mercredi 11 septembre 2013

Disparues de Perpignan : les premières recherches n'ont rien donné

Les enquêteurs ont ratissé  mardi une pinède, autour de la nouvelle station d'épuration de Port-Leucate, pour retrouver les corps d'Allison et de Marie-Josée Benitez disparues depuis le 14 juillet à Perpignan. Les fouilles n'ont rien donné. Elles pourraient se poursuivre pendant une semaine.
Les recherches entreprises ce mardi matin à Port Leucate (Aude) pour retrouver les corps de Marie-Josée Benitez et de sa fille Allison, disparues depuis le 14 juillet à Perpignan, pourraient durer une semaine, ont indiqué sur place des sources proches du dossier. Depuis 9 h mardi matin, une dizaine d'enquêteurs de l'antenne perpignanaise du SRPJ de Montpellier, accompagnés des gendarmes du centre national cynophile, ont entrepris de ratisser une vaste pinède, située près de la nouvelle station d'épuration de la station balnéaire audoise. Car c'est dans ce secteur que les policiers ont repéré la trace de déplacements suspects de Francisco Benitez, le principal suspect, dans les jours ayant suivi la disparition de son épouse et de sa fille.
Huit chiens spécialisés dans la découverte de cadavres


Huit chiens spécialement dressés à la recherche de cadavres enterrés se relaient, accompagnés de maîtres-chiens, pour parcourir cette vaste zone boisée et sablonneuse. Un terrain qui complique apparemment leur tâche et rend plus difficile la détection des odeurs. Les premières recherches ont eu lieu à l'intérieur du site de la station d'épuration elle-même, et elles s'étendent désormais à ses abords. Au fur et à mesure de leur progression, les policiers marquent avec de la peinture fluorescente les secteurs déjà inspectés.
Un radar de surface pour sonder le sol
Les enquêteurs sont également équipés d'un radar de surface, capable de repérer des objets ou des formes enterrées, et de déterminer également si le sol a été creusé et la terre remuée. Difficile de savoir aujourd'hui quelle tournure vont prendre ces recherches au cours des prochains jours. Reste qu'on peut aussi s'interroger sur ce qui aurait pu pousser Francisco Benitez à choisir ce lieu pour y dissimuler deux corps : situé près du camp naturiste de Port-Leucate, longé par une piste cyclable, l'endroit semble plutôt fréquenté par des promeneurs ou des sportifs, particulièrement au coeur de l'été, lorsque la saison touristique bat son plein.
Les recherches ont été interrompues mardi dans la soirée, le mystêre sur les disparues de Perpignan demeure.

http://www.midilibre.fr/2013/09/10/disparues-de-perpignan-les-recherches-pourraient-durer-une-semaine,755120.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire