vendredi 28 février 2014

Disparition d’une jeune femme de 17 ans

La brigade de gendarmerie de Bonneville est à la recherche de cette jeune femme âgée de 17 ans, qui a disparu depuis le 31 janvier. Tout élément permettant de la localiser doit être communiqué sans délai auprès de la brigade, au 04 50 97 10 39. Sa grande vulnérabilité et l’absence de tout moyen de communication et de paiement, en font une priorité absolue.

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2014/02/27/disparition-d-une-jeune-femme-de-17-ans

jeudi 27 février 2014

Quentin Elias, l’un des chanteurs du groupe Alliage, est mort à New York, à l’âge de 39 ans, d’une crise cardiaque. L’information, apparue très tôt sur Twitter, a été confirmée sur Facebook, par quelques mots publiés sur la page officielle du chanteur : "Demain, une déclaration sera faite afin de rendre hommage au regretté Quentin Elias. C'est un moment tragique pour sa famille, ses amis mais aussi ses fans, à travers le monde. Nous vous demandons d'être patients en attendant le communiqué de presse officiel de sa mort qui sera envoyé dès demain".
Ancien membre du groupe Alliage, il avait fait fureur dans les années 90, avec les tubes "Baila", ou "Le temps qui court" :

Baïla - ALLIAGE par BAXTER01

Quentin Elias venait de faire son retour devant le grand public, il y a quelques jours, en participant à l’émission de télé-réalité Giuseppe Ristorante, une histoire de famille sur NRJ12. Il y apparaissait hyper-musclé, dans un rôle de coach sportif.

http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Depeches/Quentin-Elias-ex-chanteur-du-groupe-Alliage-est-mort-654898

AIN. Corveissiat : important dispositif de recherches à la suite de la disparition d'un jeune majeur

Il était un peu plus de 14 heures, ce mercredi, lorsque les recherches ont été déclenchées. La famille d’un jeune majeur originaire de Thoirette, s’inquiétait de sa disparition. Son véhicule a été retrouvé stationné à côté de la mairie de Corveissiat.
Les pompiers ont été alertés dans un premier temps, puis les gendarmes. Un hélicoptère de la gendarmerie a survolé la zone. En vain. Des recherches terrestres ont ensuite été engagées depuis le parking de la mairie. D’importants moyens ont été déployés, gendarmes, militaires, ainsi qu’un chien de recherche.
Les gendarmes comptaient notamment sur la géolocalisation du téléphone portable du jeune homme pour le retrouver. Le dispositif était toujours en place dans la soirée

http://www.leprogres.fr/ain/2014/02/26/de-recherches-a-la-suite-d-une-disparition

mercredi 26 février 2014

Disparition d'une femme dans le Val-de-Saire : appel à témoins

Un important dispositif de recherches est déployé depuis lundi 24 février pour tenter de retrouver un femme de 56 ans, qui aurait fait part d'intentions suicidaires.


Lundi 24 février, un habitant de la communauté urbaine de Cherbourg indiquait aux forces de l'ordre la disparition de sa femme, âgée de 56 ans. Un important dispositif de recherches a immédiatement été déployé, la disparue ayant, selon les enquêteurs, fait part d'intentions suicidaires.
Recherches thermiques et cynophiles
La disparition serait intervenue entre 8h30 et 16h30. Le véhicule de la quinqagénaire, une Fiat Panda blanche, a été retrouvée dans la soirée par les gendarmes dans un chemin menant au hameau Noyon, vers le lieu-dit La Monteux, à Bretteville-en-Saire et en limite de Maupertus. C'est donc sur ce secteur que des patrouilles de police et de gendarmerie sont déployées.
Lundi, un chien pisteur a suivi une trace jusqu'à la plage de Bretteville. Un hélicoptère a été mobilisé par le Cross Jobourg, avec des moyens de détection thermique, en vain. Les recherches ont repris mardi matin, la piste de la plage ayant été confirmée par un second chien.
Appel à témoins
La femme recherchée mesure 1,65 mètre, elle porte des lunettes de vue le plus souvent, a les cheveux chatain-auburn et ondulés, coupés à mi-longueur. Un appel à témoins est lancé, il est demandé aux personnes ayant des informations sur cette disparition de contacter le commissariat de Cherbourg au 02.33.88.76.76 ou en cas de découverte les pompiers ou le Samu, la quinqagénaire ayant probablement passé la nuit dehors.
 

mardi 25 février 2014

Nécrologie. Le Jeu des mille euros perd sa dame de coeur, José Gorce

Josée Gorce est décédée. Elle a notamment travaillé plus de 40 ans pour le Jeu des mille euros, dont elle fut la réalisatrice et productrice.

Son nom restera éternellement associé au Jeu des mille francs, devenu le Jeu des mille euros. La Lavalloise Josée Gorce vient de s'éteindre et ses obsèques seront célébrées ce mercredi 26 février 2014, à Laval.

D'abord professeur de français à Laval

Sortie la plus jeune diplômée de l’École Normale, Josée Gorce commence par enseigner en tant que professeur de français au lycée technique de Laval (Mayenne) qui porte, depuis une quinzaine d’années, le nom de son père, Gaston Lesnard.
En 1965, Josée gagne un concours et intègre l’ORTF (Office de radiodiffusion et télévision française) à la délégation aux stations régionales. Deux ans plus tard, elle rejoint France Inter, comme bras droit de Georges Lourier, pour ses "Réveils en fanfare" et le fameux "Samedi chez vous". Elle enchaîne avec les "Inter service route", devient reporter au 6 h-9h.

Un duo reconnu avec l'animateur Lucien Jeunesse

Elle se consacre, ensuite, pendant deux ans, au "Panorama culturel" de Jacques Floran sur France Culture et revient à France Inter, où elle réalise l'émission "Jazz en direct" de Patrice Blanc-Francard et "Public", d’Yves Mourousi.
En 1974, elle entre au "Jeu des mille francs", créé en 1958 par Henri Kubnick, qui reste l’une des émissions phares de France Inter. Elle travaille d'abord aux côtés de Pierre Duflos, avant de devenir, en 1981, la réalisatrice de l'émission, puis, en 1992, la productrice. Le duo qu'elle forme avec Lucien Jeunesse, illustre animateur du jeu, fonctionnera à merveille, jusqu’au départ en retraite de ce dernier, en 1995

http://www.ouest-france.fr/necrologie-le-jeu-des-mille-euros-perd-sa-dame-de-coeur-jose-gorce-1957747

lundi 24 février 2014

Guingamp. Disparition inquiétante d'une femme de 53 ans

Les gendarmes de Guingamp sont à la recherche de Françoise Pedron, une Guingampaise de 53 ans disparue depuis une semaine. Elle a quitté son appartement de la Cité Lefort dans la nuit du 17 au 18 février, vers 2 h 30.
Selon la gendarmerie, «cette personne est dépressive, elle est partie sans aucun papier, argent, ni téléphone. Elle n’a pas non plus emporté ses lunettes de vue. Les premières recherches laissent supposer qu’elle aurait pu se jeter dans le Trieux». Des plongeurs de la gendarmerie ont sondé cette rivière durant trois jours. En vain.
Françoise Pedron est mince et mesure 1,60 m. Elle a les cheveux gris courts et portait au moment de sa disparition un pantalon rose et un t-shirt noir.
Toute personne détenant des informations pouvant orienter les recherches peut prendre contact avec la gendarmerie de Guingamp au 02.96.43.71.14.

http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/guingamp-disparition-inquietante-d-une-femme-de-53-ans-24-02-2014-10050676.php

dimanche 23 février 2014

Castelnaudary. La troublante disparition d'un patron intrigue ses salariés

Comme nous l’avions écrit dans notre édition du 14 févier dernier, les salariés du fou à la baguette, situé a la zone commerciale de O Castel ont quelques soucis. Ils ont pour certains d’entre eux trouvé la grille baissée à leur retour d’arrêt maladie pour «cause de travaux». Ils ont saisi syndicat, direction du travail, urssaf, avocat... Justement hier, la Cfdt et son responsable départemental jean Luc Fraisse, étaient sur place pour soutenir les salariés inquiets pour le devenir de leurs emplois. «Depuis le mois de septembre on nous a parlé d un futur licenciement économique, lié à une éventuelle liquidation judiciaire, plus que surprenante au vu du chiffre d’affaires réalisé.
En 2ans et demi, nous avons vu passer 80 salariés, certains n’ont pas eu leur rupture de contrat ou n’ont jamais été licenciés» affirme une employée «ainsi depuis le 11 février l entreprise est fermée et son patron absent depuis 3 mois. C’est sa mère, co gérante qui s’occupait de gérer les recettes depuis 3 mois.» Personne semble-t-il ne s’occupant des démarches administratives, mettant certains salariés dans des situations sociales délicates. Le 12 février M. de Saint Martin avocat de M. Crouzet est venu parler en son nom afin de demander aux employés de reprendre leur travail malgré leur arrêt maladie afin de les aider à vendre l’entreprise.Depuis aucune nouvelle de l’ avocat ni du gérant; aujourd’hui deux potentiels repreneurs se sont déjà manifestés, et seraient prêts à reprendre l’activité. L’absence de l’actuel responsable, M. Crouzet, plonge donc les salariés dans le doute, et bloque toute reprise malgré la bonne volonté des candidats à la reprise, intéressés par un «emplacement a fort potentiel».
«À ce jour le gérant de ce magasin a disparu on ne sait pas où il est, il ne répond pas au téléphone, il n’est pas là. L’employeur a une obligation de fournir du travail aux employés. Il ne remplit pas les conditions du contrat de travail.» évoque Jean Luc Fraisse secrétaire départemental de la CFDT . Affaire...à suivre

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/23/1824868-castelnaudary-disparition-responsable-fou-baguette-laisse-salaries-incertitude.html

samedi 22 février 2014

La féministe Antoinette Fouque est morte

Antoinette Fouque, cofondatrice du Mouvement de libération des femmes (MLF) en 1968, est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris à l'âge de 77 ans, ont annoncé vendredi soir "ses amies du MLF".
Figure historique du féminisme français des années 70, créatrice et directrice des éditions des Femmes (1973), elle fut l'animatrice du groupe "Psychanalyse et Politique", l'un des courants majeurs du féminisme en France. Elle avait été députée européenne (Radicale) de 1994 à 1999.
Une formation littéraire. Née le 1er octobre 1936 à Marseille, Antoinette Fouque, diplômée d'études supérieures de lettres et docteur en sciences politiques, est d'abord enseignante (1961), et parallèlement, à partir de 1964, critique littéraire et traductrice, notamment aux Cahiers du Sud et à La Quinzaine littéraire.
En 1968, elle participe à la fondation du MLF, au sein duquel elle fonde et anime le groupe "Psychanalyse et Politique". Dans la foulée de la création des éditions des Femmes, elle ouvre trois librairies "Des Femmes" à Paris, Lyon et Marseille, dirige Le Quotidien des femmes (1974), puis Femmes en mouvement (1978-1982), et inaugure la Bibliothèque des voix, composée de livres-cassettes.
Devenue entre-temps psychanalyste, Antoinette Fouque préside l'Alliance française de San Diego aux Etats-Unis (1986-1988), avant de fonder en 1989 L'Alliance des femmes pour la démocratie, dont elle sera présidente.
Une seconde carrière politique. Dans les années 90, cette théoricienne du féminisme, aux positions souvent controversées, s'engage nettement sur le terrain politique. Chargée de mission auprès de Michèle André, secrétaire d'Etat aux Droits des femmes en 1990, elle fonde deux ans plus tard le club Parité 2000, avant d'être élue au Parlement européen en 1994, sur la liste "Energie radicale" de son compatriote marseillais Bernard Tapie.
A Strasbourg, elle sera vice-présidente de la commission des Droits de la femme, et déléguée de l'UE à la conférence mondiale des femmes à Pékin (Chine) en 1995. Parallèlement, elle est chargée de séminaires en sciences politiques et directrice de recherches à l'université de Paris-VIII Saint-Denis.
 

vendredi 21 février 2014

L'ancien ministre Jean Charbonnel est mort

Jean Charbonnel, figure du gaullisme social et ministre dans les années 1960-70, est décédé hier à l’âge de 86 ans.
«C’est un homme de conviction qui disparaît aujourd’hui […] cherché à donner une vision sociale au mouvement auquel il appartenait», a réagi le président de la République. Ces dernières années Jean Charbonnel avait surtout créé la sensation en exprimant sa conviction que l’ancien ministre de Giscard d’Estaing Robert Boulin ne s’était pas suicidé en 1979 comme le veut la thèse officielle, mais aurait été assassiné, victime d’un «règlement de comptes politique».

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/21/1823299-jean-charbonnel-n-est-plus.html

jeudi 20 février 2014

Une mère de famille disparue depuis six mois

Des recherches ont été entreprises par les gendarmes depuis ce matin au domicile d'une famille meusienne, dont la mère a mystérieusement disparu il y a plus de six mois et qui ne s'est jamais manifestée depuis, même après le décès de son mari fin janvier, selon une source judiciaire.

"Les recherches dans la maison se poursuivent. Les gendarmes ont mis les moyens, notamment avec une équipe cynophile. Mais pour l'instant, ça ne donne rien", a indiqué le procureur de Verdun, Yves Le Clair.

Une équipe de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) était également attendue sur place.
La jeune femme, âgée de 37 ans, a quitté le domicile familial, à Stenay (Meuse), le 25 juin dernier, sans donner de nouvelles à ses trois enfants âgés de 4, 8 et 11 ans. Ces derniers s'étaient trouvés désemparés à la mort de leur père, qui a succombé à une crise cardiaque dans la nuit du 22 au 23 janvier. 
Ils avaient d'abord dissimulé le drame, en restant seuls auprès du corps pendant plus de 24 heures, de peur d'être séparés, avaient-ils expliqué. Une des fillettes s'était finalement confiée à son enseignante, qui avait alors prévenu les autorités.

Mais, en dépit du décès du père de famille et d'un appel dans les médias lancé par les procureur, la mère est demeurée introuvable.
Après l'ouverture d'une information judiciaire pour disparition inquiétante, le juge d'instruction a alors ordonné une perquisition du domicile familial. "Il s'agit surtout de procéder à ces investigations pour fermer une porte dans l'enquête, de manière à clarifier le statut des enfants pour qu'un juge civil puisse ensuite, par exemple, ordonner le retrait de l'autorité parentale", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Les trois enfants, qui vivent actuellement ensemble dans une famille d'accueil, "vont bien", a assuré le procureur de Verdun.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/02/20/97001-20140220FILWWW00164-une-mere-de-famille-disparue-depuis-six-mois.php

mercredi 19 février 2014

Dole : disparition inquiétante d’une adolescente

Agée de 17 ans, Morgane Nicolle a disparu dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 février. Elle a été vue pour la dernière fois sur la route de Choisey.
Mesurant 1m70, elle était vêtue d’un gilet gris clair, d’un sweet bleu et de basket.
Toute personne qui l’aurait vue ou qui détiendrait des informations peut contacter le commissariat de police de Dole au 03 84 79 63 10.

http://www.leprogres.fr/jura/2014/02/19/dole-disparition-inquietante-d-une-adolescente

Disparition de Dany Lucas : la brigade nautique fouille dans le bassin du port de plaisance

Disparue le 1er février dernier, Dany Lucas reste introuvable. Les gendarmes de la brigade nautique de Calais plongent depuis deux jours dans le bassin du port de plaisance dans l'éventualité d'y retrouver le corps de la Calaisienne
Le mystère reste entier au sujet de la disparition de Dany Lucas, cette Calaisienne de 41 ans disparue le 1er février dernier après une sortie à Calais Nord avec un ami. Ce dernier l'avait emmenée en voiture sur la digue Gaston-Berthe puis, après s'être garé, se serait assoupi et n'aurait constaté la disparition de la Calaisienne qu'à son réveil. Dany Lucas était partie sans son sac, son manteau et ses chaussures.
Sa famille et ses amis ont organisé des battues à travers le Fort-Nieulay et le canal aux Crabes. La police Nationale a aussi fait des battues et a lancé un appel à témoins qui n'a pas donné grand-chose. Un chauffeur polonais a confié aux enquêteurs avoir vu Dany Lucas en compagnie de migrants mais après des visites dans les divers camps et squats de Calais, cette piste s'est « démystifiée », selon le commissariat de Calais. Les enquêteurs privilégient la thèse maritime et marine. C'est pour cette raison que les cinq gendarmes de la brigade nautique de Calais sont mobilisés depuis une dizaine de jours.
À partir du 6 février dernier, ils ont sondé les eaux du port, aidés par leurs collègues de La Bassée, équipés d'un sondeur haute définition. Ils ont aussi plongé dans le bassin de plaisance mais ces deux derniers jours, ils ont intensifié leurs recherches sur ce secteur. « Nous sommes quatre plongeurs et moi-même sur terre pour fouiller la zone, explique Gaëtan Afchain, gendarme enquêteur subaquatique. Nous scrutons chaque ponton, chaque coque de bateau et sous les berges du bassin, non loin du coin des pêcheurs. Nos plongées nous ont amenées à fouiller une grande partie du bassin.
Nous devrions avoir fini d'ici deux à trois jours ».
Une autre possibilité envisagée serait celle ou Dany Lucas serait tombée de la jetée : « Les risques de retrouver le corps seraient minces , affirme Gaëtan Afchain. Les courants et les fortes tempêtes de ces derniers jours pourraient amener le corps loin de Calais. Il n'est pas impossible de le retrouver en Belgique ou ailleurs plus au Nord ». C'est dans cette éventualité qu'Interpol a été saisie dans cette affaire. Tous les moyens sont mobilisés pour retrouver Dany Lucas et apporter des réponses aux familles sur cette étrange disparition.


http://www.nordlittoral.fr/fait-divers-justice/faits-divers

mardi 18 février 2014

Près de Perpignan : à Thuir, l'inquiétante disparition d’un jeune homme de 24 ans

Youssef Nouni a été accueilli à l’hôpital spécialisé de Thuir, en fin de semaine dernière, dans le cadre d’une admission libre. Il en serait reparti rapidement, comme il l’avait déjà fait par le passé, pour regagner son domicile à Perpignan. Mais cette fois, pas de nouvelles...
Les gendarmes lancent un appel à témoins suite à la disparition inquiétante d’un jeune homme de 24 ans, introuvable depuis plusieurs jours.
A l'hôpital spécialisé de Thuir


Youssef Nouni a été accueilli à l’hôpital spécialisé de Thuir, en fin de semaine dernière, dans le cadre d’une admission libre. Il en serait reparti rapidement, comme il l’avait déjà fait par le passé, pour regagner son domicile à Perpignan.
Un important dispositif de recherches
Or, cette fois, ses proches, ne le retrouvant pas, ont donné l’alerte. Dimanche 16 février, un important dispositif de recherches a aussitôt été mis en place par la gendarmerie afin de ratisser le secteur au sol et par les airs. Battues, porte-à-porte, équipe cynophile, hélicoptère… Lundi 17 février encore, de gros moyens ont été mobilisés. En vain. Aucune trace du jeune homme.
Contacter la brigade de Thuir
Non agressif, il est de corpulence mince, pèse 69 kg pour 1,80 m, les cheveux brun, les yeux marron foncé. Toute personne susceptible de fournir des renseignements est priée de contacter la brigade de Thuir au 04 68 53 03 22.

http://www.midilibre.fr/2014/02/18/disparition-inquietante-d-un-jeune-homme-de-24-ans,823718.php

lundi 17 février 2014

Les dix ans de la disparition de Claude Nougaro célébrés par la sortie de plusieurs disques et DVD

Le 4 mars 2004 disparaissait le chanteur toulousain Claude Nougaro. Dix ans plus tard, Universal sort un coffret de 29 CD, un Best Of  de 43 titres ainsi que deux DVD de concerts et interviews et un double album regroupant les nombreux interprètes de Nougaro, de Serge Reggiani à Henri Salvador
Le 4 mars 2004, le génial Claude Nougaro nous quittait... Vaincu par les suites d'un cancer du pancréas, et après plusieurs opérations.
Les Toulousains ont pleuré l'enfant du pays, né le 9 septembre 1929, près du boulevard d’Arcole. Ses obsèques ont été célébrées en la basilique Saint-Sernin, dont le carillon joua à l'occasion les notes de la chanson Toulouse. Puis ses cendres ont été dispersées dans la Garonne.
Dix ans après sa mort, un important hommage discographique lui est rendu. Universal sort lundi 17 février un coffret de 29 CD intitulé "L'Amour sorcier", un Best Of (le premier !) de 1962 à 2004, une anthologie de deux DVD avec des concerts et interviews du chanteur et enfin, un album "Porte-plume", consacré aux interprètes de Claude Nougaro, comme Arno, Mouss et Hakim, Serge Reggiani et Maurane.
Enfin, deux livres sont également consacrés au chanteur toulousain cette année : un recueil, "Quand le jazz est là", propose de découvrir l'artiste à travers les témoignages de ses compagnons de musique et un livre plus intime, celui de sa dernière femme, Hélène, "Dans l'intimité de Claude Nougaro". Les deux sortiront respectivement les 24 et 26 février


http://midi-pyrenees.france3.fr/hommage

dimanche 16 février 2014

Salvagnac. Joseph Pagnucco nous a quittés

Joseph Pagnucco est décédé samedi 1er février chez lui à Salvagnac. Jean-Claude Bourgeade, vice-président de la société de pêche, son ami, lui a rendu hommage lors de la cérémonie religieuse en l’église Notre-Dame, bien trop petite pour contenir tous ceux qui avaient voulu accompagner Joseph à sa dernière demeure.De cet hommage nous avons retenu notamment: «Né en Italie, Joseph rejoint notre pays à l’âge de 4 ans. Très vite, il s’oriente vers un métier de forgeron. Après son apprentissage, il s’installe comme forgeron et devient un artisan très remarquable et remarqué. Toujours en avance sur son temps, il comprend vite que forgeron doit aller avec mécanique, et il apprend ce métier. Après des soucis familiaux, malgré son travail, il doit élever ses frères et sœurs, mais Joseph le fait, sans rechigner, toujours volontaire. Aimant passionnément le football, il joue dans plusieurs équipes locales, puis en prenant de l’âge, il devient arbitre. Marié à Salvagnac avec Suzon, épouse calme, sage et dévouée, ils sont très appréciés. Joseph doit donner, doit servir, alors il s’engage comme pompier volontaire. Là aussi, son sérieux et son enthousiasme le font prendre rapidement des responsabilités. Il va s’engager dans les associations du Pays salvagnacois et devient président du Club du 3e âge, du club de billard, mais aussi de la pêche. Depuis plus de trente ans, il était le plus ancien président en activité. Son amour de la nature, de la pêche, il le faisait partager aux enfants. Quelle patience ! Mais toujours avec le sourire. Les enfants t’aimaient Joseph et tu leur donnais amitié et affection.Toute notre affection va vers ta famille, nous nous associons à sa douleur. Merci Joseph pour les valeurs que tu nous as enseignées.»

samedi 15 février 2014

Perpignan : la mère de Fiona accuse son concubin de violence

Dans l'affaire de la disparition de la petite Fiona en mai dernier à Clermont-Ferrand, la justice poursuit ses investigations. La mère de Fiona a été placée en garde à vue début février et interrogée sur ce qu’avait subi sa seconde fille, âgée de 2 ans.
 

Voici de quoi assombrir encore un peu plus le sinistre portrait des protagonistes de la disparition de Fiona, 5 ans, que plus personne n’a revue depuis le 12 mai 2013 à Clermont-Ferrand. Lors de l’arrestation à Perpignan, le 24 septembre dernier, de Cécile Bourgeon, sa mère, et de son compagnon, Berkane Makhlouf, une marque suspecte avait été découverte sur la sœur cadette de Fiona. L’enfant, âgé de deux ans, a été recueillie après l’arrestation de sa mère, par sa grand-mère et son mari. Lesquels ont signalé la présence d’un hématome sur la tête de la fillette. Informé, le procureur de la République de Perpignan a ouvert une enquête préliminaire, et a fait examiner l’enfant par un médecin. Le 4 février dernier, Cécile Bourgeon a été placée en garde à vue et a été entendue sur cette trace de coup découverte sur la tête de sa fille cadette. Au cours de cette audition, selon une source proche du dossier, elle aurait nié avoir frappé elle-même l’enfant, rejetant la responsabilité de ces violences sur Berkane Makhlouf.
Le compagnon devrait être interrogé


Selon cette bonne source, "elle a évoqué des punitions régulières infligées à la fillette par son concubin". Ce dernier aurait ainsi plusieurs fois "tiré par l’oreille" la petite fille. Autre pratique : "une douche froide", dont l’enfant serait sortie "terrorisée". Cécile Bourgeon aurait également reconnu lors de cette audition avoir remarqué cet hématome peu après la séance de la douche glacée, laissant entendre que ce serait pendant cette “punition” que la fillette aurait été frappée, quelques jours avant leur arrestation... Son compagnon devrait être à son tour entendu prochainement, dès que son état de santé le permettra. Fin janvier, il a en effet été transféré de la prison de Villefranche-sur-Saône pour l’unité hospitalière spécialisée de Lyon, chargée de la prise en charge psychiatrique des détenus. Sa détention ces dernières semaines, dans deux prisons successives, a été marquée par de multiples incidents, au point que son avocat avait récemment tiré la sonnette d’alarme.
Le corps de Fiona reste introuvable
Les enquêteurs tentent toujours de retrouver le corps de Fiona, décédée accidentellement selon le couple. Tous deux ont tout de même admis qu’elle avait auparavant reçu des coups dont ils se renvoient la responsabilité. Après avoir placé le corps de l’enfant dans un sac de voyage, ils seraient allés l’enterrer à la lisière d’une forêt, près du lac d’Aydat, en laissant dans la voiture la petite sœur de Fiona. Mis en examen pour violences mortelles aggravées, ils risquent tous deux trente ans de réclusion criminelle. La police judiciaire vient de lancer un nouvel appel à témoins, demandant à toute personne ayant constaté la disparition d’une pelle le 12 mai 2013 entre Clermont-Ferrand et Aydat de se signaler. Et des repérages aériens ont eu lieu ces derniers jours, sans doute en vue d’une prochaine campagne de fouilles.

http://www.midilibre.fr/2014/02/15/la-mere-de-fiona-accuse-son-concubin-de-violence,822634.php

vendredi 14 février 2014

Disparition inquiétante à Cherbourg

Le commissariat de Cherourg lance un appel à témoins pour la disparition inquiétante d'un Equeurdrevillais âgé de 32 ans. Il aurait été vu pour la dernière fois dans la nuit du 7 au 8 février à la sortie d'un bar de Cherbourg.
Le commissariat de Cherbourg lance un appel à témoins pour une disparition inquiétante qui se serait produite dans la nuit du 7 au 8 février.
La personne recherchée, un Equeurdrevillais âgé de 32 ans se nomme Aurélien Deville. Sa famille a déjà lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux.

Le commissariat indique que l''homme a été vu pour la dernière fois à sa sortie du Kaluma, un bar de la rue de l'Union à Cherbourg. Il était entièrement vêtu de noir. De type européen, il mesure entre 1,80 et 1,90 cm. Il est brun, aux cheveux plutôt courts et dégarni sur le haut du front. Il porte assez souvent des lunettes. Ses yeux sont bleus.

Il aurait quitté l'établissement sous l'emprise de l'alcool. Logiquement il aurait pu rentrer chez lui en empruntant les rues du centre de Cherbourg vers le centre d'Equeudreville mais aucune hypothèse n'est écartée, concernant sa destination, son parcours, son moyen de locomotion ou encore sur la raison de sa disparition qui est jugée inquiétante dans la mesure où son employeur a signalé qu'il n'avait pas pris son service lundi dernier.

L'unité de police administrative du commissariat de police de Cherbourg sollicite tout témoignage concernant cette personne. Les appels téléphoniques seront reçus 24 heures sur 24 au 02 33 88 76 76.


http://www.lamanchelibre.fr/cherbourg/search.php?search=Cherbourg

jeudi 13 février 2014

MARGNY-LES-COMPIEGNE (60) Appel à témoins : Anne Carrilho a disparu depuis 13 jours

Les enfants d’Anne Carrilho sont inquiets. Leur mère, âgée de 62 ans, a disparu depuis le 1er février dernier, à Margny-lès-Compiègne, dans l'Oise. La police nationale, chargée de l’enquête, confirme qu’il s’agit d’une disparition inquiétante.
Anne Carrilho, retraitée, vit à Margny depuis plus de 30 ans. Elle habite dans la rue André-Royer. Elle mesure environ 1,55 m et pèse 45 kg. Elle porte des lunettes.
Elle a été vue pour la dernière fois le vendredi 31 janvier, à 11 heures du matin, dans la rue Michelet, à Margny.
Toute personne possédant des informations qui pourraient aider les enquêteurs dans leurs recherches est invitée à contacter le commissariat de Compiègne au 03 44 36 37 37.


http://www.courrier-picard.fr/region/margny-les-compiegne-60-appel-a-temoins-anne-ia201b0n315150

mercredi 12 février 2014

Disparition inquiétante dans le nord de la Dordogne

Samedi 8 février, une habitante de 56 ans de Nanthiat est partie de chez elle en expliquant qu'elle allait se promener. Ne la voyant pas revenir, son mari est allé à sa recherche. Il a retrouvé vers 19 heures son manteau en bord de rivière.
Les gendarmes ont été alertés. Ils ont effectué des recherches et fait intervenir une équipe de plongeurs, sans succès.
" Elle est brune aux cheveux mi-longs et mesure 1,65 mètre ", précise la famille qui espère que quelqu'un l'a peut-être croisé ces derniers jours. Pour les gendarmes, les recherches continuent.
Les personnes ayant des renseignements peuvent envoyer un mail à la rédaction de "Sud Ouest" (perigueux@sudouest.fr), qui transmettra.

http://www.sudouest.fr/

mardi 11 février 2014

Montereau: Océane, 14 ans, a disparu en rentrant de l’école

Depuis vendredi, l’adolescente n’a pas réapparu…
Une disparition inquiétante. Depuis vendredi, Océane, 14 ans, n’a pas donné signe de vie, laissant ses parents dans une grande inquiétude. L’adolescente n’est pas rentrée de l’école, comme à son habitude.
Les policiers ont retrouvé sa trace grâce à la vidéosurveillance de la gare de Montereau (Seine-et-Marne). Elle y a pris le train de 17h40 en direction de Paris. Selon un témoignage, recueilli par la famille, elle serait sortie du train à la gare de Lyon. «Un homme qui l’a vue nous a dit qu’elle était accompagnée d’une fille un peu plus âgée qu’elle», raconte à 20 Minutes un membre de la famille d’Océane.

Une fugue?

Pour l’heure, les policiers enquêtent dans le cadre d’une «disparition inquiétante». Une dispute avait éclaté quelques jours avant entre la jeune fille et ses parents, ce qui pourrait accréditer la thèse d’une fugue. Dans l’entourage de la famille, on se dit plus inquiet. «Elle est partie sans son chargeur de téléphone. Or le portable pour une ado, c’est ce qu’il y a de plus important», glisse-t-on.
Autre fait troublant, le mobile d’Océane a déclenché une borne téléphonique à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), une ville à priori éloigné du parcours de l’adolescente. Depuis, son téléphone a été défintivement coupé.

Mèches rouges

Océane mesure environ 1m65, porte un pantalon noir et rouge à carreau, des chaussures noires à bouts dorés, un blouson noir, et un blouson en jean orné de quelques clous. Elle a quelques mèches rouges dans les cheveux.
Toute personne ayant des informations peut appeler le commissariat de police de Montereau au 01 64 69 39 30.
http://www.20minutes.fr/societe/1296166-20140211-montereau-oceane-14-ans-disparu-rentrant-lecole

Shirley Temple, l'enfant star du cinéma américain des années 30, est décédée

Shirley Temple est morte à l'âge de 85 ans...
L’actrice américaine Shirley Temple est décédée à l’âge de 85 ans, a annoncé la BBC ce mardi. Elle avait connu la gloire, enfant, dans les années 30. Tournant film sur film après son apparition dans Stand and up cheer, elle a été la première enfant star.
Elle avait été pressentie pour jouer le rôle de Dorothy dans Le Magicien d’Oz finalement attribué à Judy Garland.
Elle arrête finalement sa carrière à 20 ans et deviendra, plus tard, déléguée des Etats-Unis à l’ONU sous la présidence de Richard Nixon. Elle sera aussi ambassadrice des Etats-Unis au Ghana et en Tchécoslovaquie. Elle a également œuvré à lutter contre le cancer du sein, en étant parmi les premières femmes à rompre le tabou sur cette maladie

http://www.20minutes.fr/cinema/1295890-20140211-shirley-temple-enfant-star-cinema-americain-decedee

lundi 10 février 2014

Disparition inquiétante d’Océane, 14 ans

Fugue ? Mauvaise rencontre ? Les proches d'Océane Muscat, 14 ans, habitant à Montereau (Seine-et-Marne), sont extrêmement inquiets. Depuis vendredi, l'adolescente ne donne plus signe de vie. Elle a quitté le domicile familial après un banal différend avec ses parents.
Les policiers chargés de l'enquête ont pu consulter les bandes de vidéosurveillance de la gare de Montereau où l'on peut voir l'adolescente monter à bord d'un train vers 17h. Certains passagers ont ensuite indiqué avoir aperçu Océane en compagnie d'une personne non identifiée.
Son téléphone portable a ensuite été géolocalisé à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), mais depuis, il a cessé d'émettre, vraisemblablement coupé.

Si vous voyez Océane, si vous savez où elle est, merci de contacter le commissariat de Montereau au 01.64.69.39.30 ou au 06.27.37.70.34.

Quelques informations
o Taille : environ 1.65m
o Tenue vestimentaire : Un pantalon noir et rouge à carreau - chaussure noire à bouts dorés - blouson noir avec en plus un blouson en jean (orné de quelques clous )
o Signes distinctifs : quelques mèches rouges dans les cheveux - Look gothique

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/faits-divers/disparition-inquietante-oceane-14-ans-avis-recherche-montereau

dimanche 9 février 2014

Bretenoux. Disparition inquiétante d’une quadragénaire

Depuis vendredi on est sans nouvelle d’une habitante de Bretenoux âgée de 46 ans. Une disparition d’autant plus inquiétante que la personne serait dépressive. Gendarmes et sapeurs-pompiers ont effectué des recherches sur la Cère et aux abords de la rivière. Mais hier soir, toujours aucune trace de la victime.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/09/1814167-bretenoux-disparition-inquietante-d-une-quadragenaire.html

samedi 8 février 2014

Philippe Mahut, défenseur des Verts de 82 à 84, est décédé

Neuf fois sélectionné en équipe de France, l’ancien défenseur de Metz, Saint-Etienne ou encore du Racing avait été retenu par Michel Hidalgo pour disputer la Coupe du monde 1982, au cours de laquelle il avait joué la petite finale, perdue contre la Pologne.

Chez les Verts, Philippe Mahut a disputé 76 matches en deux saisons (de 1982 à 1984), inscrivant deux buts. Il poursuivra sa carrière au Racing club de Paris, Quimper et Le Havre


http://www.leprogres.fr/asse/2014/02/08/philippe-mahut-defenseur-des-verts-de-82-a-84-est-decede

vendredi 7 février 2014

Isère : non-lieu requis dans trois affaires de disparition d’enfants

«Tout a été fait, il n’y a plus aucun élément exploitable. Quand il n’y a plus rien à faire, il faut savoir fermer un dossier», a expliqué Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble.
Les juges d’instruction en charge de ces affaires n’ont en revanche pas rendu d’ordonnances de non-lieu pour le moment.
Il s’agit des enquêtes sur les disparitions de Ludovic Janvier, 6 ans, le 17 mars 1983 à Saint-Martin d’Hères et de Charazed Bendouiou, 10 ans, le 8 juillet 1987 à Bourgoin-Jallieu, ainsi que sur la tentative d’homicide de Grégory Dubrulle, 8 ans, le 9 juillet 1983.
Ce dernier, enlevé par un homme en bas de son domicile à Grenoble, avait été retrouvé le crâne fracassé, dans une décharge du massif de la Chartreuse.
Me Didier Seban, un des avocats des familles, a indiqué qu’il allait demander «de nouvelles vérifications» et des «rapprochements» notamment entre l’affaire Dubrulle et l’homicide de Fabrice Ladoux, 12 ans, le 13 janvier 1989, retrouvé mort dans le massif de la Chartreuse.
«On va aussi demander aux juges de nous recevoir et de recevoir les familles», a-t-il ajouté, confirmant des propos tenus dans Le Parisien de vendredi.
«La justice ne met aucun moyen sur cette enquête. C’est un cri d’alarme que nous poussons», a affirmé Me Seban.
Le procureur de Grenoble a au contraire estimé qu’il était «illusoire de penser trouver quelque chose» dans ces dossiers.
«Ce qu’il s’est passé l’an dernier (avec la résolution de deux affaires, ndlr) a montré que l’on persévère lorsqu’on a des éléments exploitables», a ajouté M. Coquillat.
En juillet 2013, un homme de 37 ans a en effet été confondu par son ADN vingt ans après le meurtre de deux fillettes à Voreppe en Isère. Il a été mis en examen et incarcéré. La justice n’avait alors pas hésité à débourser plus de 100.000 euros pour les expertises génétiques qui ont permis de mettre la main sur le meurtrier présumé. Sept disparitions ou meurtres d’enfants entre 1983 et 1996 restent à ce jour non élucidés en Isère. En 2008, le parquet général de Grenoble avait regroupé les dossiers des «disparus de l’Isère». Les investigations alors menées avaient permis d’écarter l’hypothèse d’un tueur en série pour l’ensemble des cas.


http://www.leprogres.fr/actualite/2014/02/07/isere-non-lieu-requis-dans-trois-affaires-de-disparition-d-enfants

jeudi 6 février 2014

Appel à témoins: disparition inquiétante d'un homme de 81 ans à Grasse

Un homme de 81 ans, habitant Peymeinade, est porté disparu depuis mercredi à Grasse.
Hospitalisé à Clavary, Jean Meunier nécessite des soins lourds, dont de l'oxygène. Il a fugué de l'établissement à 3h55 mercredi matin. C'est le personnel hospitalier qui a donné l'alerte et prévenu la police.
Il n'est pas rentré chez lui.
Une battue est en cours ce jeudi matin aux abord de l'établissement, avec l'aide d'un chien de pompiers.
L'homme ne dispose ni de téléphone ni de carte bancaire.
La police lance un appel à témoins. De type européen, Jean Meunier, né le 20 octobre 1932, mesure 1,75m, de corpulence fine, aux yeux clairs et cheveux gris. Il est vêtu d'un t.shirt et d'une veste polaire noire, d'un pantalon sombre, de chaussures noires à lacets. Il est porteur d'un sac noir et blanc et se déplace à priori à pied.
Composer le 04.93.4.91.20. ou le 17 ou le 112.

http://www.nicematin.com/grasse/appel-a-temoins-disparition-inquietante-dun-homme-de-81-ans-a-grasse.1609547.html

mercredi 5 février 2014

Décès de l'ancien international André Abadie

André Abadie, l'ancien pilier international et ex-président du FC Lourdes, est décédé à l'âge de 82 ans dimanche et a été inhumé hier dans la Cité mariale, a-t-on appris aujourd'hui auprès du club des Hautes-Pyrénées.

Après avoir fait ses débuts sous le capitanat de Jean Prat, Abadie avait fait partie du FCL auteur du doublé Championnat de France - Challenge Yves-du-Manoir en 1953, un second trophée qu'il remporte l'année suivante. Après avoir été sacré Champion en 1953, le pilier tricolore avait remporté un autre Bouclier de Brennus avec la Section paloise qu'il avait rejoint à l'été 1954. A son palmarès, il comptait également trois finales du du-Manoir (1959, 1962, 1964).

Une sélection, le 11 avril 1964 dans le Tournoi des cinq nations (victoire 27-6 contre l'Irlande) entouré en première ligne d'Aldo Gruarin et de Jean-Pierre Berejnoï, il a complété son palmarès auprès des Crauste, Gachassin, Pierre Albaladejo et Dauga.

A sa retraite sportive à Oloron-Sainte-Marie, André Abadie, natif d'Aureilhan (Hautes-Pyrénées) avait pris la direction de l'entraînement d'Oloron, de Perpignan avant de revenir dans son club de Lourdes. Au FC Lourdes, il lancera des joueurs comme Jean-Pierre Garuet ou Alain Caussade, de futurs internationaux tricolores des années 1970 et 1980.

L'ex-pilier tricolore, qui avait fêté ses 82 ans vendredi, avait été hospitalisé peu avant Noël, indique le quotidien La Dépêche du midi.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/02/05/97001-20140205FILWWW00278-deces-de-l-ancien-international-andre-abadie.php

Décès de Richard Bull, l'épicier de «La petite maison dans la prairie»

Richard Bull, qui incarnait le légendaire épicier Nels Oleson dans la série culte américaine «La petite maison dans la prairie», est décédé lundi à l'âge de 89 ans. Pendant 147 épisodes (sur les 205 que compte la série), de 1974 à 1983, son personnage a supporté l’horrible Harriet Oleson. Débonnaire, Nels était aussi, dans le village de Walnut Grove, l’infortuné papa des insupportables Nellie et Willie.  

 Avant de se voir confier ce rôle d'une grande popularité, Richard Bull avait tourné dans des films à succès au côté de , et . Il avait également dirigé une petite compagnie de théâtre à Los Angeles. Né le 26 juin 1924 à Zion, dans l'Illinois, il est décédé sur le campus de Fonds canadien de télévision Picture Motion, à Calabasas.

C'est Alison Arngrim, interprète de Nellie Oleson dans «La Petite Maison dans la prairie», qui a confirmé sa disparition : «Aujourd'hui, nous avons perdu mon père de télévision», a-t-elle déclaré. Elle a ajouté en hommage qu'il «était aussi merveilleux, gentil et intelligent que l'était son personnage dans la série».

http://www.leparisien.fr/tv/

mardi 4 février 2014

L'acteur américain Philip Seymour Hoffman est mort

L'acteur américain Philip Seymour Hoffman a été retrouvé mort dimanche après-midi dans son appartement new-yorkais, selon le Wall Street Journal. Il avait 46 ans.
Selon le quotidien The Wall Street Journal, l'acteur américain Philip Seymour Hoffman aurait été retrouvé mort dimanche après-midi dans son appartement new-yorkais. Toujours selon le journal, le service de police de New York enquête sur ce décès et le bureau du médecin légiste tente de déterminer la cause exacte de sa mort.

Philipp Seymour Hoffman, à la filmographie impressionnante, était âgé de 46 ans. Les spectateurs avaient pu le découvrir dans le film Boogie Night, de Paul Thomas Anderson, dans lequel il donnait notamment la réplique à Mark Wahlberg et Julianne Moore.

Son interprétation de Truman Capote, dans l'adaptation de la vie de l'écrivain par Bennett Miller, lui avait valu l'Oscar du meilleur acteur. Un rôle également récompensé du BAFTA du meilleur acteur et du Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique.

On avait également pu voir l'acteur dans des films tels que La Guerre selon Charlie Wilson, de Mike Nichols, Good Morning England de Richard Curtis ou plus récemment dans Hunger Games : L'Embrasement, de Francis Lawrence.


http://lci.tf1.fr/cinema/news/l-acteur-americain-philip-seymour-hoffman-est-mort-8357777.html

Le Port. Six mois sans nouvelles de Julie

Déjà plus de six mois se sont écoulés depuis la disparition de Julie Michel, une Auxerroise de 26 ans, de passage en Ariège cet été. À la fin du mois de juillet dernier, sa voiture était retrouvée au Port de Lers, abandonnée et fermée à clef. À l’intérieur, le portable de la jeune femme, éteint. Et dans le coffre, des courses pour plusieurs jours qu’elle avait faites tout récemment. Le 19 juillet, la jeune femme avait été vue par un parapentiste habitué des lieux, alors qu’elle déjeunait, seule, à côté de sa voiture. La veille, elle se trouvait au marché nocturne de Massat et, le 17 juillet, elle avait donné des nouvelles à sa mère, Betty Lefèvre, et semblait aller bien. Depuis, plus rien.
Le week-end dernier, un rassemblement s’est déroulé à Beaumont, dans l’Yonne, au profit de «Notre cœur pour Julie», une association créée pour soutenir les proches de la jeune femme. Concert de solidarité, vente de gâteaux : les fonds collectés ont été remis à l’association.
Côté judiciaire, le dossier a été remis entre les mains de Catherine Ostengo, qui a ouvert une information pour «disparition inquiétante». Les nombreuses investigations menées depuis l’été, notamment dans la mouvance de communautés marginales installées dans le secteur de Massat, n’ont pas donné de résultats, pas plus que l’important dispositif de recherche mis en œuvre à la mi-septembre : une centaine de gendarmes avait méthodiquement fouillé le secteur du Port de Lers. Site d’une grande beauté, ce coin des Pyrénées reste particulièrement escarpé. Il s’y trouve plusieurs gouffres, pour certains inexplorés. Six mois après la disparition de Julie, le mystère reste entier.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/04/1810059-six-mois-sans-nouvelles-de-julie.html

lundi 3 février 2014

Une disparition inquiétante en vallée d’Aoste

Les forces de l’ordre viennent de passer au peigne fin la vallée d’ Aoste à la recherche de Christiane Seganfreddo, une habitante d’Aoste, disparue le 30 décembre dernier et dont on est toujours sans nouvelles.

Cette semaine, les forces de l’ordre mettront sur le terrain des équipes cynophiles pour mieux contrôler la zone entre la maison de la disparue et les villages avoisinants.
Le tribunal d’Aoste a ouvert une enquête quoique l’hypothèse retenue pour le moment est celle d’un éloignement volontaire. Les enquêteurs ont aussi contrôlé différentes cliniques italiennes, françaises et suisses, mais rien n’a été découvert de ce côté-là.
Le mari de madame Seganfreddo, Renato Guillet, a déclaré : « Je n’arrive pas à rester sans rien faire et pour cela je viens de terminer l’organisation des recherches. Je partirai pour la Suisse pour chercher ma femme ».
Avec des amis il est en train de faire imprimer des tracts en français avec la photo de sa femme, dans le but de la chercher tant en France qu’en Suisse.
Au moment de sa disparition, Christiane Seganfreddo, 43 ans, portait une doudoune North-Face noire, des jeans et des bottes. Selon son mari, elle est aussi atteinte d’une maladie des Yeux. Si vous avez des renseignements la concernant, appelez le 112.


http://www.ledauphine.com/

dimanche 2 février 2014

Le poète picard Pierre Garnier est mort

Le poète picard Pierre Garnier est décédé ce samedi 1er février. Il avait 86 ans. Né le 9 janvier 1928 à Amiens, il résidait à Saisseval, près de la capitalite picarde. Il est était marié avec la poétesse Ilse Garnier. Auteur d’une riche oeuvre poétique et littéraire, en français mais aussi en picard, il était notamment à l’origine du «  spatialisme  », un art poétique qu’il définissait comme débarrassé des phrases et des mots et «  agrandie jusqu'au souffle

http://www.courrier-picard.fr/region/le-poete-picard-pierre-garnier-est-mort-ia201b0n306281

samedi 1 février 2014

Décès du sélectionneur Luis Aragones

L'ancien sélectionneur de l'équipe d'Espagne de football Luis Aragones, qui avait conduit la "Roja" au sacre à l'Euro-2008, est mort  dans une clinique de Madrid à l'âge de 75 ans, ont annoncé l'établissement médical et la Fédération espagnole de football (RFEF).

"Ce matin est décédé Luis Aragones, l'historique entraîneur de football qui a gagné (...) le Championnat d'Europe avec la sélection espagnole", a écrit la clinique Cemtro sur son site internet. Le "Sage d'Hortaleza", à la tête de l'équipe nationale entre 2004 et 2008, a été l'un des grands artisans de la montée en puissance de la "Roja" dans le football mondial: il a su fixer son jeu de passes ("toque"), chasser les démons d'une sélection talentueuse mais souvent défaite, et décrocher un deuxième triomphe européen après celui de 1964.

Comme il l'avait annoncé avant l'Euro-2008, Aragones avait renoncé au lendemain de son succès à la direction de la sélection, conduite ensuite par Vicente del Bosque à sa première victoire au Mondial, en 2010, et à un deuxième titre européen consécutif en 2012.

Début décembre, il avait annoncé dans une interview prendre sa retraite, avant de revenir sur ses propos un peu plus tard, se jugeant encore intéressé par une direction d'équipe, aussi longtemps qu'une assez bonne offre puisse venir.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/02/01/97001-20140201FILWWW00043-deces-du-selectionneur-luis-aragones.php