lundi 30 novembre 2015

La police belge lance un appel à témoins suite à une disparition inquiétante

Il s’appelle Johan Sylva et n’a pas donné signe de vie depuis le 13 novembre. La police belge lance un appel à témoins pour retrouver ce citoyen de Tournai qui pourrait se trouver de ce côté-ci de la frontière
Sur demande d’une juge d’instruction, la police belge lance un appel à témoins dans le royaume mais aussi de l’autre côté de la frontière pour retrouver un Tournaisien âgé de 31 ans. Il est porté disparu depuis le 13 novembre. Son nom Johan Sylva. Il est décrit par les policiers comme étant de corpulence athlétique et mesure 1,90 m. L’homme a les yeux foncés, la peau mate et a des taches de rousseur sur le visage.
« Il est possible qu’il se soit rasé la tête », précise les enquêteurs. Son état de santé nécessite des soins médicaux urgents. Si vous avez aperçu Johan Sylva ou si vous connaissez l’endroit où il se trouve, vous pouvez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone 00 32 26 40 35 47
Les témoignages peuvent aussi parvenir à l’adresse mail suivante : avisderecherche@police.belgium.eu

http://www.lavoixdunord.fr/region/maubeuge-et-ses-environs

dimanche 29 novembre 2015

Rhône : la famille de Kylian, 14 ans, s'inquiète de sa disparition

L'adolescent a été aperçu pour la dernière fois jeudi soir sur la commune de Fleurieu-sur-Saône.
L'anxiété est palpable chez les proches de Kylian. L'adolescent de 14 ans n'a pas donné de nouvelles depuis jeudi soir et sa disparition à Fleurieu-sur-Saône, où il vit avec son père. Scolarisé au collège Jean Renoir, il ne s'est pas présenté à l'établissement vendredi.

Appel à témoins

Jointes par téléphone, ses sœurs, inquiètes, assurent que l'adolescent n'a jamais tenté de fuguer et ne s'expliquent pas sa disparition. Elles ont diffusé un appel à témoins sur les réseaux sociaux et placardé le portrait de Kylian dans les villes alentours, de Neuville-sur-Saône à Lyon.
Lors de sa disparition, Kylian, adolescent de 14 ans, portait une veste noire avec de la fourrure de la marque Kaporal. Les cheveux brun, il mesure environ 1,75 mètres et porte des lunettes noires. Toute personne susceptible de l'avoir croisé depuis jeudi ou reconnaissant un individu correspondant au signalement est priée de se faire connaître auprès de la police (17) ou de la famille (au 06.35.42.23.70).
http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite

samedi 28 novembre 2015

Le metteur en scène Luc Bondy, directeur du théâtre de l'Odéon, est mort

Le grand metteur en scène Luc Bondy, directeur du théâtre de l’Odéon à Paris, est décédé à l’âge de 67 ans, a-t-on appris samedi auprès du théâtre.
Malade depuis longtemps, il était à la tête de l’Odéon-Théâtre de l’Europe depuis 2012. Il avait dû reporter récemment la création d’Othello, prévue à partir de janvier, en raison de son état de santé.

« L’un des plus grands metteurs en scène européens »

Sur Twitter, la ministre de la Culture Fleur Pellerin s’est dite « bouleversée d’apprendre la disparition ce matin de Luc Bondy », saluant en lui « l’un des plus grands metteurs en scène européens ». Né à Zürich en 1948, il avait remplacé Olivier Py à la tête du théâtre de l’Odéon, avec la volonté d’y présenter un « théâtre européen » et « tourné vers l’avenir ».
Le remplacement d’Olivier Py avait suscité à l’époque une vive controverse, qui s’était apaisée au vu du bilan artistique de Luc Bondy à l’Odéon et avec la nomination d’Olivier Py au Festival d’Avignon. Luc Bondy, qui était très apprécié des acteurs, avait monté ces dernières saisons plusieurs pièces qui ont été des succès comme « Les Fausses confidences » avec Isabelle Huppert, « Ivanov » - repris en octobre - et « Tartuffe ».
http://www.20minutes.fr/culture/1739659-20151128-metteur-scene-luc-bondy-directeur-theatre-odeon-mort

Disparition inquiétante en Béarn : un appel à témoins lancé

Un habitant de Buros est porté disparu depuis mardi soir. Les gendarmes ont effectué d'actives recherches depuis mais, sans résultat, lancent un appel à témoins
Dominique Couilloud, 57 ans, a quitté son domicile de Buros à pied. Ne le voyant pas revenir, ses proches ont informé la gendarmerie à 19 h 30.

Mauvaises conditions

Depuis mardi soir, les militaires ont effectué de nombreuses rondes dans le village et aux alentours pour retrouver le quinquagénaire. Des recherches rendues difficiles par les mauvaises conditions météorologiques. Une équipe cynophile a également apporté son concours.
Dominique Couilloud a les cheveux noirs et une calvitie. Les yeux marrons, il mesure environ 1,70 m.
Toute personne susceptible d'apporter des informations est priée de contacter la gendarmerie de Morlaàs au 05 59 33 59 70.
Les recherches ont repris jeudi matin.
http://www.sudouest.fr/pyrenees-atlantiques/pau/

jeudi 26 novembre 2015

Gard : des informations adressées aux parents de Lucas disparu, relancent l'enquête

C e mercredi 25 novembre, Eric et Nathalie Tronche, les parents de Lucas, 16 ans, disparu de chez lui à Bagnols-sur-Cèze (Gard), depuis huit mois, se sont exprimés à la radio à propos de nouveaux éléments envoyés à la rédaction de "RTL" à la suite de l'émission "L'Heure du Crime", consacrée à cette affaire, diffusée le 21 octobre. 
Ce mercredi 25 novembre, Jacques Pradel, le présentateur de l'émission "l'Heure du Crime" sur "RTL", a invité les parents de Lucas Tronche à intervenir à l'antenne, quelques minutes au début de son émission diffusée à 14 h, à propos d'informations reçues par la rédaction de la radio en octobre dernier, juste après l'émission consacrée à la disparition de Lucas
S'agit-il d'un canular d'un goût des plus douteux ou au contraire d'une piste sérieuse pouvant amener à retrouver Lucas ? En tout cas, Eric et Nathalie Tronche ont choisi de s'adresser en direct au mystérieux expéditeur, par ces mots : "Suite à l'émission du 21 octobre, nous avons eu contact  avec une personne  qui nous a donné des informations et nous  la remercions. Ces informations  ne sont pas suffisantes pour nous rassurer totalement et nous prions cette personne  de nous donner des précisions supplémentaires. Si elle est en contact avec Lucas nous aimerions aussi qu'elle lui transmette ce message : "Lucas tu sais que nous avons confiance en toi et que nous t'aimons. Souviens-toi  que quand tu seras prêt à rentrer, et il est temps maintenant, nous te protégerons ainsi que les personnes bienveillantes qui sont avec toi, si besoin est. Nous sommes tes parents nous t'aimons tel que tu es"".
Pour l'heure, aucune détail n'a filtré sur la nature de ces informations communiquées (lettre, courriel, appel téléphonique). L'enquête confiée au SRPJ de Montpellier et à l'Office de répression des violences faites aux personnes se poursuit et devra faire toute la lumière sur ces éléments

http://www.midilibre.fr/2015/11/25/gard-des-informations-adressees-aux-parents-de-lucas-disparu-relancent-l-enquete,1247721.php

mercredi 25 novembre 2015

Disparition de Bruno Vuagnoux : ses cousins lui lancent un appel

Depuis sa disparition le 11 octobre dernier, le Villamagnain Bruno Vuagnoux reste introuvable. Guidés par une inquiétude grandissante, ses cousins lui demandent de donner signe de vie
Ouverte il y a maintenant plus de six semaines, l'enquête de police diligentée par le commissariat d'Annemasse n'a pas permis de retrouver la trace du Villamagnain de 33 ans.
Face à l'inquiétude familiale grandissante, les cousins germains de Bruno Vuagnoux lui lancent un appel. Jacqueline, Claudine, Bernadette, Delphine, Jean-Daniel et Louis ont souhaité parler d'une seul voix et espèrent qu'elle sera entendue par le principal intéressé.  Ils lui demandent de refaire surface ou de donner signe de vie.
"Nous voulons lui dire que nous pensons très fortement à lui et qu'il ne doit pas avoir peur, après plus de six semaines d'absence et de silence, de reprendre contact avec nous. N'aie pas peur Bruno, reviens vers nous ou fais nous un signe", lui font savoir ses cousins unis.
Aucun élément découlant des investigations n'a en effet permis de localiser le jeune homme depuis sa disparition le dimanche 11 octobre dernier et rien ne laisse non plus croire qu'il soit arrivé quelque chose de grave à Bruno Vuagnoux qui pourrait avoir simplement souhaité disparaître, sans attenter pour autant à sa vie.
Suite à l'appel à témoins lancé dans nos colonnes le 22 octobre dernier, un premier témoin avait permis de localiser sa voiture sur un parking situé sur les hauteurs d'Abondance, au départ de sentiers de randonnée. Mais les recherches menées sur place pendant deux jours par une vingtaine de gendarmes, pompiers et membres du secours en montagne n'avaient pas permis de le retrouver.
Il ressort également de l'enquête, selon le témoignage d'une seconde personne, que Bruno Vuagnoux a été pris en auto stop du côté de Saint-Julien-en-Genevois. Le jeune homme recherché aurait expliqué au conducteur être tombé en panne avec son véhicule.
Toute personne ayant des informations relatives à la disparition de Bruno Vuagnoux peuvent prendre contact avec le commissariat d'Annemasse en composant le 04 50 95 44 50.

http://www.ledauphine.com/

lundi 23 novembre 2015

Décès de Peter Dimmock, qui a filmé le premier un couronnement royal

Peter Dimmock, qui a joué un rôle primordial dans le développement de la télévision en Grande-Bretagne en diffusant le couronnement de la Reine Elizabeth II en 1953, est mort à l'âge de 94 ans, a annoncé la BBC.

Dimmock avait persuadé les autorités compétentes d'autoriser, pour la première fois, les caméras de télévision à filmer le couronnement à Westminster Abbey -un événement qui a fait exploser la popularité de la télévision en Grande Bretagne. Il avait également organisé la couverture par la BBC
des obsèques en 1965 du premier ministre Winston Churchill, et inauguré la fonction de présentateur de grands événements sportifs de la BBC.

"Peter Dimmock a été un véritable pionnier de la télévision", a déclaré le directeur général de la BBC Tony Hall. Pour Paul Fox, ancien chef de BBC One, en persuadant les autorités de l'époque que le couronnement de la reine devait être télévisé, Peter Dimmock "a fait naître la télévision dans ce pays". "Plus de 20 millions de personnes ont regardé le couronnement, dont la majorité à l'extérieur de leur foyer. Et en 12 mois les licences de télévision avaient doublé", a-t-il raconté.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

dimanche 22 novembre 2015

Les 3 randonneurs disparus près du col de Pailhères ont été retrouvés

Lesrois randonneurs recherchés dans le secteur du col de Pailhères au dessus de Mijanès par le peloton de gendarmerie de Haute-Montagne de Savignac en Ariège depuis hier soir ont été retrouvés sains et saufs. Ils ont été évacués par hélicoptères et souffrent justes d'engelures aux pieds après leur nuit passée en montagne alors que la neige est apparue en masse sur le massif.

Partis pour trois jours de périples ils étaientt équipés d'une tente et de vivre et ont donc pu se mettre à l'abri. Ce sont leurs parents qui ont alerté les secours après avoir reçu un SMS disant que les randonneurs étaient perdus

Le PGHM de l'Ariège était parti avec 3 équipes à pied. Un hélicoptère a appuyé les recherches en fin de matinée.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/ariege/les-secours-la-recherche-de-3-randonneurs-pres-du-col-de-pailheres-860083.html

Un couple de randonneurs surpris par la neige recherché

Annoncées par Météo France, les chutes de neige ont surpris, hier, des randonneurs et des automobilistes engagés sur la RN 20 en direction d'Andorre.
En montagne. Les gendarmes du Quérigut et du PGHM de Savignac ont formé, hier après-midi, deux colonnes de secours pour tenter de localiser un couple de randonneurs surpris par la neige dans le secteur du Tarbesou. L'alerte a été donnée par le père de la randonneuse de 24 ans, originaire de Narbonne, qu'elle a appelé. Avec son compagnon, elle s'est réfugiée dans une tente dans un secteur où il est tombé 30 cm de neige fraîche. Partis jeudi en randonnée, les deux jeunes gens ont été croisés vendredi en bonne santé par un gendarme. Surpris samedi par la neige, ils ont pu monter leur tente pour attendre les secours. Les sauveteurs n'ont semble-t-il pas réussi à les joindre sur leur portable. à l'heure où nous mettons sous presse, les recherches sont toujours en cours.
Sur les routes. La brusque chute des températures et la neige ont compliqué les conditions de circulation sur la RN 20 depuis L'Hospitalet-près-l'Andorre. La DIRSO a très tôt annoncé des équipements hivernaux obligatoires pour circuler en direction d'Andorre. Malgré cela, une voiture a terminé sa course dans le fossé. D'autres véhicules se sont retrouvés en difficulté dans la neige. Les dépanneuses n'ont semble-t-il pas chômé. Sur le reste du réseau départemental, circulation difficile pour franchir le col de Port par le RD 618, et pour accéder à Goulier neige, Beille et aux Monts d'Olmes.
Avant de prendre la route, il est utile de se renseigner sur le site internet de la DIRSO ou en téléphonant au 05 61 02 75 75.
Dans les stations. L'arrivée du froid et de la neige est une bonne nouvelle pour les stations de sports d'hiver. Ces premiers flocons vont refroidir la terre. En altitude, les vents ont atteint une vitesse de 100 km/h. «Nous sommes prêts à déclencher la production de neige de culture. Nous attendons les bonnes conditions» explique Cyril Bardin, responsable de la communication d'Ax-3 Domaines. Les équipes de la station suivent de près l'évolution des prévisions météo afin d'optimiser la préparation de la station. L'ouverture initialement programmée le 28 novembre est toujours possible
 

samedi 21 novembre 2015

Meuse : disparition inquiétante à Han-sur-Meuse

Depuis jeudi matin, les gendarmes de la COB de Saint-Mihiel sont à la recherche d’un habitant de Han-sur-Meuse. Agé de 41 ans, Didier Theureaux a quitté son domicile ce jeudi matin vers 7 h 30 et n’a depuis lors pas donné de signe de vie à sa famille.
Au moment de sa disparition, Didier Theureaux était vêtu d’un gilet rouge en polaire portant l’inscription Norbert ou ND, d’un jean bleu et de baskets noires. Cheveux châtains courts, le disparu mesure 1,85 m et pèse 103 kg. Il est parti à bord d’une Ford Fiesta violette, ancien modèle.
Dès le signalement de sa disparition par sa famille, les gendarmes se sont mis à sa recherche. Pendant près de sept heures jeudi les gendarmes l’ont recherché avec l’appui de l’hélicoptère de la gendarmerie. Celui-ci a plus particulièrement survolé le secteur de Commercy, le téléphone portable du disparu y ayant été géolocalisé. En vain.
Ce vendredi soir, au terme d’une nouvelle journée de recherche, Didier Theureaux n’a pas été retrouvé, pas plus que son véhicule et il ne répond pas sur son portable.
Les personnes qui découvriraient la voiture ou le disparu sont priées de prendre contact avec la gendarmerie de Saint-Mihiel au 03.29.89.00.41 ou le 17 en dehors des heures ouvrables.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-bar-le-duc/2015/11/20/meuse-disparition-inquietante-a-han-sur-meuse

vendredi 20 novembre 2015

Décès de la navigatrice Anne Caseneuve

La navigatrice Anne Caseneuve vient de s'éteindre à l'âge de 51 ans des suites d'une longue maladie. Elle avait notamment remporté en solitaire la dernière édition de la route du Rhum à bord de son vénérable trimaran de 52 pieds. «C’est avec tristesse que j’apprends qu’Anne nous a quittés. Sa disparition touche au cœur tous ceux qui ont navigué avec elle, travaillé avec elle, régaté avec ou contre elle à travers les océans. Tous ceux qui ont simplement côtoyé cette femme dynamique et passionnée. Anne n’était pas seulement un grand marin, elle avait la mer chevillée au corps. Et elle aimait transmettre son amour de la nature, du vent, des océans…», a réagi avec émotion Francis Joyon, skipper d'Idec Sport.
http://sport24.lefigaro.fr/voile

jeudi 19 novembre 2015

Une Lotoise de 48 ans, qui avait disparu, retrouvée en hypothermie

Depuis mardi soir, des recherches étaient entreprises dans le triangle Vaylats, Bach, Escamps pour retrouver, une Lotoise de 48 ans ayant disparu de son domicile. L'alerte a été donnée à la gendarmerie mardi à 20 h 30 et dans les minutes qui ont suivi, les militaires ont déployé dans le secteur plusieurs dizaines de personnels. Les recherches placées sous le commandement du commandant Lambert de la Compagnie de gendarmerie de Cahors ont mobilisé des patrouilles de Montcuq, Castelnau-Montratier et Saint-Géry ainsi que le PSIG de Cahors (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie). Hier, peu après minuit, le véhicule de la quadragénaire, une Peugeot 307, était découvert entre Escamps et Bach, à proximité de la D.42. Le chien de l'unité cynophile a pu suivre une piste depuis la voiture jusqu'au site des Phosphatières du Cloup d'Aural. Les pompiers du GRIMP sont entrés en action en effectuant des reconnaissances dans deux igues, explorant, sans succès, des puits et boyaux entre 2 heures et 5 heures. Hier vers 10 heures, les gendarmes découvraient la personne dans un champ à proximité de la zone de recherches. La quadragénaire, indemne mais en hypothermie a été transportée par les pompiers sur le centre hospitalier de Cahors.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/19/2220347-lotoise-48-ans-avait-disparu-retrouvee-hypothermie.html

mercredi 18 novembre 2015

Disparition inquiétante d'une mineure à Saint-Pierre-du-Mont (40)

Joy B. n'a plus donné de nouvelles depuis qu'elle a quitté son établissement scolaire mardi soir
La gendarmerie des Landes a publié sur sa page Facebook un avis de disparition inquiétante concernant une mineure. Joy B., 15 ans, n'a plus été vue depuis qu'elle a quitté son établissement scolaire, à Saint-Pierre-du-Mont dans l'agglomération de Mont-de-Marsan, mardi soir, après les cours. Elle aurait dû arriver vers 18h30 à Souprosse mais n'a pas donné de nouvelles depuis.
"Elle mesure environ 167 cm pour 56 kg, cheveux mi-long, blond fond foncé à châtain clair légèrement bouclés avec les yeux bleu vert, bleu gris", précise sa mère sur sa page Facebook. Elle indique également que la jeune fille aurait pu chercher à rejoindre Marseille pour y retrouver une amie.
Toute personne pouvant apporter des informations utiles est priée d'appeler le 17

http://www.sudouest.fr/2015/11/18/disparition-inquietante-d-une-mineure-a-saint-pierre-du-mont-40-2189754-3452.php

mardi 17 novembre 2015

Décès de la comédienne Dora Doll

hebergement d'image
La comédienne Dora Doll, figure familière du petit comme du grand écran, qui au cours de 70 ans de carrière tourna avec des réalisateurs majeurs, est décédée dimanche soir dans le Gard à l'âge de 93 ans, a annoncé sa fille lundi à l'AFP.

L'actrice Dora Doll, qui avait fait une chute il y a quelques semaines, s'est éteinte dimanche peu avant minuit, à Saint-Gilles, dans le Gard, où elle habitait avec sa fille unique.
"Maman était très belle mais c'était aussi une actrice au registre très large", a rappelé Danièle Pellegrin-Jullian, née de son union avec l'acteur Raymond Pellegrin. Née en 1922 à Berlin, Dorothea Hermina Feinberg arrive très jeune, avec ses parents, à Paris. Elle fait d'abord de la figuration, dès la fin des années 30, dans des films de Marc Allégret ou Marcel Carné. Puis elle enchaîne les rôles après la Guerre, bâtissant une filmographie phénoménale, dirigée par les plus grands réalisateurs.
Habituée des seconds rôles - prostituée, patronne de café, comtesse... - elle jouera dans quelque 150 longs-métrages, sous la direction d'Abel Gance, Julien Duvivier, Jean Renoir (French Cancan), Clouzot (Quai des Orfèvres) mais aussi plus tard Henri Verneuil, Philippe de Broca, Bertrand Blier, Claude Chabrol.  
Dans Diabolo Menthe (Diane Kurys, 1977), Dora Doll est la prof de gym. Elle joue aussi en 1958 dans le Bal des maudits, un film de guerre américain d'Edward Dmytryk. Son dernier film de cinéma sera Jacquou le Croquant de Laurent Boutonnat (2007).  

"Dora Doll a tourné dans French Cancan et Touchez pas au grisbi et combien d'autres, des rôles de putains au grand coeur ou de prostituée bon enfant où sa nature généreuse s'épanouissait", a dit lundi soir à l'AFP l'ancien président du Festival de Cannes, Gilles Jacob.  
"La première fois que je l'ai vue, c'était au théâtre dans Jésus la caille avec Jeanne Moreau et Philippe Lemaire", se souvient-il. A la télévision, on l'a vue dans des dizaines de téléfilms et feuilletons: Maigret, Médecins de nuit, ou plus récemment L'instit ou Cap des pins.
Habituée des planches de théâtre, elle joua dans une vingtaine de pièces. Les obsèques de Dora Doll se dérouleront à Saint-Gilles jeudi à 16h.
 

lundi 16 novembre 2015

À Reims, l'entreprise Partir ensemble endeuillée par la mort d'un chauffeur dans une des explosions du Stade de France

http://disparitionsdisparus.blogspot.fr/2015/11/un-chauffeur-originaire-de-cormontreuil.html

La minute de silence nationale mise en place à la suite des attentats dramatiques de vendredi dernier à Paris a pris une coloration très particulière ce lundi midi au sein de l’entreprise marnaise de transport par car Partir ensemble. Cette entreprise, dont le siège est situé à Mareuil-le-Port près de Dormans, déplore en effet la mort de l’un de ses chauffeurs, Manuel Dias, abattu par l’une des explosions kamikazes du Stade de France alors qu’il y était en mission au titre de la filiale Routair du groupe. Il avait conduit depuis Reims un groupe de quatre personnes venues assister au match de football France-Allemagne.
Ce lundi midi, avant le moment de recueillement, le président du groupe, Henri Hureaux, a rappelé à ses collègues combien Manuel Dias était apprécié pour son professionnalisme. « Moi-même j’avais eu l’occasion de me faire conduire par lui et de constater ses qualités. »
L’entreprise a fait poser un bandeau noir sur les logos extérieurs de ses véhicules pour marquer son deuil. Et elle a ouvert un livre de condoléances en interne afin de recueillir un maximum de témoignages de soutiens qui seront ensuite adressés à l’épouse du défunt.
http://www.lunion.com/node/596273

dimanche 15 novembre 2015

Soyans : portée disparue, Marie-France Grazioli retrouvée morte

La Soyannaise de 63 ans, Marie-France Grazioli portée disparue depuis le 28 octobre dernier a été retrouvée morte ce matin. Des recherches avaient été engagées par la gendarmerie pour retrouver cette habitante de Soyans dès le mercredi soir, jour du signalement de sa disparition, avec un dispositif renforcé par un chien Saint-Hubert et un hélicoptère. Des villageois avaient même apporté leur aide. 
http://www.ledauphine.com/drome/2015/11/15/soyans-portee-disparue-marie-france-grazioli-retrouvee-morte

Les avis de recherche se transforment en avis de décès sur Twitter

Alors que la confusion régnait le 13 novembre après les six attentats de Paris et Saint-Denis, les Français cherchaient leurs proches via les réseaux sociaux. Vingt-quatre heures après, ce sont des avis de décès qui sont publiés...
Des photos. Partout. Sur Twitter, le 13 novembre, on voit apparaître des visages d'inconnus. Ce sont celles de gens recherchés par leurs proches, parce qu'ils étaient au Bataclan, au Stade de France, dans le Xe, XIarrondissements ou plus généralement à Paris pendant les attentats survenus ce vendredi soir. Le mot-clé #rechercheParis permet de relayer ces messages sur Twitter. 
Près de vingt-quatre heures après, et sûrement dans les jours qui suivront, les messages changent. Car, pour certains, les recherches sont finies. Il y a ceux qui ont heureusement retrouvés ceux qui leur sont chers, mais d'autres annoncent désormais la mort de leurs parents et amis via les réseaux sociaux. Qui se transforment en un désolant cimetière virtuel
Si vous cherchez toujours vos proches, un site mis en ligne par le ministère de l'Intérieur est là pour vous aider à les retrouver.

http://www.slate.fr/france

samedi 14 novembre 2015

Un chauffeur originaire de Cormontreuil introuvable depuis les explosions au Stade de France

On a appris cet après-midi qu’un chauffeur de l’entreprise rémoise Regnault Autocars (filiale du groupe Partir Ensemble) est porté disparu par son employeur, qui redoute le pire. Le sexagénaire, domicilié à Cormontreuil et de nationalité portugaise, employé depuis 20 ans, avait emmené un petit groupe au Stade de France depuis Reims, vendredi soir. À l’issue du match, les voyageurs l’ont attendu, en vain. Ne le voyant pas revenir, ils ont contacté le service de permanence du transporteur, qui a fini par les faire rapatrier en taxi dans la nuit. Dépêchés sur place, des membres de la société ont retrouvé la navette, vide de tout occupant, avec seuls les documents de transport à bord. Henri Hureaux, le président directeur général de Partir Ensemble, contacté ce samedi après-midi, est très inquiet. « Nous l’avons cherché toute la nuit, son téléphone ne répondait plus aux appels. C’est sidérant. Un traumatisme pour l’entreprise où tous se connaissent très bien. »
http://www.lunion.com/node/595428

vendredi 13 novembre 2015

Le senior disparu de Vallauris a été retrouvé

Pierre Noilhetas est sain et sauf. Le septuagénaire avait disparu de son domicile à Vallauris mardi en fin d'après-midi. 
Parti sans veste, il a été retrouvé dans la nuit de jeudi à vendredi aux alentours de 3 h 30.
Le malade d'Alzheimer est pris en charge par une équipe médicale.
http://www.nicematin.com/derniere-minute/le-senior-disparu-de-vallauris-a-ete-retrouve.2395292.html

jeudi 12 novembre 2015

Disparition du petit Mathis : le combat d'une mère pour son enfant

Ce mercredi 11 novembre, Soir 3 a accueilli sur son plateau Nathalie Barré, qui publie Il a pris mon fils (City Editions). Dans ce livre, cette mère s'exprime sur l'enlèvement de son petit garçon.

Le 4 septembre 2011,
le petit Mathis a été enlevé par son père Sylvain Jouanneau. Depuis, l'enfant a disparu. Interpellé et condamné à 20 ans de prison, le père refuse de dire où il se trouve. Une situation intolérable pour Nathalie Barré, qui explique que ce livre est "comme une thérapie" pour elle. La maman de Mathis confie que le petit garçon a subi de nombreuses violences psychologiques perpétrées par son père avant ce 4 septembre 2011. Elle a même tenté de le soustraire à Sylvain Jouanneau pendant quelques mois.

"Je crois toujours au fait que je vais retrouver Mathis"

Lors de son procès, en juin dernier, Sylvain Jouanneau s'est montré provocateur et même arrogant. "Je ne pense pas qu'un jour, il nous dise où se trouve Mathis", déclare Nathalie Barré, qui dit avoir eu beaucoup d'émotion face à la photo vieillie de son enfant qui aurait 12 ans aujourd'hui. "Je crois toujours au fait que je vais retrouver Mathis", martèle-t-elle. Son livre est aussi un cri de colère pour que la justice prenne au sérieux les nombreux cas de non-retour d'enfants dans les temps dans les cas de garde partagée.

Facebook :
Comité de soutien Mathis Jouanneau
N° vert : 0800 35 83 35

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/enlevements/

mercredi 11 novembre 2015

Disparition inquiétante : la Montbardoise est rentrée chez elle

Ce mardi soir, la gendarmerie de Côte-d’Or lançait un appel à témoins suite à la disparition inquiétante d’une habitante de Montbard. Celle-ci était introuvable après avoir quitté son domicile ce mardi 10 novembre dans l’après-midi, à bord de son véhicule. Mais selon nos informations, la femme a regagné son domicile dans la soirée.
La disparition avait été jugée suffisamment inquiétante pour que la gendarmerie du département lance un appel à témoins dès ce mardi soir. Celle-ci a tout d'abord pu être localisée grâce à son téléphone portable dans la région nord de Dijon (Messigny-et-Vantoux, Asnières-lès-Dijon, Ruffey-lès-Echirey, Norges-la-Ville etc...) et des équipes de gendarmerie étaient à sa recherche. Mais le secteur étant vaste, les gendarmes invitaient quiconque voyant le véhicule ou la femme à contacter le 17.
http://www.bienpublic.com/edition-haute-cote-d-or

mardi 10 novembre 2015

Le philosophe André Glucksmann est mort

Associé au courant des « nouveaux philosophes », André Glucksmann s’est éteint, dans la nuit du 9 au 10 novembre à l’âge de 78 ans, selon une information du Monde, confirmée par son fils Raphaël, sur Facebook.
« Mon premier et meilleur ami n’est plus. J’ai eu la chance incroyable de connaître, rire, débattre, voyager, jouer, tout faire et ne rien faire du tout avec un homme aussi bon et aussi génial. Voilà, mon père est mort hier soir », écrit Raphaël Glucksmann.
Philosophe antitotalitaire après avoir été proche des « maos » français, André Glucksmann, né le 19 juin 1937, avait rompu spectaculairement avec le marxisme en 1975 en publiant La cuisinière et le mangeur d’homme. Il a fait partie, avec Bernard-Henri Lévy, de ce qu’on appellera « les nouveaux philosophes ». A la fin des années 1970, il réussit notamment à réunir l’intellectuel de gauche Jean-Paul Sartre et l’intellectuel libéral Raymond Aron pour faire cause commune en faveur des « boat people » quittant le Vietnam communiste.

Indigné par « les misères du monde »

Il prendra toujours fait et cause contre toutes les formes de totalitarisme. Il a soutenu notamment l’intervention contre la Serbie au moment de la guerre du Kosovo en 1999. Se revendiquant toujours de gauche, il n’hésite cependant pas à soutenir Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2007. Dans Une rage d’enfant (Plon, 2006), il racontait avoir toujours été indigné par « les misères du monde ».
 
« C’est un vrai esprit critique en même temps qu’une conscience qui disparaît » a souligné sur Europe 1 le ministre de l’Economie Emmanuel Macron. « Il a fait partie de ces philosophes courageux qui se sont engagés dans la vie de la cité, dans ce combat, et qui ont éclairé très tôt ».
 

lundi 9 novembre 2015

Recherché à Nances (Savoie), le vététiste était à Lyon!

Vers 16h45, ce dimanche, un témoin affirmait avoir vu un vététiste basculer dans le vide depuis une falaise de Nances, à hauteur du sentier "Le balcon du lac". Ce signalement avait déclenché les secours. Grâce à l'hélicoptère de la sécurité civile, un vélo avait pu être récupéré 100 mètres en contrebas. Les recherches s'étaient poursuivies jusque tard dans la nuit, sans rien donner. C'est alors que la fouille des lieux devait reprendre ce lundi matin, que le vététiste a finalement été repéré... à Lyon.

Selon les premiers éléments donnés par la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, l'homme aurait abandonné son VTT la semaine dernière après une avarie, et c'est la chute de ce vélo "seul" que le témoin a aperçu
http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/savoie

dimanche 8 novembre 2015

Mobilisation sur les réseaux sociaux suite à la disparition inquiétante de cet homme

Un appel est lancé pour retrouver Morgan Mercier, 32 ans. Ce lamaneur sur le port de Fos-sur-mer (13). Ce père de deux fillettes âgées de 4 mois, a disparu le 8 octobre dernier. Sa voiture a été retrouvée dans les quartiers nord de Marseille. La famille lance un appel sur Internet.
La compagne n'a plus de nouvelle de Morgan Mercier depuis le 8 octobre. En fait, depuis qu'il a quitté son domicile de Septèmes-les-Vallons, vers 4h du matin, plus aucun de ses proches, pas même sa compagne, n'a de nouvelle de lui.

L'homme aurait expliqué ce départ nocturne par le remplacement d'un ami sur le port de Port-de-Bouc où il est lamaneur.
Depuis chez leur maison, elle a lancé
une page Facebook pour faciliter les recherches

 Pour toutes informations, contacter la police au 04 96 16 94 00 ou les proches au 06.30.43.20.42.
 http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/bouches-du-rhone

vendredi 6 novembre 2015

Gaston, 82 ans, sain et sauf après trois jours perdu dans les bois

Brassac aussi a ses miracles», lâche heureux Jean-Claude Guiraud, le maire de ce village du Sidobre, qui a poussé, comme tous les habitants, un grand ouf de soulagement hier matin vers 9h quand il a appris que Gaston Gautrand, disparu depuis lundi après-midi, avait été retrouvé sain et sauf. Cet homme de 82 ans venait de passer trois jours et trois nuits perdu dans les bois avant d'être enfin localisé par un de ses amis qui participaient aux recherches depuis le début (voir ci-dessous). C'est à 1,5 km du centre-ville de Brassac, au lieu-dit «Les Costes», que Jacky Veaute a retrouvé Gaston et l'a ramené chez lui au cœur du village, là où il était parti pour sa promenade quotidienne lundi vers 14 h 30. Mais il n'était pas rentré à 16h comme d'habitude. Un retard qui a rendu son épouse folle d'inquiétude. Après quelques vaines recherches, la famille a finalement prévenu les secours en fin d'après-midi. S'en sont suivis trois jours non-stop de recherche.

Une robustesse extraordinaire

Les gendarmes avaient mobilisé d'importants moyens pour le retrouver : hélicoptère, chiens, plongeurs. Les habitants sillonnaient aussi tous les recoins des alentours du village. En vain. Beaucoup commençaient à craindre le pire au fil du temps. Surtout que la météo, avec le vent d'Autan et la pluie dans la nuit de lundi à mardi, ne plaidait pas en faveur d'une fin heureuse. D'autant que, selon son entourage, Gaston avait pris un coup au moral depuis le décès récent de son meilleur ami de 91 ans pour qui il avait travaillé pendant 60 ans. Certains évoquaient même la possibilité qu'il ait mis fins à ses jours. Mais sa femme n'y croyait pas. Et elle avait raison. Au contraire même. Gaston Gautrand a fait preuve d'un instinct de survie et d'une robustesse incroyable à son âge et son petit gabarit d'1,65 m. «Je suis allé immédiatement l'ausculter quand il est rentré, confie Jean-Claude Guiraud, également médecin de la famille, surpris de le trouver en si bonne forme après ce périple de trois jours. C'était extraordinaire. Quand je suis arrivé il buvait son café et mangé un croissant comme si de rien n'était. C'est miraculeux».
Les circonstances de sa disparition ne sont pas encore très claires. Le retraité aurait fait une chute dans la rivière lundi après-midi en se promenant selon ses déclarations. Suite à un malaise a priori. Il se serait réveillé dans l'eau et aurait peiné pour en sortir. Ensuite c'est le trou noir. Trempé et désorienté, il aurait erré et se serait perdu. «Il n'a rien mangé pendant trois jours, indique Jean-Claude Guiraud. Il n'aurait pas dormi non plus et aurait marché tout le temps dans ce secteur qu'il connaissait pourtant par cœur». C'est peut-être d'ailleurs ce qui aurait permis de tenir le coup et éviter l'hypothermie. Il a été hospitalisé hier dans la foulée pour faire des examens qui semblaient bons selon le Docteur Guiraud qui est allé lui rendre visite au centre hospitalier du Pays d'Autan à Castres dans l'après-midi.
Gaston Gautrand devrait rentrer très vite chez lui. Même s'il est décrit comme quelqu'un de très discret, il va être le centre d'intérêt de tout le village et va devoir raconter ses aventures à ses amis qu'il retrouve chaque matin sur un banc de la place du village pour refaire le monde.
 

jeudi 5 novembre 2015

Disparition inquiétante d’un Cannois âgé de 48 ans

Philippe Prudhon, un résident cannois âgé de 48 ans, a disparu depuis le jeudi 29 octobre dernier. L’homme est parti ce jour-là au volant de sa voiture, une Dacia Sandero rouge, faire une randonnée du côté des Adrets.Ses proches, depuis sans nouvelles, sont logiquement plongés dans l’angoisse.
Philippe Prudhon ne s’est en effet pas présenté le samedi suivant pour récupérer son fils âgé de six ans dont il a la garde alternée.
Toute personne ayant aperçu le quadragénaire ou pouvant aider la police à retrouver sa trace est priée de s’adresser à la brigade de sûreté urbaine du commissariat de Cannes en contactant le 04.93.06.22.34.
http://www.nicematin.com/cannes/disparition-inquietante-d%E2%80%99un-cannois-age-de-48-ans.2388045.html

mercredi 4 novembre 2015

Gaston, 82 ans, a disparu depuis lundi

Les gendarmes et les habitants de Brassac sont mobilisés depuis lundi soir pour retrouver Gaston Gautrand, 82 ans, qui a disparu au cours de sa promenade quotidienne.
Plus les heures passent et plus l'inquiétude grandit dans le village de Brassac. Depuis lundi, un habitant de ce village du Sidobre a disparu. S'est-il perdu ? A-t-il fait une chute ou un malaise ? S'est-il donné la mort ? En tout cas, il n'est pas rentré chez lui et reste introuvable malgré d'importants moyens de recherche déployés.
Lundi, vers 14h30, Gaston Gautrand, 82 ans, est parti faire sa promenade. «Comme tous les jours», lâche un habitant. L'octogénaire, bien connu dans le village comme toute sa famille brassagaise de longue date, a en effet ses habitudes. Il parcourt un petit circuit habituel qui le fait rentrer chez lui, rue des Maures, en plein centre-ville vers 16h-16h30 normalement. Mais là, il n'est pas revenu. Vers 18h, son épouse, inquiète, a prévenu la famille qui a alerté les gendarmes après l'avoir cherché en vain. Aussitôt, les forces de l'ordre se sont mobilisées pour organiser les recherches avec l'aide de villageois qui n'ont pas hésité à venir donner un coup de main pour retrouver Gaston malgré des conditions météorologiques difficiles. Lundi soir, un vent violent souffle sur une pluie battante. Les recherches tout autour du village, dans les bois, le long des berges de l'Agout, dans les champs, sur les différents sentiers que l'octogénaire aurait pu emprunter, vont durer jusqu'à minuit passé mais ne vont rien donner. Elles ont repris hier matin tôt. Une vingtaine de gendarmes de Brassac, Murat, Lacaune, Roquecourbe, Saint-Amans et Castres sont à nouveau sur le pont avec des chiens. Une trentaine d'habitants, élus et employés municipaux participent à une gigantesque battue. Des recherches qui s‘orientent notamment à proximité de la rivière qui traverse le village et qui passe près de la maison de Gaston. Les chiens ont en effet marqué à deux endroits différents sur les berges. Jean-François Fabre, maire-adjoint très actif dans le dispositif mis en place depuis la veille, a même demandé à EDF de réduire le débit d'eau sur l'Agout depuis le barrage de la Raviège pour faciliter les recherches autour de l'Agout. Les alentours d'une pisciculture à Saint-Aignan, petit hameau isolé de Brassac, ont aussi été explorés plusieurs fois. «Il y allait très souvent aider un de ses meilleurs amis», lâche un habitant. Un ami proche qui vient justement de décéder. Une perte qui aurait mis un coup au moral du retraité d'une ancienne filature selon ses amis qu'il retrouvait tous les matins sur un banc de la place centrale du village pour refaire le monde.
Le commandant de la compagnie de Castres Emmanuel Garrigue coordonnait les opérations de recherche sur place hier et assurait le lien avec la famille, et notamment l'épouse du disparu qui était sous le choc. Il a sollicité l'appui d'un hélicoptère pour survoler la zone hier midi malgré le vent qui compliquait le pilotage. De nombreux moyens qui n'avaient malheureusement pas permis de retrouver Gaston Gautrand hier soir. Les recherches ont continué une bonne partie de la soirée. Elles reprendront ce matin. Les gendarmes ont demandé l'intervention des plongeurs pour sonder la rivière.
Si vous avez aperçu le retraité d'1,65 m, mince, cheveux gris court et avec une moustache, vêtu d'un coupe-vent bleu et d'un pantalon vert contacter la gendarmerie. 

     http://www.ladepeche.fr/

mardi 3 novembre 2015

Brassac : les gendarmes recherchent un octogénaire disparu depuis hier après-midi

Un homme de 80 ans est activement recherché par les gendarmes et des habitants du village de Brassac d'où il est parti hier en début d'après-midi pour sa promenade quotidienne. Inquiète de ne pas le voir revenir comme d'habitude aux alentours de 16h30, sa famille a alerté les secours lundi vers 18heures. Les recherches ont été interrompues vers minuit et ont repris ce matin. Une quinzaine de gendarmes avec la brigade cynophile, ainsi que des villageois, fouillent les alentours de la commune entourée de forêts. L'homme d'1,65m, mince, porte une moustache et a les cheveux blancs courts et légèrement ondulés. Il est vêtu d'une veste de pluie bleue et d'un pantalon vert.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/03/2209827-brassac-gendarmes-recherchent-octogenaire-disparu-depuis-hier-apres-midi.html

lundi 2 novembre 2015

Saillagouse : disparition inquiétante d'un jeune de 22 ans / les recherches reprennent ce lundi matin

Avec la tombée de la nuit ce dimanche, les opérations de recherche ont été suspendues en Cerdagne pour retrouver Pierre, un jeune habitant de Saillagouse, âgé de 22 ans, disparu depuis samedi soir.. Elles reprennent ce lundi matin dès 8h30. 
Les gendarmes, appuyés par un hélicoptère ainsi qu'un renfort d'une soixantaine de militaires basés à Formiguères, ont mené des recherches tout au long de la journée de dimanche. Une partie de la population du village s'est également mobilisée.

Son anorak a été découvert non loin de Saillagouse mais le jeune parti de chez lui à pied, en fin de journée de samedi après une dispute familiale reste introuvable. 
Si vous avez des informations qui peuvent aider les gendarmes à le retrouver, n'hésitez pas à les appeler en composant le 17
http://www.lindependant.fr/2015/11/01/avis-de-recherches-saillagouse-disparition-inquietante-d-un-jeune-de-22-ans,2107139.php

dimanche 1 novembre 2015

Inquiétante disparition sur la commune de Soyans

Disparition troublante au sud de Crest (Drôme). Une femme de 63 ans n'a pas donné signe de vie depuis le milieu de la semaine. Les enquêteurs de la gendarmerie continuent de patrouiller, pour l'heure sans succès. Cette disparition est d'autant plus inquiétante que la sexagénaire est dépressive
A Soyans et dans les environs de la commune drômoise, les services de gendarmerie poursuivent activement leurs recherches afin de retrouver Marie-France Grazioli, une femme de 63 ans. D'après la gendarmerie, cette femme n'a pas donné signe de vie depuis mercredi dernier.Souffrant de dépression, et malgré les moyens déployés, cette femme est toujours introuvable.
Selon la description qu'en donne contre confrère le Dauphiné Libéré, confirmée par la gendarmerie, cette sexagénaire est de petite taille et de corpulence moyenne. Elle serait vêtue d’un manteau rouge, d’un jean bleu et de baskets noires.
Ce soir, les auditions de témoins se poursuit. Il encore trop tôt pour dire si l'un d'entre-eux peut servir à retrouver la trace de la disparue. Toute information doit être communiquée à la gendarmerie de La Bégude-de-Mazenc au 04 75 46 22 06.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/drome