dimanche 31 janvier 2016

Disparition d'un pêcheur du Pêchereau

 Ne le voyant pas revenir, vendredi soir, c'est sa famille qui a donné l'alerte, explique Jean-Pierre Nandillon, maire de Badecon-le-Pin, en évoquant la disparition inquiétante de Jean-Yves Darchis, 66 ans, professeur d'éducation physique à la retraite. Un retraité qui s'adonnait régulièrement à l'une de ses passions : la pêche. « Dès l'alerte lancée, confie de son côté la gendarmerie, des recherches pédestres ont été entreprises le long des rives de la Creuse », mais hélas sans succès. Le lendemain, dès la première heure, de plus gros moyens étaient lancés, dont un hélicoptère de la gendarmerie et des plongeurs sapeurs-pompiers. La voiture du disparu était tout d'abord retrouvée au lieudit « Moulin-Drap » sur la commune de Badecon-le-Pin, puis – plus inquiétant encore – le pneumatique vide de Jean-Yves Darchis au barrage de La Roche-Bat l'Aigue.
En fin d'après-midi, hier et malgré l'intensification des recherches, aucune autre trace du pêcheur n'avait été retrouvée, plongeant sa famille et ses amis dans une bien légitime angoisse.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Faits-divers-justice

samedi 30 janvier 2016

Nantes: Les mails de Dupont De Ligonnès divulgués par la police ?

Petite enquête interne dans le cadre du mystère de la disparition de Xavier Dupont De Ligonnès. Presse Océan et Ouest-France rapportent le procès d’un policier et d’un blogueur qui s’est tenu le 27 janvier devant le tribunal correctionnel de Paris.
>>A lire aussi : Quatre ans après, où en est l’enquête sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès ?
Il leur est reproché d’avoir favorisé la publication de courriels envoyés par Xavier Dupont De Ligonnès bien avant sa disparition et le meurtre de sa femme et de ses quatre enfants, en avril 2011.
La divulgation de cette correspondance privée a fait l’objet en mai 2012, d’une plainte déposée par la sœur de Xavier Dupont de Ligonnès, destinataire de certains des courriels.

Réquisitions plus sévères contre le policier

Le policier, agent de l’office central de lutte contre la criminalité liée aux TIC (technologies de l’information et de la communication), aurait eu accès aux courriels dans le cadre de l’enquête menée à l’époque en lien avec certains spécialistes de la recherche de données sur internet, hackers compris. Mais le policier, âgé de 47 ans, nie avoir transmis les documents, retrouvés sur les serveurs de l’opérateur internet Free.
Quant au blogueur, basé à Angers, il conteste le fait que la correspondance publiée sur Facebook sous le pseudo « ChrisLaVérité » fasse partie des documents protégés par le secret de l’instruction.
Les réquisitions du procureur sont logiquement beaucoup plus sévères à l’encontre du policier, eu égard à ses fonctions : le magistrat réclame 2 mois de prison avec sursis à l’encontre de l’agent, assortis de 4 mois d’interdiction d’exercer. L’internaute, lui, s’en tirera avec 1.000 euros d’amende, si le tribunal suit les réquisitions. Décision le 23 mars.

http://www.20minutes.fr/nantes/1776399-20160130-nantes-mails-dupont-ligonnes-divulgues-police

Grenoble : Disparition inquiétante d'un garçon de 17 ans

Il n’a plus donné signe de vie à ses parents depuis le 12 janvier. Maalem Abdel El Nour, 17 ans a fugué ce jour-là. Scolarisé au lycée de Vizille, près de Grenoble dans l’Isère, le garçon a été aperçu quatre jours plus tard à la gare de la Part-Dieu à Lyon. Mais depuis le 16 janvier, plus de nouvelles. Son téléphone ne répond plus et n’émet plus aucune activité.

Plâtré au pied gauche

La gendarmerie de l’Isère lance ce vendredi un appel à témoin pour tenter de retrouver l’adolescent. Ce dernier mesure 1,65 m. Il est de corpulence fine, a le teint blanc, les cheveux châtains et les yeux verts. Le jour de sa disparition, il portait un survêtement et un parka noire. Signe particulier : le garçon est plâtré au pied gauche et marche avec des béquilles.
Les personnes suscpetibles d’avoir des informations doivent contacter la Brigade départementale de protection de la famille à l’hôtel de police de Grenoble eau 04.76.60.41.67 ou 04.76.60.40.40 ou le 17.
http://www.20minutes.fr/lyon/

vendredi 29 janvier 2016

Le réalisateur français Jacques Rivette est décédé

Le réalisateur français Jacques Rivette est décédé vendredi à l'âge de 87 ans, annonce lemonde.fr. Il était notamment connu pour les films Paris nous appartient, L'amour fou ou La Belle noiseuse.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

jeudi 28 janvier 2016

Labenne (40) : un homme emporté par la houle

Un témoin l'a vu tenter de récupérer son chien, lui-même happé par une vague
Des recherches sont en cours en ce mercredi après-midi afin de tenter de retrouver un homme emporté par l'océan au niveau de la plage de Labenne.
Un témoin a donné l'alerte vers 15 h 30. Il a expliqué avoir vu un homme rentrer dans l'eau pour récupérer l'un de ses deux chiens, pris par la houle et incapable de regagner la plage. 

Des patrouilles au sol sont mises en place par les sapeurs-pompiers de Capbreton. Leur confrère plongeur du Pays basque ont également été dépêchés sur les lieux, de même que le bateau de la Société Nationale de Secours en Mer (SNSM). Un survol de la côte a été fait par Ecu 64, l'hélicoptère de la gendarmerie basé à Biarritz.
Les secours n'ont pour l'heure pas pu retrouver la personne disparue ni le chien. Le deuxième, un berger australien, a quant à lui été récupéré sain et sauf. Les recherches doivent s'arrêter avec la tombée de la nuit mais un dispositif équivalent sera renouvelé dès jeudi matin.
Si ce n'est le témoignage, qui évoque un homme d'une trentaine d'années, celui-ci n'a pour l'heure pas pu être identifié. Les gendarmes inspectent les parkings voisins de la plage dans l'espoir de retrouver le véhicule du disparu. Ils interrogent également les sociétés canines et les éleveurs pour tenter d'établir un lien entre l'animal retrouvé et son propriétaire.  
http://www.sudouest.fr/2016/01/27/labenne-40-un-homme-emporte-par-la-houle-2255966-3394.php

Disparition inquiétante de Cyrille à Maisnil-Les-Ruits

La police lance un appel à témoins après la disparition de Cyrille Porada, 24 ans, à Maisnil-Lès-Ruitz. Le jeune homme n'a pas donné signe de vie depuis qu'il a quitté le domicile familial le jeudi 21 janvier vers 13h30. Les recherches n'ont rien donné pour l'instant.
La famille et les proches de Cyrille Porada sont dans l'inquiétude depuis sa disparition le jeudi 21 février vers 13h30. Le jeune homme de 24 ans a quitté le domicile familial. Il aurait pris la direction du Bois d'Olhain où il avait l'habitude d'aller courir. Il n'est jamais rentré. 
Cyrille Porada est de corpulence mince. Il a les cheveux courts et mesure environ 1 mètre 80. Au moment de sa disparition, il portait un survêtement noir et une veste marron. Il est parti sans papier, sans argent, sans sa carte de bus et sans téléphone, selon sa sœur. 
Des recherches ont été menées dans le bois d'Olhain  mais elles n'ont rien donné. Une cinquantaine de personnes ont participé mardi à une battue à l’initiative de la famille. Si vous avez aperçu Cyrille Porada, vous pouvez contacter le commissariat de police de Barlin au 03 91 82 64 20. 
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice

mercredi 27 janvier 2016

Bientôt une page Facebook pour retrouver Didier Manceau

Aucune nouvelle. Et l’angoisse qui partage le quotidien de Renée Manceau depuis un an et demi maintenant. Le 30 avril 2014, son fils, Didier Manceau, 57 ans, disparaissait mystérieusement à Laon. Ce Laonnois quittait le domicile de sa mère rue Sylvain-Cordevant, au quartier Champagne, où il venait de cueillir un bouquet de lilas quand sa trace a été perdue.
Depuis ses sœurs, sa mère et ses amis désespèrent de savoir ce qu’il lui est arrivé : «  C’est un grand sujet de conversation, acquiesce « Didjou », une de ses amies. C’est notre ami, on a toujours en tête cette question qu’est-ce qui lui est arrivé. Une chose est sûre, il ne serait pas parti de lui-même sans prévenir sa mère, ce n’est pas possible. » Dans son appartement rue Léon-Blum, la famille va retrouver ses médicaments mais pas de traces de son ordinateur ni de son téléphone. Des éléments qui prouvent que sa disparition n’est pas de son fait.

Des questions sans réponses

Mais afin d’écarter l’hypothèse d’un acte volontaire, une page Facebook va être créée. «  Qu’au moins il puisse faire un signe, s’il est parti de lui-même, suggère Benoît Liebert, un ami qui avait organisé une marche en mai dernier pour alerter médias et autorités. Cela permettra aussi de diffuser l’avis de recherche à la France entière. » «  Des gens doivent bien savoir, tonne quant à lui, Pascal Cuvilliez, un ami. De toute façon, les recherches n’ont pas été faites comme il fallait. Il y a plein de chemins dans le coin. Il faut faire quelque chose. » Une information judiciaire a été ouverte pour recherches des causes de la disparition, l’enquête confiée à l’office central pour la répression des violences faites aux personnes.
Mais le sentiment d’impuissance prédomine. Renée Liebert et ses filles ne peuvent se résoudre au pire. Ainsi ses sœurs lui envoient des messages d’amour rempli d’inquiétude sur son profil Facebook, inactif depuis de longs mois. «  Tous les jours je pense à lui, dit simplement la retraitée, les larmes aux yeux mais digne. Je le vois venir. Mais… »

http://www.lunion.fr/node/648451

mardi 26 janvier 2016

La mineure disparue en Ariège retrouvée saine et sauve

Bonne nouvelle. Diffusé dans la presse, notamment l'édition ariégeoise de "La Dépêche du Midi", et sur les réseaux sociaux, l'appel à témoins du groupement départemental de gendarmerie de l'Ariège concernant la disparition d'Inès Coiffier, jeune fille âgée de 15 ans, a payé. L'adolescente, en fugue depuis le 15 octobre dernier (elle était hébergée chez une amie), a repris contact avec ses proches vu la viralité de cet appel à témoins. La gendarmerie vient d'indiquer que les recherches avaient cessé.
En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/26/2263916-la-mineure-disparue-en-ariege-retrouvee-saine-et-sauve.html#66Zdt7TmfMVtqY8F.99
 

lundi 25 janvier 2016

Disparition à Monistrol-sur-Loire : la jeune enseignante retrouvée vivante à Saint-Étienne

L'enseignante de 29 ans disparue depuis jeudi à Monistrol-sur-Loire a été retrouvée samedi matin à Saint-Étienne.
La jeune enseignante disparue à Monistrol-sur-Loire a été retrouvée par les policiers dans la nuit de vendredi à samedi.   Elle était endormie au volant de sa voiture sur un parking à Saint-Étienne. La jeune femme avait pris des cachets. Elle a été hospitalisé au Puy-en-Velay.
Jeudi matin, l'enseignante en espagnol n'avait pas assuré son cours au lycée professionnel Notre-Dame-du-Château à Monistrol-sur-Loire. Elle n'avait pas donné de nouvelles depuis. Le chien de la jeune femme, un Jack Russel était resté seul dans l'appartement. C'est ce qui a alerté le parquet du Puy-en-Velay, qui a ouvert une enquête pour disparition inquiétante.  Les enquêteurs avaient d'abord géolocalisé son téléphone portable à Châlon-sur-Saône en Saône-et-Loire, mais il s'agissait une erreur
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice

dimanche 24 janvier 2016

La mineure de 12 ans en fugue a été retrouvée

La fillette de 12 ans qui n'avait plus donné signe de vie depuis vendredi après-midi a été retrouvée samedi soir aux alentours de minuit, à proximité de l'arrêt de tram du Baggersee à Illkirch-Graffenstaden. Seule et très fatiguée, elle a été prise en charge par la police, puis par les gendarmes.
C'est vraisemblablement l'appel à témoins lancé hier soir qui a permis de retrouver la collégienne, qui habite chez sa grand-mère à Eschau. Elle avait été vue pour la dernière fois devant le collège des Roseaux à 17h30 à Illkirch, où elle s'était rendue pour revoir certaines copines de son ancien collège
http://www.dna.fr/actualite/2016/01/24/la-mineure-de-12-ans-en-fugue-a-ete-retrouvee

samedi 23 janvier 2016

Disparition inquiétante d'une adolescente

La gendarmerie de l'Ariège lance un appel à témoin à la suite de la disparition d'une adolescente, Ines C.., âgée de 16 ans. La jeune fille est introuvable depuis le 14 octobre 2015, date à laquelle elle a fugué… «Aujourd'hui personne n'a de ses nouvelles, que ce soit sa famille ou les gens qui s'occupent d'elle», explique-t-on du côté de la gendarmerie ariégeoise qui diffuse une photo et un signalement de la jeune fille ( elle mesure 1,60 m pour 55 kg environ). Les enquêteurs invitent toute personne qui aurait vu l'adolescente ou serait susceptible de la localiser à contacter la gendarmerie de Mirepoix au 05 61 68 10 17.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/23/2262053-disparition-inquietante-d-une-adolescente.html

jeudi 21 janvier 2016

Serqueux : disparition inquiétante d'un homme de 52 ans

Les gendarmes de Seine-Maritime sont à la recherche d'un habitant de Serqueux porté disparu depuis le mercredi 20 janvier 2016.
Lionel Didier , 52 ans, a quitté le domicile conjugal ce matin à bord du véhicule de ses parents, un monospace Renault Scenic de couleur grise immatriculé 175 ADE 76. Il se pourrait que cet homme ait des idées noires.
Au moment de sa disparition, il était vêtu d'une veste marron, d'un pull à col roulé noir et d'un pantalon de jogging gris. Il mesure 1m83, de forte corpulence. Non porteur de barbe, ni de moustache, il a les cheveux poivre et sel.
Toute personne qui disposerait d'informations concernant cette disparition ou qui serait susceptible de rencontrer cet homme est invitée à contacter la brigade de gendarmerie de FORGES LES EAUX au 02 35 90 50 17 ou de composer le 17.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/

mercredi 20 janvier 2016

Habib a disparu depuis deux ans : «Je veux croire que mon fils est vivant»

La mère du petit Habib, mystérieusement disparu il y a deux ans et dont le père a été retrouvé mort dans l'Ariège, après un suicide, poursuit sa croisade dans l'espoir de retrouver son enfant qui aurait 3 ans aujourd'hui.
Deux ans après la mystérieuse disparation de son fils Habib, alors âgé de 13 mois, sa mère Jennifer Dana, 31 ans, ne renonce pas. «C'est important de continuer à se mobiliser et à diffuser la photo d'Habib pour que quelqu'un puisse le reconnaître et alerter les services d'enquête», poursuit cette jeune mère, déterminée, engagée dans un véritable combat pour retrouver la trace de son petit garçon et soutenue par son avocate Me Céline Oustalet-Cortès, conscientes toutes les deux de lutter contre l'oubli.
Le 19 janvier 2014, l'ex-compagnon de Jennifer, Mehdi N., 33 ans, disparaît du domicile de ses parents, dans le quartier Bellefontaine, à Toulouse. «Il avait la garde du petit et devait me le ramener le dimanche, vers 18 heures. Or, ce jour-là, pas de nouvelles… Nous étions séparés depuis le mois d'octobre 2013 et le juge avait fixé la résidence du petit chez moi, à Toulouse.» Une séparation mal vécue par le père, sur fond de violences conjugales. Inquiète, Jennifer dépose une plainte pour non-représentation d'enfant, le 20 janvier 2014. Terrible rebondissement trois mois plus tard. Le 24 avril 2014, le corps mutilé de son ex-compagnon est découvert dans la rivière Ariège, en aval de la centrale électrique, à l'Hospitalet-près-l'Andore. Un corps sans tête mais aucune trace de l'enfant. «J'ai interrogé ses amis, multiplié les démarches auprès de la préfecture, du consulat pour savoir si le petit n'était pas parti en Algérie. Car à l'époque, je soupçonnais le père d'Habib de vouloir partir là-bas avec notre enfant.» En juin 2014, deux vestes de la victime sont également découvertes lors des recherches effectuées par les gendarmes sur le lit de l'Ariège. Après les constatations effectuées sur le corps, la piste du suicide est privilégiée par les enquêteurs de la brigade de recherches de Pamiers. Le père aurait mis fin à ses jours après avoir probablement tué son fils, selon l'hypothèse avancée par le parquet de Foix.
Aujourd'hui, «il faut tout envisager, poursuit Jennifer. L'espoir reprend toujours le dessus car rien ne nous permet d'affirmer qu'Habib est décédé. Il me manque et je le chercherai toujours, je ne lâcherai rien.» On sait que son père a pris le train pour se rendre en Ariège, la veille du fameux dimanche où il devait ramener Habib chez sa mère. Des doutes subsistent sur la présence ou pas de l'enfant lors de ce voyage. Une enquête ouverte pour «soustraction de mineurs et complicité» est entre les mains d'un juge d'instruction toulousain. Et comme si la douleur liée à cette cruelle disparition ne suffit pas, «la CAF demande aujourd'hui à ma cliente le remboursement de 3 000€ correspondant aux allocations versées de janvier à septembre 2014 pour Habib, alors que cet enfant n'est pas déclaré mort», s'insurge Me Oustalet-Cortès. L'affaire est aujourd'hui portée devant le tribunal administratif. Habib aurait 3 ans aujourd'hui.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/20/2259723-habib-disparu-depuis-deux-ans-veux-croire-fils-est-vivant.html

Le réalisateur italien Ettore Scola est mort à 84 ans

Le cinéaste italien Ettore Scola, réalisateur notamment d'"Une journée particulière" ou de "Nous nous sommes tant aimés", est mort mardi à Rome à 84 ans. Il avait été distingué à plusieurs reprises aux Césars.

Le cinéaste italien Ettore Scola, réalisateur notamment d'"Une journée particulière" ou de "Nous nous sommes tant aimés", est mort mardi à Rome à 84 ans, selon les médias italiens citant des sources hospitalières. Il avait été admis au service de chirurgie cardiaque de la polyclinique de Rome, et était dans le coma depuis dimanche.

Ettore Scola, né en 1931, passait pour un des derniers grands maîtres du cinéma italien, réalisateur de chefs d'oeuvre mettant en scène Marcello Mastroianni, Sophia Loren, Vittorio Gassman ou Nino Manfredi. Il avait su raconter l'Italie pendant pendant près d'un demi-siècle, des années fascistes à celles des débuts du XXIème siècle.
 
"Un homme resté jeune jusqu'au dernier jour de sa vie"
 
Les réactions ont été nombreuses à la mort du cinéaste. Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi a aussitôt fait part de sa tristesse après la mort de ce "maître dans l'art d'observer avec acuité l'Italie, sa société et ses changements". Le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, a salué sur Twitter un "grand maître, un homme extraordinaire, resté jeune jusqu'au dernier jour de sa vie". L'actrice Stefania Sandrelli, qui lui a offert l'un de ses plus grands films avec "Nous nous sommes tant aimés" en 1974, a fait part de son immense tristesse. "Si je devais choisir un mot entre tous, ce serait +nous+. Il m'a transmis la magie de faire les choses ensemble et quelles choses nous avons fait ensemble, quels films !", a-t-elle réagi avec émotion.
 
Né le 10 mai 1931 à Trevico en Campanie (sud-ouest), Ettore Scola commence à écrire des scénarios dans les années cinquante avant de passer de l'autre côté de la caméra en 1964 avec son premier film "Si vous permettez, parlons de femmes". Il met alors en scène les plus grands acteurs de l'époque, Gassman, Mastroianni et Manfredi.
 
"Nous nous sommes tant aimés", l'un de ses films les plus importants

L'un des ses films les plus importants viendra dix ans plus tard avec "Nous nous sommes tant aimés", qui met en scène Manfredi, Gassman et Stefano Satta Flores, tous amoureux de la sublime Stefania Sandrelli. Trois ans plus tard, en 1977, il réalise "Une journée particulière", film plus politique et d'une extraordinaire sensibilité où l'on suit Marcello Mastroianni et Sophia Loren, se découvrant l'un l'autre dans un amour naissant mais impossible, sur fond de fascisme triomphant.
 
Ettore Scola avait rejoint le Parti communiste italien (PCI) et deviendra même ministre de la Culture d'un cabinet fantôme formé en 1989 par les dirigeants communistes italiens. C'était aussi un "peintre" remarquable de la famille italienne, son grand sujet qu'elle soit bourgeoise dans "La famille" en 1987 où sordide avec "Affreux, sales et méchants" en 1976, selon M. Castelnuovo.
 

mardi 19 janvier 2016

Glenn Frey, le guitariste du groupe Eagles, est décédé

hebergement d'image L'hécatombe se poursuit. Glenn Frey, l'un des fondateurs et guitariste du groupe de rock américain Eagles, connu mondialement pour son titre «Hotel California», est décédé lundi, a annoncé le groupe.
«C'est avec le coeur lourd que nous annonçons le décès de notre camarade, fondateur des Eagles, Glenn Frey, à New York lundi», a écrit le groupe sur Facebook. Glenn Frey est mort des suites de plusieurs maladies dont la polyarthrite rhumatoïde et la pneumonie, ont indiqué les Eagles.
«Nous sommes en état de choc et de profonde tristesse», a ajouté Don Henley, un autre membre du groupe dans un communiqué. «Il était l'étincelle, l'homme qui avait les idées. Il avait une connaissance encyclopédique de la musique populaire et une éthique de travail qui ne l'a jamais quitté», a ajouté Don Henley.

150 millions d'albums vendus

Si Henley était considéré comme le chanteur principal du groupe, notamment sur Hotel California, Frey était la voix de Take It Easy, Peaceful Easy Feeling et Tequila Sunrise.
Les Eagles ont dominé les charts américains dans les années 1970 et ont vendu 150 millions d'albums dans le monde. En raison des problèmes de santé de Glenn Frey, le groupe avait reporté en décembre une apparition publique pour recevoir une prestigieuse récompense du Kennedy Center couronnant leur carrière artistique.
Formé au début des années 1970, le groupe est entré en 1998 au Rock and Roll Hall of Fame, le panthéon du rock. Les Eagles s'étaient séparés dans les années 1980 avant de se reformer en 1994.
http://www.20minutes.fr/culture/1768547-20160119-glenn-frey-guitariste-groupe-eagles-decede

lundi 18 janvier 2016

Toujours pas de nouvelles du disparu de Bouyon ce lundi matin

La gendarmerie n'a toujours pas de nouvelles de Guy Chaussignand, septuagénaire habitant Bouyon, village surplombant la rive droite de l'Estéron qu'il a quitté samedi à 14 heures.
Son épouse, accoutumée à ce qu'il rentre avant la tombée du jour, avait signalé sa disparition vers 21h30.
Des recherches ont été engagées par la gendarmerie de Carros, l'équipe cynophile de Gilette, le peloton de gendarmerie de haute montagne et des militaires de la compagnie de Nice, venus renforcer le dispositif avec les habitants, les chasseurs et le maire de Bouyon.
Dimanche, l'intervention d'un hélicoptère équipé d'une caméra thermique venu de Hyères n'avait non plus rien donné. 
Un Saint-Hubert spécialisé dans ce type de recherches s'est ajouté lundi aux investigations.
La mairie de Bouyon sert de base arrière aux recherches qui sont menées de part et d'autre de l'Estéron, de Bézaudun à Gilette, dans des secteurs escarpés et difficiles d'accès.
Diabétique et cardique, le disparu mesure 1,82 m et pèse entre 85 et 90 kg.
Le jour de sa disparition, il portait pantalon gris foncé, anorak marron en velours et chaussures de ville.
http://www.nicematin.com/faits-divers/toujours-pas-de-nouvelles-du-disparu-de-bouyon-ce-lundi-matin-15300

dimanche 17 janvier 2016

Disparition d'Anne-Cécile Pinel en Croatie : en Savoie, ses proches ne désarment pas

Elle n'a plus donné signe de vie depuis le 21 juillet 2014. La savoyarde Anne-Cécile Pinel, 24 ans,  a disparu alors qu'elle participait à un festival de musique en Croatie. Depuis, son entourage n'a jamais stoppé sa mobilisation pour la retrouver.
Reportage vidéo. Dans leur jardin, le dernier souvenir de leur fille disparue est un van que les parents d'Anne-Cécile gardent avec douleur et espoir. C'est avec ce véhicule  que la jeune fille a effectué son périple en 2014 jusqu'en Croatie en 2014. Il pourrait être "une clé pour la suite de l'enquête sur sa disparition là-bas".

Des parents qui ne désarment pas pour tenter de retrouver Anne-Cécile. Une association a été créée pour mobiliser les autorités et relayer toute information susceptible d'aider à trouver des indices, des explications, des témoins.  Toujours rien, et l'entourage de la jeune fille se sent "oublié". Mais pas question d'abandonner.
Une pétition de 16 000 signatures sera bientôt transmise au procureur de la république de Lyon. 

Rappel des faits
Anne-Cécile Pinel a disparu le 21 juillet 2014, en Croatie. Cette jeune savoyarde participait à un festival, une rave party du festival Momento Demento, au Sud-Ouest de Zagreb (Croatie). Elle a quitté le fourgon qu'elle partageait avec une amie, et n'a plus donné de nouvelles depuis.
En Croatie, une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte. En France, c'est un juge d'instruction de Lyon qui instruit une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" car Anne-Cécile faisait ses études à Lyon.
Avec son épouse, Ghislaine, le père d'Anne-Cécile, Michel, est rongé par l'inquiétude et se bat pour savoir ce qui est arrivé à son enfant.
En Croatie, un champ de mines, proche de la zone de la disparition, a été survolé, sans donner de nouveaux éléments. C'est là qu'ont été retrouvés quelques effets personnels d'Anne-Cécile.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/savoie


Nouvelle mobilisation pour Anne-Cécile

samedi 16 janvier 2016

Phalempin : Priscillia Dufour a été retrouvée

hebergement d'image Priscillia Dufour, 16 ans, qui était portée disparue depuis le 11 janvier vient d'être retrouvée. Elle avait quitté le domicile de sa famille d'accueil ce lundi.

Le groupement de gendarmerie du Nord a annoncé sur sa page Facebook que Priscillia Dufour, 16 ans, avait été retrouvée. Elle avait quitté sa famille d'accueil le 11 janvier et n'avait pas été revue depuis. La gendarmerie précise que la jeune fille se porte bien :
"Merci pour le partage et votre forte implication dans ces recherches", ajoute la gendarmerie. Grâce aux réseaux sociaux, Priscillia a pu être retrouvée.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/phalempin-priscillia-ete-retrouvee-905659.html

vendredi 15 janvier 2016

Phalempin : disparition inquiétante d'une adolescente

hebergement d'image Priscillia Dufour, 16 ans, n'a plus donné signe de vie depuis le lundi 11 janvier. La gendarmerie a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et lance un appel à témoins.
La gendarmerie nationale a ouvert une enquête pour la disparition inquiétante de Priscillia Dufour, 16 ans, qui n'a plus donné signe de vie depuis le lundi 11 janvier, après avoir quitté le domicile de sa famille d'accueil à Phalempin. 

Les enquêteurs lancent un appel à témoins et communiquent le signalement de l'adolescente :

- Cheveux bruns
- Au moment de sa disparition, elle portait un manteau court en laine avec capuche grise, un gilet noir et blanc avec motifs aztèques et fil d'or, un jean bleu foncé et des chaussures noires.


Si vous détenez des informations permettant de la retrouver, merci de contacter la brigade de PHALEMPIN au 03 28 55 25 20
http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/phalempin-disparition-inquietante-d-une-adolescente-904957.html

La jeune Niçoise portée disparue a été retrouvée saine et sauve

Léa, cette Niçoise de 17 ans dont les proches avaient signalé mercredi l'inquiétante disparition, a été retrouvée saine et sauve ce vendredi matin.
Elle se trouvait avec son petit ami à la gare SNCF de Nice.
"C'est un ami contrôleur qui les a repérés ce matin à 7h30. Il m'a appelé et je m'y suis immédiatement rendu", a confirmé son père, forcément "soulagé".
A 10 heures, la jeune fille était auditionnée par les policiers et n'avait pu s'entretenir avec son père sur les motivations de son départ précipité, ni sur la destination que le jeune couple comptait rallier. 
Rongé par l'inquiétude, son père craignait une radicalisation de la jeune fille: "Ce n’est pas une fugue, assurait-il au moment de signaler son absence. Elle a disparu avec son petit ami, un converti qui lui faisait lire le Coran, qui lui disait que la religion musulmane était la plus grande des religions. J’ai surpris des SMS, ça m’a inquiété. Nous sommes catholiques de foi, pas pratiquants. Je lui ai fait la morale, elle m’a dit: 'Oui tu as raison, ne t’inquiète pas, je ne vais pas faire de connerie' mais elle ne l’a pas quitté".
Le dernier contact qu'elle avait eu avec sa famille était un SMS envoyé à sa grand-mère jeudi matin vers 8 heures. Elle disait: "Je t’aime, j’ai besoin de rien, ne t’inquiète pas".
>> RELIRE. Vive inquiétude après la disparition d'une Niçoise de 17 ans

http://www.nicematin.com/faits-divers/la-jeune-nicoise-portee-disparue-a-ete-retrouvee-saine-et-sauve-14496

jeudi 14 janvier 2016

Affaire Anaïs Guillaume : son ancien petit ami mis en examen pour meurtre

L’ex-compagnon d’Anaïs Guillaume, une jeune femme de 21 ans disparue en avril 2013 dans les Ardennes, a été mis en examen pour meurtre ce jeudi matin et placé sous mandat de dépôt.

Déjà suspect en mars 2015

L’homme, un agriculteur de 42 ans qui avait déjà été placé en garde à vue en avril 2015 dans cette affaire, a été interpellé par les gendarmes de la section de recherche de Reims avant d’être présenté devant un juge d’instruction.
En mars 2015, les enquêteurs avaient fouillé sans succès la ferme du suspect pour tenter de retrouver le corps de la jeune femme disparue. Anaïs Guillaume avait quitté le 16 avril 2013 le domicile de ses parents à Blagny sans papiers ni affaires personnelles, pour se rendre chez son compagnon qui avait indiqué aux gendarmes que la jeune femme était partie de sa ferme en pleine nuit.

Condamné pour menaces de mort sur sa nouvelle petite amie

Le 18 avril, la voiture calcinée d’Anaïs était découverte par la police belge près de la commune de Florenville-sur-Semois (en Belgique), à moins de cinq kilomètres de la frontière française. Le numéro de châssis encore lisible leur avait permis d’identifier la propriétaire et d’alerter les gendarmes français.
Par ailleurs, l’agriculteur a été condamné en juin 2015 par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières à quatre mois de prison avec sursis pour des menaces de mort à l’encontre d’une nouvelle petite amie avec qui il avait récemment rompu.
L’ex-amant de la jeune Anaïs Guillaume, disparue depuis 2013 dans les Ardennes, a été mis en examen ce jeudi matin.
Rebondissement dans l’affaire Anaïs Guillaume ce jeudi matin. Son ancien petit ami, Philippe Gillet, agriculteur à Fromy dans les Ardennes, a été de nouveau interpellé et conduit à Reims pour y être présenté au juge d’instruction. Il a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire.
http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/01/14/disparition-d-anais-guillaume-en-2013-son-ex-en-examen
http://www.lunion.fr/638414/article/2016-01-14/affaire-anais-guillaume-son-ancien-petit-ami-mis-en-examen-pour-meurtre

L'acteur britannique Alan Rickman, l'interprète du professeur Rogue dans "Harry Potter", est décédé à l'âge de 69 ans

hebergement d'image Connu pour ses rôles dans Harry Potter, Robin des bois, prince des voleurs ou encore Love Actually, Alan Rickman est mort, annonce The Guardian. L’acteur britannique, qui était âgé de 69 ans, a succombé à un cancer. « Il est mort entouré de sa famille et de ses amis », a indiqué sa famille.
Il était devenu ces dernières années un des acteurs les plus aimés de Grande-Bretagne. Ancien membre de la Royal Shakespeare Company, le comédien de renom qui a commencé sa carrière au théâtre a rencontré le succès au cinéma dès Piège de Cristal en 1988. Mais il a surtout été reconnu à l'international après avoir interprété l'énigmatique professeur Rogue dans la saga Harry Potter dès 2001
Alan Rickman est également connu pour avoir incarné le shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs en 1991, mais aussi Brandon dans le film d'Ang Lee, Raison et Sentiments en 1995. Récemment, il avait prêté sa voix à Marvin, le robot dépressif dans H2G2 : Le Guide du voyageur galactique et joué le juge Turpin dans Sweeney Todd de Tim Burton.
http://www.20minutes.fr/cinema/1766039-20160114-acteur-britannique-alan-rickman-mort

mercredi 13 janvier 2016

Décès du chanteur américain de soul et de gospel Otis Clay

hebergement d'image Le chanteur américain de soul, blues et gospel, Otis Clay s'est éteint vendredi à l'âge de 73 ans, a indiqué sa société de production Heart & Soul dans un communiqué, relayé par de nombreux médias anglophones.
Né en février 1942 à Waxhaw, dans l'Etat de Mississippi, Otis Clay avait débuté en chantant des gospels et était apparu sur la scène musicale de Chicago au milieu des années 1950. Son premier succès, "That's How It is (When You're In Love)" était sorti en 1967 et avait été suivi peu après par "She's About a Mover".
Otis Clay avait lancé son propre label, Echo Records, au milieu des années 1970. Le chanteur avait encore été nominé en 2008 aux Grammy Awards dans la catégorie "meilleure performance en R&B traditionnel" pour son album "Walk a Mile in My Shoes".
http://www.rtbf.be/culture/musique

mardi 12 janvier 2016

La disparition d'Agatha Christie

Pourquoi et comment la reine du crime s’est-elle volatilisée dans la nature durant l’hiver 1926 ? Qu’a-t-elle fait pendant ces onze jours ? Pourquoi toute la presse a-t-elle cru qu’elle avait été kidnappée ou assassinée ? Un mystère dans la vie d’Agatha Christie qui n’a jamais été totalement élucidé.
3 décembre 1926. Agatha Christie disparaît. Vers 22h, elle annonce à sa cuisinière qu'elle sort faire un tour. On retrouve sa voiture abandonnée, en pleine campagne, le lendemain.

S'agit-il d'un accident ? Un suicide ? Un kidnapping ? Toutes les hypothèses sont envisagées. Son mari est même suspecté d'avoir assassiné Agatha, après que leurs domestiques ont évoqué une dispute au sein du couple, le jour de la disparition.

Très rapidement, la presse s'empare de l'affaire et la romancière fait la une des tabloïds. Le Daily News offre une récompense à quiconque pourra leur apporter des informations. La police ouvre une enquête et des milliers de volontaires ratissent les environs à la recherche d'Agatha Christie. 

Mais au bout d'une semaine, l'enquête piétine. Seuls indices laissés par la reine de l'intrigue policière : trois messages écrits sur des morceaux de papier. L'un d'eux a été détruit par Archibald Christie, le mari d'Agatha. Un autre indique que la jeune femme de 36 ans est partie se reposer pour le week end dans une station thermale du Yorkshire.


Le 14 décembre, 11 jours après la disparition, des musiciens d'un hôtel thermal du Yorkshire préviennent la police qu'ils pensent avoir reconnu la romancière, cliente de l'hôtel sous un faux nom (celui de la maîtresse de son mari!).

Agatha ne commentera jamais cet épisode, même dans son autobiographie. La thèse avancée est celle d'une soudaine amnésie, Mrs Christie prétendant ne pas se souvenir de ses onze jours d'errance.

Quelles raisons ont pu pousser l'écrivaine à organiser sa propre disparition ? S'agit-il d'un coup de publicité volontaire ou bien ce départ temporaire et soudain cache-t-il d'autres mystères ?


http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers

lundi 11 janvier 2016

Le chanteur David Bowie est mort

hebergement d'image Le chanteur David Bowie est mort à l'âge de 69 ans «paisiblement» hier après une bataille de 18 mois contre un cancer, selon une note publiée sur son compte officiel sur le réseau social Facebook.
David Bowie venait de fêter son 69e anniversaire le 8 janvier dernier. Ce jour-là sortait également son dernier album intitulé Blackstar. Un retour salué par la critique où le chanteur se réinventait une nouvelle fois, oscillant entre jazz expérimental et new wave.http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Disparition inquiétante d'un homme de 79 ans à la frontière franco-belge

Un homme de 79 ans, pensionnaire de la maison de retraite de Villers-devant-Orval – à la frontière belge – est activement recherché depuis samedi. Il n’est jamais rentré de promenade
Samedi, Robaye André n’est jamais rentré de promenade. Après plus de 36 heures de recherche, cet homme de 79 ans, pensionnaire de la maison de retraite de Villers-devant-Orval, petite commune proche de la frontière belge, reste introuvable indiquent nos confrères de Radio8. André mesure 185 cm et pèse 80 kg, cheveux blancs et front dégarni. Lorsqu’il est sorti, il était vêtu d’un simple pull.
En cas de renseignement vous pouvez contacter la gendarmerie au 17.
http://www.lunion.fr/node/635556

dimanche 10 janvier 2016

Hénin-Beaumont : battue pour retrouver Sergine Buska, disparue depuis 5 jours

Une vingtaine de personnes, proches et anonymes de Sergine Buska, se sont mobilisées se samedi pour rechercher cette femme de 59 ans disparue à Hénin-Beaumont depuis le lundi 4 janvier. Ces volontaires vont reprendre les recherches ce dimanche matin et appellent toutes les bonnes volontés à l'aide.
Une vingtaine de personnes, proches et anonymes, ont recherché toute la journée à Hénin-Beaumont Sergine Buska, une femme de 59 ans dont la disparition depuis lundi est jugée inquiétante. Une battue privée organisée à l'initiative d'une amie de Julie, fille de la personne disparue.

Les volontaires ont pris pour point de départ la gare de la ville et sillonné plusieurs terrils, sans résultat ce samedi. Ils se sont donnés rendez-vous à 9h30 dimanche devant la gare d'Hénin-Beaumont à toutes les bonnes volontés qui peuvent se joindre à eux pour reprendre les recherches.


Tendances suicidaires

Sergine Buska, infirmière anesthésiste à la Polyclinique de Hénin-Beaumont, a quitté lundi en fin de matinée le domicile de son compagnon en laissant un courrier annonçant qu'elle avait l'intention de mettre fin à ses jours. Elle est partie sans moyen de communication et n'a plus donné signe de vie depuis.

Si vous disposez d'informations au sujet de cette disparition, contacter le commissariat de Lens et demander le service de Quart (03.21.13.50.00).


http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/henin-beaumont-battue-pour-retrouver-sergine-buska-disparue-de-5-jours-900623.html

Verdun : disparition de Jean Khristy

J’attends que Dieu me rappelle à lui », avait coutume de dire à ses proches Jean Khristy. Très croyant, il est mort ce samedi, à son domicile, dix minutes après avoir reçu les derniers sacrements par un prêtre.
Jean Khristy faisait partie de ces personnages qui marquent les esprits. Il suffisait de le rencontrer une fois pour se souvenir de lui pour toujours. Il était né dans les Vosges, à Bussang, le 20 octobre 1920. Il y passa son enfance, avec son père, ukrainien, et sa mère, du cru. Il décroche son certificat d’études à l’âge de 11 ans. Et travaille, dès 1933, comme métallurgiste aux établissements Pottecher. En 1942, sa carrière militaire débute officieusement : il s’engage dans la résistance française. En octobre 1944, il rejoint le 5e bataillon de chasseurs à pieds d’Epinal, avant d’intégrer le 16e bataillon, en Allemagne, jusqu’en 1945. Puis, il est volontaire pour combattre en Indochine, au sein du 7e régiment de tirailleurs algériens, de 1950 à 1953. À son retour, il intègre le 11e bataillon de chasseurs de Barcelonnette.

« L’armée, c’était toute sa vie »

En juillet 1954, il est mobilisé en Algérie. Il demeure 31 mois dans le Constantinois avant d’intégrer le 22e régiment de tirailleurs algériens de Verdun, en 1957. C’est avec lui qu’il retourne en Algérie, jusqu’en 1960, date à laquelle il prend sa retraite.
« L’armée, c’’était toute sa vie », confie le commandant Greco, son fidèle ami. Cependant, en 1960, il est marié depuis 1953 avec Jacqueline Guillaume, qui lui a donné trois enfants : Jean-Jacques, né en 1954 ; Gérard en 1955 ; et Michel en 1961. C’est pour sa famille qu’il quitte l’armée, avec le grade de lieutenant, et devient cadre administratif chez Rhône Poulenc, en région parisienne, jusqu’à sa retraite en 1982. Trois ans auparavant, il vit un drame : son fils Michel meurt renversé par un chauffard. Il ne s’en remettra jamais. C’est à Verdun qu’il s’installe en 1982. Jean Khristy s’investit alors dans le monde associatif, notamment celui des anciens combattants. Pendant six années, il prend la tête des Diables Bleus de Lorraine. Et de 1985 à 2001, il est président de la Sibi Brahim de Verdun : il cède sa place à Jean Greco, avec qui il débute une solide amitié.
Jean Khristy était un ami fidèle, généreux. « Il avait un sale caractère mais on ne pouvait pas rester fâché tous les deux », confie le commandant Greco, « parce qu’il avait un cœur d’or. » C’était un fervent admirateur du colonel Driant : « Nous espérions pouvoir l’emmener au Bois des Caures, ce 21 février, pour les 100 ans du déclenchement de la bataille de Verdun ». Malheureusement, Jean Khristy est mort quelques semaines avant l’événement. En mai dernier, il avait fait un AVC. Son fils aîné Jean-Jacques avait alors immédiatement pris sa retraite pour venir s’occuper de son père. Jusqu’au bout.

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-verdun/verdun

samedi 9 janvier 2016

Disparition inquiétante à Dax

Le commissariat de Dax lance un appel à témoins pour retrouver un homme de 72 ans qui n'a pas donné signe de vie depuis vendredi 16 heures.
René Decatoire a en effet quitté son domicile familial dacquois, quartier Saint-Vincent, d'où il est parti à pied. Il n'a pas réapparu depuis. Les inquiétudes sont grandes car, souffrant d'insuffisances rénale et cardiaque, M. Decatoire a besoin d'un traitement médical quotidien.
Lorsqu'il est parti, il était vêtu d'un parka d'hiver marron avec une capuche, d'un pantalon en velours vert et de chaussures noires. L'homme porte des lunettes et mesure 1,82 m pour 84 kg.
Pour tout renseignement ou information utile, appeler le commissariat de Dax au 05 58 56 58 58.
http://www.sudouest.fr/2016/01/09/disparition-inquietante-a-dax-2238305-3350.php

vendredi 8 janvier 2016

Nantes: L'adolescente disparue a été retrouvée saine et sauve

Sa disparition avait été jugée inquiétante par les forces de l'ordre. Annabelle Tricot, une adolescente de 18 ans originaire de Nantes (Loire-Atlantique), était recherchée ces derniers jours par la police alors qu'elle n'avait donné aucune nouvelle d'elle depuis mardi midi.
La lycéenne a finalement été retrouvée saine et sauve ce vendredi vers 17h, rapporte la police. Elle se trouvait dans un hôtel du centre-ville. Le gérant de l'établissement, qui a reconnu la jeune fille en lisant l'appel à témoin, a prévenu le commissariat.
http://www.20minutes.fr/nantes/1762479-20160108-nantes-adolescente-disparue-retrouvee-saine-sauve

Le couturier André Courrèges est mort à 92 ans

Le couturier André Courrèges, symbole de la révolution vestimentaire des années 1960, est décédé jeudi à l'âge de 92 ans à son domicile de Neuilly-sur-Seine, près de Paris, a annoncé vendredi la maison de couture Courrèges.
Le couturier André Courrèges, symbole de la révolution vestimentaire des années 1960, est décédé ce jeudi à l'âge de 92 ans. Il avait cessé ses activités dans les années 1990. La maison de couture a indiqué que M. Courrèges "s'est éteint après un long combat de plus de trente ans contre la maladie de Parkinson".

Appel à témoin pour retrouver deux adolescents disparus à Toulouse, aperçus dans l'Aude

hebergement d'image La gendarmerie vient de lancer un appel à témoin pour retrouver deux adolescents qui ont disparu à Toulouse. Félix et Amélie, 12 et 13 ans ont fugué lundi. D'après la déclaration du père d'Amélie à la police, l'adolescente ne s'est pas présentée au collègue lundi matin. Elle aurait rejoint son petit ami, Félix au tramway Casselardit avant de partir vers l'Ariège. Ils auraient été aperçus jeudi 7 janvier du côté de Quillan dans l'Aude.
Les familles sont très inquiètes. Toute personne ayant aperçu les deux jeunes peuvent appeler les numéros 06.26.66.13.30 ou le 06.12.48.18.83. ou la gendarmerie au 17. 
http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/08/2251929-appel-temoin-retrouver-deux-adolescents-disparus-toulouse-apercus-aude.html

Disparition inquiétante à Nantes : Annabelle Tricot, 18 ans, a disparu depuis le 5 janvier

Une lycéenne de 18 ans, Annabelle Tricot, a disparu depuis le mardi 5 janvier à 12h, à la sortie du lycée Saint-Félix, à Nantes, où elle est scolarisée. La police nationale a lancé un avis de recherche ce jeudi, jugeant la disparition inquiétante
La disparition a été qualifiée d'inquiétante par la police nationale. Depuis le mardi 5 janvier, à 12h, à la sortie du lycée Saint-Félix, à Nantes (Loire-Atlantique), Annabelle Tricot, 18 ans, n'a pas donné signe de vie.
La jeune femme est scolarisée dans cet établissement en classe de terminale.

Sur l'avis de disparition, la police nationale précise qu'Annabelle Tricot a les cheveux châtain, les yeux marrons, mesure 1,72m et est de corpulence mince. Elle était vêtue, au moment de sa disparition, d’une parka verte style treillis avec une capuche bordée d’une fourrure, d'un pantalon style slim de couleur noir, de chaussures basses noires et susceptible d’avoir une besace de couleur noire avec logo blanc Puma. 

"Pas une fugueuse"

Les forces de l'ordre précisent que la jeune femme est démunie de son téléphone portable et de son ordinateur portable qui ont été retrouvés au domicile parental.

Elle est susceptible de fréquenter le secteur Petit Port à Nantes, et la Place du Commerce (FNAC).

Il est mentionné que la jeune femme ne présente "aucune intention suicidaire" et "n'est pas une fugueuse d'habitude".

>> Si vous avez des informations, contactez le commissariat de Nantes :
02 (3 46 73 72 (jour) / 06 88 71 35 45 (nuit)

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes

jeudi 7 janvier 2016

Décès du comédien Yves Vinvent

hebergement d'image
Le comédien Yves Vincent, connu pour ses seconds rôles au cinéma dans les années 60, d'"Hibernatus" au "Gendarme se marie", est décédé hier à l'âge de 94 ans, a annoncé ce jeudi sa famille. Cet homme au visage familier et au brushing souvent impeccable avait notamment joué le colonel dans "Le Gendarme se marie" (1968) et "Le Gendarme en balade" (1970) de Jean Girault, aux côtés de Louis de Funès et Michel Galabru, décédé lundi. Il avait aussi interprété le rôle d'Edouard Crépin-Jaujard, le père de la jeune fille dans "Hibernatus" (1969) d'Edouard Molinaro.

Né le 5 août 1921, Yves Vincent avait commencé sa carrière au théâtre et au cinéma dans les années 1940 avant de jouer aux côtés d'Arletty, Brigitte Bardot ou Ingrid Bergman.
Sur les planches, il avait notamment été vu dans "La Putain respectueuse" et "Morts sans sépulture" de Jean-Paul Sartre lors de leur création en 1946. Au cinéma, il avait joué dans une cinquantaine de films, partageant l'écran avec Brigitte Bardot dans "Babette s'en va-t-en guerre" (1959) de Christian-Jaque ou Renée Saint-Cyr dans "Capitaine Ardant" (1951) d'André Zwoboda.

À la télévision, Yves Vincent avait joué dans de nombreux feuilletons ou téléfilms, incarnant notamment le rôle principal de la série "Tribunal" diffusée sur TF1 à la fin des années 1980, celui du juge Garonne. Il avait également été vu dans "Les Cinq dernières minutes" ou "Les Enquêtes du commissaire Maigret".

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Nancy : une jeune fille disparue depuis le 20 décembre

Nancy. L’Hôtel de police de Nancy lance un appel à témoins après la disparition de Marion Denay, 16 ans, en fugue depuis le 20 décembre 2015. Domiciliée à Nancy, l’adolescente présente une corpulence mince et mesure 1,65 m. Elle a les cheveux châtain clair et les yeux marron.
Au moment de sa disparition, elle était vêtue d’un manteau kaki ou gris, d’un jean bleu clair slim troué, de chaussures grises. Elle portait un sac à main noir. Signe particulier : un moignon main droite.
La jeune fille est susceptible de se trouver sur Nancy, dans le quartier du Haut-du-Lièvre ou à Laxou Champ-le-Bœuf. D’éventuels témoins sont invités à contacter l’Hôtel de Police de Nancy, brigade de protection sociale (mineurs) au 03.55.02.30.02 ou 03.83.17.27.29.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2016/01/07/nancy-une-jeune-fille-disparue-depuis-le-20-decembre

mercredi 6 janvier 2016

Péronne : la jeune Clémence a été retrouvée

hebergement d'image Clémence Vasseur, âgée de 14 ans, qui avait disparu et vue pour la dernière fois à Rosières-en-Santerre le matin du lundi 4 janvier, a été retrouvée.
D’après les premiers éléments la jeune adolescente a pu être géolocalisée sur son téléphone portable par les gendarmes, sur le secteur de Créteil.
Une bonne nouvelle pour sa famille qui était très inquiète
http://www.aisnenouvelle.fr/region/peronne-la-jeune-clemence-a-ete-retrouvee-ia44b0n312171

Le disparu retrouvé décédé hier soir

Stéphane Lehmann, un mazamétain de 51 ans, qui n'avait pas donné de nouvelles depuis le 29 décembre, a été retrouvé mort hier soir. On ne connaît pas encore les circonstances exactes de la découverte macabre de cet homme pour lequel le commissariat de Mazamet avait lancé un appel à témoins suite à sa disparition inquiétante. Sans voiture, c'était sans doute à pied qu'il circulait depuis qu'il n'était pas rentré chez lui.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/06/2250461-le-disparu-retrouve-decede-hier-soir.html

mardi 5 janvier 2016

Péronne : qui a vu Clémence, 14 ans, disparue depuis lundi matin ?

hebergement d'image Clémence Vasseur aura 15 ans ce mois-ci. Mais elle a disparu. Et toute sa famille, qui vit à Péronne dans la Somme, est inquiète. « Clémence était en famille d’accueil. », explique sa maman, Chrystelle Didaux, à nos confrères du Courrier picard. Selon la gendarmerie de Montdidier, L'adolescente a été vue à Rosières-en-Santerre le matin du lundi 4 janvier, mais elle n’est pas montée dans le bus qui devait la conduire au collège Saint-Vincent de Montdidier.
À 15 h 30, le cousin de Clémence, appelle sur son téléphone portable. Il serait tombé sur : « un homme avec un accent étranger. Il m’a dit qu’il savait qu’elle était mineure et qu’il l’emmenait vers Orléans. Il m’a passé Clémence, mais elle a raccroché après avoir juste dit allô ».
Camille, la grande sœur de Clémence, continue : « Elle envoie des sms, mais elle coupe son portable aussitôt après. Les gendarmes l’ont géolocalisée à Orly, puis à Créteil. »
Mardi matin, elle a communiqué avec sa famille, indiquant avoir été hébergée « par un ami » à Vitry-sur-Seine. Et depuis plus rien. « Elle nous a dit qu’elle ne reviendrait pas, pas tant qu’elle serait dans la famille d’accueil », raconte Camille à nos cronfrères.
Si vous avez des renseignements sur Clémence Vasseur, vous pouvez contacter la brigade de gendarmerie de Rosières-en-Santerre, au 03 22 37 51 17.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/peronne-qui-a-vu-clemence-14-ans-disparue-depuis-ia44b0n311994

Hénin-Beaumont : disparition inquiétante de Sergine Buska

Sergine Buska, 60 ans, a disparu lundi matin à Hénin-Beaumont et n'a plus donné de signe de vie depuis. La police de Lens a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et lance un appel à témoins. 
Sergine Buska, née en 1956 et infirmière anesthésiste à la Polyclinique de Hénin-Beaumont, a disparu du domicile de son compagnon situé à Hénin-Beaumont (A proximité du commissariat) le 4 janvier 2016 entre 10h45 et 11h30.

"Elle est partie à pieds et sans moyen de communication en laissant un mot qui faisait été de son désir de mettre fin à ses jours", précise la police de Lens qui a ouvert une enquête pour disparition inquiétante.

 Signalement

Au moment de sa disparition, Sergine Buska était vêtue d'un anorak marron à capuche, d'un pantalon de jeans foncé et de bottes marrons.

Elle est de corpulence mince, les cheveux mi-longs châtain foncé et ses yeux sont bleus. Elle est partie en emportant son chat noir.

 Si vous disposez d'informations au sujet de cette disparition, contacter le commissariat de Lens et demander le service de Quart (03.21.13.50.00).

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/henin-beaumont-disparition-inquietante-de-sergine-buska-896725.html

André Turcat, premier aviateur du Concorde, est mort à 94 ans

André Turcat, le premier aviateur à avoir fait décoller l'avion supersonique Concorde le 2 mars 1969, est décédé hier soir à l'âge de 94 ans à son domicile dans la région d'Aix-en-Provence , dans les Bouches-du-Rhône, a annoncé ce matin sa famille.

Pilote d'essai du premier vol du prototype 001 du célèbre appareil, André Turcat était aussi aux commandes quand le Concorde avait franchi pour la première fois le mur du son, le 1er octobre 1969. Il avait pris la défense de cet appareil de légende après l'accident du supersonique à Roissy en juillet 2000, qui avait fait 113 morts, allant jusqu'à témoigner devant la justice en 2010.

Né le 23 octobre 1921 à Marseille (sud) dans une famille de constructeurs d'automobiles, André Turcat avait aussi occupé des fonctions politiques. Il fut conseiller pour les affaires industrielles et les technologies de pointe au sein du parti de droite, alors baptisé RPR. Adjoint au maire de Toulouse de 1971 à 1977, il fut aussi député au Parlement européen de 1980 à 1981

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/01/05/97002-20160105FILWWW00086-andre-turcat-premier-aviateur-du-concorde-est-mort-a-94-ans.php

Belfort : disparition jugée inquiétante

Alain Roussel, 71 ans, a quitté son domicile du quartier de La Méchelle à Belfort, dimanche 3 janvier à 15 h 30. Son épouse, ne le voyant pas revenir, a signalé sa disparition en début de soirée. Et malgré des recherches toute la journée d’hier, autour des lieux où il a l’habitude d’aller, ainsi que dans les hôpitaux ou structures ayant pu lui porter secours, Alain Roussel n’a pas reparu.
Ce Belfortain de corpulence mince, mesurant 1,74 m, souffre de la maladie d’Alzheimer et a des problèmes cardiaques. Il a les yeux bleus, les cheveux courts, blancs et est dégarni sur le haut du crâne. Au moment de sa disparition, il portait un jean noir, un anorak bicolore, beige et noir à la base, des chaussures noires montantes et une casquette à carreaux gris et marron. Il n’a pas de téléphone portable sur lui.
Dès le lever du jour ce mardi, les policiers vont organiser une battue avec l’aide souhaitée de la Croix rouge et de l’armée, autour du canal de Bavilliers et de la forêt du Salbert : en effet, Alain Roussel a coutume de repartir vers la maison de son enfance, située rue de la Claichière à Bavilliers, et dans les bois du Salbert, à proximité de son domicile.
Toute personne susceptible de l’avoir croisé ou de détenir des renseignements sur cet homme peut prévenir le commissariat de Belfort au 03.84.58.50.00.
http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/belfort

lundi 4 janvier 2016

[Appel à témoins] Seine-Maritime. Émilie, 14 ans, portée disparue

Émilie, 14 ans, est activement recherchée depuis le lundi 4 janvier 2016. Sa disparition, le matin-même au Mesnil-Esnard, près de Rouen (Seine-Maritime), inquiète les enquêteurs.
Les gendarmes de Seine-Maritime ont lancé un appel à témoins, lundi 4 janvier 2016, quelques heures après la disparition d’Émilie, une adolescente de 14 ans. Une disparition jugée « inquiétante » par les enquêteurs.

« Ses intentions pourraient être funestes »

Au matin du lundi 4 janvier, la jeune fille a quitté le domicile familial, au Mesnil-Esnard, près de Rouen (Seine-Maritime), pour se rendre comme d’habitude au collège Hector-Malot. Mais, selon les gendarmes, l’adolescente aurait « décidé de fuguer, peut être en compagnie d’une amie. » Pour les enquêteurs, « ses intentions pourraient être funestes ».
La jeune fille pourrait avoir pris la direction de Paris. Elle n’est pas en possession de documents d’identité et n’aurait pas d’argent.

Appel à témoins

« La jeune fille porte un pantalon noir, veste en cuir noire, des bottines noires à talons et certainement son sac de cours. Elle porte des lunettes de vue de forme rectangulaire dont les contours sont noirs », indiquent les gendarmes. Si vous avez aperçu Émilie, contactez la gendarmerie de Boos au 02 35 80 21 03 ou au 17.
http://www.normandie-actu.fr/appel-a-temoins-seine-maritime-emilie-14-ans-portee-disparue_173908/

Michel Galabru est mort

hebergement d'image Le comédien Michel Galabru est mort. Il avait 93 ans. Il s'est éteint ce lundi matin dans son sommeil.
Il était célèbre pour des dizaines de films et de pièces de théâtre.

Au début du mois de novembre dernier, endeuillé par le décès de son épouse Claude et par celui de son frère Marc, le comédien a préféré annuler jusqu'à fin janvier les deux spectacles qu'il devait jouer.

L'acteur devait jouer Cancre, un texte autobiographique dans lequel il revenait avec humour sur sa carrière et notamment Louis Jouvet qui fut son professeur au Conservatoire.

Au cours de sa prolifique carrière, il a tourné dans plus de 250 films et téléfilms, essentiellement des comédies. Inoubliable adjudent-chef Gerber dans la saga du «Gendarme de Saint-Tropez», il s’était illustré plus récemment dans Bienvenue chez les Ch’tis avec sa réplique d’anthologie « C’est le Nord ! ». C’est pour un rôle dramatique, dans Le Juge et l’assassin de Bertrand Tavernier qu’il a reçu, en 1977, le César du meilleur acteur.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

La disparition de Marion Wagon

Le 14 novembre 1996, peu après midi, Marion Wagon, 10 ans, se volatilise en quelques minutes entre son école et son domicile, situé à seulement 400 mètres, à Agen, dans le Lot-et-Garonne. Près de 20 ans après, sa disparition reste un mystère

Il y a bientôt 20 ans, Marion disparaissait sans laisser de traces

Le 14 novembre 1996, à Agen, dans le Lot-et-Garonne, une fillette prénommée Marion disparaît subitement à la sortie de son école, à l'heure du déjeuner. Malgré le travail des policiers de la ville et de l'antenne locale du SRPJ de Toulouse, qui passent le quartier au peigne fin, Marion est introuvable. Des battues sont organisées dans la campagne environnante, en vain.

Au fil des semaines, grâce à l'aide de l'association La Mouette, le portrait de la petite fille est diffusé à grande échelle. Entre 800 000 et un million de photos sont affichées en France et à l'étranger. Le visage de Marion se retrouve sur dix millions de packs de lait. C'est la première fois qu'une disparition d'enfant est autant médiatisée.

Malgré cette extraordinaire mobilisation, l'enquête piétine. La police s'oriente vers de fausses pistes, vérifie chaque témoignage, pas toujours fiable. Une femme pense avoir aperçu Marion sur l'île de la Martinique. On pense cette hypothèse plausible. Il s'agit finalement encore une fois d'une fausse piste. D'un faux espoir.

En 1997, une "cellule Marion", confiée à la gendarmerie et toujours active aujourd'hui, est créée. Près de 20 ans après, elle est passée de 40 à 2 enquêteurs. Mais le portrait de la fillette a été vieilli pour se rapprocher d'une éventuelle réalité, et chaque témoignage est vérifié. Marion aurait eu 30 ans cette année.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-heure-du-crime-mercredi-7-novembre-vous-nous-avez-soumis-cette-affaire-la-disparition-de-marion-wagon-7771231011

dimanche 3 janvier 2016

Le corps de l’octogénaire qui avait disparu mi-novembre a été découvert au lac Kir à Dijon

Le corps de Jeanine Hanneguy, 85 ans, a été découvert samedi 2 janvier 2016 par un kayakiste. L’octogénaire avait disparu le 9 novembre à Dijon. Son fils habitant aux Etats-Unis avait proposé une prime à toute personne retrouvant sa mère.
Jeanine Hanneguy avait disparu le 9 novembre à Dijon. La dernière fois qu’elle avait été vue, elle sortait d’une pâtisserie. Depuis, personne n’avait eu de nouvelle d’elle. Son fils, Paul Villalon, habitant aux Etats-Unis avait tout tenté pour la retrouver. Après des recherches infructueuses à Dijon, il avait créé une page Facebook et proposé une prime de 250 euros à toute personne qui retrouverait sa mère.

Le corps de l’octogénaire a été retrouvé immergé dans le lac Kir. Il ne porte aucune trace de violence. Une autopsie devrait permettre d’en savoir plus sur les circonstances de sa mort

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/cote-d-or/dijon/le-corps-de-l-octogenaire-qui-avait-disparu-mi-novembre-ete-decouvert-au-lac-kir-dijon-895301.html

Michel Delpech est mort samedi soir à l'âge de 69 ans

hebergement d'image
Le chanteur Michel Delpech est mort samedi soir à l'âge de 69 ans des suites d'un cancer, a annoncé son épouse Geneviève Delpech. Cela faisait trois ans qu'il se battait contre la maladie.

Le monde de la musique est en deuil. Michel Delpech est mort ce samedi soir à l'âge de 69 ans. L'interprète de Pour un flirt est décédé des suites d'un cancer de la langue et de la gorge. Le chanteur était hospitalisé à l'hôpital de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine. Au mois de novembre 2014, après deux ans de lutte acharnée, Michel Delpech évoquait son désir de "remonter sur les planches". Il avait églaement raconté son combat contre le cancer et ses craintes de ne plus pouvoir chanter dans un livre paru en mars, "Vivre !".
En rémission, il expliquait au journal le Parisien qu'il était prêt à se démener pour retrouver "son énergie" et son élocution : "Il faut que je fasse de l'orthophonie, pour remettre tout ça en place, et cela prend beaucoup de temps". La maladie a malheureusement fini par le rattraper.
Michel Delpech se fait connaître du grand public en 1965 avec son tube Chez Laurette. Il connaît l'apogée de sa carrière dans le courant des années 1970. Il enchaîne alors les succès avec Wight is Wight (1969), Les Divorcés (1971), Que Marianne était jolie (1973), le Chasseur (1970), Quand j'étais chanteur (1975), Le Loir-et-Cher (1977).
A la suite d'une dépression, Michel Delpech met sa carrière entre parenthèses pendant près de 30 ans. Pendant cette épreuve, il peut compter sur le soutien de ses proches, notamment celui de son épouse Geneviève et de ses fans qui lui restent fidèles.

Le chanteur renoue avec le succès dans les années 2000. Bénabar l'invite à monter sur scène lors de l'un de ses concerts en 2004. Deux ans plus tard, il sort un nouvel album et part en tournée. Il participe également pendant deux années de suite à la tournée Age tendre et têtes de bois en 2011 et 2012.

samedi 2 janvier 2016

Le corps du joueur de football , Steve Gohouri, retrouvé dans le Rhin

Le corps de Steve Gohouri, 34 ans, ex-international ivoirien et ancien joueur du Championnat d'Allemagne, a été retrouvé jeudi dans le Rhin, près de Düsseldorf (ouest), a indiqué samedi la police à l'agence SID, filiale de l'AFP. Selon les résultats de l'autopsie, il ne comportait aucun signe de violence, a indiqué la police, sans préciser les causes de la mort.

Disparu depuis le 12 décembre

Le corps du défenseur, qui était sous contrat depuis peu avec le club de Steinbach (4e div. allemande), a été découvert jeudi dans le Rhin au niveau de Krefeld, dans la banlieue de Düsseldorf. Ses proches avait signalé sa disparition le 12 décembre.
Le défenseur avait assisté à la fête de Noël du club, où il avait confié à ses coéquipiers son intention de rejoindre sa famille à Paris, où il n'est finalement jamais arrivé. «Nous sommes stupéfaits», avait indiqué l'entraîneur de Steinbach, Thomas Brdaric, après l'annonce de sa disparition. «Il y a beaucoup spéculations, mais j'espère que ce n'est pas vrai qu'il a des problèmes personnels et qu'il a abandonné ses responsabilités», avait-il ajouté.
Sélectionné à 13 reprises avec la sélection de Côte d'Ivoire, Steve Gohouri avait joué entre 2007 et 2009 en Bundesliga au Borussia Mönchengladbach, avant de signer pour le club anglais de Wigan. Durant sa carrière, il était passé par le centre de formation du Paris SG et avait évolué à Erfurt (3e div. allemande).
http://www.20minutes.fr/sport/1758419-20160102-corps-joueur-football-steve-gohouri-retrouve-rhin

Disparition d'Anaïs: Des parents usés, écœurés et révoltés

À l’heure du saumon fumé, des cadeaux et des échanges de vœux, Valérie et Fabrice Guillaume doivent affronter un troisième réveillon sans leur fille.
B onne année, bonne santé ! » Ces mots familiers deviennent dérisoires, presque indécents, quand on croise les regards de Valérie et Fabrice Guillaume à quelques heures du réveillon. Au pied du sapin blanc, auquel tenait tant Anaïs, une photo de leur fille rappelle le drame que vit cette famille.
Figés dans leur malheur depuis le 16 avril 2013, jour de la disparition d’Anaïs, les époux Guillaume « fonctionnent » plus qu’ils ne vivent réellement. Le couple ne s’en cache pas d’ailleurs : « On nous a volé notre vie, on n’a plus rien. On attend, on n’espère plus vraiment. Ça n’a pas de sens, il faut continuer à avancer alors que nous ne savons absolument pas ce qu’est devenue Anaïs, pourquoi elle a disparu, ni même si elle est encore en vie. »

« Tout me ramène à Anaïs »

Depuis cette nuit maudite où Anaïs a quitté la maison familiale de Blagny, près de Sedan, pour se rendre chez des connaissances puis retrouver son ex-petit ami de l’époque, elle n’a jamais plus donné signe de vie. Passée la phase d’inquiétude, puis celle de l’angoisse et de l’incompréhension, la famille Guillaume, et tout particulièrement les parents et les deux frères d’Anaïs, a été obligée d’apprendre à vivre avec l’absence.
Cet insupportable vide s’impose au quotidien. Chacun tente de survivre avec cette douleur qui ronge. « Je ne travaille plus, je suis en arrêt maladie. Je me lève, je fais le ménage, je m’occupe des enfants, je ne sors plus de chez moi, je vais dans la chambre d’Anaïs, je range ses affaires, je pleure. Tout me ramène à ma fille. Je ne vois plus mes parents, je ne veux pas qu’ils me voient dans cet état… », explique Valérie Guillaume, le regard perdu dans le vide.
Fabrice Guillaume continue à travailler, il s’occupe des courses, des factures, de tout ce qui fait le quotidien. Il tient parce qu’il le faut, parce qu’il faut continuer à se battre pour retrouver la jeune femme.

Un seul vœu, que le dossier aboutisse

Le père de famille rejette d’ailleurs l’idée que sa fille puisse être décédée. « Ce sera comme ça jusqu’à ce qu’on me prouve le contraire. C’est indispensable que j’y crois encore, c’est comme cela que je tiens et aussi pour les garçons », explique-t-il.
L’anniversaire de leur fille, en juin, et les fêtes de fin d’année sont devenus des épreuves qu’ils voient arriver avec appréhension. « On fait un sapin à Noël parce qu’Anaïs en aurait voulu un, mais on n’a pas la force de rester à la maison le 24 décembre. On va chez des amis. On mange ensemble, on parle. Avec des larmes plein les yeux », résume Fabrice.
Ce soir, des amis viendront passer la Saint-Sylvestre chez eux, à Blagny. « Ils ne veulent pas nous laisser tout seuls. Bien sûr, il n’y aura pas de fête. Ça n’aurait aucun sens. Il n’y aura pas vraiment de vœux non plus. Tout ce que l’on souhaite pour la nouvelle année, c’est que le dossier aboutisse, que l’on sache enfin ce qui est arrivé à Anaïs », s’agacent les parents. De leur propre aveu, Valérie et Fabrice Guillaume considèrent que leur colère a désormais cédé la place à la haine : « On en veut à cette injustice. D’un seul coup, on nous a pris Anaïs, on a massacré notre famille. Pourquoi ça n’avance pas ? Pourquoi ceux qui savent se taisent ? Les témoins ont peur ! Il faut qu’on sache. »
Usés, écœurés, à deux doigts d’exploser, Valérie et Fabrice Guillaume refusent malgré tout de capituler. La situation est d’autant plus insupportable que le dossier n’est pas vide. « Il y a des questions en suspens, il y a des personnes qui n’ont pas tout dit. Il y a moyen d’en savoir plus », rappellent les parents d’Anaïs.
Ces questions, ces recoupements, ces colères, contenues avec de plus en plus de difficulté, s’imposeront en cette soirée de réveillon. Comme c’est le cas tous les soirs depuis 989 journées d’absence.

«Si on pouvait parler au juge d’instruction»

Depuis cet été, un nouveau juge d’instruction est en charge du dossier Anaïs Guillaume au pôle judiciaire de Reims. C’est le juge Dufour. Les parents de la jeune femme veulent le rencontrer. Il leur faut encore patienter. Une idée qu’ils ont beaucoup de mal à accepter.
« Si on pouvait parler au juge d’instruction, on lui demanderait pourquoi on met autant de temps pour le rencontrer. Nous ne sommes pas des numéros. On a parfois l’impression que le dossier n’existe pas. Le juge d’instruction doit comprendre que nous avons besoin d’être mis au courant pour tenir. On aimerait aussi lui dire que la famille chez qui Anaïs a passé une partie de la soirée du 17 avril 2013 doit forcément en savoir plus que ce qui a été dit jusqu’à présent. Pourquoi notre plainte pour le vol de chéquier par cette famille le lendemain de la disparition d’Anaïs n’a pas été retenue ? Même chose pour celle qu’Anaïs avait déposée pour des violences exercées par son ex-petit ami quelques mois avant sa disparition. Qu’est-ce qu’est devenu le deuxième téléphone portable de notre fille ? Pourquoi n’y a-t-il jamais eu de confrontation entre les deux ex-petits amis de notre fille ? On sait que le travail du juge d’instruction n’est pas simple, qu’il n’y a pas que notre dossier à traiter. On pense que les attentats de novembre ont ralenti le dossier. On comprend qu’il faut arrêter la méchanceté dans ce monde, mais on aimerait avoir des signes comme quoi le dossier n’est pas oublié, que les choses avancent. »

http://www.lunion.fr/629080/article/2015-12-30/disparition-d-anais-des-parents-uses-ecoeures-et-revoltes

vendredi 1 janvier 2016

La chanteuse soul américaine Natalie Cole est décédée


Natalie & Nat King Cole ~ " Unforgettable... par StrictlyMuzik La fille de la légende du jazz Nat King Cole est décédée. La chanteuse de soul Natalie Cole s'est éteinte ce 1er janvier à Los Angeles, ville où elle avait vu le jour il y a 65 ans. 
Elle est morte d'une insuffisance cardiaque dans un hôpital de Los Angeles, selon le site spécialisé dans la vie des célébrités TMZ.

Un Grammy Award

La chanteuse avait reçu en 1976 le Grammy Award du meilleur nouvel artiste. En 1991, elle avait interprété Unforgettable avec son père

http://www.20minutes.fr/culture/1758279-20160101-chanteuse-soul-americaine-natalie-cole-decedee

L'homme disparu il y a dix jours près de Nice reste introuvable

Malgré l’appel à témoins lancé par la gendarmerie, toujours aucune nouvelle ce mardi matin de Patrice Ferrari, cet habitant de Saint-Martin-du-Var disparu depuis le 23 décembre, quelques minutes seulement après un coup de téléphone à sa mère, Marie-Claude.
Malgré l’appel à témoins lancé par la gendarmerie, toujours aucune nouvelle ce mardi matin de Patrice Ferrari, cet habitant de Saint-Martin-du-Var disparu depuis le 23 décembre, quelques minutes seulement après un coup de téléphone à sa mère, Marie-Claude.
Il y avait eu une forte mobilisation et des recherches avaient été entreprises très rapidement, mais les gendarmes ne sont toujours pas parvenus à localiser ce chasseur qui suit un traitement lourd à la suite d’une grave chute.
http://www.nicematin.com/faits-divers/lhomme-disparu-il-y-a-dix-jours-pres-de-nice-reste-introuvable-9941