jeudi 30 avril 2015

Un corps sans vie repêché ce matin à Givet

Un corps sans vie a été retrouvé ce matin dans le plan d’eau de la base nautique de Givet. Il pourrait s’agir de Michäel Melin, dont la disparition, ce mercredi, a été jugée inquiétante . Les enquêteurs attendent désormais que le corps soit reconnu par les membres de la famille.
http://www.lunion.com/node/454062

mercredi 29 avril 2015

Saint-Nazaire: disparition inquiétante d'une ado

Selon nos confrères de Presse Océan, Le parquet de Saint-Nazaire a ouvert une procédure de disparition inquiétante pour retrouver Paola Petinga-Vagos, une jeune fille de 15 ans disparue depuis samedi de son domicile.

Pour l'instant, l'hypothèse de la fugue est privilégiée. L'adolescente est mince et mesure 1,60m. Elle a les cheveux bruns mi-longs et portait un legging noir et un pull rouge le jour de sa disparition.

Si vous l'avez vue ou que vous avez des informations à son sujets, vous pouvez joindre la brigade de protection de la famille, chargée de l'enquête au commissariat au  02 51 76 17 00.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/29/97001-20150429FILWWW00075-saint-nazaire-disparition-inquietante-d-une-ado.php

La famille d'Estelle Mouzin veut des vérifications

L'arrestation du ravisseur présumé de Berenyss pourrait relancer l'affaire Estelle Mouzin disparue à Guermantes en Seine-et-Marne le 9 janvier 2003.

Selon
une information du Parisien, les avocats d'Eric Mouzin, le père de l'enfant disparue, ont l'intention de «saisir le juge d'instruction du tribunal de Meaux (Seine-et-Marne) afin qu'il demande des vérifications et des comparaisons pour l'affaire Estelle». «Toute arrestation d'un prédateur présumé doit être l'occasion de vérifier une éventuelle implication dans d'autres dossiers et pas seulement pour Estelle Mouzin» expliquent-ils au site d'information.

Me Didier Seban et Corrine Herrmann, les deux avocats d'ajouter : «On sait que cet agriculteur circulait à bord d'un utilitaire, qu'il s'intéressait à de très jeunes filles comme Estelle et l'autoroute de l'Est est l'axe direct d'accès sur la région de Guermantes. On ne peut passer à côté. Les prédateurs sont par définition des délinquants très mobiles.»

L'affaire Mouzin a pris
des dimensions colossales au fil des années. Le dossier abrite désormais plus de 40.000 procès-verbaux, certains faisant plus de 200 pages et a connu de nombreuses pistes qui se sont terminées en impasse. Qu'il s'agisse d'une possible implication du tueur en série Michel Fourniret ou celle d'un militaire déserteur qui avait abandonné une valise pleine de coupures de presse sur l'affaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/28/97001-20150428FILWWW00407-la-famille-d-estelle-mouzin-veut-des-verifications.php

mardi 28 avril 2015

Canet-en-Roussillon : Un homme de 64 ans porté disparu depuis 12 jours

Un avis de recherches est lancé suite à la disparition d'un habitant de Canet, âgé de 64 ans.
Jean-Jacques Dabadie a quitté son domicile le jeudi 16 avril au petit matin sans explication à bord de son véhicule Peugeot Partner de couleur or, immatriculé AV-471-PX et n'a plus donné signe de vie depuis lors.
Ses proches, d'autant plus inquiets que l'homme souffrirait de problèmes de santé, ont signalé son absence et des recherches ont été mises en place par les services de gendarmerie. En vain...
Le disparu est parti avec peu d'argent, sans carte bancaire et sans téléphone portable. Mesurant 1, 80 m pour 85 à 90 kg, Jean-Jacques Dabadie a les cheveux courts châtains, le crâne un peu dégarni. Le jour de sa disparition, il était vêtu d'un pantalon kaki, d'une chemise à carreaux blanc et bleu, d'un blouson en cuir marron et de tennis blanches le Coq sportif.
Toute personne qui aurait aperçu cet homme ou son véhicule est priée de contacter la brigade de Canet au T. 04 68 80 21 07.
http://www.lindependant.fr/2015/04/28/un-homme-de-64-ans-porte-disparu-depuis-12-jours,2023324.php

lundi 27 avril 2015

LOIRE. Disparition inquiétante d’un homme de 44 ans à Genilac

La disparition d’un habitant de Genilac né en 1971 a été signalée, dimanche après-midi au commissariat de Rive-de-Gier, par son épouse. Rapidement, les services de police ont demandé l’intervention d’un hélicoptère qui a survolé Genilac et ses alentours pendant près d’1h30.
L’homme a quitté le domicile familial à moto sans prendre ses effets personnels (portable, papiers…). Il a envoyé un SMS dans lequel il a simplement écrit : « Je pars ». Les policiers ont entendu son entourage qui a confirmé qu’il avait des soucis financiers.
Les circonstances particulières de sa disparition laissaient craindre un suicide. Dimanche, vers 18 heures, le quadragénaire n’avait pas été retrouvé et les recherches se poursuivaient

http://www.leprogres.fr/loire/2015/04/27/disparition-inquietante-d-un-homme-de-44-ans

dimanche 26 avril 2015

Val-d'Oise: aucune trace de l'enfant disparu

Les recherches se poursuivaient dimanche pour retrouver un garçonnet de deux ans et demi, disparu depuis vendredi d'une maison où il est était en vacances, à Butry-sur-Oise. "Les investigations qui se sont poursuivies toute la nuit n'ont malheureusement pas permis de retrouver l'enfant", a déclaré dimanche matin à l'AFP un officier de la gendarmerie.

Près d'une cinquantaine de gendarmes sont à nouveau mobilisés depuis dimanche matin pour sonder la rivière Oise, à seulement quelques dizaines de mètres de la maison où résidait l'enfant, et les environs de ce villagé situé à une trentaine de kilomètres au nord de Paris. Marcus, originaire de La Réunion, jouait dans le jardin de sa tante lorsqu'il a disparu. C'est sa mère, sortie pour le retrouver, qui a constaté vers 13H45 que le portillon du jardin était ouvert et a alerté les secours.

"Une dizaine de témoignages ont pu être recueillis"

Dès vendredi, d'importantes recherches ont été mises en oeuvre pour retrouver le petit garçon, nécessitant le concours d'une centaine de militaires, de dizaines de sapeurs-pompiers et d'un hélicoptère. Dans la nuit de samedi à dimanche, une permanence avait été maintenue dans le village de 2200 habitants. "Une dizaine de témoignages ont pu être recueillis par téléphone, physiquement ou sur les réseaux sociaux. Tous sont en train d'être analysés", a précisé la gendarmerie.

La Brigade de recherches de Pontoise a été saisie d'une enquête pour "disparition inquiétante". Et si la maison de l'enfant est très proche de l'eau, aucune piste n'est à ce stade privilégiée.
Marcus, décrit comme "métis" de corpulence normale - 12kg pour 85 cm - avec les cheveux et les yeux noirs, était vêtu vendredi d'un pantalon de jogging bleu, d'un haut beige et bleu et de baskets bleues. Il a disparu avec son jouet, un hélicoptère en plastique.

Toute personne ayant des informations peut contacter le 01 30 75 56 00.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/26/97001-20150426FILWWW00024-val-d-oise-aucune-trace-de-l-enfant-disparu.php

Disparition à Marly : Emma, 13 ans, partie avec un homme de 63 ans avec qui elle aurait une liaison ?

hebergement d'image
De nouveaux éléments ont été donnés de source judiciaire, ce samedi, peu après 19 h 30, sur la disparition d’Emma, dont sa famille est sans nouvelles depuis jeudi. Les questions se concentrent sur l’homme qui pourrait l’accompagner, âgé de 63 ans. La mineure et l’adulte restent activement recherchés par le commissariat de police de Valenciennes, même si on apprenait que le papa d’Emma, dans la soirée, avait déclaré pu avoir, élément rassurant, un contact téléphonique avec sa fille.
Emma a été vue pour la dernière fois par son père, jeudi matin. Comme tous les jours, la jeune fille quitte à 7 h son domicile familial de Marly, rue Camélinat (non loin de l’école Louise-Michel, et de la ville d’Aulnoy), afin de prendre le bus dont l’arrêt n’est situé qu’à quelques mètres, pour se rendre au collège Alphonse-Terroir. Pourtant, personne ne la voit monter dans le car. Et elle n’arrive pas au collège.

Mandat de recherche

Selon François Pérain, procureur de la République de Valenciennes, l’adolescente de 13 ans pourrait se trouver en compagnie d’un homme de sa connaissance. Il est âgé de 63 ans. « Une procédure du chef de soustraction de mineure a été ouverte hier (vendredi) », précise le représentant du parquet.
Emma mesure 1,60 m. Elle a les cheveux longs châtain foncé et les yeux de couleur marron. La dernière fois qu’elle a été vue, elle portait un jean clair, un pull noir à capuche et des baskets noires Nike.

Une relation dans le viseur de la justice depuis le 16 mars

L’homme recherché mesure également 1,60 m. Il a les cheveux gris et est très mince. Dans la soirée donc, de éléments nouveaux ont été apportés par le parquet, qui dirige les opérations de recherche. Il se confirme que la jeune fille avait entretenu une liaison amoureuse avec l’homme en question. Le 16 mars dernier, sa famille en avait même informé le commissariat, précisant qu’il s’agissait d’un voisin. Entendue, Emma le confirmait mais insistait, à plusieurs reprises, n’avoir pas été forcée. En précisant même qu’elle ne souhaitait pas que l’homme aille en prison en raison de cette relation, tout en indiquant par ailleurs qu’elle ne souhaitait plus le revoir.
Inscrit au fichier des personnes recherchées, le voisin en question n’avait jamais pu être interpellé, les enquêteurs établissant que l’homme avait quitté son domicile dès le 12 mars. Une fuite, visiblement. Encore faut-il préciser que cette personne a un casier judiciaire vierge, et ne figure pas non plus au fichier des auteurs d’infractions sexuelles. Un mandat de recherches avait quand même été lancé à son encontre.

Elle aurait donné des nouvelles ce samedi soir

Ce samedi soir, le parquet confirmait que le contexte pouvait laisser penser à une fugue d’Emma, en compagnie de cet homme. La même source judiciaire indiquait que les recherches se poursuivaient ainsi que des perquisitions chez des membres de la famille du voisin. Tout comme des investigations auprès des camarades de classe d’Emma susceptibles de fournir des éléments pour sa localisation. Autant d’éléments qui attestent que justice et police prennent l’affaire avec sérieux, même si, élément rassurant, on apprenait enfin que le papa d’Emma avait déclaré, dans la soirée, avoir pu avoir un contact téléphonique avec son enfant..
Si vous avez des informations permettant de localiser Emma ainsi que le sexagénaire, qui pourrait se trouver en sa compagnie, contactez le commissariat de police de Valenciennes au 03 27 28 28 28, ou composez le 17 ou le 18.
http://vdn.lv/Aa6XnU

samedi 25 avril 2015

Val d'Oise : reprise des recherches pour retrouver Marcus, 2 ans et demi

L'enfant, métis aux cheveux noirs d'environ 85 cm, a été vu pour la dernière fois sur la commune de Butry-sur-Oise ce vendredi à 13h45. La préfecture du département, qui a lancé un appel à témoins, a indiqué qu'il portait un pantalon de jogging bleu et un haut beige et bleu.

Marcus a deux ans et demi. Depuis ce vendredi, 13h45, le petit garçon métis de corpulence normale (12 kg; 85 cm) aux cheveux et aux yeux noirs est porté disparu sur la commune de Butry-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Interrompues par la nuit, les recherches pour le retrouver ont repris tôt samedi matin.

D'après la préfecture du département l'enfant portait un pantalon de jogging bleu et un haut beige et bleu au moment de sa disparition comme sur la photo qui accompagne l'appel à témoins . Il est chaussé de baskets bleues GEOX. 
Selon sa mère, le garçon jouait sur une terrasse mitoyenne de la maison familiale. Elle est tout d'abord rentrée à l'intérieur quelques instants. Quand elle est ressortie, son fils n'était plus là.  Le Parisien évoque "la thèse d'une disparition accidentelle". Selon le quotidien, la famille de Marcus vit à moins de 100 mètres de l'Oise. Un "chemin en pente" depuis leur domicile permet d'accéder à la rivière. Des pompiers plongeurs participaient aux recherches vendredi soir, précise le journal.
 
En cas d'informations, merci de contacter le 01 30 75 56 00. 
 

vendredi 24 avril 2015

Appel à témoins après la disparition d'une jeune femme en Haute-Vallée

La gendarmerie nationale a diffusé un nouvel avis de «recherche de personne» hier soir. Il concerne la disparition d'Audrey Sarda, 35 ans, qui a quitté son domicile d'Axat ce jour 23 avril 2015 vers 15 heures à bord de son véhicule de marque Renault Clio 2 de couleur blanche immatriculé CK-529-ZV, qui n'a pas été retrouvée et qui n'a pu être localisée. Toute personne susceptible de fournir des renseignements permettant de découvrir Audrey Sarda, peut informer la gendarmerie de Quillan au numéro suivant : 04 68 20 00 33 ou faire le 17.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/24/2093235-appel-temoins-apres-disparition-jeune-femme-haute-vallee.html

Disparition inquiétante d'un homme âgé de 47 ans près de Besançon

La gendarmerie a lancé un avis de recherche pour une disparition inquiétante. Mardi 21 avril, Bruno, âgé de 47 ans, a quitté son domicile d’École-Valentin avec son vélo, de marque Orbea et de couleur blanche, pour une destination inconnue. Depuis cette date, il n’a donné aucune nouvelle ni à sa famille ou ses proches. Sa disparition est jugée inquiétante par son entourage.
Il mesure 1m80, de corpulence athlétique, les cheveux bruns, courts, les yeux marron. Il est vêtu d’un cuissard et d’un coupe-vent de couleur noire. Il porte un sac à dos bicolore noir et blanc.
Les investigations entreprises jusqu’à ce jour n’ont abouti à aucun élément pouvant orienter les recherches qui se poursuivent. Avec l’accord de la famille, la gendarmerie lance un appel à témoin afin de recueillir toutes informations utiles à l’enquête en cours.
Toute personne, ayant rencontré la personne disparue ou pouvant apporter tout élément aux enquêteurs, est invitée à contacter le numéro vert suivant : 08.00.00.48.43.

jeudi 23 avril 2015

Espagne : le corps d'un jeune Français disparu en 2011 sans doute retrouvé

Des restes qui pourraient correspondre à ceux d'un jeune Français disparu fin 2011 ont été découverts à Roses (nord-est de l'Espagne), dans un voiture immergée dans un canal, a-t-on appris auprès de l'ambassade de France en Espagne

«Les procédures d'identification sont en cours pour confirmer qu'il s'agit des restes de l'individu qui était porté disparu», a précisé l'ambassade à l'AFP.

Le véhicule a été découvert mardi à l'occasion du nettoyage du canal navigable de Roses, non loin de la frontière française dans la région catalane de Gérone, a confirmé cette source, après
des informations parues dans la presse locale. Selon la presse espagnole, le jeune homme serait originaire de Troyes (Aube)

Âgé de 20 ans, il avait été porté disparu par sa famille, qui habite dans la Sarthe, en décembre 2011.
Les parents avaient alors posté un message sur Facebook, expliquant que leur fils se serait rendu en Espagne «sur un coup de tête» suite à «une rupture sentimentale». La police avait alors lancé un avis de recherche.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/espagne-le-corps-d-un-jeune-francais-disparu-en-2011-sans-doute-retrouve-23-04-2015-4718639.php

Lory, 16 ans, a été retrouvée hier matin

Saine et sauve, Lory, 16 ans, qui avait disparu du domicile de sa maman à Saint-Nazaire-d'Aude au cours de la nuit du 16 au 17 avril, a été retrouvée hier matin à Carcassonne.
Concrètement, selon nos sources, la jeune femme s'est présentée d'elle-même au domicile de sa sœur qui habite la ville préfecture de l'Aude. Et dans la foulée, la police a été prévenue.
Parce que sa disparition semblait «inquiétante» pour les services de gendarmerie et sa famille, un avis de recherche a été diffusé mardi et a été largement relayé tant sur internet que dans la presse. Selon les gendarmes, cette mobilisation quasi générale a porté ses fruits.
On ignore pour l'instant les raisons et les conditions de la disparition de cette jeune femme. Des auditions étaient en cours hier et menées par les services d'enquête. Il s'agit de retracer le parcours de la jeune femme et d'acquérir la conviction qu'il ne lui est rien arrivé… Le fait est que ses proches sont soulagés.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/23/2092468-lory-16-ans-a-ete-retrouvee-hier-matin.html

mercredi 22 avril 2015

Deux disparitions inquiétantes à Strasbourg et Schiltigheim

À Strasbourg

Sidi-Mohamed Qortobi, un homme de 30 ans, fait l’objet d’un avis de disparition inquiétante de la police. Dimanche entre 1h et 2h, il a quitté un bar de la rue du Puits à Strasbourg. L’un de ses amis l’a rejoint quelques minutes plus tard devant une boulangerie-pâtisserie de la rue de la Division-Leclerc. Sidi-Mohamed Qortobi s’est ensuite dirigé seul vers le pont Saint-Nicolas. Depuis, il n’a plus donné de nouvelles à son entourage.
Sidi-Mohamed Qortobi mesure 1,80 m. De corpulence mince, il a les cheveux bruns courts et les yeux bleus. Il porte une veste polaire à capuche de couleur bleu océan, un keffieh jaune moutarde et kaki, un jeans bleu-noir, des chaussures de marche usées de couleur foncée. Il porte par ailleurs une barbe de trois jours et des bracelets en tissu aux poignets.
Les personnes disposant d’informations sont priées de contacter l’hôtel de police de Strasbourg au ✆ 03 90 23 17 17.

À Schiltigheim

Boumediene Bellahcene, 18 ans, est porté disparu depuis samedi à 21 h. Le jeune homme a été vu pour la dernière fois à proximité de la rue de la Glacière à Schiltigheim. De corpulence fine, il mesure 1,80 m, a les cheveux noirs et courts, les sourcils épais et les yeux marron. Lors de son départ du domicile parental, il portait un jeans bleu clair, un polo Nike gris, un blouson noir et des baskets Nike noires. Toute personne qui le verrait priée de contacter l’hôtel de police. ✆ 03 90 23 17 17.

http://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2015/04/22/disparitions-inquietantes

mardi 21 avril 2015

Disparition Maeva 17 ans

hebergement d'image
[DISPARITION INQUIÉTANTE ] Partagez et Aidez-nous à retrouvez Maéva !
Maéva (17 ans) a disparu en juillet 2014. A la demande du juge d'instruction, nous invito...ns toute personne susceptible d'aider les enquêteurs à appeler la section de recherches de Besançon via le centre opérationnel de la gendarmerie du Doubs :
Numéro vert (appel gratuit) : 0800 00 48 43
MERCI

Disparition inquiétante de Kevin

hebergement d'image
DISPARITION] Kevin, 21 ans a disparu dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 avril dans le centre-ville de Nantes.
Si vous avez des informations, merci de contacter le commissariat de Nantes au 02 53 46 70 00.

Randonneur disparu : les recherches se poursuivent

Les recherches concernant François-Xavier Lamblaut, domicilié en région parisienne, se sont poursuivies, hier, notamment dans le secteur de Troumouse, les gendarmes évoluant en hélico et les CRS à skis de randonnée. E n effet, le 15 avril, il a été signalé un véhicule stationné sur un parking de la D 922 conduisant au cirque de Troumouse, à Gèdre. Ce véhicule, vraisemblablement stationné depuis le 4 avril, appartiendrait à ce randonneur. Depuis cette date, il n'a donné aucune nouvelle alors qu'il devait reprendre le travail le 8 avril. Cet homme de 41 ans, sportif, se déplace seul, avec un sac de montagne, et porteur d'une veste Arc'térix bleu fluo. Aventurier solitaire, il avait décidé de faire un périple de plusieurs jours. Les recherches se poursuivent, menées par une équipe de 16 personnes du PGHM de Pierrefitte et de Bagnères-de-Luchon, de la CRS section montagne et de la compagnie de gendarmerie d'Argelès, avec le concours du détachement aérien de la gendarmerie de Tarbes et de celui de Huesca (Espagne). La Guardia civile a également procédé à des recherches côté espagnol. Toute personne susceptible de détenir des informations est invitée à contacter la brigade de gendarmerie de Luz-Saint-Sauveur au 05.62.92.80.01 ou 17.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/21/2091363-randonneur-disparu-les-recherches-se-poursuivent.html

lundi 20 avril 2015

Décès du chanteur Richard Anthony

Et j'entends siffler le train ...", "A présent tu peux t'en aller", le chanteur Richard Anthony est décédé cette nuit à Pégomas (Alpes-maritimes) à l'âge de 77 ans. Dans toute sa carrière, il a enregistré plus de 600 titres et vendus près de 50 millions de disques. Info France 3 Côte d'Azur.
Richard Anthony, de son vrai nom Richard Btesh, est né le 13 janvier 1938 au Caire (Égypte). En 1958 influencé par la pop anglophone, il décide d’adapter ce nouveau son sur des textes français, il enregistre alors " You are my destiny " de Paul Anka et "Peggy Sue" de Budy Holly.

21 tubes classés numéro 1

La maison de disque Columbia lui donne sa chance mais ces deux titres passeront inaperçus. Il faudra attendre son troisième 45 tours où apparaît « Nouvelle Vague », une reprise des Coasters pour qu'il soit enfin reconnu.

S’ensuit une série de tubes, dont le fameux « Et j'entends siffler le train » en 1962 qui le propulse comme un des leaders de la génération des yéyés. au même titre que Johnny Halliday ou Claude François. En tout, 21 tubes classés numéro 1 des ventes.

Il acquiert en 1964 un avion privé qu’il pilote lui-même pour faire ses tournées, des villas à Saint-Tropez et Marbella, un hôtel à la Jamaique, une maison dans la vallée de Chevreuse, un chalet à Crans, des motos, voitures et plusieurs bateaux.

"Il faut croire aux étoiles"

En 1994, il publie son autobiographie aux éditions Michel Laffont sous le titre de "Il faut croire aux étoiles", d'après le titre d'une de ses chansons. "J'ai rêvé dans ces jours lointains ou ma mère me fredonnait une ballade du Far-West qui parlait d'un train...
J'ai rêvé d'une vie à pleins tubes filant vers le succès.

Et dans la gare de mon imaginaire, j'entends toujours siffler ce train grâce aux personnes nombreuses qui me le fredonnent sur mon passage. Merci".

"A PRESENT TU PEUX..." RICHARD ANTHONY par richardanthony

http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/musique

Tourcoing : appel à témoins après une disparition jugée inquiétante

hebergement d'image
Un homme âgé de 61 ans est porté disparu depuis jeudi. Après l’aval du parquet de Lille, ses proches lancent un appel à témoins.
Une enquête a été ouverte par le commissariat de police de Tourcoing après la disparition jugée inquiétante d’un ancien commerçant de Tourcoing âgé aujourd’hui de 61 ans. « Mon oncle est en retraite depuis près d’un an mais il a longtemps tenu un magasin de fleurs, rue de Gand, explique Manuel, son neveu. Il est connu et reconnu dans Tourcoing. Des personnes l’ont peut-être croisé ».
Ce qui inquiète ces proches, c’est que le sexagénaire souffre à la fois de la maladie d’Alzheimer et celle de Charcot, des maladies neurodégénératives.
« La dernière fois, ses proches ont réussi à l’appeler sur son téléphone portable. Il a pu leur dire qu’il était très fatigué et qu’il était perdu dans un parc sans pouvoir dire lequel », explique une source proche du dossier.

Géolocalisé près du parc Clemenceau, à Tourcoing

Entre-temps, son téléphone portable a été géolocalisé autour du parc Clemenceau, à Tourcoing. Non loin de la rue de Gand. Des patrouilles du commissariat de Tourcoing se sont immédiatement rendues sur place et ont passé le parc au peigne fin. En vain. Depuis, le téléphone est éteint. « Il a sûrement dû aller au bout de la batterie, continue son neveu. Nous n’arrivons plus à le contacter, c’est vraiment inquiétant ».
Avec l’aval du parquet de Lille, un appel à témoins est donc lancé. Patrick Vanderpaelt est âgé de 61 ans. Il est très grand, mince. Au moment de sa disparition, il était vêtu d’un jean noir, d’un polo rayé et d’une parka kaki. Si vous avez des informations permettant de le localiser, vous devez contacter le commissariat de police de Tourcoing au 03.20.69.27.27, composer le 17, le 18 ou le 112.

http://www.lavoixdunord.fr/node/2780472

dimanche 19 avril 2015

Appel à témoins après la disparition d’un homme dans l’Eure

Les gendarmes de Château-Sur-Epte (Eure) ont diffusé sur leur page Facebook un appel à témoins après la disparition inquiétante d'un homme de 51 ans.
Les gendarmes de l'Eure diffusent cet appel à témoins sur leur page Facebook :

Depuis le 15 avril, 18h30, Laurent Obert, 51 ans, résidant sur Château-sur-Epte est porté disparu.
Il mesure 1.70m, environ 75 kg, brun aux yeux marrons. Il porte un tatouage en forme de coeur sur un des bras.
Si vous avez vu cet homme dans les dernières 48 heures, contactez rapidement la gendarmerie d'Ecos: 02 32 52 01 17.
 http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/disparitions

samedi 18 avril 2015

Anne-Marie Peysson, la "grande voix" de RTL, est décédée

hebergement d'image La speakerine et animatrice de radio, Anne-Marie Peysson, est morte cette semaine à l'âge de 79 ans. C'est elle qui avait lancé la première émission de libre antenne "Les auditeurs ont la parole".

L'animatrice de radio Anne-Marie Peysson, ancienne speakerine à la télévision devenue une "grande voix" de la radio RTL, est morte mardi à l'âge de 79 ans, a annoncé ce samedi la radio. "Après avoir commencé sa carrière à la télévision, Anne-Marie Peysson était devenue une animatrice emblématique de RTL" indique la radio sur son site internet. "C'était comme une maman de la radio. Je garde ses fous rires et son naturel toujours en mémoire", a réagi l'animateur des Grosses Têtes, Laurent Ruquier.

"Que de souvenirs avec Anne Marie Peysson !!! Triste journée...", a ajouté son collègue de RTL Marc-Olivier Fogiel. Le patron de la station, Christopher Baldelli, a également rendu hommage à "une grande dame de la Radio". "Elle avait gagné le coeur des auditeurs de RTL et des Français en étant l'animatrice emblématique notamment de ‘Parlez-moi d'amour' et en lançant (...) la première émission de libre antenne Les auditeurs ont la parole", a-t-il déclaré.
Elle débarque à RTL en 1968

Née dans les Hautes-Alpes à Saint-Disdier, le 24 juillet 1935, elle débute sa carrière en 1954 à Télé Marseille à l'âge de 19 ans après avoir séduit par sa vivacité un jury présidé par Marcel Pagnol pour un concours de recrutement de speakerines. Trois ans après, elle monte à Paris puis fait ses débuts en 1960 à l'ORTF comme speakerine aux côtés de Catherine Langeais et Jacqueline Huet. Anne-Marie Peysson apparaît ensuite sur le petit écran aux côtés de
Guy Lux pour présenter l'émission Le Palmarès des chansons.

Elle rejoint la radio RTL en 1968, tout d'abord comme speakerine pour accompagner Philippe Bouvard dans RTL non stop, puis comme animatrice. Elle lance l'émission Stop ou encore, le week-end dans les années 70, puis devient l'une des "grandes voix" des matinées de RTL avec son émission Parlez-moi d'amour. Dans les années 80, elle lance avec Alain Krauss l'émission Les auditeurs ont la parole. Elle est aussi apparue dans plusieurs films et téléfilms dans les années 60 et a enregistré quelques chansons

Appel à témoins après disparition

Appel à témoin >Disparition. Mercredi 8 avril, Sadik Moroglu, né le 30.août 1985 à Adana (Turquie) a été vu pour la dernière fois sortant du domicile de sa sœur à Garidech (31). A ce moment là, il a pris la ligne de bus Tisséo pour se rendre à Toulouse. Depuis cette date, Sadik Moroglu n'a pas réapparu, ni donné de ses nouvelles. Âgé de 30 ans, Sadik Moroglu n'est pas dépressif. Il est injoignable sur son téléphone portable. Ses parents résident sur la région de Beauvais-sur-Tescou. Toute personne qui aurait vu Sadik Moroglu, dont la photographie est jointe, ou qui aurait des renseignements sur lui, est priée de contacter immédiatement la brigade de gendarmerie de Rabastens au 05.63.33.68.15 et la brigade de gendarmerie de L'Union au 05.62.89.03.50 ou sur les adresses électroniques suivantes : cob.rabastens@gendarmerie.interieur.gouv.fr - cob.l-union@gendarmerie.interieur.gouv.fr
http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/18/2089782-appel-a-temoins-apres-disparition.html

vendredi 17 avril 2015

Picardie: Disparition d'une femme à Amiens, un homme en garde à vue

Il est suspecté d'être l'auteur d'un homicide. Un habitant d'Amiens a été interpellé mercredi matin à son domicile et se trouvait jeudi en garde à vue, deux ans après la disparition d'une femme, a-t-on appris auprès du parquet, confirmant une information du Courrier picard.

Dans une poubelle

Les restes d'un corps ont été découverts mercredi par les policiers, a indiqué à l'AFP le procureur d'Amiens, Bernard Farret. Ils étaient dissimulés dans une poubelle installée dans la cour du logement du suspect. Le cadavre n'a pas encore été identifié, il pourrait s'agir d'une ancienne gérante de bar, âgée de 57 ans au moment de sa disparition.

Un téléphone de la victime retrouvée

Le suspect était en garde à vue sur commission rogatoire d'un juge d'instruction auquel il doit être présenté vendredi matin. «La disparition date de 2013, mais la date de l'homicide est inconnue», a indiqué Bernard Farret.
Le suspect était en possession d'un ancien téléphone qui appartenait à la victime, selon le procureur.
http://www.20minutes.fr/lille/

jeudi 16 avril 2015

Le corps de Violet Price retrouvé enterré dans un bois en Lot-et-Garonne

Un trentenaire a été interpellé hier par les gendarmes dans l'affaire de la disparition de cette britannique de 80 ans installée à Moustier, au nord du département. Il a avoué l'avoir tué et a conduit gendarmes et procureur de la République dans le bois où il a enterré son corps.
Le colonel Guittard, du groupement de gendarmerie du Lot-et-Garonne, a confirmé une information de sud-ouest publiée sur son site web ce matin.

L'homme interpellé serait un proche de la famille.

Le procureur de la République, Pascal Prache, donnera plus de détails sur l'enquête en fin d'après-midi lors d'une conférence de presse.

Violet Price a disparu samedi dernier après un déjeuner en famille

C'était une recherche pour "disparition inquiétante de personne majeure", requalifiée mardi par le parquet d'Agen en "enlèvement et séquestration en hypothèse" pour disposer de plus de moyens.

L'alerte avait été donnée samedi vers 22h par le fils de Violet Price, établi lui aussi en Lot-et-Garonne.

Inquiet de l'absence de réponse de sa mère au téléphone, il s'était rendu chez elle, à Moustier, commune située au nord de Marmande, tout près de la Dordogne, mais ne l'y avait pas trouvée.

Des recherches ont été lancées aussitôt, et un dispositif, passé à 70 gendarmes dimanche, a ratissé le secteur, cours d'eau notamment, avec l'aide d'un hélicoptère, d'équipes cynophiles et de plongeurs.

L'octogénaire, veuve, vivait seule. Elle avait toute sa tête, n'était "ni dépressive ni suicidaire", et aucune raison apparente n'expliquait sa disparition.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2015/04/16/le-corps-de-violet-price-retrouve-enterre-dans-un-bois-en-lot-et-garonne-706047.html

Une mineure disparue depuis six jours

Elle n’en est pas à sa première fugue, mais la disparition de Cynthia Huber, 15 ans, est désormais qualifiée d’inquiétante par la BSU (brigade de sûreté urbaine) de Romans. En effet, l’adolescente, placée en foyer depuis l’âge de 6 ans, n’a plus donné signe de vie depuis vendredi matin, quand elle a quitté le collège Debussy.
Mince, elle mesure 1,60 m, a de longs cheveux blonds, et les yeux généralement très maquillés.
 Toute personne ayant des informations est priée de contacter la BSU au commissariat de police de Romans au 04 75 70 22 22.
http://www.ledauphine.com/drome

mercredi 15 avril 2015

Disparition inquiétante d’une quinquagénaire

Une habitante de Préty âgée de 53 ans a disparu depuis lundi soir. Françoise Badon est partie de son docile lundi matin au volant de son véhicule, une Golf 6 de couleur noire. Le soir, elle ne répondait plus aux appels téléphoniques de son mari, qui a prévenu les gendarmes. Rapidement, un dispositif de recherches a été activé, notamment près des plans d’eau et sur les bords de Saône. La zone ciblée était un rayon de sept kilomètres autour de Montbellet où son téléphone a été localisé lundi peu après 10 h 15, avant d’être éteint.
Le message de sa disparition a été diffusé auprès des forces de l’ordre au niveau national.
Françoise Badon est de taille et de corpulence moyenne, elle a les cheveux roux et porte une coupe au carré.
Toute personne ayant vu Françoise Badon ou son véhicule est priée d’appeler la gendarmerie de Tournus au 03 85 27 07 80 (demander le chef Donmez).

http://www.lejsl.com/edition-de-chalon

mardi 14 avril 2015

Mystérieuse disparition d'une Britannique de 80 ans près de Marmande

Les forces de l'ordre recherchent depuis samedi soir une Britannique de 80 ans, installée en Lot-et-Garonne. Elle a disparu samedi soir dans des circonstances mystérieuses et la piste criminelle n'est pas exclue par les enquêteurs.
Si ces derniers ont allégé hier, l'important dispositif de recherches mis en place ce week-end, ils se concentrent désormais sur les investigations.

Enquête de voisinage

L'alerte a été donnée samedi vers 22 heures par le fils de Violet Price, établi lui aussi en Lot-et-Garonne. Inquiet de l'absence de réponse de sa mère au téléphone, il s'était rendu chez elle, à Moustier, commune située dans le nord du département, près de Marmande, mais ne l'y avait pas trouvée.
Des recherches ont été lancées aussitôt, et un dispositif, passé à 70 gendarmes dimanche, a ratissé le secteur, cours d'eau notamment, avec l'aide d'un hélicoptère, d'équipes cynophiles et de plongeurs, ont indiqué les gendarmes. Des vérifications ont aussi été effectuées auprès des hôpitaux, sans résultat.
Le dispositif a été allégé hier et les enquêteurs se concentraient davantage sur une enquête de voisinage.
L'octogénaire, veuve, vivait seule. Elle avait toute sa tête, n'était «ni dépressive ni suicidaire», et aucune raison apparente n'explique sa disparition, selon une source proche de l'enquête. Si aucune hypothèse n'est exclue, certains «éléments» amènent à ne pas négliger la piste criminelle, a-t-on précisé de même source, sans plus de détails.

Un départ précipité

Certains indices dans la maison de la disparue accréditeraient l'hypothèse d'un départ précipité. Ainsi, sur place, les gendarmes ont pu trouver le véhicule de Violet Price stationné devant le domicile de la vieille femme. Selon le journal local, les gendarmes ont trouvé à l'intérieur de la maison, deux tasses à café à moitié bues et la lumière encore allumée.
Plus tôt dans la journée de dimanche, Violet Price, avait participé à un barbecue avec des amis dans un village voisin. Elle est retournée chez elle dans l'après-midi.
Veuve, elle avait suivi il y a quelques années son fils qui s'est installé en tant qu'entrepreneur dans le Lot-et-Garonne.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/14/2087025-mysterieuse-disparition-britannique-80-ans-pres-marmande.html

lundi 13 avril 2015

Disparition d'Antoine, 15 ans : le mystère reste entier

Antoine, 15 ans, a disparu de son domicile familial de Gonnehem dans le Pas-de-Calais depuis le 28 janvier. L'enquête piétine, sa disparition reste aujourd'hui un mystère. Cela fait 74 jours que l'adolescent n'a plus donné de ses nouvelles.
Le 28 janvier dernier, juste après le déjeuner, Antoine Dupont quitte le domicile de sa mère à pieds sans laisser de traces. Depuis ce jour, les recherches se poursuivent.

Une battue organisée

Maître-chien, hélicoptères, plongeurs... ont ratissé la campagne, sans succès. A-t-il fugué ? Ses camarades de classe décrivent un adolescent mystérieux : "Il ne parlait pas et était souvent avec ses écouteurs. Même en classe il avait ses écouteurs. Il ne venait que le mardi souvent au lycée, il y a des profs qui ne le connaissent même pas".
Samedi 11 avril, des anonymes ont fouillé le secteur à la demande de la famille. Cette affaire rappelle celle d'Estelle Mouzin, disparue en 2003.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/

dimanche 12 avril 2015

Décès de Patrice Dominguez

L'ancien joueur de tennis et journaliste Patrice Dominguez est décédé, a annoncé sa famille. Il avait 65 ans.
Ancien numéro 1 français puis Directeur technique national (DTN) à la Fédération de tennis, organisateur de tournois, Patrice Dominguez avait également été journaliste et consultant à la télévision, notamment pour France Télévisions.

"A 65 ans, entouré de sa famille et de tous ses amis, Patrice Dominguez est décédé (...) à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière après un combat qu'il a mené avec courage et dignité", a annoncé son épouse Cendrine Dominguez dans un communiqué à l'AFP.

"Il a consacré sa vie au tennis, dont il fut un acteur aux multiples rôles au niveau mondial, tous assumés avec passion et détermination : joueur, entraineur, dirigeant, organisateur. Il en fut également la voix mais aussi l'historien avec une cinquantaine d'ouvrages consacrés à son sport", souligne Mme Dominguez. Après sa carrière au cours de laquelle il fut numéro 1 français dans les années 70, il avait rejoint la chaîne de télévision (aujourd'hui disparue) La 5, dont il avait dirigé le service des sports. Il fut ensuite consultant notamment sur France Télévisions, Europe 1 ou RMC sports. Entraîneur, organisateur de tournois, il occupa le poste de DTN de la fédération française de tennis, entre 2005 et 2009.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/12/97001-20150412FILWWW00098-deces-de-patrice-dominguez.php

Décès de Lauren Hill

Lauren Hill, 19 ans, est décédée ce matin alors qu’elle se battait contre une tumeur au cerveau depuis des mois. Son histoire avait touché toute l’Amérique puisque cette joueuse universitaire de 3ème division à Mount St. Joseph University avait pu réaliser son rêve en novembre dernier, en jouant et en marquant. Le premier match de la saison avait même été avancé (et télévisé) pour qu’elle puisse jouer car ses jours étaient comptés. Elle a finalement pu disputer 4 matchs et réussir 5 paniers. Une des rencontres avait même réuni environ 10 000 spectateurs.
Elle a également lancé sa fondation « Lauren’s Fight For Cure, » qui a permis de récolter pas moins de 1.5 million de dollars pour la recherche contre une forme rare de tumeur au cerveau, dont elle était atteinte.
A l’époque LeBron James, comme de nombreux joueurs, s’était dit admiratif de ce que réalisait la jeune basketteuse et tout le monde du basket est triste aujourd’hui.

http://basket-infos.com/category/infos/

samedi 11 avril 2015

Sept à Huit revient sur la disparition d'Anaïs Guillaume

Le magazine de reportages de TF1 a posé ses caméras dans les Ardennes
Malgré les derniers rebondissements qu’a connue l’affaire Anaïs Guillaume avec la fouille d’un champ et la garde à vue de son ancien amant, la jeune femme demeure toujours introuvable.
Anaïs Guillaume a disparu le 16 avril 2013. Depuis ses parents n’ont plus de nouvelles. L’enquête se poursuit, sans plus de résultats.
Le magazine de TF1 présenté par Harry Roselmack revient sur l’affaire Anaïs Guillaume dimanche soir. Ce sera le second sujet diffusé dans l’émission.

http://www.lunion.com/node/439623

vendredi 10 avril 2015

Une fillette de 4 ans disparaît pendant 30 minutes

Trente minutes. Sans doute une éternité ce jeudi après-midi pour une mère de famille valentinoise. Il est environ 17 heures quand cette maman, accompagnée de sa fille âgée de 4 ans, décide de se rendre dans un magasin du faubourg Saint-Jacques, dans le centre-ville de Valence.
La joyeuse sortie en famille va subitement virer au cauchemar. La maman ne voit plus sa fille. Elle la cherche dans le commerce. Puis dans la rue. Rien.
Paniquée, elle alerte immédiatement le commissariat. Dans la foulée, des policiers viennent quadriller le secteur. Les recherches restent vaines.
C’est finalement une voisine de la famille qui, vers 17h30 et à 500 mètres de là, au pied de leur immeuble, va reconnaître la fillette et aussitôt donner la bonne nouvelle.

Elle avait simplement décidé de rentrer…

L’enfant expliquera simplement avoir pris, seule, le chemin du retour. Sans s’égarer.

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2015/04/09/une-fillette-de-4-ans-disparait-pendant-30-minutes

jeudi 9 avril 2015

Ado de 14 ans retrouvée avec son oncle de 47 ans à Valras : fugue amoureuse ?

D isparue depuis début mars de son domicile à Schildow, dans le Land du Brandebourg (nord-est), une adolescente allemande, âgée de 14 ans, qui entretiendrait, selon le journal Bild, une relation amoureuse avec son oncle, a été retrouvée avec ce dernier à Valras (Hérault).
Une adolescente allemande, âgée de 14 ans, disparue depuis début mars de son domicile à Schildow, dans le Land du Brandebourg (nord-est), a été retrouvée mercredi 8 avril au matin à Valras (Hérault) en compagnie de Gerrit H. son oncle de 47 ans, qui a été placé en garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire. La jeune fille a fait l'objet d'un placement dans l'attente de l'arrivée de ses parents, a-t-on précisé de même source.
Selon le journal Bild, ils entretiennent une liaison amoureuse depuis 18 mois
L'oncle et sa nièce, en fuite, ont été retrouvés dans un camping par les gendarmes sur les informations de ressortissants allemands qui ont reconnu l'adolescente grâce à des photos parues sur une page Facebook mise en ligne par la famille de la jeune fille pour aider à la retrouver. D'après la presse allemande, l'homme, avec lequel la jeune fille se serait enfuie, est le mari de la sœur de son père. Ce quadragénaire décrit comme énergique est un architecte père de trois adolescents. La relation entre l'homme et sa nièce aurait débuté lors d'un séjour aux sports d'hiver dans le Tyrol du Sud auquel Gerrit H. participait comme accompagnateur. 
L'enquête se poursuit pour déterminer les circonstances de la disparition, ainsi que les liens entre la jeune Allemande et son oncle. Selon le journal Bild, ils entretiennent une liaison amoureuse depuis 18 mois, une information corroborée par le meilleur ami de la jeune fille mais que le parquet de Béziers n'a pas confirmée officiellement.
http://www.midilibre.fr/2015/04/08/herault-une-adolescente-allemande-disparue-retrouvee-avec-son-oncle-a-valras,1147848.php

mercredi 8 avril 2015

Jihad ou fugue ? La disparition d'Inès B., 15 ans, inquiète

Originaire de Roanne, dans la Loire, Inès B. est portée disparue depuis le 24 mars. Elle a été aperçue pour la dernière fois à Paris. Sa mère crie son désespoir sur les réseaux sociaux et s'inquiète d'un possible départ pour le jihad.
"Je fatigue ma princesse alors essaie de me faire signe, je t'en prie. Je ne sais plus où chercher mon bébé". Ce message de désespoir, c'est celui d'une mère qui n'a plus eu de nouvelles de sa fille depuis 14 jours. Alexandra D. l'a publié il y a quelques heures à peine ce mardi sur la page Facebook dédiée à la disparition inquiétante d'Inès B., 15 ans. Régulièrement, elle y relate les derniers dénouements de l'enquête.

Inès a donné signe de vie pour la dernière fois le 24 mars. Ce jour-là, cette adolescente originaire de
Roanne, dans la Loire, est aperçue à la gare de Lyon Part Dieu avec deux autres filles "un peu plus âgées qu'elle". Elles non plus n'auraient plus été aperçues depuis. Inès aurait ensuite pris, seule, un TGV direction Paris. A une amie à qui elle téléphone en chemin, elle explique qu'elle "[a] quelque chose à faire mais qu'elle [va] revenir", raconte sa mère au Figaro. Depuis qu'elle a appris ces informations, elle se rend régulièrement à la gare de Lyon, espérant apercevoir sa fille.
Une période où elle est devenue "plus dure"


Selon cette mère de trois enfants, la piste du départ pour le jihad est "plausible". Même si elle n'exclut pas l'enlèvement ou la fugue. Elevée dans un islam modéré, Inès aurait commencé à durcir sa pratique de la religion il y a deux ans. "Elle a commencé à vouloir porter le foulard, et à faire ses prières. Elle apprenait tout ça sur Internet", décrit Alexandra à BFMTV. Après une période où elle a recommencé à sortir voir ses amies, Inès serait devenue "plus dure, plus rebelle" il y a un mois. Au point que les relations entre l'adolescente et sa mère se tendent.

Alexandra dit s'être récemment aperçue que des conversations avaient été supprimées sur le compte Facebook de sa fille.
Sur France Bleu, elle précise : "D'après ce que la police a vu sur son Facebook, c'est vrai qu'elle faisait partie de groupes islamiques, mais pas non plus de groupes dans l'extrême, pas des groupes qui parlent de jihad ou quoi que ce soit." Par ailleurs, des livres religieux auraient été retrouvés dans sa chambre par les enquêteurs.

Le commissariat de Roanne, qui est en charge de l'enquête, nuance toutefois l'hypothèse d'un départ pour la guerre sainte. "Nous sommes obligés de nous poser la question pour explorer toutes les possibilités [...] mais aucun élément de l'enquête ne nous permet de penser que c'est le cas d'Inès", assure la police au
Progrès.

Toute personne susceptible d'avoir des informations est priée de contacter le commissariat de Roannes au : 04.77.44.43.00. Inès est brune aux yeux marrons et mesure environ 1 mètre 53. De type maghrébine, elle portait le jour de sa disparition une robe bleue rayée blanche sur le devant, des ballerines noires et grises avec un long gilet gris.http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/jihad-ou-fugue-la-disparition-d-ines-b-15-ans-inquiete-8591329.html

mardi 7 avril 2015

Appel à témoins après la disparition inquiétante d'un homme à Grenoble (Isère)

Nabil Guerraich, un homme d'une quarantaine d'années, a disparu depuis le 25 mars dernier. Originaire de Grenoble, c'est quai Claude Bernard, proche de la Porte de France, qu'il a été vu pour la dernière fois. La Sûreté départementale de l'Isère vient de lancer un appel à témoins.
Nabil Guerraich, âgé de 48 ans et domicilié à Grenoble, est porté disparu depuis le 25 mars. Saisis depuis le 31 mars d'une disparition inquiétante, les policiers de la Sûreté départementale de l’Isère lancent un appel aux personnes susceptibles de l’avoir aperçu.

Il a été localisé pour la dernière fois quai Claude-Bernard, près de la porte de France, à Grenoble le 25 mars aux environs de 23 heures.

Les enquêteurs ne disposent d’aucune information concernant sa tenue vestimentaire.

En cas de découverte ou d'information(s) permettant de le localiser, vous pouvez contacter la Brigade des Délégations Judiciaires (B.D.J) au 04 76 60 42 86 ou 41 68, ou sa famille au 06 33 29 48 49.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/faits-divers

lundi 6 avril 2015

Disparition inquiétante d'une ado à Roanne

Une adolescence de 15 ans, originaire de Roanne, a disparu depuis le 24 mars et n'a plus donné de nouvelles depuis. Les enquêteurs étudient la piste d'un départ pour le djihad, comme celle d'un départ en région parisienne pour rencontrer des jeunes dont Inès avait fait connaissance via les réseaux sociaux, révèle BFMTV.com. Une enquête pour disparition inquiétante est ouverte.

Inès Baritel est brune aux yeux marrons et mesure 1m53. Elle a été aperçue en gare de Lyon avec deux jeunes filles plus âgées, non identifiées, puis elle a pris le train seule en direction de Paris, Son téléphone est depuis éteint.

Sa mère a confié au site d'information que l'adolescente était récemment devenue "plus rebelle, et plus dure".
Et de témoigner "J'ai toujours élevé Inès dans un islam très modéré. Il y a deux ans, elle a commencé à vouloir porter le foulard, et à faire ses prières. Elle apprenait tout ça sur Internet. Ca lui est ensuite passé, mais il y a un mois, elle a recommencé ses prières
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/06/97001-20150406FILWWW00052-disparition-inquietante-d-une-ado-a-roanne.php

vendredi 3 avril 2015

Disparition dans les Landes : toujours sans nouvelles d'Emilie

Où se trouve Emilie Maes ? La question reste pour l'heure sans réponse. Agée de 12 ans, la collégienne a semble-t-il fugué depuis lundi.
Placée à la maison d'enfants à caractère social (MECS) de Castillon à Tarnos, l'adolescente ne s'est pas lundi rendue en cours au collège Langevin-Wallon, mais a pris un train à destination de Paris-Montparnasse dans la matinée. Domicilié dans le Loiret, son père a été entendu mais n'a pu fournir aucune indication, pas plus que sa mère, auditionnée pour sa part par les gendarmes de Dax.
"C'est inquiétant au regard de son jeune âge et vu que cela dure", souligne le parquet de Dax qui coordonne les investigations. 
http://www.sudouest.fr/2015/04/02/landes-toujours-sans-nouvelles-d-emilie-1880029-3452.php

jeudi 2 avril 2015

LOIRE. Disparition inquiétante d’une adolescente à Roanne

Inès Baritel, une adolescente âgée de 15 ans a quitté son domicile roannais le mercredi 25 mars. Sa mère est sans nouvelles depuis.
Brune, mesurant 1m63, la jeune fille a été aperçue le jeudi 26 mars à la gare de lyon Part- Dieu où elle a pris un train pour Paris.
Toutes les personnes susceptibles de fournir des renseignements aux enquêteurs pour permettre de la retrouver sont priées de téléphoner au commissariat de police de Roanne au 04 77 44 43 00.

http://www.leprogres.fr/loire/2015/04/01/disparition-inquietante-d-une-adolescente-a-roanne

mercredi 1 avril 2015

Disparition de Lucas à Bagnols : "On veut lui dire reviens, tu nous manques"

A Bagnols-sur-Cèze, deux semaines après la disparition de Lucas, les copains de l'adolescent, malgré l'angoisse, refusent de perdre espoir.
Deux semaines déjà qu'ils se rongent les sangs. Qu'ils se demandent, du soir au matin, où est passé Lucas, 16 ans, leur copain de Bagnols-sur-Cèze dont on a perdu toute trace depuis qu'il n'a pas pris le bus, le 18 mars à 17 h 30, pour aller à la piscine avec son frère. Lucas, qu'ils connaissent depuis toujours. "On était dans la même classe à la maternelle" expliquent Lola et Mathis, 15 ans. "C'est mon meilleur ami" ajoute le garçon. Léna, 14 ans, était avec lui au cours préparatoire, Adrien, 16 ans, est "scout à Bagnols comme lui depuis l'école primaire." Mathis a été le premier à savoir : "sa famille m'a appelé à 20 h pour savoir si j'avais des nouvelles de lui". Facebook a fait le reste, raconte Adrien. "J'ai vu le message posté par le frère de Lucas, je me suis d'abord dit que c'était une blague, et puis que ça devait être vrai, parce que c'est trop grave de plaisanter avec ça."
L'angoisse est montée au fil des heures. "On a vraiment commencé à s'inquiéter le lendemain" dit Léna. "Une nuit, il peut la passer à la belle étoile, on l'a déjà fait avec les scouts" relève Adrien. "Mais pas deux ou trois, et puis nous, c'était l'été..." Au collège, "personne ne nous en a parlé" souffle Léna, la benjamine. Mais au lycée de Lucas, "notre prof principal et notre prof d'italien étaient sous le choc. Ils nous ont dit que si on voulait en parler, ils étaient là". Deux psychologues ont d'ailleurs été mis à leur disposition. "Ils ne sont restés qu'une journée, trois élèves seulement sont allés les voir."
http://www.midilibre.fr/2015/03/31/on-veut-lui-dire-lucas-reviens-tu-nous-manques,1144167.php