samedi 27 décembre 2014

Yvette, la "mamie loto" condamnée, est morte à Noël

La septuagénaire de Saint-Omer avait été condamnée à six mois de prison avec sursis et 135 000 euros d'amende. Hospitalisée depuis la semaine dernière, elle est décédée le soir de Noël. 
"Je veux mourir", lâchait-elle après sa condamnation pour l'organisation de 169 lotos clandestins. "Je ne payerai pas, ils m'ont démolie." Perdue et inconsolable, Yvette Bert avait ému la France en novembre. La vieille dame de Saint-Omer (Nord) avait été condamnée à plus de 100 000 euros d'amende et six mois de prison. Elle est morte le jeudi 25 décembre au centre hospitalier de Helfaut, annonce la Voix du Nord. Une information confirmée par l'AFP. 
Le tribunal correctionnel l'avait condamnée à 10.000 euros d'amende, dont 5.000 avec sursis dans le volet pénal pour abus de confiance. Elle devait aussi verser au fisc 400 euros de délits douaniers, 29.435 euros de pénalités de douane et 88.007 euros, correspondant au montant des droits fraudés, soit un total de 117.842 euros. 
"C'est une sanction sévère au vu des revenus très faibles de Mme Bert, qui sont de 650 euros par mois. On peut se poser la question de savoir comment elle peut payer une telle amende", la justice a retenu que "seule la trace de 27 000 euros versés à des associations caritatives a été retrouvée", souligne La Voix du Nord
La vielle dame de 77 ans avait été admise au centre hospitalier le 18 décembre en raison de difficultés respiratoires, précise La Voix du Nord.. Yvette Bert était dépressive et souffrait de problèmes de santé. "Elle est morte un an jour pour jour après avoir tenté de se suicider, c'est l'ironie du sort", a souligné son avocate. "Elle était très fatiguée, je pense qu'elle n'avait plus la force de se battre pour vivre", a ajouté Me Lamoril-Houtart. 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire