ans originaire de Saint-Jean-Pied-de-Port disparu depuis le 12 juillet, alors qu'il circulait à bord d'un golf noire, a été retrouvé vivant vendredi soir dans un ravin à Estenrençuby.
Un paysan alerté par un bruit étrange
À la suite des différentes alertes publiées dans les journaux, un paysan de la commune s'est souvenu d'un bruit étrange qu'il avait entendu près de chez lui, pensant d'abord à un éboulement de cailloux. Mais après s'être finalement rendu sur place pour s'en assurer, c'est une voiture noire correspondant à l'avis de recherche qu'il a trouvée dans le ravin. Il a alors alerté la gendarmerie qui s'est immédiatement rendue sur place.

Une intervention de 5 heures

À l'intérieur de la Golf noire identifiée comme celle appartenant au jeune homme, se trouvaient des tâches de sang. Après avoir fouillé les alentours, les gendarmes ont finalement retrouvé le jeune homme vivant, recroquevillé à même le sol après 4 jours de disparition. Blessé au bassin et aux jambes, il a dû être évacué par hélicoptère. Vendredi, l'intervention, qui a nécessité de gros moyens, a commencé aux alentours de 16 h 30 et s'est terminée à 21 h 30.

Son pronostic vital est engagé

Aujourd'hui, le jeune homme souffre de déshydratation, de multiples fractures aux vertèbres et de sévères lésions dues à la compression. Il est actuellement en réanimation et son pronostic vital est engagé. L'enquête déterminera les raisons de son accident.

http://www.sudouest.fr/2016/07/16/pays-basque-pronostic-vital-engage-pour-l-homme-retrouve-trois-jours-apres-2437269-4018.php

samedi 16 juillet 2016

La Nord-Iséroise portée disparue est décédée

Depuis jeudi soir, suite à l’attentat perpétré à Nice, une Nord-Iséroise était portée disparue. Hier, plusieurs membres de sa famille ont annoncé la terrible nouvelle sur les réseaux sociaux : Rachel Erbs, 39 ans, est décédée. Jeudi soir, elle s’est retrouvée, avec son mari et leurs deux enfants, sur la folle trajectoire du camion. Son mari a été blessé, souffrant d’un pneumothorax et de sept côtes cassées. Leurs fils, âgé de 6 ans, a aussi été touché, présentant plusieurs ecchymoses. Leur fille, âgée de 12 ans, est sortie indemne physiquement, mais assurément très choquée. Cette famille cessieutoise est très estimée et connue en pays turripinois.
http://www.ledauphine.com/isere-nord/2016/07/16/la-nord-iseroise-portee-disparue-est-decedee

Gard : disparition inquiétante d'une retraitée à Saint-Gilles

L a gendarmerie lance un appel à témoins pour retrouver une septuagénaire qui a disparu d'une maison de retraite à Saint-Gilles dans le Gard depuis vendredi après-midi.
Une personne âgée de 76 ans a disparu de la maison de retraite des Jonquilles à Saint-Gilles, vendredi 15 juillet à 16 h 20. Celle femme souffre de la maladie d'Alzheimer et peut être désorientée.  Zahra Khrief, veuve Chabani, est  née le 26 mai 1940 à Aim-Temouchent en Algérie. Elle mesure 1 m 64 pour 75 kg et a les cheveux bruns. Elle portait un voile couleur bleu vert avec du blanc et des strass, une djellaba verte avec un pyjama en dessous  et des claquettes blanches lors de sa disparition
En cas de découverte, contacter la gendarmerie au 17 ou au 04 66 87 10 00. Les bénévoles souhaitant aider dans les recherches peuvent se présenter directement à la brigade de gendarmerie de Saint-Gilles.
http://www.midilibre.fr/gard/saint-gilles/

vendredi 15 juillet 2016

FRANCOIS NICOLAS FAZIO disparu à HERIN (59)

hebergement d'image

 C'est un cauchemar qu'ils ne souhaitent à personne. Celui de parents sans nouvelles de leur fils depuis maintenant six ans.
 Le 13 novembre 2006, François-Nicolas Fazio, 21 ans, quittait le domicile familial, à Hérin, pour ne plus jamais revenir. Il s'en allait avec 380 euros en liquide qu'il venait de retirer à la banque, laissant chez lui carte bleue, téléphone et permis de conduire.

Deux jours plus tard ses parents, Maria et François, recevaient une lettre de leur fils dans laquelle il écrivait:  «Je suis malade, le verdict est sans appel pour moi, je sais comment cela va se terminer. J'ai une saloperie non opérable qui grandit en moi et je pars l'affronter seul (...) Imaginez-moi en voyage à travers le monde entier, prêt à revenir d'un instant à l'autre. Vous allez tous me manquer. Vous ne me perdez pas, c'est juste un au revoir. Merci, je vous aime fort. Au revoir».

Depuis ce jours les Hérinois, malgré d'intenses recherches qui les ont emmenés à travers le pays, demeurent sans nouvelles de lui.

François-Nicolas est-il encore en vie ? Est-il retenu prisonnier d'une secte ou d'une tierce personne comme le pense sa mère ? Vit-il à l'étranger ? Pourquoi ce jeune homme brillant, sans histoires, a-t-il subitement quitté les siens du jour au lendemain ? Des questions qui hantent ses parents depuis six longues années, les plongeant dans un enfer sans nom…

Le poignant témoignage de Maria Fazio dans l'Observateur en vente à partir de ce vendredi 16 novembre


 
Si vous pensez avoir aperçu ce jeune homme, vous pouvez contacter ses parents au 06 14 11 75 06


Une émission au cours de laquelle sa disparition sera évoquée sera diffusée sur France 2 le 4 aout à 14h00 !

jeudi 14 juillet 2016

Pyrénées-Orientales : trois ans déjà depuis la disparition d'Allison et de sa mère à Perpignan

Après l'assassinat de la séduisante Allison 19 ans et de sa mère suivi par le suicide de son père, auteur présumé, la famille redoute l'enlisement judiciaire qui pourrait bénéficier aux éventuelles petites mains de cette tragédie familiale.
Depuis l'été meurtrier de 2013, chez les Barbet, le 14 juillet n'est plus un jour de fête mais de désarroi. Trois ans après la disparition d'Allison Benitez et de Marie Josée sa mère, Eric Barbet, le frère de la maman cherche toujours à établir en détails le déroulement de la tuerie perpétrée par le père, militaire de carrière pendant l'après-midi de ce 14 juillet de grand soleil sur Perpignan alors que l'enquête donne le sentiment de marquer le pas.
«C'est comme si les investigations étaient au point mort. On ne reçoit plus aucune nouvelle de l'autorité judiciaire et nos demandes d'actes de procédure ne sont pas suivies. C'est comme si tout le monde se désintéressait de ce dossier alors que de nombreuses zones d'ombres restent à éclairer» estime Eric Barbet ancien militaire lui-même, aujourd'hui convaincu que c'est bien son beau-frère le légionnaire qui a tué Marie Josée et massacré la petite Allison sa fille unique pendant ce funeste après-midi dans l'appartement de la rue Jean Richepin dans un quartier populaire de Perpignan.
Enquêteurs et magistrats ont acquis la certitude que seul, l'adjudant-chef de la légion étrangère a pu perpétrer ce double assassinat avant de faire disparaitre les corps.

Connaître la vérité

Même si le militaire n'a jamais pu s'expliquer sur le fond du dossier puisqu'il s'est suicidé le 4 août 2013, quatre jours après une très longue perquisition et la veille de son audition en garde-à-vue. «Ce que nous aimerions savoir, c'est ce qui s'est passé cette après-midi-là dans l'appartement alors que toutes les fenêtres dans la rue étaient ouvertes. Et que forcément on a dû entendre les éclats du drame qui se jouait. Nous aimerions aussi savoir si Francisco Benitez a travaillé tout seul pour remettre en état l'appartement et surtout le garage après la tuerie. S'il a eu des complices pour faire tout ça après avoir découpé les corps avant de les faire disparaître» poursuit Eric Barbet qui s'impatiente faute de recevoir des informations de la part des juges qui conduisent l'instruction à quatre mains.
«La dernière grande communication qui nous a été faite c'était en 2014 à pareille époque. Cela fait pratiquement deux ans sans que l'enquête nous donne le sentiment de progresser. Et nous n'avons aucune nouvelles de nos dernières demandes d'actes de procédures qui remontent à plus d'un an» ajoute encore Eric Barbet.
«Les investigations se poursuivent. Des vérifications sont en cours. Mais les enquêteurs doivent aussi travailler sur d'autres affaires judiciaires. Mais le dossier n'est pas refermé, certainement pas. Sur le volet de la complicité, nous n'avons à ce jour aucun élément qui permet d'accréditer cette thèse, ni de l'écarter» répond Achille Kiriakidès le procureur de la république de Perpignan.
Il avait lui-même requalifié l'information judiciaire pour enlèvements et assassinats à la fin de l'été 2013, au moment où les enquêteurs du SRPJ de Montpellier avaient acquis la certitude que la petite Allison avait été tuée dans l'appartement familial.
Et que son corps avait été stocké dans le congélateur positionné au fond du garage, là précisément où sa jeunesse de toute les promesses de beauté et d'harmonie s'est brisée dans un véritable bain de sang.

Les étapes

14 juillet 2013. Allison 19 ans et sa maman Marie Josée s'évaporent à partir de 13h30. Francisco Benitez fournit le scénario du départ vers Toulouse mais l'enquête fait apparaître que les deux femmes n'ont jamais quitté l'appartement de la rue Jean Richepin de Perpignan.
31 juillet : appel à témoins est lancé. Médiatisation de la double disparition et perquisition au domicile et dans le garage. Des traces de sang apparaissent au luminol.
4 Août. Francisco Benitez est retrouvé suicidé par pendaison sur la façade de la caserne Joffre de Perpignan.
26 août. Des traces de sang comportant l' ADN d'Allison sont découvertes dans un congélateur de la famille. Accréditant la thèse de l'assassinat de la jeune fille. Après disparitions inquiétantes, le parquet de Perpignan ouvre une nouvelle information judiciaire pour enlèvements et assassinats.
24 Septembre. on fouille à Port-Leucate. La pinède. On plonge dans le port et la marina. En vain. Aucune trace des disparues. On envisage de vider le bassin de la station d'épuration puis on abandonne le projet.
http://www.ladepeche.fr/faits-divers/

mercredi 13 juillet 2016

Disparition d'un ado: un homme gardé à vue


Un homme de 57 ans a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'un adolescent en mars 2015 dans le Gard, a-t-on appris aujourd'hui de source policière. La police scientifique du SRPJ de Montpellier chargée de l'enquête sur la disparition, le 18 mars 2015, de Lucas Tronche, 16 ans, a interpellé mardi à Valence (Drôme), et placé en garde à vue hier un homme de 57 ans originaire de la Drôme.

D'après les informations révélées par
Midi Libre et France Bleu Gard Lozère, l'homme a reconnu être l'auteur des nombreuses lettres adressés aux parents de Lucas Tronche depuis sa disparition. "Ce sont des messages assez courts, qui disent que Lucas va bien, qu'il est en bonne santé et qu'il ne risque rien", avait indiqué la mère de Lucas au Midi Libre le mois dernier. "C'est le corbeau" a confirmé à l'AFP une source proche de l'enquête précisant que "l'homme, inconnu des services de police, a été arrêté hier à Valence dans la Drôme et que la perquisition de son domicile n'a rien donné".

Toujours selon cette même source, "l'individu a pu être repéré grâce à des investigations minutieuses et la vidéosurveillance". Il a notamment été identifié par une caméra de vidéosurveillance en train de poster l'un de ces courriers. Lucas, domicilié à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard, a disparu le 18 mars 2015, alors qu'il devait se rendre à un cours de natation dans une commune voisine.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

mardi 12 juillet 2016

Appel à témoins après la disparition inquiétante d'un homme

Un appel à témoins est lancé pour tenter de retrouver un homme disparu depuis vendredi 8 juillet. Il a laissé à ses proches une lettre dans laquelle il explique vouloir mettre fin à ses jours.
Il aurait laissé à ses proches une lettre dans laquelle il explique vouloir mettre fin à ses jours.
De type européen, il a 52 ans, les yeux marron, des cheveux longs châtains avec des mèches blondes et mesure 1.80m.
Avant sa disparition, il était vêtu d’un treillis militaire et d’un tee-shirt bleu foncé. Il possède des tatouages sur les avant-bras, les épaules, le torse et le dos.
Sa famille explique l’avoir vu quitter son domicile de Six-Fours sur un scooter, dont la description peut s’avérer utile: de marque Honda, couleur grise, immatriculé AR 548 PB.
Le véhicule est orné d’autocollants facilement repérables: un "KOY" sur un côté, une feuille de cannabis multicolore sur l’avant et un petit diable rouge sur le top-case.
Toute personne susceptible de détenir des informations permettant de le retrouver doit contacter le commissariat de Sanary au 04.94.88.53.30.
http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers

lundi 11 juillet 2016

Lot-et-Garonne: recherches accrues après la disparition d'une fillette de 3 ans

La fillette de trois ans est toujours activement recherchée depuis sa disparition dimanche après-midi. L'enfant avait échappé à la surveillance de sa grand-mère au bord du lac de Lougratte, dans le Lot-et-Garonne.
Des recherches intensives ont repris ce lundi matin afin de retrouver une fillette de trois ans qui a échappé la veille à la surveillance de sa grand-mère au lac de Lougratte, dans le Lot-et-Garonne, a indiqué la gendarmerie. Les recherches, interrompues dans la nuit de dimanche à lundi, ont repris "tôt dans la matinée" avec le renfort de plongeurs de la brigade nautique d'Arcachon en Gironde. Egalement, "une photo de la fillette disparue a été diffusée à la presse dans le cadre d'un appel à témoins pour disparition inquiétante", une procédure qui déclenche automatiquement une enquête, a précisé la gendarmerie.

La fillette, dont la mère vit à Agen, dans le Lot-et-Garonne et le père à Narbonne dans l'Aude, avait été confiée pour la journée à sa grand-mère. Elle a échappé à la surveillance de cette dernière sur une plage aménagée au bord du lac de Lougratte, située à une quarantaine de kilomètres au nord d'Agen. "Dimanche,  cette plage payante était très fréquentée puisque 800 billets d'entrée ont été vendus", a précisé la gendarmerie.
La gendarmerie juge cette disparition "inquiétante"
Dans l'après-midi, l'enfant a échappé à la surveillance de sa grand-mère. "Elle s'est rendue aux sanitaires" sur une zone aménagée, comprenant une plage et un camping, ont indiqué les gendarmes. "La fillette était à ce moment-là à portée de vue de sa grand-mère, puis au bout de quelques minutes, elle a disparu de son champ visuel", selon la gendarmerie. La grand-mère a recherché en vain sa petite-fille dans et aux abords des sanitaires, avant d'alerter les gendarmes vers 15H00, a précisé la même source.
La gendarmerie a indiqué qu'à ce stade elle traitait cette affaire "comme une disparition inquiétante". Dès dimanche après-midi, un important dispositif constitué d'une trentaine de gendarmes, d'un hélicoptère et d'une dizaine de plongeurs, avait été déployé sur le site. 
 

dimanche 10 juillet 2016

Lot-et-Garonne: disparition d'une fillette

Une fillette de trois ans était activement recherchée ce soir après avoir échappé à la surveillance de sa grand-mère dans l'après-midi sur une plage aménagée au bord du lac de Lougratte (Lot-et-Garonne), a-t-on appris auprès de la gendarmerie et des pompiers. La fillette était sous la surveillance de sa grand-mère lorsqu'elle a disparu. "Elle s'est rendue aux sanitaires", sur une zone aménagée, comprenant une plage et un camping, au bord du lac de Lougratte, dans le nord du département, ont précisé les gendarmes.
"La fillette était à ce moment-là à portée de vue de sa grand-mère, puis au bout de quelques minutes, elle a disparu de son champ visuel", selon la gendarmerie. La grand-mère a recherché en vain sa petite-fille dans et aux abords des sanitaires, avant d'alerter les gendarmes vers 15h, a-t-on précisé de même source. La gendarmerie a indiqué qu'à ce stade elle traitait cette affaire "comme une disparition inquiétante".
Un important dispositif constitué d'une trentaine de gendarmes, d'un hélicoptère et d'une dizaine de plongeurs, a aussitôt été déployé sur le site. Les pompiers du département, alertés par des témoins vers 15h18 attendaient en début de soirée le renfort des plongeurs d'Arcachon (Gironde) et de plusieurs maîtres-chiens.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Saint-Martin : Disparition inquiétante d’une jeune femme de 21 ans – Avis de recherche Gendarmerie

Le Samedi 9 Juillet à 9h30 et comme à son habitude, une jeune femme de 21 ans originaire de BELGIQUE est partie depuis l’hôtel « les flamboyants » vers les Terres Basses à la Baie Nettlé pour effectuer un footing.

Alors que ses parents et elle devaient rentrer en Belgique par avion ce jour, elle n’est toujours pas rentrée.

Wendy est mince, a les cheveux raides colorés blonds, a les yeux marrons et était habillée d’un débardeur gris, d’un short gris et noir et de baskets noires avec un liseré rose lors de sa disparition. Elle a deux tatouages : un sur le pied droit et un second représentant un renard sur l’avant bras gauche.

Nous encourageons toute personne ayant des informations à nous les communiquer le plus vite possible en composant le « 17 ».

N’hésitez pas à diffuser largement cet appel à témoins.



Read more: http://www.sxminfo.fr/111869/09/07/2016/gendarmerie-disparition-inquietante-dune-jeune-femme-de-21-ans/#ixzz4DzUTcL9L

samedi 9 juillet 2016

Sud-Aveyron : disparition inquiétante d’un mineur à Montclar

L a gendarmerie procède actuellement à des recherches après la disparition inquiétante, de Dylan Warmel, né le 19 avril 2001 à Pau (64) et domicilié à Montclar.
Les recherches physiques effectuées n'ont pas encore permis de le retrouver. Ce jeune homme scolarisé sur la commune de Réquista était absent à la descente du bus qui devait le ramener à son domicile le 29 juin 2016 à 13 h. Il mesure 1,72 m, de corpulence mince.
Lors de son départ, il était vêtu d'un pantalon jean de couleur bleue, une veste en matière synthétique de couleur noire, des tennis de couleur noire. Il était porteur d'un sac à dos de couleur bleu marine. Toute personne pouvant apporter des éléments utiles à la recherche est priée de les transmettre à la gendarmerie dans les meilleurs délais en composant le 05 65 73 70 12 ou en composant le 17.
http://www.midilibre.fr/2016/07/08/montclar,1363005.php

vendredi 8 juillet 2016

Mouss Diouf : 4 ans après sa dispa­ri­tion, sa femme Sandrine lui rend hommage

hebergement d'image
Le 7 juillet 2012, Mouss Diouf décé­dait après avoir passé quelques jours dans le coma. Victime de deux acci­dents vascu­laires céré­braux, le comé­dien de 47 ans, connu notam­ment pour son rôle dans la série Julie Lescaut, ne s’était jamais remis de ses nombreuses séquelles lais­sant derrière lui son épouse, Sandrine Diouf, ainsi que ses trois enfants, Isaac, né de sa rela­tion avec cette dernière, ainsi que ses filles, Tessa et Selena.
>>> Mouss Diouf : « Pour les mauvaises langues », sa veuve prouve qu’elle a renoncé à tout héri­­tage
En ce jour anni­ver­saire de la mort de l’ac­teur, Sandrine Diouf a donc tout natu­rel­le­ment rendu hommage à son mari sur son compte Twit­ter. « 7 juillet 2012 #4ans #toujours­cet­te­pei­neim­mense #repo­seen­paix­mo­na­mour », a notam­ment déclaré la jeune femme, qui n’a cessé d’ex­pri­mer sa peine et de publier des clichés de son défunt époux depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.
Toujours sous le choc de cette dispa­ri­tion, Sandrine Diouf a égale­ment partagé un émou­vant photo­mon­tage de Mouss Diouf accom­pa­gné de son fils, Isaac, qui est devenu le portrait-craché de son père. Une petite vidéo avec en fond sonore le titre Encore un soir de Céline Dion, égale­ment endeuillée par la mort de son mari, René Angé­lil. « #7juillet2012 #4ans tu me manques telle­ment #toujours #mouss­diouf #mona­mour », a écrit la jeune femme sur Twit­ter. Un bel hommage de celle qui n’a jamais cessé de crier son amour à l’homme de sa vie.
http://www.voici.fr/news-people/actu-people

jeudi 7 juillet 2016

Un père de famille disparu aux Cabanes-de-Fleury depuis juin

Disparition inquiétante sur la commune de Fleury d'un père de famille de 52 ans. La gendarmerie lance un appel à témoin.
Que s'est-il passé le 24 juin dernier ? Un habitant des Cabanes-de-Fleury Jean-Jacques Garcia, 52 ans, est porté disparu depuis cette soirée. Il avait l'habitude de passer la soirée chez un ami résidant de l'autre côté du fleuve l'Aude, et traversait pour le rejoindre le bras du cours d'eau en canoë. Ce soir-là, il était chez lui lorsqu'il s'est aperçu qu'il avait oublié de prendre des médicaments. Il a assuré à son ami qu'il faisait un rapide aller-retour pour aller les chercher. Il a donc repris son canoë et s'est rendu chez lui. Il a échangé quelques mots avec sa voisine en arrivant chez lui.

Inquiétude
Il n'est jamais arrivé chez son ami. Ce dernier, voyant qu'il ne revenait pas, a pensé qu'il s'était ravisé et s'était couché à son domicile. Mais le lendemain matin, cet ami a eu la surprise d'entendre un téléphone portable sonner avec insistance : les parents de Monsieur Garcia s'inquiétaient pour leur fils. Habitant eux aussi sur la commune, ils avaient voulu rendre visite à leur fils, et s'étonnaient de voir la maison fermée. Ils tentaient vainement de le joindre sur son téléphone… qui sonnait chez son ami, de l'autre côté du fleuve.
La brigade de gendarmerie a mobilisé un important dispositif de recherche : plusieurs militaires ont patrouillé, assistés d'une équipe cynophile, un hélicoptère a sillonné la zone, dès le 25 juin dernier. Ils ont été accompagnés de moyens mis à leur disposition par la gendarmerie maritime. Mais ces recherches à ce jour n'ont pas abouti : aucune trace de la victime ni de son canoë. Cet homme de 52 ans divorcé et père de famille est sans emploi. Sa fille devait le rejoindre ces jours-ci pour passer ses vacances avec son père.
En cas de renseignement bien vouloir contacter la Brigade de Gendarmerie de Coursan au 04 68 33 50 58.
 

mercredi 6 juillet 2016

Vidéo : Après 28 ans, la justice rouvre le dossier d'une des disparues de l'A26


réouverture dossier d'une disparue de l'A26

Disparition inquiétante d'un jeune homme

Jimmy Medda âgé de 23 ans est signalé disparu par sa famille depuis dimanche dernier. Le jeune homme aurait été vu pour la dernière fois à Borgo par des proches. La direction départementale de la sécurité publique de Haute-Corse a été saisi du dossier.
Selon une source proche de l'enquête, le signal de son portable a été repéré pour la dernière fois en Balagne. Selon sa famille, le disparu possède un Mitsubishi Pajero Blanc.

http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4020049/disparition-inquietante-dun-jeune-homme.html

mardi 5 juillet 2016

Disparition du parolier et acteur Roger Dumas

L'acteur et parolier français Roger Dumas est décédé, samedi, à Paris, à l'âge de 84 ans.
Roger Dumas, connu pour ses seconds rôles au cinéma dans des films comme "L'homme de Rio" ou "Pouic-Pouic", mais aussi habitué des planches et parolier pour Sylvie Vartan ou Chantal Goya, est décédé à Paris à l'âge de 84 ans, a annoncé son agent dimanche à l'AFP. "Il est mort hier après-midi à l'hôpital Saint-Antoine", a indiqué son agent Danielle Gain. 
"Il avait débuté sa carrière avec Jean Gabin dans «Rue des prairies» et l'a terminée avec le grand succès de «L'étudiante et Monsieur Henri» au théâtre. Il a tourné avec beaucoup de gens, et il a écrit des tubes pour Chantal Goya ou Sylvie Vartan. C'était un personnage étonnamment gentil, sympathique", a-t-elle ajouté.
"C'était quelqu'un d'assez éclectique, qui savait faire beaucoup de choses et qui était très doué dans tout ce qu'il faisait", a déclaré son ami de longue date, l'auteur-compositeur Jean-Jacques Debout. "Il n'a pas eu une carrière tapageuse, mais une vraie carrière d'homme de théâtre. Il était très artiste dans tout. Il aimait aussi beaucoup le monde de la chanson", a-t-il ajouté. Avec Jean-Jacques Debout, Roger Dumas avait inventé pendant dix ans des chansons pour les émissions télévisées de Maritie et Gilbert Carpentier et écrit des tubes, notamment pour Sylvie Vartan ("Comme un garçon") et Chantal Goya, ainsi que la musique du générique du célèbre dessin animé Capitaine Flam. Roger Dumas écrira aussi des chansons pour Johnny Hallyday ("Deux amis pour un amour"), Yves Montand ("Madrid") ou Carlos.

Un grand second rôle du cinéma français

Né le 9 mai 1932 à Annonay (Ardèche), ce comédien au nom peu connu mais au visage familier et au regard doux avait débuté sa carrière au théâtre et au cinéma dans les années 50. En 1959, il joue avec Jean Gabin dans "Rue des prairies" (1959) de Denys de La Patellière, puis avec Louis de Funès dans "Pouic-Pouic" (1963) de Jean Girault et avec Jean-Paul Belmondo dans "L'Homme de Rio" (1963) de Philippe de Broca. Dirigé plusieurs fois par Claude Chabrol ("Le Tigre aime la chair fraîche", "Masques", "L'Ivresse du pouvoir"), il alterne films d'auteur comme ceux d'Olivier Assayas ("Une nouvelle vie", "Les Destinées sentimentales") ou Enki Bilal ("Bunker Palace Hôtel", "Tykho Moon") et comédies populaires, comme "Association de malfaiteurs" de Claude Zidi ou "Les Visiteurs 2" de Jean-Marie Poiré.
Plus récemment, il avait joué dans "Le premier jour du reste de ta vie" (2008) de Rémi Bezançon, "Le Concert" (2009) de Radu Mihaileanu ou "Premiers crus" (2015) de Jérôme Le Maire. Au théâtre, il avait été dirigé par Jacques Weber, Bernard Murat, Georges Wilson ou par John Malkovich dans "Hysteria". "Moins deux" de Samuel Benchetrit lui vaut en 2006 le Molière du comédien dans un second rôle, avant le grand succès en 2012 de "L'Etudiante et Monsieur Henri" d'Yvan Calberac au Petit Théâtre de Paris, dans une mise en scène de José Paul.
Il avait également joué régulièrement à la télévision, notamment dans des séries ("Les Cinq dernières minutes", "Navarro", "Julie Lescaut", "Un village français") ou des téléfilms de Josée Dayan ("Les Misérables", "Le Clan des Lanzac"). Il avait été l'époux au début des années 60 de la comédienne Marie-Josée Nat.

http://www.parismatch.com/Culture/Cinema

lundi 4 juillet 2016

Pyrénées : un randonneur reste introuvable

Les recherches ont repris ce lundi. Il aurait été aperçu jeudi à Arrens. Le randonneur s'était engagé dans la traversée intégrale des Pyrénées, sur le GR 10
On est sans nouvelles, depuis mardi dernier, d'un Parisien d'une soixantaine d'années, engagé dans la traversée intégrale des Pyrénées sur le GR 10 (Hendaye-Perpignan). Son téléphone portable l'a géolocalisé sur les hauteurs de Laruns, mercredi. Les gendarmes du PGHM d'Oloron ont donc ratissé le secteur, dès vendredi dernier, jour où son épouse, très inquiète, a alerté leurs collègues du PGHM de Pierrefitte-Nestalas (65).
Samedi, puis dimanche, les sauveteurs, dont des pompiers du groupe montagne, ont à nouveau écumé à pied le GR 10 et ses abords, entre Gabas et la limite avec les Hautes-Pyrénées. Alors que l'hélicoptère Dragon 64, de la sécurité civile, patrouillait dans les airs.
Côté haut-pyrénéen, une équipe de Pierrefitte (65) a fouillé les zones à risque autour des cols d'Uzious et d'Ausseilla, à cheval entre Haut Béarn et Bigorre. 
Mardi matin, le randonneur a quitté le refuge d'Ayous. 
Ses proches sur Facebook indiquent qu' "il a été reconnu par la boulangère d'Arrens jeudi matin. Il a donc continué sa route... Les gendarmes vont donc modifier le secteur des recherches. Restez vigilant s'il vous plaît sur le GR10 après Arrens direction Perpignan". 
Il était vêtu, semble-t-il, d'une tenue plutôt sombre ; il portait un sac à dos noir et rouge. Le sexagénaire a indiqué à sa femme qu'il prévoyait d'arriver à Cauterets samedi soir au plus tard. La compagnie de gendarmerie d'Argelès-Gazost était en charge des investigations. 
http://www.sudouest.fr/2016/07/04/un-randonneur-parisien-reste-introuvable-2422241-4224.php

dimanche 3 juillet 2016

Besançon : disparition inquiétante

Depuis vendredi à la mi-journée, Marie-Françoise Mateo n’a plus donné signe de vie. Partie à 14 h de son domicile de la rue de la Vieille-Monnaie à Besançon, cette femme, retraitée, 68 ans mesure 1,65 m, a les yeux marron clair et les cheveux gris mi-longs et porte des lunettes.
Aussi, si vous l‘avez croisée et rencontrée, ou si vous la retrouvez, veuillez aviser le 17 ou le commissariat central de Besançon au 03 81 21 11 22.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2016/07/02/besancon-disparition-inquietante

samedi 2 juillet 2016

Le prix Nobel de la paix Elie Wiesel est mort

hebergement d'image
L’écrivain Elie Wiesel est mort à l’âge de 87 ans. De nationalité américaine, issu d’une famille juive orthodoxe roumaine, ce rescapé de la Shoah était notamment connu pour son livre La Nuit, témoignage bouleversant de son expérience en camp de concentration. Il avait été déporté à Auschwitz où ses parents et l’une de ses sœurs sont morts. Il avait reçu le prix Nobel de la Paix en 1986.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Michel Rocard est mort

hebergement d'image
L'ancien Premier ministre socialiste, Michel Rocard, est mort samedi vers 18h à l'âge de 85 ans à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, selon nos informations
Michel Rocard est mort samedi à 18h à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. L'ancien Premier ministre avait été le chef du gouvernement de François Mitterrand entre 1988 et 1991. Michel Rocard a porté longtemps le flambeau de ce qu'on a appelé, la deuxième gauche, la gauche réformiste.
En tant que Premier ministre, on lui doit la CSG et le RMI (Revenu minimum d'insertion). Il y a deux semaines, il avait donné une interview fleuve au journal Le Point.
Il avait été à Matignon de 1988 à 1991 sous la présidence de François Mitterrand. Il a été très brièvement premier secrétaire du Parti socialiste de 1993 à 1995. Européen convaincu, il a toujours milité pour une "deuxième gauche" ouverte sur l’économie de marché, et se disait volontiers « socialiste libéral ». Il intervenait régulièrement dans le débat public et avait fait la Une du magazine Le Point il y a moins de deux semaines, y affirmant que « la gauche française [était] la plus rétrograde du monde ». 
 http://www.lejdd.fr/Politique           

vendredi 1 juillet 2016

L'octogénaire portée disparue depuis lundi midi sur la commune de Citou retrouvée sans vie

Jeudi soir, vers 18 h, le corps sans vie d'Yvette Ayerbe, âgée de 86 ans et disparue depuis lundi midi, a finalement été retrouvé au bord d'une rivière, à 1 km du village, par des militaires de la Légion étrangère, alors qu'une vaste opération de recherche était à nouveau menée, a-t-on appris, dans la soirée, auprès, du maire Emile Busque.
De gros moyens avaient été dépêchés, hier, sur cette commune située entre le Minervois et la Montagne Noire, avec des effectifs de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers ainsi que des bénévoles, afin de retrouver cette dame, atteinte de la maladie d'Alzheimer.
L'alerte avait été donnée lundi, alors que ses proches n'avaient plus de ses nouvelles. Dès lundi après-midi, des recherches avaient été menées, dans et autour du village de Citou, par les gendarmes de la brigade territoriale autonome de Peyriac-Minervois.
Des recherches qui s'étaient jusqu'ici révélées infructueuses, et ce malgré la mise à disposition d'un hélicoptère par les gendarmes de Montpellier, et la diffusion d'un avis de recherche, avant la triste découverte effectuée par les légionnaires, hier en fin de journée.
http://www.lindependant.fr/2016/07/01/l-octogenaire-retrouvee-sans-vie,2222840.php