dimanche 31 août 2014

Cyclisme : le décès d’un champion de 18 ans émeut la Belgique

Le Belge Igor Decraene, champion du monde junior du contre-la-montre en 2013, est décédé à l'âge de 18 ans, hier, les médias locaux indiquant que le coureur a mis fin à ses jours. Le jeune homme originaire de Waregem (nord) s'est donné la mort non loin de là, à Zulte, a expliqué l'agence Belga citant "une bonne source" sans autre précision.
 
C'est l'équipe du coureur, Tieltse Rennersclub, qui avait annoncé la triste nouvelle hier en fin de matinée mais sans faire état d'un suicide : "Nous avons l'immense douleur de vous annoncer la mort de notre champion du monde Igor Decraene qui a été victime d'un terrible accident." La Fédération belge (RLVB) avait ensuite confirmé le décès, faisant part dans un communiqué de sa « stupéfaction".
Decraene, considéré comme un grand espoir du cyclisme de son pays, avait décroché le titre mondial junior du contre-la-montre fin 2013 à Florence. Il était également champion de Belgique de la spécialité. Il était suivi de près par le manager général d'Omega Pharma-Quick Step, Patrick Lefevere, et s'apprêtait à rejoindre la réserve de la formation belge engagée sur le World Tour

http://www.sudouest.fr/unes/sports/

vendredi 29 août 2014

Un bébé de 4 mois disparu depuis mercredi soir sur une aire d'autoroute dans la Creuse

Des recherches sont en cours depuis la disparition d'un nourrisson signalée par ses parents dans le secteur de Lavaveix-les-Mines mercredi soir, a indiqué ce jeudi une source enquête.

Des recherches étaient en cours jeudi en Creuse, impliquant un important dispositif de gendarmerie, après la disparition d'un bébé de 4 mois signalée par ses parents dans le secteur de Chénérailles, dans l'est du département, ont indiqué des sources proches de l'enquête. Le couple domicilié à Lavaveix-les-Mines, à environ 25 km au sud-est de Guéret, a signalé la disparition de leur petit garçon mercredi soir auprès de la gendarmerie à Chénérailles, où le couple se trouvait alors, une commune d'environ 800 habitants à une dizaine de kilomètres de leur domicile.
Selon leurs déclarations, l'enfant se trouvait dans leur véhicule, garé non loin d'eux sur une aire de loisirs, avec un plan d'eau et une zone boisée, à la sortie du bourg de Chénérailles. Les parents auraient constaté la disparition de l'enfant en revenant à leur voiture et ont alors donné l'alerte, selon les mêmes sources. Très vite après les faits, survenus aux environs de 22h, un dispositif de recherches a été mis en place, incluant notamment plusieurs dizaines de gendarmes et un hélicoptère muni d'un projecteur. Le secteur ratissé portait sur une partie de la forêt communale, d'environ 80 hectares et composée pour moitié de résineux, selon la description du maire de Chénérailles, Bernard Robin. Les recherches, qui se sont poursuivies pendant la nuit, n'avaient rien donné à la mi-journée jeudi. Le dispositif était toujours en place en début d'après-midi, tandis que se poursuivait une enquête de voisinage, a-t-on ajouté de source proche de l'enquête.
ADVERTISEMENT
Le parquet de Guéret s'est refusé dans un premier temps à qualifier les faits, refusant de se prononcer sur la piste d'un enlèvement ou d'une disparition, les enquêteurs explorant plusieurs hypothèses, selon la même source. Jeudi dans la journée, quelques gendarmes dans le bourg discutaient avec des habitants, tout en essayant de conserver leur présence discrète, a indiqué l'élu. "Les gens ne sont pas tous nécessairement au courant, mais commencent à comprendre en voyant les manoeuvres. Il y a forcément une émotion, on est une commune rurale, ce genre de choses n'arrive pas souvent ici. Mais tout le monde a des enfants, ou des petits-enfants", a-t-il déclaré à l'AFP. Le maire de Lavaveix, d'où est originaire le couple, s'est refusé à tout commentaire.
 

jeudi 28 août 2014

Disparition inquiétante d'un jeune homme à Maubourguet

Le groupement de gendarmerie du Gers a diffusé un avis de recherche (1). Lundi, les proches de Sébastien Travert (24 ans), originaire de Normandie, ont signalé sa disparition. Le jeune homme avait passé la soirée de samedi à Maubourguet avec sa compagne, qui l'héberge à Viella (Gers) depuis plusieurs mois, mais ils auraient eu une dispute. Sébastien aurait dormi dans sa voiture avant d'être vu pour la dernière fois au bureau de tabac de Viella, dimanche vers 9 heures. Lundi, les gendarmes de la compagnie de Mirande ont entamé des recherches dans cette région viticole située en lisière de trois départements : Gers, Hautes-Pyrénées et Landes. La voiture de Sébastien Travert a été retrouvée, vide, sur le parking du magasin coopératif de Viella. Mardi, un hélicoptère du détachement aérien de Toulouse a survolé le secteur, sans résultat. Hier, la gendarmerie a fait appel à un chien de piste Saint-Hubert, venu de Gramat. La famille et les enquêteurs espèrent que l'avis de recherche permettra de retrouver Sébastien sain et sauf. (1) 1,75m, de corpulence mince, vêtu d'un tee-shirt marron, d'une veste à capuche, d'un jean de couleur bleu foncé et de baskets noirs. Le téléphone de l'intéressé n'est plus en service. Si vous avez des renseignements sur cette personne, merci de contacter la gendarmerie du Gers au 05.62.60.50.00.

http://newsletter.ladepeche.fr/Go/index.cfm?WL=32220&WS=291720_2501986&WA=6239

mercredi 27 août 2014

Avis de recherche après une disparition inquiétante

Un homme de 49 ans a disparu lundi après-midi de sa famille d'accueil sur la commune de Saint-Pé-Saint-Simon. Cette disparition est jugée inquiétante par les autorités. L'homme n'est pas dangereux mais il souffre de problèmes neurologiques. Il est sujet à perte de mémoire et de réalité. Il peut aussi avoir un comportement anodin, s'exprimer correctement et se déplacer aisément en faisant du stop par exemple. L'hypothèse d'une fugue est a priori privilégiée. Au moment de sa disparition, lundi vers 15 h 30, l'homme, «de corpulence forte, origine caucasienne, cheveux courts bruns» selon la description livrée par la gendarmerie dans l'avis de recherche, «était vêtu d'un tee-shirt bleu, d'un jean et portait une casquette bleue ainsi que des sandales à lanières.» Toute personne susceptible de l'avoir croisé doit contacter la brigade de gendarmerie de Nérac au Tél. 05 53 97 44 30.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/27/1940404-avis-de-recherche-apres-une-disparition-inquietante.html

mardi 26 août 2014

Christian Bourquin est décédé

Selon nos confrères de midilibre.fr, le président de la Région est mort lundi soir à l'âge de 59 ans des suites d'une longue maladie. 
Président du Languedoc-Roussillon après le décès de son prédécesseur Georges Frêche, l'ancien président socialiste du conseil général des PO devrait être inhumé ce vendredi. 

http://www.lindependant.fr/2014/08/26/christian-bourquin-est-decede,1922109.php

lundi 25 août 2014

L'acteur et réalisateur Richard Attenborough est mort

Le réalisateur et acteur britannique Richard Attenborough est décédé à l'âge de 90 ans, a annoncé dimanche l'Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma (Bafta). "Nous sommes profondément tristes après avoir appris la mort de l'estimé réalisateur et ancien président de la Bafta", a indiqué l'organisation sur Facebook. "Il nous manquera beaucoup". Richard Attenborough, qui a remporté huit Oscars pour Gandhi dont ceux du meilleur film et du meilleur acteur, était né à Cambridge en 1923.
Richard Attenborough a joué dans des films comme Brighton Rock, La Grande Évasion ou Jurassic Park au cours d'une carrière s'étalant sur six décennies. "Son jeu dans 'Brighton Rock' était brillant, sa mise en scène de 'Gandhi' était étonnante. Richard Attenborough était l'un des grands du cinéma", a écrit le Premier ministre britannique David Cameron sur son compte Twitter.
L'actrice Mia Farrow lui a rendu hommage sur Twitter: "Richard Attenborough était l'homme le plus gentil qu'il m'ait été donné de côtoyer dans mon travail. Un prince". "Extrêment triste d'apprendre que le grand Richard Attenborough nous a quittés. Un homme si merveilleux et si talentueux", a écrit l'acteur britannique Roger Moore. Il avait eu trois enfants avec sa femme Sheila, qu'il avait épousée à l'âge de 21 ans.

http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Depeches/L-acteur-et-realisateur-Richard-Attenborough-est-mort-682350

dimanche 24 août 2014

Montpellier. Toujours sans nouvelle d'Ornella

Hier soir les gendarmes de la compagnie de Lunel près de Montpellier (Hérault) cherchaient toujours à localiser Ornella 16 ans, domiciliée à Montpellier et qui n'a pas donné signe de vie depuis mercredi dernier dans la soirée. Elle se trouvait alors avec plusieurs amis et copines à la fête foraine de Palavas-Les- Flots après avoir fêté un anniversaire dans une plage privée. Vers 23 h 00 elle a disparu. Et depuis sa famille reste sans nouvelle. Son téléphone portable a été éteint à peu près au moment où elle a disparu. «Nous prenons cette affaire très au sérieux car il n'y avait aucun signe avant-coureur de fugue ni de volonté de départ volontaire» explique le capitaine Bonnet qui coordonne l'enquête. Hier en fin de journée, les gendarmes avaient refermé la piste du petit ami, un jeune homme avec qui elle entretenait une relation depuis plusieurs semaines. Le jeune garçon a été entendu et mis hors de cause. Il reste lui-aussi sans nouvelle depuis mercredi. Ornella était tout de bleu vêtue au moment de sa disparition, chemisier et short en jean. C'est une grande fille blonde et mince.
Pour un témoignage, il est possible de rentrer en contact avec la gendarmerie de Palavas-Les-Flots. 04 67 07 01 20.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/24/1938946-montpellier-toujours-sans-nouvelle-d-ornella.html

vendredi 22 août 2014

Portée disparue, Raphaëlle, 14 ans, retrouvée en bonne santé

SAINE ET SAUVE. Elle n'avait plus donné de nouvelles depuis près d'un mois. Raphaëlle, 14 ans, avait été vue pour la dernière fois le 28 juillet dernier alors qu'elle quittait le domicile de ses grands-parents, situé à Roves, dans les Bouches-du-Rhône. L'adolescente, dont la disparition avait fait l'objet d'un appel à témoins, a été retrouvée en bonne santé jeudi par les gendarmes chargés de l'enquête.

Selon un communiqué de la Gendarmerie Nationale publié sur Twitter, la jeune fille a été retrouvée "en bonne santé apparente sur la voie publique" et identifiée par les gendarmes. Elle doit être désormais entendue par la Brigade de prévention de la délinquance juvénile d'Aix-en-Provence, afin de faire toute la lumière sur les circonstances et les raisons de sa disparition.

http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Depeches/Portee-disparue-Raphaelle-14-ans-retrouvee-en-bonne-sante-681738

mercredi 20 août 2014

Charquemont : disparition inquiétante

Besançon. Un septuagénaire était activement recherché sur les hauteurs de Charquemont, hier soir. André Brisebard, 79 ans, un habitant de Charquemont, a pris sa voiture mardi vers midi, en indiquant qu’il se rendait chez son fils, demeurant aussi dans la localité, mais où il n’est jamais arrivé. Inquiets, ses proches ont entamé les recherches et le véhicule du vieil homme a finalement été retrouvé stationné sur le parking de la Cendrée, proche du belvédère, aux environs de 15 h 30.
La disparition de M. Brisebard a alors pris une tout autre dimension. Alertés, les sapeurs-pompiers ont engagé l’hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 25, qui a tourné deux heures au-dessus du site. Une équipe du Groupe de recherche et d’intervention en milieu périlleux a également été dépêchée sur les lieux. Le belvédère de la Cendrée, accessible après un petit effort de marche, surplombe en effet une falaise en à-pic d’une centaine de mètres de hauteur.
De leur côté, les gendarmes, ont ajouté au dispositif leurs équipes cynophiles. Tandis que la famille d’André Brisebard se mobilisait pour participer aux recherches.
Les recherches autour du belvédère de la Cendrée, pour retrouver André Brisebard, 79 ans, se sont arrêtées à 23 h 35, hier soir. Elles n’ont rien donné malgré un début de piste suivie par un des chiens des équipes cynophiles de la gendarmerie. Elles ont repris ce matin à 8 h 30 et les sapeurs-pompiers du GRIMP s’apprêtent à explorer la vertigineuse falaise du site.
 

mardi 19 août 2014

Disparition d'un octogénaire dans l'Oise


Selon France 3 Picardie, Jules Poitet, âgé de 80 ans, est porté disparu depuis le 14 août. Atteint d'un cancer, il est parti de son domicile à Montataire (Oise) sans rien emporter et sans laisser d'explication.

Si vous avez des informations concernant sa disparition, contactez le commissariat de Creil au 03 44 61 17 17
 

lundi 18 août 2014

Un journal refuse de publier l'avis de décès d'une pro-euthanasie

Jean-Luc Roméro, président de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) compte saisir le défénseur des droits. Le quotidien régional Ouest-France explique que sa rubrique des obsèques doit rester neutre et ne susciter aucun débat.
Un avis de décès peut-il être considéré comme une tribune? C'est la question à laquelle est confrontée la famille de Nicole Boucheton, vice-présidente de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), atteinte d'un cancer en phase terminale et partie «s'exiler en Suisse pour mourir dans la dignité». Son époux Alain Siouville, qui réside à Cherbourg, s'est vu refuser début août la publication du faire-part de décès par le quotidien régional Ouest-France.
Le texte était rédigé ainsi: «Alain Siouville, son époux, Françoise Boucheton, sa soeur, vous font part du décès de Nicole Boucheton Vice Présidente de l'ADMD à l'âge de 64 ans, contrainte de s'exiler en Suisse, pays humaniste, pour y mourir selon sa volonté le 7 août 2014».

«La rubrique des obsèques doit rester politiquement neutre»

Contacté par Le Figaro, le journal a expliqué que le texte ne respectait pas la charte interne du journal. «La rubrique des obsèques doit rester politiquement neutre et ne pas suscité de débats,» a justifié François-Xavier Lefranc, rédacteur en chef à Ouest-France. Pour ce responsable, cette décision n'a rien à voir avec le positionnement du journal sur la question de l'euthanasie. Preuve en est: «Nous avons récemment publié un article reprenant des extraits de la lettre posthume de Nicole Boucheton. Les pages de Ouest-France servent à faire vivre les débats, pas la rubrique des obsèques».
Pour trouver un terrain d'entente, le journal a proposé une version corrigée à la famille, en retirant la notion de «contrainte» et l'idée que la Suisse était un pays «humaniste», «puisque cela sous-entend que la France ne l'est pas», explique encore François-Xavier Lefranc, qui précise que le journal accepte de publier le principe d'une mort volontaire. La famille a refusé: «C'est tout ou rien», a dit l'époux de Nicole Boucheton, souhaitant respecter la volonté de sa femme.

«Une censure», une «décision discriminatoire»

Scandalisé, le président de l'ADMD Jean-Luc Romero compte saisir le défenseur des droits dans le courant de la semaine, dénonçant une «décision indigne, discriminatoire et peu républicaine de la direction de ce journal». «C'est même une censure contre lequel ce journal est censé pourtant se battre», écrit-il sur son blog. «C'était la décision de Nicole de publier ce faire-part, sa famille est profondément choquée. Cet avis de décès est pudique et n'a rien de violent. Je ne comprends pas ce refus. On marche sur la tête», critique le conseiller régional d'Ile-de-France.
Dans un texte posthume, Nicole Boucheton a expliqué les raisons de son exil et regretté que le président François Hollande n'ait «toujours pas tenu sa promesse» sur «l'assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité». «Je suis atteinte d'un cancer du rectum. Lors du diagnostic, le seul traitement curatif était chimio, tomo-thérapie puis chirurgie: colostomie. J'ai refusé la chirurgie car trop mutilante: l'anus artificiel qui me condamnait à une vie dans des conditions que je juge, pour moi-même, dégradées et inacceptables», écrit-elle. «Alors j'ai pris contact avec une association suisse afin d'y pouvoir faire un autre choix, celui d'un départ rapide puisque ma seule issue était la mort», poursuit Nicole Boucheton................. LA SUITE SUR CE LIEN ............... http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/08/17/01016-20140817ARTFIG00176-un-journal-refuse-de-publier-l-avis-de-deces-d-une-pro-euthanasie.php

dimanche 17 août 2014

Le chanteur Pierre Vassiliu, interprète de «Qui c'est celui là», est mort


Le chanteur Pierre Vassiliu est mort ce dimanche matin à l'âge de 76 ans. Il est l'interprète de l'inoubliable ube «Qui c'est celui là», sorti en 1973.
Mais Pierre Vassiliu s'est fait connaître en 1962 avec son premier album Armand, un succès immédiat qui lui permettra notamment de faire l'Olympia mais aussi la première partie des Beatles. Il a aussi tourné avec François Hardy et Johnny Halliday.
Atteint de la maladie de Parkinson, diagnostiquée en 2006, l'artiste d'origine roumaine était très affaiblie ces dernières semaines. A tel point que son épouse, en juin dernier, prédisait un décès rapide à France Dimanche. «Cette fois, c'est la fin. Si Pierre ne meurt pas cette semaine, ce sera la semaine prochaine...», expliquait Laura.
Depuis trois ans, il ne pouvait plus se déplacer et vivait dans une maison médicalisée de Sète (Hérault).

http://www.20minutes.fr/culture/1429143-20140817-chanteur-pierre-vassiliu-interprete-celui-mort

Jura. Les recherches ont repris pour tenter de retrouver le quadragénaire disparu

Entamées vendredi soir, les recherches pour retrouver un homme d’une quarantaine d’années disparu depuis lundi ont repris ce dimanche matin à 8 heures dans la forêt de La Faye entre Crotenay et Montrond.
Une soixantaine de gendarmes et de pompiers, renforcés par des habitants du secteur, passent à nouveau les bois au peigne fin pour tenter de localiser le quadragénaire dont la voiture, garée en lisière de forêt, n’a pas bougé depuis près d’une semaine.
A l’intérieur, les gendarmes ont découvert deux lettres destinées à son ancienne compagne et à son enfant dans laquelle il fait part de ses intentions suicidaires.

http://www.leprogres.fr/asse/2014/08/17/asse-incidents-la-nuit-dernieres-a-l-etrat

samedi 16 août 2014

Haute-Savoie : appel à témoin après la disparition de Claudia, 14 ans

L'antenne de gendarmerie d’Annecy a lancé un appel à témoins, samedi soir, après la disparition jugée inquiétante d’une adolescente de 14 ans dans le secteur de Metz-Tessy (Haute-Savoie). Claudia Bentivoglio, 14 ans, appartient à la communauté des gens du voyage, selon le Dauphiné libéré.
   De nationalité italienne, elle serait arrivée il y a seulement quelques jours dans la région d’Annecy, selon le quotidien local. 

Les parents de l'adolescente ont constaté sa disparition vers 5 ou 6 heures ce samedi matin, avant d'alerter la gendarmerie, qui a aussitôt lancé des recherches. Selon le quotidien local, les enquêteurs privilégient l’hypothèse d’une fugue.

Claudia mesure environ 1 mètre 50 et pèse 50 kilos, a les cheveux bruns et les yeux marrons. Selon la gendarmerie, elle portait lors de sa disparition une jupe en jean, des ballerines, un legging de couleur foncée et un tee-shirt gris. Elle parlerait français.

La gendarmerie d’Annecy a ouvert une permanence téléphonique pour recueillir les appels des témoins, au 04 50 09 47 72.


http://www.leparisien.fr/rhone-alpes/haute-savoie-appel-a-temoin-apres-la-disparition-de-claudia-14-ans-16-08-2014-4068485.php

Ménie Grégoire, l'ancienne vedette de RTL, est décédée

Elle avait 95 ans...
La célèbre animatrice radio Ménie Grégoire est décédée dans la nuit de vendredi à samedi à Tours au lendemain de son 95e anniversaire, a annoncé une de ses filles.

Elle est décédée dans la nuit

L'ancienne vedette de RTL «passait l'été dans une maison de famille en Touraine et avait été transférée il y a quelques jours dans une maison de retraite médicalisée où elle est décédée dans la nuit», a précisé Nathalie Dubeyne.

http://www.20minutes.fr/culture/1429019-unpublished-menie-gregoire-ancienne-vedette-rtl-decedee

vendredi 15 août 2014

Décès du père de la Ratte du Touquet, perle gastronomique de la Côte d'Opale

Agriculteur inspiré, André Hennuyer est décédé à 88 ans, après avoir consacré sa vie à la relance de la Ratte du Touquet, pomme de terre biscornue et prisée des grands chefs dont Joël Robuchon se servait pour sa célèbre purée.
André Hennuyer avait "consacré presque tout sa vie à la Ratte", tubercule compliqué au rendement faible mais à la chaire fine et ferme, indique le groupement des producteurs qui annonce jeudi son décès la veille au Touquet, dans un communiqué. 
La Ratte était "sa madeleine" d'enfance, rappelle-t-il: sa mère la cultivait au jardin familial et la lui servait chaude sur une tartine beurrée, avant qu'elle ne tombe dans l'oubli. 
Selon la fédération nationale des producteurs de pomme de terre, la Ratte est inscrite au catalogue officiel des espèces en France puis sa création, en 1935 et serait de lointaine origine danoise. 
En 1965, André Hennuyer tente de la ranimer et en plante 40 pieds dans un champ de céréales à l'écart. Un seul survit et quatre ans plus tard, en 1969, c'est le début de la gloire pour la Ratte qui devient "du Touquet". 
André Hennuyer a ensuite convaincu plusieurs compères dans son entourage de se lancer à leur tour. Ils sont aujourd'hui six producteurs seulement à cultiver cette pomme de terre capricieuse en forme de cornichon, sur 250 ha au rythme de 5.500 tonnes par an. 
Chacun signe sa production de son nom et de sa photo, apposés sur les paniers de rattes. Pour le plus jeune, Olivier, amateur de variétés rares qui ne minimise pas le défi, "c'est un peu comme faire du champagne. Il y a une satisfaction de bien faire notre travail lorsque ça fonctionne", raconte-t-il sur larattedutouquet.com, vitrine numérique de la filière. 

http://www.lexpress.fr/culture/

jeudi 14 août 2014

Un père de famille toulousain a disparu

L'inquiétude grandit depuis une semaine et la disparition de Laurent Baca, un Toulousain âgé de bientôt 37 ans. Personne n'a de ses nouvelles depuis le mercredi 6 août. Il a quitté son domicile, chemin de Tucaut, après une altercation avec la mère de ses trois enfants. Depuis, il a disparu, à pied et sans utiliser ses moyens de paiement. La police a ouvert une enquête et lance un appel à témoin. Laurent Baca, 1,70, mince, des cheveux courts bruns, des yeux marron portait un jean bleu et un tee-shirt, avec des chaussures Nike blanches modèle Air Max. Il porte une chaîne en or et une chevalière en or avec les lettres AB à l'auriculaire. Toutes les personnes pouvant apporter des précisions sont priées de prendre contact avec la brigade de protection des familles, à la sûreté départementale au commissariat centre de Toulouse au 05 61 12 74 25 ou au standard du commissariat au 05 61 12 77 77.

http://newsletter.ladepeche.fr/Go/index.cfm?WL=31322&WS=291720_2501986&WA=6052

mercredi 13 août 2014

Laurent Bacall est morte

Icône de l'âge d'or hollywoodien, l'actrice, surnommée The look" ("Le regard"), est décédée mardi à l'âge de 89 ans. Elle avait formé un couple mythique avec Humphrey Bogart.

Née le 16 septembre 1924 dans le Bronx à New York, de son vrai nom Betty Joan Perske, Laurent Bacall était la fille unique d'immigrants juifs roumano-polonais.

A 15 ans, la jeune fille s'inscrit à l'American Academy of dramatic arts de New York mais, faute d'argent, ne suit les cours que pendant un an. Elle survit d'un emploi d'ouvreuse, s'essaie au théâtre, devient mannequin, avant de percer au cinéma à 19 ans, avec son premier grand rôle dans le film "Le port de l'angoisse" de son mentor Howard Hawks, en 1944. Face à elle, Humphrey Bogart, 44 ans, qu'elle épousera l'année suivante.
Trois films avec Bogart Lauren Bacall (du nom de jeune fille de sa mère), connaît un succès immédiat. Son regard bleu profond lui gagne le surnom de "Le regard" ("The Look"). C'est aussi le début d'une grande histoire d'amour. Avec Bogart, elle forme l'un des couples les plus célèbres d'Hollywood, jusqu'à la mort de l'acteur en 1957 d'un cancer de l'oesophage. Ils tournent ensemble trois autres films noirs, "Le grand sommeil" de Hawks (1946), "Les passagers de la nuit" de Delmer Daves (1947) et "Key Largo" de John Huston (1948).

À la mort de Bogart, elle quitte la Californie pour revenir à New York, sa ville natale. Elle se produit alors à Broadway dans des comédies musicales. "Goodbye, Charley" en 1959, "Cactus Flower" en 1965, "Applause" en 1970, qui lui vaudra un Tony award. Remariée en 1961 avec l'acteur Jason Robards dont elle a un fils, elle en divorce huit ans plus tard.
Oscar d'honneur
L'actrice à la chevelure blonde charme aussi ses fans dans "Le Crime de l'Orient Express" de Sydney Lumet (1974), "Le Dernier des géants", de John Wayne (1976), "Prêt-à-porter" de Robert Altman (1994).
Son jeu dans "Leçons de séduction" de Barbra Streisand est récompensé en 1996, par une nomination à l'Oscar du meilleur Second rôle, à 72 ans. Et, en 1997, par un Golden Globe dans la même catégorie. Elle s'illustre encore dans "Manderlay" de Lars von Trier, nominé en 2005 au Festival de Cannes. En 2009, elle avait obtenu un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.
 

lundi 11 août 2014

Toujours sans nouvelles de Missao Guy, disparue lors d'une randonnée

Le mystère demeure autour de la disparition de Missao Guy. La jeune enseignante était venue à Foix pour une randonnée de quelques heures au mois de mars dernier. Sa maman, Kikuko Kodama, lance un nouvel appel à témoignages.
Elle est venue à Foix déposer des affiches chez les commerçants, avec une photo de sa fille. La maman de Missao a fait à de nombreuses reprises le voyage depuis Toulouse, dans l'espoir de trouver des indices sur la disparition de sa fille, au mois de mars dernier. La jeune femme, âgée de 36 ans, était venue dans l'Ariège en train pour une randonnée de quelques heures. Elle connaissait le secteur de Ganac, les sentiers qui mènent au Prat d'Albis.
Nous sommes le 14 mars, un vendredi, il y a déjà cinq mois passés. Deux jours auparavant, elle avait acheté un billet de train pour Foix. Dans la journée du vendredi, son portable déclenche la balise du Prat d'Albis. Puis plus rien. Le samedi soir, Missao ne rejoint pas ses amis de son groupe de musique, les Flippin'heck, avec lesquels elle doit se produire à Brive-la-Gaillarde. Le lendemain, un dimanche, l'alerte est donnée. Cette disparition, en effet, suscite l'inquiétude. Missao n'avait aucune raison de disparaître sans donner de nouvelles. Les recherches s'organisent alors, mobilisant d'importants effectifs de gendarmerie, avec le renfort de randonneurs du secteur de Ganac.

Disparue en montagne ?

«Ma fille n'est pas dépressive, explique Kikuko Kodama. Elle est professeur d'anglais au lycée Bellevue, où elle a pris en charge une classe d'enfants malentendants. Elle est passionnée par son métier. Lors de sa disparition, elle était dans une période heureuse de sa vie. Ma fille est une jeune femme au caractère très positif, qui parle quatre langues, qui a beaucoup voyagé. Pour nous, sa disparition est incroyable». Reste l'enquête, les recherches effectuées par les amis, qui n'ont rien donné. «Nous avons eu trois témoignages différents, mais qui n'ont pas permis d'avancer», relate avec regrets la maman de Missao Guy. «J'espère que ces affiches pourront être vues par des vacanciers qui étaient là au mois de mars», conclut-elle.
Kikuko Kodema est persuadée, enfin, que rien ne serait peut-être arrivé si sa fille n'avait pas pris la décision de partir seule en randonnée. «Il faut que cette disparition ne soit pas inutile, souligne-t-elle. Il faut que les gens sachent qu'en partant seuls, ils prennent un risque en cas d'accident. C'est un message important pour moi, que je tiens vraiment à faire passer». Les spécialistes du secours en montagne relaient d'ailleurs ce conseil. Ils indiquent également qu'il est prudent de laisser des indications précises sur son itinéraire de randonnée.
La maman de Missao Guy invite toutes personnes susceptibles de donner des renseignements sur sa fille à prendre contact avec la gendarmerie de La Bastide de Sérou, en charge du dossier (0 561 645 017). Au moment de sa disparition, Missao portait une tenue de randonnée avec un blouson rouge et noir. Elle est de taille moyenne (1,53 m), de corpulence plutôt trapue. Elle a des cheveux bruns mi-longs et des yeux marron foncé.

http://newsletter.ladepeche.fr/Go/index.cfm?WL=31150&WS=291720_2501986&WA=6030

dimanche 10 août 2014

Appel à témoins : un père de famille disparaît le jour de son anniversaire

On est sans nouvelle de Philippe Nault, un Neversois de 45 ans domicilié à Auch depuis trois ans. Dimanche dernier, il était censé rejoindre trois de ses fils à l'occasion d'un déjeuner pour célébrer son anniversaire. Il n'est jamais venu. Philippe Nault devait, qui plus est, rentrer dans sa ville d'origine ce jeudi avec son cadet âgé de 12 ans. Là-bas, vivent deux autres de ses enfants issus d'une première union. Samedi, lors de sa dernière conversation téléphonique avec l'un de ses fils majeurs domiciliés à Auch, il assurait «être dans les cartons». Pourtant, la police et le bailleur n'ont constaté aucun signe de déménagement lorsqu'ils ont pénétré dans son appartement du cœur de ville pour vérifier qu'il n'avait pas eu de malaise. Philippe Nault a perdu sa deuxième compagne, emportée par une grave maladie, peu après son arrivée à Auch. Depuis, il se trouvait dans un état fragile. Il aurait déjà tenté de se suicider. Sauf qu'il s'était battu pour récupérer la garde de son cadet qui était revenu vivre avec lui depuis plus d'un an. Des projets, ils en avaient. Ce qui fait redouter le pire à son entourage. Le procureur d'Auch a ouvert une enquête.
Toute personne susceptible d'avoir des renseignements est priée de contacter le commissariat d'Auch au 05 62 61 54 54.


http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/09/1932015-un-pere-de-famille-disparait-le-jour-de-son-anniversaire.html

samedi 9 août 2014

Un baigneur niçois disparait à Villeneuve-Loubet

Les pompiers, la gendarmerie et le CROSS-Méd ont recherché vendredi en vain un quadragénaire niçois qui avait laissé depuis le matin ses affaires sur les galets à Villeneuve-Loubet à peu près à mi-chemin entre les Marinas et la Siesta.
Ce sont d'autres baigneurs qui ont donné l'alerte au poste de secours le plus proche au moment où ils allaient repartir vers 16 h. Depuis leur arrivée à 13 h 30, ils n'avaient vu personne sur la serviette voisine malgré la présence d'un sac.
Dans ce sac, les secours ont trouvé les papiers d'identité d'un quadragénaire niçois ainsi que des affaires de valeur.
Vers 18h30, l'hélicoptère Dragon 06 du CROSS-Méd a décollé et a mené deux heures de recherches en mer tandis qu'un bateau de la SNSM du Cros-de-Cagnes ratissait lui aussi la zone.
Les recherches ont été stoppées vers 20h30. Elles devraient reprendre ce matin.

http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer/un-baigneur-nicois-disparait-a-villeneuve-loubet.1857110.html

vendredi 8 août 2014

Décès de Nadir Benseba, directeur du quotidien El Mihwar

Nadir Benseba, directeur de publication du quotidien en langue arabe El Mihwar est mort tôt dans la matinée de ce vendredi 8 août dans un accident de la route à Zéralda, a-t-on appris auprès de sa famille.
Le défunt sera enterré à Akbou à l’ouest de Bejaia dimanche prochain. La rédaction de TSA présente ses sincères condoléances à sa famille.

http://www.tsa-algerie.com/

jeudi 7 août 2014

Bouches-du-Rhône : appel à témoins après la disparition inquiétante d’une ado

Raphaëlle Faucher n’a plus donné signe de vie depuis le 28 juillet dernier alors qu’elle était en vacances chez ses grands-parents au Rove, près de Marseille. Cette disparition inquiétante a poussé les gendarmes de Carry à lancer un appel à témoins, comme le rapporte La Provence.
La jeune fille de 14 ans mesure 1,60 m, a les cheveux châtain avec des mèches et des yeux marron-vert. Si vous disposez de quelconques informations au sujet de cette disparition, vous pouvez appeler le 06 21 47 47 04.

http://www.ladepeche.fr/faits-divers/

mercredi 6 août 2014

Disparition des deux alpinistes de l’Ain : l'enquête arrêtée

Un mois jour pour jour que la cordée composée de Sandrine Laveille et Mathieu Vachia, deux alpinistes expérimentés du Club alpin français de Bourg-en-Bresse, disparaissait dans le massif du Mont-Blanc alors qu’ils entamaient la traversée des Courtes, une course « sérieuse et classique » d’une bonne douzaine d’heures. Un mois que la météo ponctuée de neige contrarie la progression des militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.
«Nous n’avons fermé aucune porte, le terrain de recherches reste très vaste, et il est torturé avec des crevasses, des blocs, des éperons, des couloirs», souligne Jean-Baptiste Estachy, commandant du PGHM de Chamonix.
Plusieurs survols ont été effectués, des équipes au sol ont également été dépêchées quand la météo le permettait. Et un détecteur de téléphone portable utilisé, sans succès.
«En l’état actuel, il est utopique d’espérer retrouver qui que ce soit, le terrain est chargé de neige. Il faudra attendre une période de temps beau, sec et chaud pour que nous puissions relancer les reconnaissances», poursuit l’officier, expliquant que les recherches dédiées spécifiquement à cette enquête ont été arrêtées le 14 juillet.
L’enquête pourrait donc se clore rapidement mais être réouverte aussitôt que la météo le permettra. En attendant, si les espoirs de retrouver Sandrine 40 ans, mariée et maman de deux enfants originaire de Dompierre-sur-Veyle et Mathieu Vachia, trentenaire de Chalamont, en vie sont désespérement nul, leurs noms iront grossir le fichier des personnes disparues, créé en 1958 avec l’ouverture du PGHM de Chamonix. Il s’élève aujourd’hui à 140 personnes.
«Tous les étés, le terrain change et nous retrouvons des corps. C’est ce qui s’est produit en juillet avec un alpiniste disparu depuis 1982. »
Au Club alpin de Bourg-en-Bresse, la tristesse et l’émotion sont toujours d’actualité. Une commission de direction exceptionnelle a été organisée, des courriers de soutien envoyés aux familles. «C’est une situation très difficile à gérer. J’ai eu au téléphone des gens charmants malgré la douleur. Ils ne remettaient en cause personne», souligne Joël Picard, président du club.

http://www.ledauphine.com/

mardi 5 août 2014

Saône-et-Loire : l’enquête sur la mort d'Alicia, 14 ans, se poursuit

Le corps d'Alicia Caeiro a été retrouvé dans un étang par un pêcheur, vendredi 1er août 2014. Depuis, les auditions de l’entourage de l’adolescente ont débuté et leurs appels téléphoniques vont être examinés à la loupe.
La section de recherches de la Brigade de gendarmerie de Dijon est chargée de l'enquête. Les enquêteurs tentent de reconstituer l’emploi du temps de la jeune fille, dont on avait perdu la trace lundi 28 juillet 2014.

Lundi, Alicia (domiciliée à Chatenoy-le-Royal, dans la région chalonnaise) avait passé la soirée avec des amis à Chalon-sur-Saône. Elle a envoyé un SMS à sa mère, vers 23 heures, pour lui annoncer qu'elle prolongeait sa sortie. Puis, plus rien pendant quatre jours jusqu’à la découverte de son corps tout habillé dans l’étang de Fontaine Couverte, à Givry, vendredi 1er août, vers 16 heures.

L'autopsie du corps n'a rien donné : on n’a retrouvé ni blessure, ni traces de coups, de strangulation ou d’agression sexuelle. Le parquet a demandé l’examen des liquides gastriques, du cœur et des poumons de la jeune fille. Ces données devraient permettre de dater plus précisément le moment de sa mort. On attend le résultat de ces analyses qui ont été confiées à des laboratoires spécialisés de Lyon et de Dijon.

Parallèlement, la justice a demandé à tous les opérateurs téléphoniques l’identification des SMS et des appels téléphoniques passés lundi soir dans la zone où Alicia a disparu. Un véritable travail de fourmi a débuté pour les enquêteurs.


http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/2014/08/04/saone-et-loire-l-enquete-sur-la-mort-d-alicia-14-ans-se-poursuit-527738.html

lundi 4 août 2014

Deux disparitions inquiétantes sur le GR20 depuis le début de l'été

Les randonneurs prennent des risques parfois inconsidérés. Un Suisse et un Américain sont portés disparus sur le sentier de grande randonnée. Les gendarmes sont mobilisés et appellent à la vigilance
À la suite des disparitions inquiétantes d'un randonneur suisse le 11 juillet et d'un randonneur américain entre le 20 et 28 juillet, tous deux engagés sur le GR20 sur le département de la Haute-Corse, deux procédures judiciaires sont actuellement en cours pour rechercher les causes de ces disparitions. Le groupement de gendarmerie, sous l'autorité du colonel Didier Rahmani, et les moyens spécialisés de la région de gendarmerie de Corse ont procédé à des opérations de recherches terrestres et aériennes d'envergure.
La compagnie de Corte, le groupe montagne gendarmerie du groupement, le PGHM et la section aérienne d'Ajaccio sont engagés à la recherche de Daniel Perret-Gentil, banquier suisse de 57 ans.
Comme l'a expliqué le colonel Didier Rahmani : « Depuis le 25 juillet, deux chiens de recherche de cadavre provenant du groupe national d'investigations cynophile de Gramat apportent leur concours au groupe d'enquête mis en place au sein de la compagnie de Corte. Ce groupe est composé d'enquêteurs de la communauté de brigades de Corte, de la brigade des recherches de Corte et de la section de recherches d'Ajaccio. Le recours au cadre juridique spécifique prévu pour les disparitions inquiétantes (art.74-1 du Code de procédure pénal) a donné lieu depuis à une ouverture d'information auprès d'un juge d'instruction à Bastia. En plus des moyens déployés, la gendarmerie a également accompagné de manière constante et étroite la famille, qui a conduit ses propres recherches, pour l'instant, sans résultat. »
Vérifications sur le terrain
Autre affaire similaire : le 30 juillet, le consulat américain à Marseille contactait la communauté de brigades de Calvi pour signaler la disparition de Georges Hecht, 71 ans, de nationalité américaine, venu en Corse effectuer une randonnée sur une partie du GR 20. Une procédure judiciaire pour disparition inquiétante de personne a été ouverte par le parquet de Bastia.
« Les recherches opérationnelles sont conduites par la compagnie de gendarmerie de Calvi. Sur le plan judiciaire, de nombreuses vérifications liées à l'enquête sont effectuées sur le terrain, les différents témoignages recueillis sont en cours d'exploitation. Le groupe d'enquête est composé de militaires de la brigade territoriale et de la brigade des recherches de Calvi, qui conduisent les investigations »,a poursuivi le commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Corse.
Actuellement les recherches se poursuivent à terre avec le concours du PGHM ainsi qu'avec l'aide de l'hélicoptère gendarmerie pour quadriller une zone présumée de disparition depuis le point de départ cette personne à Calenzana, direction le refuge de l'Ortu di u Piobbu.
« Si jamais quelqu'un a croisé le chemin de ces deux randonneurs, veuillez entrer en contact avec la gendarmerie en composant le 17 », a conclu le colonel Didier Rahmani. L'appel à la vigilance et aux respects des règles élémentaires de prudence lors des randonnées en montagne. Surtout sur le GR20 où la météo est souvent changeante et les pistes piégeuses.

http://www.nicematin.com/derniere-minute/deux-disparitions-inquietantes-sur-le-gr20-depuis-le-debut-de-lete.1847970.html

dimanche 3 août 2014

Milena, l'inquiétante disparition d'une adolescente de 13 ans

Où est Milena? Cette question torture sa famille. Cette jeune fille, âgée de 13 ans, est portée disparue depuis le mois de mai. Au commencement, il s'agissait d'une simple fugue. Encore une, pour une adolescente meurtrie par le décès de sa mère, et qui en avait déjà réalisé cinq depuis le début de l'année. Avant d'être toujours ramenée à la maison.
Ce coup-ci, c’est différent. Volatilisée dans la nature le 9 mai, après avoir été placée dans une famille d'accueil de Saône-et-Loire par l'aide sociale à l'enfance de Seine-et-Marne, d'où elle est originaire, la jeune fille est d'abord restée ponctuellement en contact avec son père, Fabio, en lui téléphonant à plusieurs reprises. Depuis le 26 mai, plus aucun signe de vie
La piste d'un réseau de prostitution
Pire, plusieurs éléments laissent à penser que Milena aurait été approchée par un réseau de prostitution. L’affaire prend alors une toute autre dimension, bien plus dramatique, son père ayant intercepté plusieurs fois des messages douteux à destination de sa fille. "Des gens l’appellent régulièrement pour demander quelles sont ses prestations, si elle se déplace à hôtel", s’alarme Fabio Ballantini, 43 ans. "J’ai trouvé une annonce sur internet. Ce ne sont pas les photos de ma fille, mais bien son numéro de téléphone."
Problème: les services de police concernés, dans plusieurs coins de France différents, disposent chacun d’une marche de manœuvre réduite, et ont tendance à se renvoyer la balle. "Il n’y a pas de concentration des recherches", déplore ainsi Me Yaël Scemama, l’avocate de la famille Ballantini. "La Brigade de protection des mineurs (BPM) de Seine-et-Marne, qui a été saisie des premières fugues de Milena, n’était pas au courant de sa disparition en Saône-et-Loire", précise-t-elle. "L’enquêteur de la gendarmerie locale est vraiment de très bonne volonté. Mais à partir du moment où toutes les pistes éloignent l’adolescente de sa région, il ne peut plus rien faire."

"Il y a des moyens qui n'ont pas été mis en œuvre"

Comment expliquer un tel manque de coordination de la part des autorités? Le conseil l’ignore. "Si ce n’est pas qu’une simple fugue, et il y a des éléments inquiétants dans ce sens, il existe des moyens, qui n’ont pas été mis en œuvre." Et certaines réponses des forces de l’ordre sont pour le moins étonnantes: "On m'a expliquée que 'cette jeune fille n’avait pas envie d’être retrouvée', ailleurs on m’a demandée 'mais pourquoi fugue-t-elle ?'", se remémore Me Scemama. "On s’en fout, qu’elle ait envie ou pas! Quand un adulte souhaite disparaître, c’est plus compliqué. Là, on parle d’une adolescente, de 13 ans. Il faut la retrouver, c’est tout."
Si l’enquête piétine officiellement, elle n’est toutefois pas au point mort. Loin de là. La famille et les proches sont mobilisés via une page Facebook pour recueillir tout indice permettant de retrouver Milena. Quant à Fabio, le père, il a déjà parcouru plusieurs milliers de kilomètres en voiture, suivant la moindre hypothèse. Une enquête qui l’a mené à Marseille, à Montpellier, ou encore à Arles, où il a trouvé un témoin qui aurait hébergé l’adolescente pendant quelques heures, et qui doit être bientôt interrogé par les enquêteurs.

En mouvement dans le sud de la France?

A court de fonds, excédé moralement avec le sentiment d'être "abandonné", Fabio Ballantini est aujourd’hui de retour dans la région parisienne. "Je travaille encore quelques jours pour obtenir de l’argent, et je retourne sur la route. Ça me rend dingue, pendant que je travaille, personne ne cherche ma fille", lache-t-il, à bout.
S’il ne souhaite pas faire "les choux gras de la presse" en livrant son histoire, ce père désemparé a un appel à l’aide à faire passer. "Qu’on diffuse son avis de recherche, qu’on retrouve ma fille." Fin juillet, nos confrères du Parisien ont évoqué pour la première fois la disparition de l’adolescente. Deux jours plus tard, une femme est entrée en contact avec l’avocate de la famille, Me Scemama. Elle est certaine d’avoir reconnu Milena dans un TGV, en partance de Toulon, le 26 au matin, et de l’avoir vue descendre à Aix-en-Provence. Preuve, s’il en est, que tout le monde a un rôle à jouer dans ce genre d’épreuve.

http://www.bfmtv.com/societe/faits-divers/disparition/

vendredi 1 août 2014

Vives inquiétudes après la disparition d'Alicia

Elle a disparu depuis lundi soir.
Alicia Caeiro est âgée de 14 ans et a disparu depuis lundi soir. Selon des amis et des membres de sa famille, elle aurait été aperçue dans le quartier des Aubépins à Chalon, alors qu'elle avait signalé à ses parents qu'elle allait voir un film. Les dernières nouvelles remontent à un SMS envoyé tout juste après 23h. Depuis ses proches sont sans nouvelles. L'adolescente originaire de Châtenoy le Royal n'a plus donné signe de vie. 
La piste de la fugue ne semble pas celle de ceux qui connaissent Alicia. Un signalement a été déposé auprès du commissariat de Chalon sur Saône. Brune aux cheveux longs, Alicia mesure 1,55 m. Toutes celles et ceux susceptibles d'avoir aperçu Alicia sont priés de prendre contact avec le commissariat de Chalon sur Saône au 03 85 90 66 00.

http://www.info-chalon.com/articles/chatenoy-le-royal/2014/07/31/7834-vives-inquietudes-apres-la-disparition-d-alicia.html