mardi 30 septembre 2014

Disparition inquiétante : la famille de Laurent Baca veut relancer l'enquête

Ce Toulousain de 37 ans a disparu le 6 août. Aucune piste n'est privilégiée. Sa famille a mis en place un numéro de téléphone afin de recueillir des témoignages.
Pour parler de Laurent, leur frère disparu, Grégory et Jennifer Baca tenaient à être présents auprès de Martine, leur mère. Car c'est toute la famille Baca qui se démène pour tenter de retrouver Laurent, l'aîné de la fratrie âgé de 37 ans. Après avoir multiplié les avis de disparition, dans la rue et sur Internet, elle a depuis vendredi mis en place un numéro de portable, le 07 52 53 32 08, pour tenter de recueillir de nouveaux témoignages.
Laurent Baca n'a plus été vu depuis le 6 août au matin à son domicile situé chemin de Tucaut, dans le quartier Saint-Simon à Toulouse. «La nuit précédente, il avait eu des mots avec sa compagne. Il est parti dormir sur le canapé du salon. C'est là que ses enfants l'ont vu quand leur mère les a amenés au centre de loisirs», explique Martine Baca. Il était environ 8 h 30. Quand sa compagne est revenue, une demi-heure plus tard, le trentenaire n'était plus là. La famille a alors déposé plainte pour «disparition inquiétante» et un appel à témoins a été lancé par la police le 14 août.
La Brigade de protection des familles, en charge de l'enquête, étudie depuis toutes les hypothèses, mais elle n'a à l'heure actuelle pas plus d'éléments qui permette de retrouver le trentenaire. Aucune piste n'est privilégiée.
Un temps, la famille a songé que Laurent avait «fait un break». «Les relations au sein du couple s'étaient compliquées», souligne Martine Baca. Laurent avait aussi un fils d'une précédente union. Aujourd'hui âgé de 14 ans, celui-ci vit avec sa mère à Nîmes. «Je sentais que, depuis quelque temps, ça le travaillait d'aller le voir», explique sa mère. Mais rien du côté de Nîmes. Et puis le temps a passé, la rentrée scolaire est arrivée. Pour Martine, Laurent serait rentré pour ses trois autres enfants : «il est très famille».

«Il avait des projets»

La famille envisage alors toutes les hypothèses. Celle, terrible, du suicide. Le fils aîné «buvait un peu quand il avait des angoisses», confie sa mère. Mais Laurent «avait des projets». Intérimaire, il était sur le point d'entamer une formation en aéronautique avec l'Afpa. Le vendredi suivant, il devait aider son cadet Grégory pour les travaux de sa maison. «Quand on en parle avec ses copains, aucun ne peut imaginer ça», souligne sa sœur Jennifer.
La famille songe aussi à une mauvaise rencontre. Martine Baca s'inquiète «par rapport à son passé». Il y a une quinzaine d'années, Laurent a eu par deux fois maille avec la justice pour des affaires de stupéfiants et de violences. S'il a, depuis, «payé sa dette», «il voyait encore quelques personnes peu fréquentables», souligne son frère. Pour tenter de faire avancer les choses, les Baca ont pris rendez-vous avec un avocat. La famille souhaiterait désormais déposer plainte pour «enlèvement et séquestration».

Description

Laurent Baca, ce Toulousain âgé de 37 ans, est brun, porte les cheveux courts et a les yeux marron. De corpulence mince, il mesure 1,70 m. Le jour de sa disparition, il portait un tee-shirt clair, un jean et des baskets Nike blanches de modèle Air Max. Il portait également une chaîne en or et une chevalière en or frappée des initiales AB à l'auriculaire.
Toute personne susceptible d'apporter des précisions sur l'endroit où il se trouve peut prendre contact avec la Brigade de protection des familles à la Sûreté départementale, au 05 61 12 74 25, ou au standard du commissariat central de Toulouse au 05 61 12 77 77. La famille peut aussi être contactée directement au 07 52 53 32 08.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/30/1962234-disparition-inquietante-famille-laurent-baca-veut-relancer-enquete.html

lundi 29 septembre 2014

Yves Marchessau, alias "La Boule" de Fort Boyard, est mort

Le mythique personnage du jeu télévisé Fort Boyard est décédé durant la nuit de dimanche à lundi à Saintes (Charente-Maritime), révèle France Bleu La Rochelle. Yves Marchessau alias "La Boule" est mort d'un cancer de l'oesophage dont il souffrait depuis 6 mois.

"J'ai peur de mourir"

Agé de 62 ans, La Boule avait perdu près de 20 kilos à cause des séances de chimiothérapie épuisantes et avait aussi contracté un diabète. "J'ai des bandages et je me déplace en fauteuil roulant : j'ai perdu l'appétit et le sommeil", confiait-il début août. "J'ai peur de mourir..." Le personnage emblématique de Fort Boyard ne désespérait pourtant pas de guérir et avait même déclaré espérer reprendre sa place dans l'émission en 2015. Malheureusement, le cancer aura eu raison de lui avant

http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/29/1961512-la-boule-de-fort-boyard-est-mort.html

dimanche 28 septembre 2014

Disparitions en série, retrouvailles heureuses…

Les trois derniers jours ont été émaillés de disparitions pour les gendarmes de l'Aude qui ont déployé de gros moyens pour retrouver un «touriste» du côté de Limousis qui, passablement ivre, s'en était allé faire un tour… Et qui a finalement été retrouvé présentant des plaies un peu partout liées à son état… et à quelques chutes.
Hier matin, une nouvelle alerte a mobilisé les gendarmes quand une jeune femme, étudiante en Belgique, venue voir ses parents à Montolieu, a pris la clef des champs et a disparu, mobilisant la brigade cynophile et même un hélicoptère de la gendarmerie. La jeune femme, en effet, a mis les services de secours en émoi en raison de son état précaire de santé mentale et de sa maladie… Finalement, son papa l'a retrouvée en milieu d'après-midi, mais les moyens engagés pour la retrouver ont été mis à profit pour rechercher une mère de famille de Laure-Minervois qui avait quitté son domicile avec des SMS inquiétants à l'appui et qui, finalement, est rentrée à la maison…
Hélicoptère, brigades canines, et effectifs de recherche de la gendarmerie ont été mobilisés.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/28/1960636-disparitions-en-serie-retrouvailles-heureuses.html

samedi 27 septembre 2014

Territoire de Belfort : disparition inquiétante d'un habitant de Vézelois

Pierre Marchand, un homme de 76 ans, a disparu de son domicile de Vézelois, dans le Territoire de Belfort. La gendarmerie est à sa recherche
Pierre Marchand, un habitant de Vézelois, dans le Territoire de Belfort, a disparu de son domicile, depuis jeudi soir. Les recherches sont en cours pour le retrouver.

La gendarmerie lance un appel à témoins, au numéro vert suivant : 0800 00 16 97


http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/2014/09/27/territoire-de-belfort-disparition-inquietante-d-un-habitant-de-vezelois-559686.html

vendredi 26 septembre 2014

Appel à témoin après la disparition d'Elisa, 14 ans, à Antibes

Les policiers du commissariat d'Antibes ont lancé ce jeudi un appel à témoin après la disparition d'Elisa Curci, âgée de 14 ans.
L’adolescente n’a plus donné de nouvelles après avoir quitté, mardi vers 18 heures, des amis au stade Foch.
Typée asiatique, Elisa mesure 1,51 m, elle a les cheveux châtain foncé, longs. Elle était vêtue au moment de sa disparition d’une jupe noire, d’un haut noir et était chaussée de ballerines noires.
L’adolescente a été aperçue pour la dernière fois, par un ami de la famille, sur le parvis de la gare SNCF de Cannes, mercredi entre 12 heures et 14 heures.

Toute personne disposant d’informations est priée de contacter le commissariat d’Antibes au 04.92.90.78.20 ou au 04.92.90.78.00.

http://www.nicematin.com/antibes/appel-a-temoin-apres-la-disparition-delisa-14-ans-a-antibes.1918628.html

mardi 23 septembre 2014

Décès de l'actrice Polly Bergen, mère de Lynette dans «Desperate Housewives»

L'actrice américaine avait joué avec Gregory Peck et Robert Mitchum dans «Les Nerfs à vif» et un petit rôle dans «Les Sopranos»... 
On l'avait vue récemment dans le rôle de la mère de Lynette Scavo dans Desperate Housewives. Elle avait joué la maîtresse de Tony Soprano dans Les Soprano
L'actrice et chanteuse américaine Polly Bergen, qui avait notamment joué avec Gregory Peck et Robert Mitchum dans Les Nerfs à vif est morte samedi à l'âge de 84 ans, a annoncé son attachée de presse.
Polly Bergen est morte à son domicile dans le Connecticut (nord-est), entourée de sa famille et ses amis, a précisé Judy Katz dans un communiqué.
L'actrice avait joué dans plusieurs comédies avec Dean Martin et Jerry Lewis dans les années 1950. Elle avait aussi joué la mère de la présidente des Etats-Unis dans Commander in Chief, avec Geena Davis, en 2006.

http://www.20minutes.fr/culture/

dimanche 21 septembre 2014

Landes : disparition inquiétante d'une jeune fille de 13 ans

Grosse inquiétude ce dimanche matin du côté de Saint-Perdon, dans les Landes, où une jeune fille nommée Angéla Malango et âgée de 13 ans est activement recherchée. La gendarmerie indique ce dimanche matin que la jeune fille est partie de son domicile samedi, vers 17 heures, suite à une dispute.
Peu après son départ elle a été aperçue dans le bourg de Saint-Perdon, mais elle n'a plus été vue depuis.
L'adolescente est de corpulence très mince puisqu'elle mesure 1,70 mètre et pèse seulement 40 kilos. Elle a les yeux noirs, la peau mate et les cheveux noirs, attachés en chignon. La description de sa tenue vestimentaire au moment de son départ n'a pas pu être établie précisément.
De nombreux moyens sont déployés sur le terrain depuis dimanche matin afin de la retrouver. Toute information utile doit être communiquée à la communauté de brigades de Saint-Sever, au 05 58 76 49 28.

http://www.sudouest.fr/2014/09/21/saint-perdon-40-disparition-inquietante-d-une-jeune-fille-de-13-ans-1678745-3452.php

samedi 20 septembre 2014

Décès d'André Bergeron, ancien leader de FO

André Bergeron, ancien secrétaire général de Force Ouvrière (1963-1989), est décédé dans la nuit à l'âge de 92 ans, a annoncé à l'AFP samedi le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly.

M. Bergeron est décédé à Belfort, où il résidait, a ajouté M. Mailly. Fils d'un employé de la SNCF, André Bergeron a été acteur de la création du syndicat en 1948.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/09/20/97002-20140920FILWWW00061-deces-d-andre-bergeron-ancien-leader-de-fo.php

jeudi 18 septembre 2014

Roubaix : un bébé malade des reins a disparu de l'hôpital

Le parquet de Lille lance un appel à témoins après la disparition inquiétante d’un bébé malade des reins soigné à l’hôpital Victor-Provo de Roubaix. La fillette aurait sans doute été enlevée par ses parents, révèle Metronews.
Les faits se sont déroulés le 14 septembre dernier. La petite fille, née le 6 mars 2014, a été hospitalisée pour des maux de ventre et placée sous perfusion. Mais deux heures plus tard, elle avait disparu des urgences pédiatriques. Selon les premiers éléments de l’enquête, elle aurait été enlevée par ses parents, qui auraient débranché les perfusions avant de fuir. D’après les médecins, l’enfant court un grand danger car elle est victime d’une infection des reins. Elle doit être soignée de toute urgence.

Un appel à témoins lancé

Âgée de 6 mois, la fillette se nomme Maria Denisa Rosu ou Grosu et est d’origine Rom. Sa mère mesure environ 1m60. Elle a la peau mate, les cheveux noirs et ne parle pas le français. Elle paraît avoir 55-60 ans. Lors de leur venue à l’hôpital, les parents étaient également accompagnés d’un petit garçon d’environ 10 ans, qui parlait mieux le français que sa maman.
Toute personne pouvant détenir des informations peut joindre la Brigade de protection de la famille à Roubaix au 03 20 81 34 56 et au 03 20 81 34 80.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/18/1954265-roubaix-bebe-malade-reins-disparu-hopital.html

mercredi 17 septembre 2014

Disparition inquiétante dans le Loiret : appel à témoins pour retrouver Justine, 16 ans

Justine, une jeune fille âgée de 16 ans, n’a pas donné signe de vie depuis lundi soir. La gendarmerie de Pithiviers, dans le Loiret, a lancé un appel à témoins pour retrouver la collégienne, selon France 3 Centre.
Justine Throude a quitté son collège de Pithiviers lundi 15 septembre en fin d’après-midi, vers 17 heures. Mais elle n’a pas regagné son domicile familial, situé à Yevre-la-Ville. Ses parents, très inquiets, ont aussitôt signalé sa disparition à la gendarmerie. Depuis lundi, les recherches pour la retrouver se poursuivent. Une équipe cynophile a été dépêchée sur place.

Un appel à témoins lancé

La gendarmerie a lancé un appel à témoins. Toute personne détenant des informations pouvant aider aux recherches peuvent contacter la brigade de gendarmerie de Pithivers au 02 38 06 12 20 ou en composant le 17.
Justine portait le jour de sa disparition un jean bleu, un tee-shirt blanc, une veste de survêtement noire, des baskets noires à bandes multicolores et un sac à dos noir. De corpulence normale, elle mesure 1m50. Elle porte le tatouage d’un dauphin avec une étoile noire sur son poignet gauche.

http://www.ladepeche.fr/tag/disparition/

mardi 16 septembre 2014

Appel à témoin après une disparition inquiétante

La gendarmerie lance un appel à témoin suite à la disparition jugée inquiétante d'un homme, âgé de 43 ans, à Langoat. Les proches de Johan Kernen ont donné l'alerte vendredi à 21 h, ne le voyant pas rentrer à son domicile à Langoat. Vers le Morbihan ? Selon le signalement, il aurait quitté son domicile à bord de son véhicule, un Nissan Note de couleur noire, immatriculé BV-123-ME, et aurait pu se rendre dans le Morbihan, du côté de Lanester ou Baud, où il a des connaissances. Les recherches entreprises depuis vendredi sont restées vaines et n'ont notamment pas permis de localiser le véhicule. Toute personne pouvant apporter des informations est invitée à contacter la brigade de Tréguier au 02.96.92.32.17 ou par mail : info-evenement22.ggd-st-brieuc@gendarmerie.interieur.gouv.fr

© Le Télégramme - Plus d’information sur
http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/langoat/langoat-appel-a-temoin-apres-une-disparition-inquietante-16-09-2014-10342869.php
 

lundi 15 septembre 2014

Une battue pour retrouver une maman disparue

Une grande battue était organisée ce dimanche dans le secteur de Ramonchamp, à la limite des Vosges et de la Haute-Saône pour tenter de retrouver une mère de famille disparue. Selon Vosges Matin, pas moins d'une cinquantaine de personnes se sont mobilisées pour tenter, en vain,de retrouver la trace de Laetitia Delecluse, 38 ans, maman de deux petites filles, disparue depuis le 3 septembre.

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/09/15/une-battue-pour-retrouver-une

dimanche 14 septembre 2014

Disparition d'un homme dans l'Eure, un appel à témoins est lancé

Monsieur Michel Cocard a quitté son domicile mercredi 10 septembre vers 1h00. Il n'a plus donné signe de vie depuis ce jour là. L'homme de 50 ans habite rue de l'église à Montreuil l'Argille.

En dépit des recherches effectuées, il reste introuvable.
Description: 1, 70 mètre, de corpulence moyenne, cheveux bruns, yeux bleus foncés.
Tenue vestimentaire: un jogging bleu marine foncé, une parka noire et des chaussures de sécurité.
En cas de renseignement ou de découverte de monsieur Michel COCARD, composez le 17 !

 http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2014/09/13/disparition-d-un-homme-dans-l-eure-un-appel-temoins-est-lance-550294.html

vendredi 12 septembre 2014

Haute-Saône/Vosges : mère de famille disparue

Lætitia Delecluse ne donne plus signe de vie depuis le 3 septembre. Au regard du contexte troublant dans lequel elle a disparu et selon nos confrères de Vosges Matin le Parquet a ouvert une information judiciaire et un juge d’instruction a été saisi.
Lætitia Delecluse, âgée de 38 ans et demeurant à Ramonchamp (88), commune limitrophe du département de Haute-Saône est actuellement recherchée. Celle-ci a disparu de son domicile depuis le mercredi 3 septembre à 20 h 30. Elle n’aurait ni voiture, ni portable en sa possession. Cette mère de deux petites filles est brune aux yeux clairs et mesure environ 1,75 m. Si des témoins ont des informations, ils sont invités à les communiquer en prenant contact avec la gendarmerie du Thillot (88) au 03.29.25.00.17.

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2014/09/09/mere-de-famille-disparue

jeudi 11 septembre 2014

Mort de Richard Kiel, le "Requin" de la saga James Bond


L'acteur américain Richard Kiel est mort, mercredi, à l'âge de 74 ans, dans un hôpital de Californie. Il y avait été admis une semaine plus tôt pour une fracture à la jambe, selon le site TMZ.
C'est son rôle de Requin, un ennemi de 007 affublé de monstrueuses dents d'acier, qui l'a fait connaître dans la saga James Bond. Il a tourné dans deux épisodes sous cette identité : L'espion qui m'aimait, en 1977 et Moonraker, en 1979.
 

mercredi 10 septembre 2014

Haute-Saône/Vosges : mère de famille disparue

Lætitia Delecluse, âgée de 38 ans et demeurant à Ramonchamp (88), commune limitrophe du département de Haute-Saône est actuellement recherchée. Celle-ci a disparu de son domicile depuis le mercredi 3 septembre à 20 h 30. Elle n’aurait ni voiture, ni portable en sa possession. Cette mère de deux petites filles est brune aux yeux clairs et mesure environ 1,75 m. Si des témoins ont des informations, ils sont invités à les communiquer en prenant contact avec la gendarmerie du Thillot (88) au 03.29.25.00.17.

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2014/09/09/mere-de-famille-disparue

lundi 8 septembre 2014

Décès de Joan Rivers : elle aura le droit à un tapis rouge pour ses funérailles...

Les funérailles de Joan Rivers sont prévues pour demain, dimanche 7 septembre, à New-York, où un tapis rouge sera dressé en l'honneur de la reine de la "Fashion Police"...
Quand Joan Rivers parlait de sa mort, c'était toujours avec beaucoup d'auto-dérision... "Quand je mourrai, je veux une cérémonie avec plein de caméras et de lumières, qu’on m’enterre dans une robe Valentino et je veux que Meryl Streep pleure, en cinq accents différents" disait-elle, et on en sera pas loin demain.
Us Magazine révèle que les funérailles de la reine de la provoc, décédée le 4 septembre denier après plusieurs jours de coma , se tiendront à New-York au Temple Emanu-El situé non loin de la très chic 5e avenue. Parce que celle qui a fait rire l'Amérique pendant plus de 60 ans aura voulu que cette cérémonie d'adieu se déroule en grandes pompes, un tapis rouge sera tout spécialement dressé.
Après avoir été foulé par la famille et les amis de Joan Rivers, les stars, qui ne cessent de pleurer la reine de la Fashion Police , devraient faire le déplacement en masse, le red carpet rejoindra la défunte pour être enterré avec elle.
Jeudi dernier, sa fille Melissa annonçait au monde entier sa disparition, déclarant, dans un communiqué "C'est avec une immense tristesse que je vous annonce le décès de ma mère, Joan Rivers. Elle est morte paisiblement à 13h17 entourée de sa famille et de ses amis (...) La plus grande joie de ma mère était de faire rire les gens. Bien que cela soit difficile en ce moment, je sais que son souhait final serait que nous retrouvions vite le sourire".
Une autopsie a été pratiquée depuis mais la cause exacte de la mort de Joan Rivers n'a pas encore été trouvée. La star de 81 ans avait été hospitalisée en urgence jeudi dernier après un arrêt cardiaque et respiratoire survenu dans un cabinet médical de quartier où elle subissait une intervention visant à vérifier ses cordes vocales.

http://www.public.fr/News

dimanche 7 septembre 2014

Six mois après sa disparition, toujours aucune trace du vol MH370

Depuis six mois, les recherches sur les débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines sont dans les limbes. Le premier ministre australien Tony Abbott s'est rendu en Malaisie, samedi 6 et dimanche 7 septembre, pour discuter avec son homologue de la nouvelle phase de recherches en cours pour localiser l'épave de l'avion.

Canberra, qui dirige les opérations depuis la tragédie, avait annoncé vendredi que des éléments aussi durs que le métal avaient été identifiés sur le lit de l'océan Indien, mais qu'il s'agissait vraisemblablement de caractéristiques géologiques.
Le vol MH370 s'est volatilisé le 8 mars peu après son départ de Kuala Lumpur à destination de Pékin avec 239 personnes à son bord. Après son décollage, l'avion a changé radicalement de plan de vol, virant vers l'ouest, puis vers le sud où il aurait fini par tombé. Aucune trace de l'appareil n'a été retrouvée depuis, malgré de vastes recherches aériennes et sous-marines menées au large des côtes occidentales de l'Australie.
DÉSARROI DES PROCHES DES PASSAGERS
Plusieurs hypothèses ont été évoquées pour expliquer cette disparition : coup de folie du pilote ou du co-pilote, détournement ou encore un grave accident mécanique. L'explication la plus crédible, selon les responsables chargés de l'enquête, est qu'une brusque chute du niveau d'oxygène dans l'appareil aurait rendu l'équipage et les passagers inconscients. L'avion aurait continué de voler en pilote automatique jusqu'à sa chute en mer, faute de carburant.
De multiples zones d'ombre extrêmement difficiles à vivre pour les proches des passagers. En Chine, dont étaient originaires les deux tiers d'entre eux, plusieurs familles ont fait part d'une hostilité croissante de la police à leur égard. Certaines personnes affirmant même avoir été battues ou détenues, selon les témoignages relayés par The Telegraph.
Si les forces de l'ordre n'ont pas souhaité commenter ses allégations, des représentants de la Malaysia Airline ont en revanche indiqué que plusieurs parents désemparés pouvaient se montrer très agressifs. Le gouvernement chinois a déclaré à plusieurs reprises qu'il ne ménagera aucun effort dans la recherche de l'avion. Mais six mois après sa disparition, autant d'interrogations subsistent. De plus en plus de familles estiment ainsi que des informations sont retenues et qu'elles ont peu de chance de connaître un jour ce qui est arrivé à leur proche.

http://www.lemonde.fr/international/

samedi 6 septembre 2014

Disparition inquiétante d'une Burgienne de 49 ans

Où est Eve Monteil ? Les recherches de ses proches et de la police n’ont pour l’instant rien donné. Elle a subitement disparu dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 août dernier.
Cette habitante de Bourg-en-Bresse, âgée de 49 ans, a été vue pour la dernière fois par une voisine, vers trois heures du matin. Puis elle n’a plus jamais donné de nouvelles. Sa famille et la police, qui a ouvert une enquête pour « disparition inquiétante », lancent un appel à témoins. Eve Monteil mesure entre 1,65 m et 1,70 m, elle est de corpulence mince, elle a de longs cheveux bruns, elle porte des lunettes et elle a une cicatrice au-dessus de l’arcade


http://www.leprogres.fr/ain/2014/09/05/disparition-inquietante-d-une-burgienne-de-49-ans

vendredi 5 septembre 2014

La mamie disparue retrouvée indemne

Elle avait quitté subitement sa maison mercredi matin vers 4 heures à Castelnau de Brassac. L'octogénaire très désorientée a finalement été retrouvée saine et sauve hier tout près de chez elle, au hameau de Cambous.
La disparition très inquiétante d'une femme âgée de 81 ans dans la nuit de mercredi, vers 4 heures du matin probablement, s'est finalement soldée hier en tout début d'après midi par une très bonne nouvelle puisqu'elle a été retrouvée saine et sauve. Cette mamie originaire de la région parisienne, en vacances chez sa petite fille au hameau de Cambous, avait quitté la maison en pleine nuit, en pantoufles et vêtue d'une robe de chambre rose.
C'est une habitante du secteur qui l'a retrouvée hier vers 14 heures, assise dans l'allée d'une maison, près du hameau d'où elle avait disparu, à quelques centaines de mètres à peine de sa résidence. Ce qui laisse supposer qu'elle n'a pas déambulé pendant des heures et aurait probablement passé la nuit de mercredi à jeudi cachée dans un local proche de là où elle a été retrouvée et qui était resté ouvert.
Légèrement déshydratée mais refusant tout dialogue, visiblement très désorientée, elle a été prise en charge par les pompiers qui l'ont transférée vers l'hôpital du pays d'Autan à Castres.
De très importants moyens de recherche avaient été mis en place par les gendarmes mercredi et hier matin, sous les ordres du commandant de compagnie Emmanuel Garrigue dès que sa disparition a été constatée par sa famille : hélicoptère, maîtres-chiens et une vingtaine d'hommes à pied ont ratissé tout le secteur jusque tard mercredi et dès hier au lever au jour. Des habitants avaient aussi bien volontiers participé aux recherches à pied ou en voiture
http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/05/1945739-la-mamie-disparue-retrouvee-indemne.html

jeudi 4 septembre 2014

Une disparue, un suspect et pas de corps

Le 14 août 2012, Patricia Wilson disparaissait de son domicile des Landes-Basses à Vabre-Tizac. Suspecté de meurtre, du fond de sa prison, Jean-Louis Cayrou clame toujours son innocence…
Aux Landes-Basses, entre Vabre-Tizac et Saint-Salvadou, les maïs camouflent la maison de Patricia Wilson, habitée aujourd'hui par celui qui fut son compagnon, Donald Marcus (lui qui, après que nous l'ayons contacté en début de semaine, a refusé de parler aux journalistes de «La Dépêche»).
Comme si, en dictant sa loi, le temps tentait d'effacer les stigmates de cette douloureuse affaire qui s'est nouée, ici, dans la nuit du 14 août 2012.
Il faisait chaud en cette mi-août 2012. Si chaud que dans les fermes du Ségala les volets restaient clos pour tenter de maintenir un embryon de fraîcheur à l'intérieur. Ce sont d'ailleurs les fenêtres grandes ouvertes de la maison de Patricia qui alertèrent une voisine. Arrivant dans la cour, pas âme qui vive. Dehors, apeurés, les deux chats de la propriétaire tournent en rond…
En pénétrant dans la pièce principale, elle découvrit de nombreuses traces de sang et une pièce sens dessus dessous. Mais point de Patricia.
L'enquête confirmera que «la grande quantité de sang trouvée dans la maison a été identifiée comme celui de cette sexagénaire, confortant ainsi la piste d'un meurtre». Or, d'après les premiers éléments de l'enquête, il n'y aurait pas eu de vol.
Après avoir mené des investigations dans le voisinage, les gendarmes de la compagnie de Villefranche et ceux de la section de recherches de Toulouse interrogeront longuement Jean-Louis Cayrou, un jardinier, originaire d'un canton voisin, travaillant chez de nombreux Britanniques, qui aurait, quelques semaines durant, entretenu une liaison avec la victime. Cependant, Patricia Wilson avait confié à des amies son intention de rompre.
De témoin, celui-ci deviendra très vite - suite à la confrontation d'éléments - aux yeux des enquêteurs le suspect «numéro 1». Au terme de la garde à vue, le 25 août 2012, le juge du pôle de l'instruction criminelle mettra en examen du chef d'homicide volontaire avec préméditation et fera placer en détention provisoire le suspect*. D'abord à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, puis à celle Nîmes et aujourd'hui à celle d'Albi.
Mais Jean-Louis Cayrou n'a de cesse, comme le rappelle avec force son avocat Me Lévy, du barreau de Toulouse, et comme il l'écrit à Christiane Taubira, de clamer son innocence (lire ci-dessous). Aux yeux de l'avocat du suspect, les zones d'ombre restent très nombreuses dans ce dossier. Ainsi a-t-il demandé des compléments d'auditions et d'investigations. Mais pour le parquet de Montpellier instruisant cette affaire de meurtre sans corps, les faisceaux de présomption, notamment la quantité de sang retrouvée aux Landes-Basses, attestent du décès de Patricia Wilson et mettent en cause Jean-Louis Cayrou. Sur fond de crime passionnel…
Reste qu'après des semaines de recherches, après avoir passé au peigne fin les secteurs de Sanvensa, Saint-Salvadou, Lunac, Vabre-Tizac, du Viaur jusqu'à La Salvetat, commune sur laquelle vivait le suspect, à aucun moment les enquêteurs n'ont retrouvé le corps de la sexagénaire anglaise. On sait que début 2014, de nouvelles recherches furent lancées, sans qu'elles n'aboutissent à quelque chose de concret.
*Toute personne mise en examen bénéficie de la présomption d'innocence.

http://newsletter.ladepeche.fr/Go/index.cfm?WL=32688&WS=291720_2501986&WA=6347

mercredi 3 septembre 2014

Jura. Mesnay : un homme porté disparu

Christian Callier, 56 ans, a quitté vendredi son domicile de Mesnay et il n’a pas donné de ses nouvelles depuis, ce qui inquiète beaucoup ses proches, dont son frère Constant. « Mon frère a quitté la maison familiale au guidon de sa mobylette bleue Peugeot, avec un casque noir et blanc » précise ce dernier.
Christian Callier est employé comme cuisinier dans un restaurant arboisien. Sa disparition a été signalée par l’un des membres de sa famille à la brigade de gendarmerie de Saint-Laurent-en-Grandvaux. Les personnes qui pourraient donner des nouvelles du disparu peuvent contacter son frère au 06 80 16 97 73

http://www.leprogres.fr/jura/2014/09/03/mesnay-un-homme-porte-disparu

mardi 2 septembre 2014

Appel à témoins après la disparition d’un quadragénaire montbrisonnais

Christophe Ouvrard, 43 ans, habitant Montbrison, a disparu depuis le samedi 30 août. Sans moyen de locomotion, le quadragénaire est de forte corpulence et porte la barbe.
Il mesure 1,70 m et a les yeux bleus. Tout témoin est invité à contacter la brigade de gendarmerie de Montbrison au 04 77 58 12 88

http://www.leprogres.fr/loire/2014/09/01/appel-a-temoins-apres-la-disparition-d-un-quadragenaire-montbrisonnais

lundi 1 septembre 2014

Mons-en-Barœul: la Brigade des Tubes en deuil après le décès de Patrick Bauvin

Il y a une semaine, il avait voulu épouser Marie, sa compagne depuis de longues années. Malgré la période de vacances, il n’y avait pas loin de cinquante personnes présentes à l’hôpital Calmette pour assister à cette cérémonie émouvante.
Patrick Bauvin ne se mettait jamais en avant. Il désignait toujours un autre musicien lorsque la formation monsoise faisait l’actualité. Le maître mot qui revient dans la bouche de tous lorsqu’on évoque sa mémoire, c’est « bienveillance ». Il était toujours disponible. Aussi bon musicien qu’homme de scène, il avait beaucoup d’appétit pour la musique pratiquée en groupe.

Étranges costumes

Il était l’un des grands artisans de l’alchimie si particulière de la Brigade des Tubes où les musiciens les plus aguerris se mélangent aux débutants et produisent un son original et entraînant. On le voyait dans sa tenue assez extravagante de chef d’orchestre diriger la formation ou jouer du saxophone (du plus petit au plus grand) et de la clarinette. Il réalisait ses costumes lui-même en achetant les tissus les plus improbables chez les chiffonniers. Il les recoupait et les cousait pour en faire vestes et chapeaux. Début juillet, à l’occasion du passage du Tour de France dans la commune, on l’avait encore vu à la tête de la Brigade des Tubes. Ce fut sa dernière sortie. Son état de santé s’était ensuite aggravé en très peu de temps.
Patrick était aussi très connu dans le quartier Vauban à Lille, où il résidait, ainsi qu’à l’école Ernest-Couteaux où il était professeur des écoles.
Administrateur de la Roulotte Ruche, membre de la troupe Chéri-Chéries, Patrick Bauvin va manquer à beaucoup de monde : sa famille, ses amis, ses camarades comédiens et musiciens, son public de Mons et d’ailleurs, les enfants dont il s’occupait, et ceux qu’il rendait joyeux en jouant sa musique. Pour ses obsèques, la cérémonie civile aura lieu au crématorium d’Herlies, samedi, à 10 h 45. A.C. (CLP)

http://www.lavoixdunord.fr/region/villeneuve-d-ascq-et-ses-environs/mons-en-baroeul