mardi 30 juin 2015

Alain de Greef, un des pionniers de Canal+, dit "A tchao bonsoir" pour de bon

C'était l'un des inventeurs de "l'esprit Canal", le père des Guignols de l'info : Alain de Greef, l'ancien numéro deux de Canal+, atteint d'un cancer, est décédé lundi à l'âge de 68 ans.
"A tchao Alain", ont tweeté les Guignols, en hommage à cette figure de la chaîne privée qui avait elle-même inspiré une marionnette à l'émission, reconnaissable à ses déclarations inintelligibles.
L'information révélée dans la soirée par BFM Business, a été confirmée par la chaîne cryptée.
Ancien directeur général chargé des programmes de Canal+, Alain de Greef avait installé à l'antenne des émissions cultes comme Nulle Part Ailleurs, les Guignols de l'info, Groland ou Les Deschiens.
Il avait largement contribué à créer le fameux "esprit Canal", mélange d'"humour potache, pertinent et impertinent" qui est devenu la marque de fabrique de la chaîne.
"Si Canal a été +, c'est beaucoup à Alain de Greef qu'on le doit. Ce soir, il nous a fait un très mauvais programme", a tweeté Laurence Gallot, de la direction de la communication de la chaîne, en évoquant sa mort.
Directeur des programmes de Canal+ depuis le lancement de la chaîne en 1984, Alain de Greef avait été mis sur la touche fin 2000 puis débarqué, après la prise de contrôle par Vivendi alors dirigé par Jean-Marie Messier.
Ces dernières années, Alain de Greef avait rencontré divers problèmes de santé. "Je vis au rythme de mes maladies diverses et variées, avait-il dit à Satellifax, site spécialisé dans l'audiovisuel. "J'ai été opéré d'un cancer de la mâchoire", avait-il confié.
Alain de Greef a consacré toute sa vie à la télévision. Il a d'abord passé quinze ans dans le service public, à l'ORTF puis à Antenne 2. Il est à l'origine avec Pierre Lescure de la célèbre émission musicale "Les enfants du rock", animée par Antoine de Caunes sur cette chaîne.
Il reste ensuite 18 ans à la direction de Canal+.
Ces dernières années, "paisible retraité", assurait-il, il avait recentré sa vie autour du jazz et des arts plastiques.

'Créatif et audacieux'

"C'est l'un des esprits les plus créatifs et audacieux de l'audiovisuel français qui vient de s'éteindre", a tweeté David Assouline, Président (PS) de la commission culture du Sénat, en rendant hommage à sa "liberté".
Frédérique Bredin, la présidente du CNC (Centre national du cinéma), a salué "la mémoire d’un visionnaire de la télévision" qui, aux côtés de Pierre Lescure, a permis le succès extraordinaire de Canal+. "La France perd l’un des plus grands défenseurs d’une télévision d’excellence", a-t-elle dit.
"Un secoueur de la TV est parti, après s'être grave battu #respect", a tweeté l'animateur Nagui.
Le comédien Omar Sy, qui s'est fait connaître dans le SAV (service-après vente) des émissions sur Canal+, a confié dans un tweet que c'était "grâce à cet homme rare" et "audacieux" que tout avait pu commencer pour lui dans ce métier.
Alain de Greef portait désormais un regard sévère sur l'évolution de la chaîne. "Quand je regarde les programmes en clair, je suis atterré par l’omniprésence des politicards de tous bords, avec leur propagande nauséabonde, et de leurs parasites habituels, les éditorialistes (...), avait-il déclaré au Monde en 2014, à l'occasion des 30 ans de Canal+.
L'émission dont il était le plus fier était "sans la moindre hésitation" Les Guignols de l’info. "Un projet difficile à mettre en place mais qui, après deux années de tâtonnements, est devenu le phare de Canal+ et la marque de sa différence".
"C'est la capacité de se moquer de tout ce qui est important, de tout ce qui se prend au sérieux, de déglinguer toutes les fausses valeurs", avait-il expliqué lors d'une autre interview
 

lundi 29 juin 2015

Les espoirs de retrouver Laurent Bourgnon vivant s'amenuisent. Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française a annoncé dimanche soir «l'interruption des recherches» du navigateur, disparu mercredi dernier après une plongée sous-marine dans le lagon de l'atoll de Toau, aux Tuamotu.
Le communiqué du Haut-commissariat, qui représente l'Etat dans cette collectivité d'outre-mer, indique toutefois qu'Yvan Bourgnon, le frère du disparu, va poursuivre «des actions de recherches ponctuelles», à partir du Jambo, le catamaran de Laurent Bourgnon.
Laurent Bourgnon «est capable de tenir plusieurs jours à la dérive en pleine mer» selon son frère Yvan
Le MRCC, qui coordonne les recherches en mer, estime que «l'hypothèse d'un accident de plongée, sans remontée du plongeur, reste la plus probable» après cinq jours de recherches. Les proches de Laurent Bourgnon espéraient qu'il ait été pris dans un fort courant en surface, et qu'il ait dérivé.
Le MRCC souligne que Laurent Bourgnon était équipé d'une combinaison orange et jaune, et que la météo a été excellente pendant les recherches aériennes et maritime, restées infructueuses. Il considère désormais que «la poursuite des recherches serait vaine».
Laurent Bourgnon, double vainqueur de la route du rhum, avait plongé à l'écart d'un groupe de croisiéristes, mercredi, à proximité de la passe Est de Toau, dans l'archipel des Tuamotu, réputée pour ses courants puissants.

http://www.20minutes.fr/societe/
http://www.20minutes.fr/sport/1639791-20150625-laurent-bourgnon-capable-tenir-plusieurs-jours-derive-pleine-mer-selon-frere-yvan

dimanche 28 juin 2015

AIN. Battue géante ce dimanche pour tenter de retrouver Raymond Grosfillex

À l’initiative du maire d’Arbent (Ain), une vaste battue est programmée ce dimanche matin, dès 9 heures, dans l’espoir de retrouver l’octogénaire qui n’avait pas reparu samedi dernier. Tous les volontaires sont attendus devant la mairie pour mener cette opération, qui aura pour théâtre, une fois encore, les bois de la commune. Le club de marche et les chasseurs encadreront les participants, qui sont attendus en nombre. On parle d’une centaine.
L’enquête de police se poursuit, mais les investigations n’avaient toujours pas permis, samedi soir, de retrouver la trace de Raymond Grosfillex, porté disparu depuis le 19 juin dernier.
L’octogénaire, atteint de la maladie d’Alzheimer, a quitté ce jour-là son domicile d’Arbent aux alentours de 15 h 30, malgré les précautions prises par son épouse qui, devant s’absenter, avait fermé la porte à clé.

http://www.leprogres.fr/rhone/2015/06/28/une-battue-geante-ce-dimanche-pour-tenter-de-retrouver-raymond-grosfillex

samedi 27 juin 2015

Une jeune Roumaine et sa fille retrouvées par les policiers après leur disparition

Voilà une histoire de disparition inquiétante qui finit bien. Là, l'histoire revêt un caractère international puisque ce jeudi matin, la brigade de sûreté urbaine d'Albi reçoit un coup de fil émanant du Consulat général de Roumanie à Marseille. Le consul a été alerté depuis plusieurs semaines par son ministère des affaires étrangères de la disparition d'une jeune ressortissante roumaine âgée de 17 ans et de sa petite fille seulement âgée d'un an. Sa famille, installée en Roumanie, s'inquiète énormément. Tout récemment, sa mère a reçu un appel désespéré de sa fille lui indiquant que son compagnon issu de la communauté Rom, âgé d'une vingtaine d'années, la violentait régulièrement, l'obligeait à la mendicité et à la prostitution sur le territoire français.
En effectuant des recherches sur d'anciennes affaires pour retrouver la trace de la jeune Roumaine, les policiers albigeois s'aperçoivent que cette jeune fille a déjà été placée en garde à vue au commissariat d'Albi pour une affaire de vols de métaux.
Et puis, ce jeudi matin, nouveau coup de téléphone de la jeune mère de famille qui indique s'être réfugiée dans le seul café du boulevard de Strasbourg où son petit ami l'avait positionné pour mendier ce jour-là. Dans la foulée, une patrouille la récupère morte de peur jeudi en fin de matinée.
Une première bonne nouvelle mais reste le cas de la petite fille d'un an qui est restée avec son père dans un squat à Castres.
Heureux dénouement puisque grâce à une excellente coordination des Parquets d'Albi et Castres, l'enfant sera récupérée par les policiers castrais jeudi en début d'après-midi.
La mère et la fille, à nouveau ensemble, ont été placées dans un lieu d'accueil tenu secret.
Quant au père, une procédure pour violence a été ouverte à son encontre par le Parquet de Castres.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/27/2133339-une-jeune-roumaine-et-sa-fille-retrouvees-par-les-policiers.html

vendredi 26 juin 2015

Foug : disparition inquiétante d’un résidant de l’EHPAD

Foug. Jeudi 25 juin, vers 13 h 30, un résidant de l’EHPAD de Foug âgé de 78 ans, atteint de la maladie d’Alzheimer, a été vu, d’après des témoins à l’arrêt du bus situé à quelques mètres de l’établissement.
Après contrôle, le septuagénaire n’aurait pas embarqué dans le bus. Sa fille arrivée sur place précise que son père, Juan, à l’accent espagnol et originaire du Pays basque, est un très bon marcheur. Il aime tout ce qui est forêt et montagne. Il mesure 1,72 m, de faible corpulence, est vêtu d’un jean bleu, d’un polo (couleur inconnue) et de chaussures de ville noires. D’une calvitie importante, il a des lunettes et l’habitude de porter une casquette en cas de grosse chaleur.
Sur place, cinq patrouilles de gendarmerie, une équipe cynophile et un chien, ainsi qu’un hélicoptère de la gendarmerie de Metz sont engagés.
Des habitants participent également aux recherches. À 18 h, l’hélicoptère a donné le signalement d’un homme marchant, se dirigeant vers la Meuse, en passant sur la route de Lay-Saint-Rémy.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-toul

jeudi 25 juin 2015

Disparition du Suisse Laurent Bourgnon, surdoué de la voile océanique

Le navigateur franco-suisse Laurent Bourgnon, porté disparu après une plongée dans l'archipel des Tuamotu (Polynésie française), est l'un des grands noms de la course au large, une discipline qu'il a dominée dans les années 1990.
Bourgnon effectuait une croisière privée sur son voilier avec plusieurs passagers. Ils avaient choisi de plonger près de Toau, un atoll proche de Fakarava, qui compte parmi les sites les plus renommés au monde.
A l'issue de cette plongée, les autres passagers du bateau l'ont attendu en vain et à 19h30 heure locale (07h30 françaises jeudi), les recherches pour le retrouver n'avaient rien donné.
Agé de 49 ans et ayant abandonné la compétition océanique depuis plusieurs années, Bourgnon a l'un des plus beaux palmarès de la voile hauturière, ayant notamment remporté à deux reprises la célèbre Route du Rhum (1994 et 1998).
Capable de passer d'un bateau à un autre avec un égal talent, passionné par les multicoques, Bourgnon est unanimement considéré comme surdoué dans le monde des +voileux+.
Aventurier accompli, comme son frère Yvan, qui a bouclé mardi à Ouistreham (Calvados) son tour du monde en catamaran de sport en naviguant à l'ancienne, possède -outre ceux de skipper- une expertise pluridisciplinaire. pilote d'avions, ULM et d'hélicoptères, mécanicien et metteur au point, ingénieur et coureur automobile (rallye-raid).

La passion des multicoques

Né le 16 avril 1966 à La-Chaux-de-Fonds, dans les montagnes du Jura suisse, il découvre la mer à l'âge de 4 ans sur le voilier de ses parents à l'occasion d'un périple de deux ans dans les Caraïbes. Adolescent, il effectue, toujours en famille, un tour du monde à la voile de trois ans.
En 1986, à l'âge de 20 ans, il effectue, avec son équipier Fred Girald, une première traversée de l'Atlantique sur un catamaran Hobbie 18 de 5,40 m, une aventure jugée un peu folle compte tenu de la taille du bateau, un engin de plage conçu pour naviguer autour de trois bouées.
Il enchaîne ensuite sur la Mini Transat, course transatlantique en solitaire sur des monocoques de 6,50 m, finissant 2e en 1987 après avoir gagné la 2e étape sur un bateau de série face à des prototypes a priori plus rapides.
L'année suivante (1988), il remporte la Solitaire du Figaro à sa première tentative, devançant notamment le Français Alain Gautier (2e). Un authentique exploit qui va lui donner l'envie de passer à des bateaux plus gros et surtout à des multicoques.

Un palmarès exceptionnel

A la fin des années 1980, les trimarans de 60 pieds Orma (18,28 m) sont les machines de course au large les plus sophistiquées au monde (les plus dangereuses aussi) et Laurent Bourgnon va très vite s'imposer dans cet exercice de haute voltige. Y compris face aux coureurs français, qui affectionnent particulièrement ces dragsters océaniques.
A la barre de ces engins, il enchaîne les succès et son curriculum vitae donne le tournis: victoires dans les courses La Baule - Dakar (1991), Québec - Saint-Malo (1992) et Transat Jacques Vabre (avec l'Américain Cam Lewis, en 1995). Il décroche le titre prestigieux de champion du monde de course au large en 1994, 1995 et 1997.
En 1997, il gagne la Transat Le Havre - Cartagène (Colombie) avec son frère Yvan, lui aussi passionné de multicoques et d'aventures maritimes.
Laurent Bourgnon est un sportif polyvalent. Il a aussi touché à la course automobile, participant notamment à plusieurs rallyes-raids comme le Paris - Dakar entre 1999 et 2005.
Passionné de technique, attentif au moindre détail, il met son savoir-faire dans l'aéronautique pour développer et mettre au point un biplace de voyage rapide et doté d'une très grande autonomie.
Mais c'est surtout dans le monde de la voile que Laurent Bourgnon s'est imposé, accédant à la même célébrité que d'autres navigateurs suisses comme Pierre Felhmann ou Bernard Stamm.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/25/2131794-le-navigateur-laurent-bourgnon-porte-disparu-en-polynesie.html

mercredi 24 juin 2015

Toulouse: L'adolescente de 15 ans portée disparue a été retrouvée

Epilogue heureux. La gendarmerie du Gers indique ce mercredi sur sa page Facebook que la jeune Soléa « a été retrouvée mardi en fin de journée, en bonne santé ». Les forces de l’ordre avaient lancé un appel à témoins le 18 juin, trois jours après la disparition jugée inquiétante de cette adolescente de 15 ans.
Elle avait pris le train à L’Isle-Jourdain, dans le Gers, puis avait été aperçue dans le métro toulousain. Les gendarmes, qui ne précisent pas où la jeune fille a été retrouvée, assurent qu'« il s’agissait a priori d’une fugue ».
http://www.20minutes.fr/toulouse/1639091-20150624-toulouse-adolescente-15-ans-portee-disparue-retrouvee

mardi 23 juin 2015

article supprimé 4

 

article supprimé 4

James Horner : le compositeur de la musique de Titanic tué dans le crash de son avion



James Horner, le compositeur de la musique de Titanic, Braveheart ou encore Avatar, est mort à l'âge de 61 ans dans le crash de son avion. Il avait notamment remporté deux oscars pour la bande originale de Titanic.

C'est lui qui avait composé la musique de Titanic, Braveheart ou Avatar. James Horner est mort à l'âge de 61 ans dans le crash de son avion, a-t-on appris auprès de son assistante, Sylvia Patrycja. "Nous avons perdu une personne incroyable avec un cœur en or et un talent incroyable. Il est mort en faisant ce qu'il aimait. Merci à tous pour votre soutien et votre amour."
Selon l'administration aérienne américaine, la FAA, son avion, un S-312 Tucano MK1 TUrbo s'est écrasé lundi matin à 9h30 au large de Los Angeles. Selon The Hollywood Reporter, James Horner était aux commandes de l'appareil au moment du crash.
Le célèbre compositeur avait composé la musique de trois films de James Cameron et avait remporté deux oscars pour la bande originale de Titanic. Il avait  également composé les bandes originales de Jumanji, Alien, A Beautiful Mind, The Amazing Spider-Man, ou encore Casper.

lundi 22 juin 2015

Charente-Maritime : disparition inquiétante d'un adolescent de 17 ans

hebergement d'image La gendarmerie lance un appel à témoins pour retrouver Quention Gournay, qui a disparu depuis mercredi à Saint-Pierre-d'Oléron
Quentin Gournay, un jeune homme qui va avoir 18 ans dans une semaine, a disparu depuis mercredi en fin d'après-midi. Ce jour-là, il a quitté à pied le domicile de son père situé rue des Orchidées à Saint-Pierre-d'Oléron, sans son téléphone et avec 20 euros de monnaie, sans que son père ne s'inquiète. Il lui arrive d'aller dormir chez sa mère, qui réside à quelques kilomètres ou chez des amis.
 
De plus en plus inquiet, le père a donné l'alerte jeudi à 20 heures. Ce vendredi matin, Quentin ne s'est pas présenté à l'épreuve du bac de français au lycée de Pons, où il est scolarisé en première. Souffrant d'un petit handicap, la dyspraxie, Quentin n'a jamais fugué et n'est pas animé d'intention suicidaire.
Pour tour renseignement, contacter la gendarmerie de Saint-Pierre-d'Oléron au 05 46 47 06 97.

http://www.sudouest.fr/2015/06/19/charente-maritime-disparition-inquietante-d-un-mineur-de-17-ans-1957391-1510.php

Italie: décès de l'actrice et ex-compagne de Jean-Paul Belmondo, Laura Antonelli

hebergement d'image
L’actrice italienne Laura Antonelli, célèbre pour son rôle dans «Malicia» et ex-compagne de l’acteur français Jean-Paul Belmondo, a été retrouvée morte lundi à son domicile à Ladispoli, non loin de Rome, ont annoncé les médias.
Les causes du décès de Laura Antonelli, 73 ans, n’ont pas été communiquées. Laura Antonelli était née le 28 novembre 1941 dans la ville de Pula, en Croatie, qui s’appelait à l’époque Pola et faisait partie de l’Italie.
L’actrice était surtout célèbre pour ses rôles sexy dans les comédies érotiques italiennes tournées à la fin des années 60 et dans les années 70, comme «La révolution sexuelle» tourné en 1968 ou «Malicia», tourné en 1973. Elle travaille par la suite avec de grands noms du cinéma italien, Luchino Visconti, Dino Risi, Ettore Scola et Luigi Comencini.
Elle a été la compagne de Jean-Paul Belmondo de 1972 à 1980, à une époque où elle vivait à Paris et tournait plusieurs films avec des metteurs en scène français.
Sa carrière s’achève dans les années 80 avec plusieurs interventions de chirurgie esthétique qui ne réussissent pas et des problèmes judiciaires en raison de plusieurs dizaines de grammes de cocaïne trouvés dans sa villa à l’époque. Elle vivait depuis recluse à Ladispoli, à une quarantaine de km de Rome.
http://www.sudinfo.be/38/culture/cinema

dimanche 21 juin 2015

AIN. Arbent : parti en promenade, Raymond Grosfillex n'a pas regagné son domicile

Parti à 15h30 vendredi de son domicile d’Arbent pour une promenade, Raymond Grosfillex, 88 ans, fils du fondateur de la société du même nom, n’a plus donné signe de vie depuis lors. Les secours ont été prévenus en fin d’après-midi de la disparition de cet homme qui souffre des symptômes de la maladie d’Alzheimer.
D’importants moyens de recherches avec des enquêteurs et leurs chiens et un hélicoptère de la gendarmerie ont été déployés. Interrompues durant la nuit, les recherches ont repris ce samedi avec l’aide de la société de chasse et le club de marche de la commune. En vain.
Raymond Grosfillex est le fils du créateur de la société Grosfillex, mais c’est lui qui a donné à cette entreprise d'Oyonnax sa dimension internationale dans les années 60.

http://www.leprogres.fr/ain/2015/06/20/arbent-parti-en-promenade-raymond-grosfillex-n-a-pas-regagne-son-domicile

samedi 20 juin 2015

On reste sans nouvelles de Soléa

Soléa, cette jeune Lisloise en fugue depuis lundi, reste introuvable. La gendarmerie du Gers avait lancé un appel à témoins jeudi. «Nous avons reçu un appel nous disant qu'elle aurait été aperçue en forêt de Bouconne mais d'autres personnes ont cru la reconnaître à Toulouse. Ces témoignages ne sont pas concordants, c'est le problème», confie un officier du groupement. Soléa, élève de 3e du collège Louise-Michel, a quitté son domicile lundi à 7h45, vêtue d'un pantalon noir et d'un sweat gris foncé. Elle aurait pris un train à destination de Toulouse. Des agents du métro toulousain l'auraient d'ailleurs identifiée dans une station, à Bagatelle. Pourquoi la jeune fille a-t-elle fugué? On l'ignore pour le moment. Dès lundi en fin de matinée, Soléa a fermé son téléphone. Ses parents espèrent un appel très vite.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/20/2128552-on-reste-sans-nouvelles-de-solea.html

vendredi 19 juin 2015

Disparition inquiétante entre L'Isle-Jourdain et Toulouse : appel à témoins pour retrouver Soléa

Où est passée Soléa? Depuis le début de la semaine, on est sans nouvelles de cette jeune Gersoise. Âgée de 15 ans, Soléa a fugué lundi. Selon la gendarmerie du Gers, qui a lancé un appel à témoins hier sur la page Facebook du groupement de gendarmerie départementale, l'adolescente serait partie en train de la gare de L'Isle-Jourdain. Elle aurait rejoint la gare Matabiau, à Toulouse. Plus tard dans la journée, des agents du métro l'auraient aperçue près du secteur de Bagatelle. Elle est donc susceptible de se trouver encore à Toulouse où des membres de sa famille se sont rendus pour tenter de la retrouver. Mais Soléa a coupé son téléphone portable. Compte tenu de son âge, un avis pour disparition inquiétante de mineur a été lancé.
Soléa mesure 1m65, elle pèse 60 kilos. Elle porte des cheveux longs, noirs, a les yeux marron et la peau métisse. Si vous apercevez cette jeune fille, composez le 17 ou appelez la brigade de gendarmerie de L'Isle-Jourdain au 05.62.07.78.80.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/19/2127452-appel-a-temoins-pour-retrouver-solea.html

jeudi 18 juin 2015

Lunel : une jeune femme portée disparue depuis samedi

Une jeune femme de 27 ans est portée disparue depuis samedi 13 juin à Lunel. La gendarmerie de la Grande-Motte demande à toute personne susceptible d’avoir des informations sur cette disparition de les contacter au 04-67-56-50-29.
Ophélia Kahn, qui vit chez ses parents à Lunel, dans l’Hérault, a quitté le domicile familial le 13 juin, rapporte ce jeudi Midi Libre. La jeune femme reste introuvable depuis malgré l’important dispositif de recherches déployé par les gendarmes, avec le concours d’un maître chien, des policiers municipaux et d’un hélicoptère de la section aérienne de Montpellier.
Le jour de sa disparition Ophélia Kahn portait un sweat à capuche de couleur vive, entre rose et grenat, un pantalon de jogging et des sandalettes. La disparue mesure 1,75 m, est mince et a les yeux marrons
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/18/2127321-lunel-une-jeune-femme-portee-disparue-depuis-samedi.html

mercredi 17 juin 2015

Disparition inquiétante d'une adolescente

Claudia J., une adolescente de 15 ans, aurait été enlevée ce vendredi 12 juin vers 23 heures à Angoulême au domicile de son grand-père. Après de vaines recherches dans cette ville, sa famille a décidé de signaler sa disparition à l'hôtel de police de la ville. L'affaire aurait ensuite été suivie par un enquêteur du commissariat de police de Villeneuve-sur-Lot via un signalement pour «disparition inquiétante». Un traçage du téléphone portable de la jeune fille a alors été mis en place. Ce dimanche soir, le dispositif aurait permis de localiser ce téléphone sur Albi, plus précisément sur l'hôtel Formule 1 de la zone de Cantepau. Des policiers de la brigade départementale de protection de la famille se sont rendus sur place en début de semaine sans malheureusement trouver pour le moment aucune trace de l'adolescente.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/17/2126430-disparition-inquietante-d-une-adolescente.html

mardi 16 juin 2015

Les Sorinières : disparition inquiétante d'une maman

hebergement d'image
Le groupement de gendarmerie départementale de la Loire-Atlantique émet un appel à témoin concernant Mme SABLE Céline, ép MARCHAND âgée de 40 ans, demeurant LES SORINIERES (44) dont sa famille est sans nouvelle depuis le début du mois d'avril 2015.
Si vous l'apercevez ou si vous avez la moindre information sur sa disparition, contactez la gendarmerie de VERTOU au 02.40.34.41.17 ou faites le 17.
Merci de partager, pour elle et ses proches.


http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/2015/06/16/les-sorinieres-disparition-inquietante-d-une-maman-748223.html

lundi 15 juin 2015

Appel à témoins après la disparition d'un homme en forêt de Montargis

Un homme de 44 ans, originaire de Triguères (Loiret) a disparu dimanche matin, entre 4 et 5 heures, en forêt de Montargis. Les gendarmes ont retrouvé son véhicule inoccupé, mais les recherches, arrêtées vers 16 heures, ont jusqu'ici échoué malgré le renfort d'une équipe cynophile.

Un appel à témoins a été lancé par
la brigade de gendarmerie de Ferrières-en-Gâtinais. En cas d'informations relatives à cette disparition, un seul numéro : 02 38 96 36 80

Les gendarmes craignent que l'homme, apparemment dépressif, ait pu mettre fin à ses jours.

Les recherches reprennent ce lundi. 


http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/2015/06/14/appel-temoin-apres-la-disparition-d-un-homme-en-foret-de-montargis-747085.html

Belfort : avis de recherche

Un avis de recherche a été diffusé dans l’intérêt des familles après la disparition, le 2 juin dernier, d’un Belfortain de 46 ans, qui a quitté son domicile pour aller chez sa mère, n’y est jamais arrivé et n’a plus donné de nouvelles depuis, à son épouse et à sa famille.
D’une taille de 1,75 m, il était vêtu le jour de sa disparition d’un jean bleu clair et d’un polo bleu marine.
Il conduisait une Clio blanche sans enjoliveur immatriculée AP-166-BQ70.
Sa famille, qui le décrit comme dépressif au moment de sa disparition, peut être jointe au 06.18.32.15.92
http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2015/06/13/belfort-avis-de-recherche

dimanche 14 juin 2015

Saint-Amand-sur-Ornain (Meuse): la disparue toujours introuvable

Voilà trois semaines aujourd’hui que Nicole Dequesnes a disparu dans la soirée du dimanche 24 mai à Saint-Amand-sur-Ornain. Dès le lendemain matin, les gendarmes de la communauté de brigades de Ligny-en-Barrois, avec l’appui du PSIG de Bar-le-Duc s’étaient mis à la recherche de cette femme âgée de 79 ans.
Malgré les recherches menées par les gendarmes, renforcés par la brigade cynophile de Saint-Dié-des-Vosges, les plongeurs de Strasbourg et un hélicoptère venu de Metz, elle demeure introuvable. Régulièrement, la famille et des habitants entreprennent de nouvelles recherches sans plus vraiment savoir où chercher.
Nicole Dequesnes a disparu dimanche 24 mai entre 18 h et 20 h, cette dernière a quitté une fête organisée par des amis sur la commune, en lisière de forêt. Partie seule et à pied, elle a pris la direction du village mais n’est pas rentrée chez elle.
Quand elle a été vue pour la dernière fois, la disparue portait un haut bleu foncé, un pantacourt gris et des baskets blanches. Elle mesure entre 1,55 m et 1,60 m.
Toute personne qui pourrait disposer d’informations est priée de joindre la communauté de brigades de Ligny-en-Barrois au 03.29.78.00.44.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-bar-le-duc/2015/06/14/saint-amand-sur-ornain-la-disparue-toujours-introuvable

samedi 13 juin 2015

Loire-Atlantique Disparition inquiétante d'une femme de 40 ans

Céline Sablé-Marchand, habitante des Sorinières, au sud de Nantes, n'a plus donné signe de vie depuis le début du mois d'avril.
Où se trouve Céline Sablé-Marchand ? La question taraude les proches de cette femme âgée de 40 ans qui n'a plus donné signe de vie depuis le début du mois d'avril.
Les gendarmes lancent un appel à témoins. Ils ont ouvert une enquête pour disparition inquiétante et invitent « toute personne ayant été en contact » avec la disparue à « se manifester auprès de la brigade territoriale de Vertou ».
Céline Sablé-Marchand habite un hameau aux Sorinières, d'où ses parents sont originaires. Dans la commune, elle a l'image d'une femme « discrète », « sans histoire ni problème particulier ». Mariée, elle est en congé parental pour s'occuper de sa petite fille et de son petit garçon âgés de 5 et 3 ans.
L'étude de la téléphonie n'a pas permis de retrouver la trace de la disparue. Aucun mouvement n'a été signalé sur ses comptes bancaires. « Toutes les pistes restent ouvertes pour expliquer sa disparition », commente une source proche du dossier.

vendredi 12 juin 2015

Drame en Corse sur le GR20 : deux personnes disparues toujours recherchées

Les recherches se poursuivent en Corse pour retrouver deux personnes disparues. Mercredi, un glissement de terrain a emporté des randonneurs belges et français sur le GR20 en Corse. Le dernier bilan fait état de quatre morts, après la découverte d'un quatrième corps jeudi

Les victimes : trois français et un belge

Le vice-procureur de la République à Bastia Jean-Luc Lennon a indiqué lors d'un point presse que les victimes avaient été "surprises par un orage de pluie et de grêle qui a provoqué un glissement de terrain sur 200 mètres avec de la boue, de la neige et des pierres". 
Jeudi, le corps d'un homme de nationalité française et âgé d'une soixantaine d'années a été retrouvé jeudi au fond du canyon du cirque de I Cascittoni, à environ 1.500 m d'altitude, où a eu lieu l'accident. La victime a pu chuter d'une hauteur de 300 m, selon les sauveteurs qui ont travaillé dans des conditions très périlleuses. Selon le préfet de Haute-Corse, Alain Thirion, deux victimes, une femme et un homme, sont également françaises, la troisième étant un jeune touriste belge dont la famille est arrivée jeudi en Corse.

Les recherches ont repris vendredi 

Deux autres personnes disparues sont encore recherchées, avec des opérations qui ont repris ce vendredi à l'aube, avec un hélicoptère. Une soixantaine de personnes ont participé aux recherches et à la sécurisation du site.
Deux blessés graves se trouvaient toujours jeudi soir dans un service de soins intensifs du centre hospitalier de Bastia : un Belge de 25 ans et un Français de 40 ans. Leur état est "considéré comme sérieux, sans que le pronostic vital soit engagé", a précisé la direction de l'hôpital dans un communiqué. 

http://www.sudouest.fr/2015/06/12/drame-en-corse-sur-le-gr20-deux-personnes-disparues-toujours-recherchees-1949543-7.php

jeudi 11 juin 2015

Carcassonne : les deux adolescentes en fugue retrouvées à Montpellier

Les deux adolescentes en fugue, selon leurs parents, très inquiets, ont été finalement retrouvées à Montpellier.
Les parents de Sirine, comme ceux de Sabrina, particulièrement inquiets, avaient alerté, ce mercredi, les policiers de la fugue de leurs filles respectives. Sirine Benramdane, âgée de 14 ans, et Sabrina Hammoudate, 15 ans, avaient en effet disparu de leur domicile depuis la matinée de lundi.
De quoi évidemment susciter l'inquiétude de leurs parents, après plus de 48 heures d'attente. C'est donc un avis de recherche relayé par le commissariat de Carcassonne qu'avaient lancé ce mercredi, en fin de journée, les deux familles pour parvenir à retrouver les deux fugueuses.

Retrouvées à Montpellier

Les efforts engagés par les parents ont fini par porter leurs fruits : convaincues que les deux jeunes filles étaient parties ensemble pour Montpellier, les familles sont parvenues à retrouver leurs enfants dans la soirée de mercredi dans le chef-lieu de l'Hérault. Une fin heureuse, permise par de multiples appels auprès des connaissances des deux ados, ainsi qu'en se penchant sur les réseaux sociaux. Les parents et leurs enfants devaient rallier ce soir Carcassonne, avec un détour par le commissariat pour prévenir les policiers de l'heureux dénouement.
(SOURCE : L'INDEPENDANT)
http://www.midilibre.fr/2015/06/10/carcassonne-a-la-recherche-de-deux-adolescentes-en-fugue,1173567.php

mercredi 10 juin 2015

Enfant de 6 ans disparu à Parfondrupt : les grands moyens déclenchés

Léo*est un petit garçon de six ans et demi. Il habite le petit village de Parfondrupt, dans le canton d’Etain. Une bourgade de 51 habitants à peine… À sa sortie de l’école, l’enfant a l’habitude d’aller faire un petit tour en vélo. Cependant, ce mardi, il a beaucoup tardé à rentrer chez lui. Ses parents s’inquiètent, partent à sa recherche.
Ils font le tour du village en vain : pas de trace de leur bout de chou. La peur les gagne : ils décident de prévenir la gendarmerie nationale.
« Dans ces cas-là, il faut aller vite. On ne lésine pas sur les moyens », détaille le commandant de la compagnie de Verdun, Damien Mathieu. Un gros dispositif a donc été déployé, vers 18 h 30, sur le secteur. Pas moins de sept patrouilles de gendarmes ont été mobilisées avec comme appui un hélicoptère qui a sillonné la zone à basse altitude.
Un chien spécialisé dans la recherche de personnes a également été demandé par les gendarmes pour accélérer les opérations. Le toutou était en route quand, peu avant 20 h, un gros soulagement a envahi le village, les parents de Léo en première ligne.

Retrouvé peu avant 20 h

Le petit a été retrouvé sain et sauf sur le chemin qui mène à la ferme familiale. Léo avait juste décidé, après avoir fait un tour de bicyclette, d’aller rendre visite à sa petite copine pour qu’ils aillent, ensemble, nourrir les vaches. « Tout est bien qui finit bien », confie, heureux, le commandant de gendarmerie. Pour lui, les parents ont bien fait d’alerter les secours : « On ne sait jamais ce qui peut arriver. »
E.F. *Le prénom a été modifié
 

Appel à témoins à Lunel : François Canales est toujours porté disparu

C et homme de 89 ans, souffrant de la maladie d'Alzheimer, a disparu depuis le jeudi 3 juin à Lunel. Malgré de nombreuses recherches, il reste introuvable.
François Canales a disparu depuis plus de 5 jours. Et malgré l'arsenal déployé par la compagnie de gendarmerie de Lunel pour les recherches, l'énergie de sa famille et des amis, ce Lunellois de 89 ans reste introuvable.
"Le mercredi 3 juin au matin, mon père a été victime d'une embolie pulmonaire qui a nécessité son hospitalisation aux urgences du Pôle Santé de Lunel, raconte Antoine Canales, son fils. Il y a été signalé comme patient souffrant d'Alzheimer. Il y a passé la journée et la nuit avant d'être transféré, en fin de matinée, à l'hôpital où un lit s'était libéré. Mais à 14 h, heure à laquelle je lui ai rendu visite avec ma mère, sa chambre était vide. Mon père a disparu en emportant avec lui un sac plein de linge sale de la veille... Depuis c'est un mystère."

À 14 h, sa chambre à l'hôpital était vide

Immédiatement après qu'il ait signalé la disparition de son père aux personnels hospitaliers, l'étage, puis l'hôpital en entier ont été fouillés. "À 15 heures, nous avons donné l'alerte à la gendarmerie." À partir de ce moment-là, un vaste dispositif de recherche a été déployé par la gendarmerie (avec l'aide de la police municipale). "Vu l'âge du disparu, nous avons mobilisé de gros moyens" explique le capitaine Graille, adjoint au commandant de compagnie.
Une cinquantaine de militaires ont ainsi participé aux recherches, notamment en bordure du canal. Un hélicoptère a été mobilisé, des plongeurs, une équipe cynophile également, dont un super chien pisteur, un Saint-Hubert, venu de Nîmes qui a conduit les gendarmes vers Saint-Nazaire. Jusqu'à dimanche, des bénévoles, famille, amis alertés par les réseaux sociaux, ont prêté main-forte. En vain. "Depuis jeudi mon père est un fantôme, introuvable. Il a certes Alzheimer mais il sait dire qui il est et où il habite..."

Les recherches se poursuivent

À la gendarmerie, les recherches se poursuivent aujourd'hui dans le cadre du service normal. La famille a posé des affiches partout dans le secteur et un nouvel appel à témoin est lancé : François Canales mesure 1 m 70, il est de corpulence moyenne, il a des cheveux poivre et sel. Il portait le jour de sa disparition un t-shirt de couleur claire et un pantalon foncé. Il est parti avec un sac rempli de vêtements. Si vous l'avez vu, contactez la gendarmerie : 04 67 83 06 23.

http://www.midilibre.fr/2015/06/09/a-lunel-francois-canales-est-toujours-porte-disparu,1172925.php

mardi 9 juin 2015

Hérault : aucune trace du jeune homme disparu au lac du Salagou

L 'embarcation du jeune homme de 25 ans, parti en canoë samedi soir, a été retrouvée vide dimanche après-midi au lac du Salagou dans l'Hérault. La gendarmerie lance un appel à témoins.
Les recherches des gendarmes se poursuivent, ce lundi 8 juin, pour tenter de retrouver un jeune Montpelliérain de 25 ans porté disparu au lac du Salagou (Hérault) depuis 48 heures.

lundi 8 juin 2015

Disparition d'Anne-Cécile Pinel: des manifestations tout l'été pour diffuser l'avis de recherche

Festivals, courses, événements sportifs... les proches d'Anne-Cécile Pinel, -cette jeune savoyarde disparue depuis bientôt 1 an en Croatie-, multiplient les participations aux manifestations pour relayer l'avis de recherche.
Des tracts, des affiches et un stand: l'association d’aide à la recherche d’Anne-Cécile Pinel se mobilise sur de nombreuses manifestations culturelles et sportives, pour distribuer au maximum l'avis de recherche. Ce dimanche 7 juin, ils étaient présents sur le Critérium du Dauphiné, entre Ugine et Albertville.
Nous voulons prévenir le maximum de personnes"

Pour le père d'Anne-Cécile, Michel, la mobilisation doit absolument être renforcée. Il veut être présent pendant l'été sur un maximum de manifestations médiatisées, pour "prévenir un maximum de personnes". Il compte beaucoup sur les touristes dans la région et sur les vacanciers "en devenir", qui pourraient se rendre en Croatie par exemple.

Le mystère de la disparition

Anne-Cécile Pinel a disparu le 21 juillet 2014, en Croatie. Cette jeune savoyarde participait à un festival, une rave party du festival Momento Demento, au Sud-Ouest de Zagreb (Croatie). Elle a quitté le fourgon qu'elle partageait avec une amie, et n'a plus donné de nouvelles depuis.

En Croatie, une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte. En France, c'est un juge d'instruction de Lyon qui instruit une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" car Anne-Cécile faisait ses études à Lyon et résidait à Grigny (Rhône).

Avec son épouse, Ghislaine, le père d'Anne-Cécile, Michel, est rongé par l'inquiétude et se bat pour savoir ce qui est arrivé à son enfant.

En Croatie un champ de mines, proche de la zone de la disparition, a été survolé, sans donner de nouveaux éléments. C'est pourtant là qu'ont été retrouvés quelques effets personnels d'Anne-Cécile. Mais Michel ne croit pas que sa fille soit passée par ce terrain miné, et  "s'ils avaient trouvé quelque chose, ils nous l'auraient dit, estime-t-il.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2015/06/08/disparition-d-anne-cecile-pinel-des-manifestations-tout-l-ete-pour-relayer-les-avis-de-recherche-742021.html hebergement d'image

RHÔNE. La disparue caladoise est décédée

Depuis jeudi soir, sa famille et ses amis étaient à sa recherche. Cette Caladoise de 55 ans avait disparu de son domicile. Un réseau de solidarité s’était mis en place pour la retrouver. Samedi soir, son corps sans vie a été retrouvé, en fin d’après-midi, dans la Saône, à hauteur d’Anse. La thèse du suicide est privilégiée.
http://www.leprogres.fr/beaujolais/2015/06/08/la-disparue-caladoise-est-decedee

dimanche 7 juin 2015

Disparition inquiétante d'une adolescente de 16 ans

hebergement d'image
Lara Lozano, une jeune fille âgée de 16 ans, a disparu de son domicile d'Onet-le-Château, lundi 1er juin, à 18 h 30. Lara mesure 1,63 m pour 50 kg. Elle a des cheveux châtains rasés sur le côté gauche, les yeux noirs et un piercing à la lèvre inférieure. Au moment de sa disparition, elle portait un jean, un tee-shirt noir, un bonnet blanc et des lunettes noires ou marron. Toute personne ayant aperçu cette jeune fille ou étant susceptible de fournir des renseignements est priée de joindre le commissariat au 05 65 77 73 17.

samedi 6 juin 2015

Le chef Roger Vergé est mort

Le célèbre chef cuisinier Roger Vergé est décédé vendredi soir à l’âge de 85 ans à Mougins. 
Chef du Moulins de Mougins, il était devenu en 1974 le cuisinier le plus étoilé de France. Il a révolutionné la cuisine méditerranéenne et formé de très grands cuisiniers.
Né à Commentry (Allier) en 1930, Roger Vergé apprend le goût de la cuisine grâce à sa tante Célestine. Il commence ensuite à travailler dans sa ville natale chez Alexis Chanier au restaurant Le Bourbonnais. Il travaille ensuite dans les plus grands établissements, à La Tour d’argent et au Plaza Athénée, à Paris. Puis il rejoint Le Club de Cavalière, dans le Var, restaurant aux deux étoiles Michelin.
En 1969, avec sa fidèle épouse Denise, il rachète Le Moulin de Mougins. Dès lors son ascension va être fulgurante : il décroche une première étoile Michelin en 1970 puis une deuxième en 1972 et enfin une troisième en 1974. Puis il rachète, toujours à Mougins, L’Amandier où il obtient rapidement deux étoiles. Il devient alors le chef le plus étoilé de France.
L’ami des plus grands aussi comme César, Arman, Folon, Sosno... et tant d’autres célébrités qui viendront savourer sa cuisine notamment lors des soirées de l’AmfAR, lors du Festival de Cannes.
C’est dans ses cuisines d’ailleurs que passeront aussi des chefs en devenir tels Jacques Maximin, Alain Ducasse, Jacques Chibois...
En 2003, les époux Vergé cèdent Le Moulin de Mougins à Alain Llorca. En 2006, le premier Festival de la gastronomie, Les étoiles de Mougins, lui rend hommage. Ces dernières années, Roger Vergé s’était retiré dans sa propriété de Mougins. Vendredi, la maladie a emporté l’un des plus grands chefs de la gastronomie française.
http://www.nicematin.com/cannes/le-chef-roger-verge-est-mort.2240724.html

vendredi 5 juin 2015

LOIRE. Un Roannais disparaît à Montbrison

Un quadragénaire, qui avait rendez-vous à l'hôpital de Montbrison, a disparu de son domicile depuis plus d'une semaine. Son véhicule a été retrouvé sur le parking du centre hospitalier forézien.
Roland Chaland, 41 ans a disparu de son domicile de Roanne depuis le 28 mai. Le quadragénaire avait rendez-vous pour une consultation à l’hôpital de Montbrison. Les gendarmes ont retrouvé sa voiture sur le parking de cet hôpital, dimanche 31 mai, mais il n’est jamais allé consulter.
Cet homme mesure 1m75 ; à les yeux marrons, les cheveux courts bruns, et est de corpulence normale. Toute personne susceptible de fournir des renseignements peuvent prendre contact avec la brigade territoriale de Montbrison Parc des comtes d Forez/ Tel : 04 77 58 12 88
http://www.leprogres.fr/loire/2015/06/05/un-roannais-disparait-a-monbrison

Toujours sans nouvelles de Philippe, disparu depuis le 19 mai

On est toujours sans nouvelles de Philippe, un habitant de Valdurenque disparu depuis le 19 mai (voir nos précédentes éditions). La dernière fois qu'il a été vu, il partait à pied de son domicile de la rue des Buis dans la matinée. Depuis de nombreuses recherches menées par les gendarmes mais aussi par les villageois, aux alentours et notamment sur le Causse et le terrain militaire situés à proximité, sont restées vaines.

Les remerciements de son épouse

Son épouse tient cependant à remercier, en son nom mais aussi au nom de ses enfants et de sa famille «l'ensemble des personnes qui se sont mobilisées de façon spontanée aux recherches de mon époux». «Je remercie aussi le maire et le conseil municipal, l'ensemble du corps enseignants et le personnel de l'école pour leur sollicitude envers mes enfants et moi-même, continue-t-elle. J'adresse un grand merci à tous nos amis aussi bouleversés que nous et aux habitants de la rue des Buis pour leur soutien et leur présence dans ces moments difficiles. Je remercie aussi les médias pour la diffusion des différents messages de recherche». La gendarmerie a en effet lancé un appel à témoins pour tenter de retrouver cet homme de 44 ans aux yeux clairs qui mesure 1,87 m et pèse 90 kg, vêtu d'un jean bleu et d'un polo bleu, chaussé de baskets.
Si vous l'avez aperçu, merci de contacter la brigade de gendarmerie de Labruguière au 05 63 50 78 20.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/05/2118552-toujours-sans-nouvelles-de-philippe.html

jeudi 4 juin 2015

Avignon: L'adolescent disparu, retrouvé mort près d'un transformateur électrique

Il était porté disparu depuis vendredi. Louis, 14 ans, a été retrouvé sans vie mercredi matin près de la voie ferrée dans le quartier Saint-Jean à Avignon, selon une information de France Bleu Vaucluse.
Mercredi, vers 8 heures, les sapeurs-pompiers interviennent sur une ligne SNCF où un corps électrifié a été découvert, rapporte La Provence. Son état ne permet pas aux enquêteurs de l'identifier formellement. Mais, selon la radio, il s'agirait bien de Louis. Une autopsie pratiquée ce jeudi à l'institut médico-légal de Nîmes devrait le confirmer.
L'adolescent a quitté son domicile dans la nuit de jeudi à vendredi, emportant ses clés et son portable, d'après le quotidien régional. Mardi, le parquet d'Avignon avait ouvert une information judiciaire pour «disparition inquiétante».
http://www.20minutes.fr/marseille/1623711-20150604-avignon-adolescent-disparu-retrouve-mort-pres-transformateur-electrique

Disparues de la gare de Perpignan : le suspect en garde à vue pour une autre affaire

Mis en examen pour l'assassinat en 1997 de Mokhtaria Chaïb, l'une des 3 disparues de la gare de Perpignan, Jacques Rançon a été placé en garde à vue, mercredi, dans le cadre d'une autre affaire. Il s'agit de l'agression au couteau d'une femme, en mai 1998, avenue de Belfort. Il nie les faits.
Selon nos confrères de l'Indépendant, Jacques Rançon a été transféré de la prison de Béziers, mercredi, afin d'être placé en garde à vue dans les locaux de l'antenne de la police judiciaire de Perpignan et surtout de répondre aux questions des enquêteurs dans une nouvelle affaire d'agression.

Déjà
mis en examen pour l'assassinat en 1997 de Mokhtaria Chaïb, l'une des 3 disparues de la gare de Perpignan, il est entendu dans le cadre d'une l'enquête préliminaire pour tentative de meurtre. Cette affaire concerne l'agression d'une femme de 36 ans, avenue de Belfort à Perpignan, en mai 1998.
Cette femme affirme avoir été victime d'une tentative de meurtre, au couteau, le 9 mai 1998, elle avait alors 19 ans.
Hospitalisée à l'époque, durant 3 semaines, elle avait porté plainte contre X.
C'est en voyant le visage de Rançon à la télévision, en octobre 2014, lors de son arrestation pour le meurtre de Mokhtaria Chaïb en 1997, qu'elle a reconnu son agresseur.

C'est ce qu'elle déclarait, en mars dernier, dans une interview à nos confrères du Parisien - Aujourd'hui en France.

Il a brandi un couteau, qu'il tenait dans sa main gauche, et que j'ai à peine eu le temps de voir. Il m'a poignardé une première fois en bas du ventre", confiait-t-elle au Parisien. Toujours selon la jeune femme, Jacques Rançon lui assène un autre coup de couteau puis tente de l'égorger. C'est alors qu'elle réussit à alerter un habitant de l'immeuble sous lequel Rançon tente de la tuer. Il s'est alors enfuit.
La plainte ne débouchera sur aucune arrestation.

Aujourd'hui, cette agression est prescrite et même s'il est coupable, Rançon ne peut donc être poursuivi pour ces faits, mais sa victime se dit soulagée qu'il ait été interpellé.
Selon son avocat, Me Xavier Capelet, Jacques Rançon nie toute implication dans cette affaire. L'interrogatoire est toujours en cours, ce jeudi.
Depuis presque 20 ans, l'affaire des disparues de la gare de Perpignan défraie la chronique judiciaire.


http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2015/06/04/disparues-de-la-gare-de-perpignan-le-suspect-en-garde-vue-dans-une-autre-affaire-739269.html

Bagnols-sur-Cèze : le message poignant de ses parents à Lucas

hebergement d'image
L e jeune garçon de 16 ans reste introuvable depuis le 18 mars dernier. Ses parents lui lancent un appel sur les réseaux sociaux comme une bouteille à la mer. 
"Lucas chéri, cela fait un long moment maintenant que tu es parti. Il est temps que tu rentres à la maison. Tu sais, notre projet pour l'été approche et nous t'attendons. Reviens, fais-nous un signe (une lettre, même non timbrée, elle arrivera, un appel…). Être sans toi est trop difficile. Quoi qu'il se soit passé, nous pouvons tout entendre et accepter. Tout peut encore s'arranger. Nous t'aimons très fort. Papa, maman, Valentin et Arthur"


C'est le message que vient de poster sur les réseaux sociaux la famille de Lucas Tronche, disparu de son domicile bagnolais depuis le 18 mars, à partir du compte twitter @SOSLucasTronche, que ses parents ont créé pour diffuser plus largement l'avis de disparition.
Lucas Tronche, 16 ans, 1,60 m, est mince, il a les yeux marron, les cheveux courts clairs, il portait un jean bleu foncé, un polo gris à rayures et des baskets blancs.
#Pour toute informationappelez le SRPJ de Montpellier  au 04 67 99 35 97.
 
http://www.midilibre.fr/2015/06/03/bagnols-sur-ceze-le-message-poignant-de-ses-parents-a-lucas,1170102.php
 

mercredi 3 juin 2015

Guéret : la police recherche une patiente de l'hôpital disparue depuis lundi, âgée de 75 ans et souffrant d'Alzheimer

Hortense Combaudon, âgée de 75 ans, a quitté l'hôpital de Guéret lundi 1er juin en fin d'après-midi et n'a pas été vue depuis. Elle souffre d'Alzheimer et la police est à sa recherche
Lorsqu'elle a quitté l'hôpital, le 1er juin, Hortense Combaudon, âgée de 75 ans, portait un pantalon bleu ciel hospitalier et un pull vieux-rose à fleurs (a priori).

Elle était chaussée d'un mocassin noir à un pied, un chausson bleu marine à l'autre pied et portait également un bracelet de l'hôpital à son nom. 


Hortense Combaudon est une femme de type caucasien, mesure 1 mètre 65, d'une corpulence normale, et ses cheveux sont courts, châtains et grisonnants. Elle se déplace de manière alerte.

La police signale également comme signe particulier que la patiente disparue présente une mastectomie, ou ablation d'un sein.

En cas de découverte ou pour toute information, veuillez contacter le commissariat de police de Guéret au 05-55-41-27-00. 

Canet-en-Roussillon : le corps retrouvé dans une voiture au fond du port serait celui d'un sexagénaire disparu

Le corps d'un homme a été retrouvé ce mardi matin dans une voiture, dans les eaux du port. Il s'agirait d'un sexagénaire porté disparu depuis avril.
C'est vers 11 heures, mardi matin, que la terrible découverte a été faite, de manière fortuite. Alors que la quille d'un voilier venait de heurter un obstacle au fond du port, les employés de la capitainerie ont découvert une forme sombre, laissant penser qu'un véhicule avait été précipité dans les eaux. Les sapeurs-pompiers ont donc été alertés et ont dépêché sur place une équipe de leurs plongeurs, qui ont confirmé qu'il s'agissait bien d'une voiture, visiblement immergée depuis plusieurs semaines. Mais surtout, qu'un corps se trouvait à l'intérieur…

  • Un geste désespéré ?
  • Très vite, les constatations sur le véhicule ont permis d'orienter l'enquête. En dépit des stigmates de son passage sous l'eau, la voiture, un utilitaire, correspondait en effet à la description de celle à bord de laquelle avait disparu, le 16 avril dernier, un habitant de la commune.
    L'homme, âgé de 64 ans, avait ce jour-là quitté le domicile conjugal en laissant un mot explicite quant à ses intentions, en raison de son état de santé. Son épouse avait immédiatement alerté les services de gendarmerie, et des recherches avaient été engagées. Un appel à témoins avait également été relayé, mais en vain.
    Si des vérifications doivent encore permettre une identification formelle, il fait peu de doute pour les services de gendarmerie que le corps retrouvé ce 3 juin soit celui de ce sexagénaire. 
    http://www.lindependant.fr/2015/06/03/le-corps-d-un-homme-retrouve-dans-une-voiture-immergee,2039197.php

    mardi 2 juin 2015

    Disparition d’un garçon de 14 ans à Avignon : un appel à témoins lancé

    Le jeune Louis Werner, âgé de 14 ans, a disparu dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, à Avignon. Le garçon a quitté son domicile et n’a plus donné signe de vie depuis. Le commissariat de la ville a ouvert une enquête pour « disparition inquiétante » et lancé un appel à témoins.
    L’enquête a été confiée à la brigade de protection des familles de la Sûreté départementale du Vaucluse. Louis Werner est décrit comme « assez autonome », rapporte Midi Libre. Il avait l’habitude de se rendre à pied dans son collège La Salle. « Il n'y a pour l'instant aucune raison connue pour qu'il fugue », précise une source proche de l’enquête.
    Louis Werner est un garçon aux cheveux blonds foncés ondulés et aux yeux bleus. Il mesure 1,82 mètre et est de corpulence mince. Toutes les personnes détenant des informations pouvant aider à le retrouver sont priées de contacter le commissariat d’Avignon au 04 32 40 55 55.
    http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/02/2116536-disparition-garcon-14-ans-avignon-appel-temoins-lance.html

    lundi 1 juin 2015

    Disparition de Lucas : toujours aucune nouvelle deux mois après

    hebergement d'image
    Le 25 mai, c'était la journée internationale des enfants disparus et dans le Gard on pense à Lucas, 16 ans, qui a disparu le 18 mars dernier. Les recherches se poursuivent mais Lucas reste introuvable.
    La journée internationale des enfants disparus a été mise en place il y a douze ans. En 2014, 1 077 disparitions inquiétantes ont été comptabilisées en France. Celle de Lucas, 16 ans en fait partie. Le lycéen a disparu depuis le 18 mars à Bagnols-sur-Cèze. Il devait rejoindre son frère pour aller à la piscine.
    D'importantes recherches ont été mises en place très rapidement, mais Lucas reste introuvable. Aujourd'hui le dispositif a été allégé mais il est maintenu. Pour ses parents c'est une angoisse insoutenable. Ils espèrent que leur fils est entre de bonnes mains et demandent à la population de les alerter au moindre signe.
    Le jour de sa disparition il portait un jean bleu foncé et une veste à capuche. Si vous avez des informations vous pouvez contacter le commissariat de Bagnols sur Cèze au 04.66.90.63.90.
    http://www.francebleu.fr/liste/disparition

    Disparition du petit Mathis en 2011 : le père devant les assises

    Ouverture ce lundi du procès de Sylvain Jouanneau devant la cour d'assises du Calvados. Ce père est jugé pour enlèvement et séquestration après la disparition de son fils de huit ans en 2011.
    Le 2 septembre 2011, Sylvain Jouanneau était allé chercher Mathis, huit ans, à l'école à Caen, comme son droit de garde l'y autorisait. Mais le dimanche soir, il n'avait pas ramené l'enfant chez sa mère. Son camping-car avait été retrouvé trois jours plus tard à Villers-Bocage à 35 kms de Caen, avec son passeport. Le lendemain, c'est sa voiture une Peugeot 206 qui était découverte à Bayonne. Sylvain Jouanneau sera lui arrêté, seul, trois mois plus tard à Villeneuve les Avignon, dans le Gard. Il affirme alors avoir confié Mathis à des tiers.
    Sylvain Jouanneau avait préparé l'enlèvement de longue date, emportant avec lui 30.000 euros en liquide. Pour expliquer leur départ à Mathis, il lui avait raconté que sa mère et son compagnon étaient morts dans un accident de voiture. Placé en détention, il n'a depuis jamais voulu livrer d'autres éléments. La justice a enquêté, dans le sud de la France, au Maroc et en Espagne dans des communautés de type sectaire. Mais aucune trace de Mathis n'a jamais été retrouvée.

    L'espoir de retrouver Mathis

    ADVERTISEMENT
    Sylvain Jouanneau est donc jugé à partir de ce lundi pour enlèvement et séquestration par la cour d'assises du Calvados. Il encourt jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle. Son avocate, Véronique Demillière, a assuré que son client "attend avec impatience ce procès pour montrer qu'il n'est pas mutique". Mais "je pense qu'il ne souhaite pas" dire à qui "il a confié" l'enfant "parce qu'il n'a pas envie d'envoyer des gens qui lui ont fait confiance derrière les barreaux", a-t-elle ajouté.
    Nathalie Barré, la mère de l'enfant, a remué ciel et terre et s'accroche à l'espoir de le retrouver vivant. Elle a ainsi refait sa chambre, car Mathis aurait aujourd'hui 12 ans. Elle espère que ce procès permettra de faire la lumière sur ce mystère qui court maintenant depuis quatre ans. 
    http://www.franceinfo.fr/actu/justice