vendredi 31 mai 2013

Montauban. Inquiétante disparition d'une octogénaire

Augusta Raimbaux, 80 ans domiciliée 75 chemin de Matras à Montauban a quitté la maison familiale mercredi dans la soirée aux alentours de 20 h 30 à 21 heures 30. Depuis on est sans nouvelle de cette octogénaire, que son entourage prénomme aussi émilienne, de 1,55 m, cheveux blancs, yeux marron qui au moment de sa disparition portait un imperméable marron clair, un pantalon marron et des chaussures noires. Hier policiers et pompiers avec un chien de recherches ont mené d'importantes investigations entre Albarèdes et Jardin des Plantes en vain. Au cas où vous l'apercevriez, téléphonez aussitôt au 05 63 21 54 00.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/31/1638909-montauban-inquietante-disparition-d-une-octogenaire.html

jeudi 30 mai 2013

L'auteur Jack Vance est décédé

Les hommages affluaient encore jeudi pour saluer la mémoire de l'auteur américain de science-fiction Jack Vance, décédé à son domicile dimanche en Californie à l'âge de 96 ans.

"Il a eu une grande influence sur moi et mon travail, et fait partie de mes écrivains préférés ces 50 dernières années", a déclaré l'écrivain George R.R. Martin, dont l'oeuvre a inspiré la série télévisée fantastico-médiévale Game of Thrones.

Les détracteurs de Jack Vance considéraient pour leur part qu'il écrivait des livres à sensation. Jack Vance a pourtant remporté le prix Hugo du meilleur récit de science-fiction en langue anglaise en 1963 pour Les maîtres des dragons, en 1967 pour Le dernier château, et un autre prix Hugo en 2010 pour ses mémoires C'est moi, Jack Vance!



 L'écrivain a aussi remporté le prix Nebula du meilleur récit de science-fiction publié aux Etats-Unis en 1966 pour Le dernier château, le prix Jupiter de science-fiction en 1975 et le prix World Fantasy (oeuvres fantastiques) en 1984 pour l'ensemble de sa carrière, selon la biographie publiée sur son site.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/30/97001-20130530FILWWW00726-l-auteur-jack-vance-est-decede.php

Cazes-Mondenard. Des plongeurs à la recherche d'un corps dans le lac du "Touron"

Les gendarmes sont actuellement à la recherche d'un corps dans le lac du Tournon à Cazes-Mondenard. Après une heure de recherche, les plongeurs ont remonté un scooter des eaux.
Les gendarmes ont été alertés vers 12h30 par le propriétaire d'un lac collinaire à Cazes-Mondenard. L'homme a repéré les traces d'un deux-roues allant droit dans l'eau. A la surface des gants et une cagoule ont été retrouvés, laissant penser à une chute ou une tentative de suicide. Un dispositif de recherche, comprenant des plongeurs, a été mis en place pour tenter de retrouver une éventuelle victime.
Après une heure de recherche, les pompiers moissagais, venus avec un bateau pour sondé le plan d'eau, ont repêché un scooter. Les gendarmes lauzertains ignorent pour le moment s'il s'agit d'un deux-roues volé dans la matinée et abandonné ou s'il s'agit d'un accident.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/30/1638164-cazes-mondenard-plongeurs-recherche-corps-lac-touron.html

Disparition inquiétante : une jeune femme introuvable à Rezé (44)

Une enquête pour la disparition inquiétante d’une jeune femme de 27 ans a été lancée à Rezé, en Loire-Atlantique.
La jeune femme a été vue pour la dernière fois dans la nuit de lundi à mardi, vers 4 h. Elle se trouvait place Félix-Fournier, à Rezé (au sud de Nantes), et rentrait de chez son ami.
Elle aurait regagné son domicile, toujours à Rezé, où elle vit en colocation.
Elle pourrait être ressortie de chez elle, sans emporter de moyen de payement, pour une raison qu’on ignore encore.
Appel à témoin
Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte et un appel à témoin lancé.
La jeune femme, très mince et athlétique, mesure 1,71 m. Elle a des cheveux châtains, coupés au carré et bouclés, et des yeux marron. Elle est vêtue d’un pull-over noir en laine avec un col en V et d’un jean bleu, elle porte un collier en argent et une bague avec une pierre verte a la main droite.
Les personnes susceptibles d’avoir des renseignements peuvent contacter l’hôtel de police au 02 53 46 70 00.
 

Besançon : disparition inquiétante d'un homme de 38 ans

Cédric Germann est technicien d'atelier dans une entreprise du parc Lafayette à Besançon. Il aurait dû travailler hier soir et cette nuit. Son employeur est sans nouvelle de lui.
Pas de nouvelle de lui, non plus, à son domicile où l'attendent dans l'angoisse son épouse et ses deux enfants âgés de 8 et 10 ans. Son épouse, jointe par téléphone, estime que cette disparition ne lui correspond pas. Cédric Germann avait rendez-vous chez le kiné hier à 18 heures. Il ne s'est pas présenté au cabinet. Mais, il a retiré 500 euros à un distributeur, 500 euros étant le plafond du retrait possible.
Ce retrait a été effectué au Crédit Mutuel de la zone commerciale d'Ecole-Valentin. D'ailleurs, une dame attendait son tour derrière lui à ce moment-là. Il lui est demandé de prendre contact avec la police pour apporter son témoignage.
Cet homme de 38 ans a disparu avec sa voiture, une Audi A3 de couleur gris clair. Signe distinctif : il boîte.
En cas d'informations pouvant être utiles à l'enquête, il est demandé de prendre contact avec le commissariat de Besançon.

http://franche-comte.france3.fr/2013/05/30/besancon-disparition-inquietante-d-un-homme-de-38-ans-260653.html

mercredi 29 mai 2013

Le corps du pêcheur porté disparu a été retrouvé à La Chapelle-d'Aurec

Le pêcheur de 74 ans, originaire d'Unieux, disparu depuis lundi à Monistrol-sur-Loire, a été retrouvé mort par les gendarmes, ce mercredi en début d’après-midi, sur le secteur de La Chapelle d’Aurec, entre la voie SNCF et la rivière.

Les recherches entamées par les gendarmes pour retrouver un Unieutaire de 74 ans, disparu depuis lundi alors qu'il était parti à la pêche dans le secteur de Monistrol-sur-Loire, se poursuivaient ce mercredi. Et vers 12h15, le corps du pêcheur a finalement été retrouvé entre la voie SNCF et la berge de la rivière, sur la commune de La Chapelle-d’Aurec.
D’après nos informations l’homme aurait succombé à un malaise. C’est en tout cas l’hypothèse retenue pouvant expliquer la mort mais l’enquête est ouverte. Le corps aurait été retrouvé à quelques mètres de la berge de la Loire sur un rocher, avec ses cannes repliées à côté de lui.

Le septuagénaire se trouvait à semble-t-il une dizaine de minutes du lieu où se concentraient les recherches au départ.
http://www.leprogres.fr/haute-loire/2013/05/29/le-corps-du-pecheur-porte-disparu-a-ete-retrouve-a-la-chapelle-d-aurec

Mort de Franca Rame, épouse de Dario Fo

L'actrice et féministe italienne Franca Rame est décédée aujourd'hui à l'âge de 83 ans. Elle était l'épouse et partenaire depuis plus d'un demi-siècle du prix Nobel de la littérature Dario Fo.

Née le 18 juillet 1929 dans la région de Milan (au nord de l'
Italie) dans une famille d'acteurs et d'artistes, liée au théâtre des marionnettes, elle entame sa propre carrière artistique en 1950. Quatre ans plus tard, elle épouse Dario Fo, écrivain, dramaturge et acteur, prix Nobel de la littérature en 1997. Débute alors entre les deux une collaboration ininterrompue dans l'art et la politique.

Ensemble, ils mettent sur pied en 1958 la compagnie théâtrale "Dario Fo et Franca Rame company" : lui est écrivain et metteur en scène, elle actrice et administratrice. Les deux s'engagent activement dans les années 60 et 70 dans des mouvements gauchistes et féministes. 


 Franca Rame sera brièvement enlevée par des militants d'extrême-droite en 1973, subissant à cette occasion violences physiques et viol. Ces agresseurs n'ont jamais été condamnés définitivement en raison d'une prescription intervenue après 25 ans. Elle a évoqué cette expérience dans une pièce écrite par elle-même en 1981, Le viol.

Franca Rame avait été élue en 2006 sénatrice du parti Italie des valeurs (IDV) de l'ex-juge anti-corruption Antonio Di Pietro, mais avait ensuite abandonné la chambre haute en 2008, frustrée par l'inertie du système politique italien.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/29/97001-20130529FILWWW00579-mort-de-franca-rame-epouse-de-dario-fo.php

Monistrol-sur-Loire: parti à la pêche lundi, un septuagénaire est porté disparu

Dans la journée de lundi, un pêcheur, âgé de 74 ans et demeurant à Unieux, proche commune de la Loire, a quitté son domicile en indiquant à son épouse qu’il se rendait au lieu-dit « Les Sauvages », sur la commune d’Aurec-sur-Loire.
Mardi matin, ne le voyant pas regagner son domicile, l’épouse du septuagénaire a donné l’alerte. Des recherches ont été conduites sur place par les gendarmes. La voiture du pêcheur a alors été retrouvée au niveau du « Chambon-sur-Loire », commune de Monistrol-sur-Loire. En début d’après-midi, il a été fait appel au chien spécialisé dans la recherche de personne. Le secteur était rendu boueux et glissant après les pluies qui sont à nouveau tombées sur le département.
En fin d’après-midi, les recherches n’avaient toujours rien donné. « Ce pêcheur fréquentait souvent l’endroit qui, a priori , il connaît bien, Il vient souvent ici et ne souffre d’aucun trouble de la mémoire » notait, mardi, le colonel Depierre, commandant de la compagnie d’Yssingeaux à notre rédaction. De nombreuses questions restent en suspens. « C’est un secteur de bras de la Loire où la profondeur ne dépasse pas 30 cm et il n’y a pas de trous d’eau : on devrait forcément le voir s’il était dans l’eau. Ce n’est pas logique ! »
Les recherches devaient se poursuivre jusqu’à la tombée de la nuit.

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2013/05/28/parti-a-la-peche-lundi-un-septuagenaire-est-porte-disparu

Un randonneur aveyronnais porté disparu dans les Pyrénées-Orientales

Depuis mardi matin, les gendarmes de haute montagne d’Osséja sont à la recherche d’un randonneur aveyronnais dans le massif du Carlit, dans les Pyrénées-Orientales. Sa voiture a été retrouvée près du lac des Bouillouses, selon France 3 Midi-Pyrénées.
Randonneur expérimenté, cet homme est parti seul de Millau samedi dernier pour rejoindre les Pyrénées. Sans nouvelles depuis, sa famille a donné l’alerte en début de semaine. Les gendarmes ont débuté les recherches mardi, malgré des conditions météorologiques mauvaises en altitude. Seule la voiture du randonneur a pour l'instant été retrouvée aux Bouillouses.
Les gendarmes du PGHM d’Osséja étaient également à la recherche d’un couple de touristes perdus dans la Vallée Heureuse, près de Sorède, selon France Bleu. Ils ont été retrouvés sains et saufs mardi matin.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/29/1637222-un-randonneur-aveyronnais-porte-disparu-dans-les-pyrenees-orientales.html

Meurtre de Mèze : appel à témoin pour retrouver le mari de la victime

Stéphane Rodier, le mari de Corinne Rodier retrouvée morte à son domicile de Mèze (Hérault) jeudi dernier, est activement recherché par la gendarmerie. 
Stéphane Rodier, dont l’épouse Corinne a été retrouvée morte jeudi à son domicile de Mèze (Hérault) est toujours activement recherché par les gendarmes de la compagnie de Pezenas, chargés de l’enquête. Ces derniers viennent de lancer un appel à témoin, en diffusant ces deux photos de l’intéressé, prises jeudi matin, alors qu’il retire de l’argent à un distributeur de billets de banques.
Appel à témoins


Depuis le crime, Stéphane Rodier a disparu, et est susceptible de circuler avec une Renault Twingo rouge bordeaux (1ère génération), immatriculée 727 AFB 34. Toute personne susceptible de faire progresser l’enquête, ou ayant aperçu cet homme ou cette voiture, est priée de prendre contact avec les enquêteurs, au 04 67 09 73 15 (horaires bureau) ou au 04 67 10 39 00 (24h/24).

http://www.midilibre.fr/2013/05/28/dma-les-gendarmes-lancent-un-appel-a-temoin-pour-retrouver-le-mari-de-la-victime,705785.php

mardi 28 mai 2013

Disparition inquiétante : une habitante d'Illzach toujours recherchée

La compagnie de gendarmerie de Mulhouse a déployé un important dispositif, depuis ce lundi après-midi, pour tenter de retrouver une habitante d’Illzach. Karine Binder, âgée de 52 ans, a quitté son domicile ce lundi matin vers 9h et n’y a plus réapparu. Cette disparition est considérée comme inquiétante pour les gendarmes, qui lancent un appel à témoins. Cette femme mesure environ 1m60 et est de corpulence moyenne. Elle était vêtue d’une chemise de nuit de couleur claire quand elle a quitté son domicile. Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cette femme est priée de contacter la brigade de gendarmerie d’Illzach au 03.89.52.71.72.

http://www.lalsace.fr/actualite/fil-info

Décès du journaliste et écrivain Michel-Antoine Burnier

Auteur de plus d'une trentaine de livres, Michel-Antoine Burnier, né en 1942 à Chambéry, avait participé comme rédacteur en chef à la création du mensuel L'Evénement d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie en 1966, après des études à Sciences Po. Auparavant, dès 15 ans, il avait découvert Jean-Paul Sartre, dont il deviendra proche. 
Il est également très proche de Bernard Kouchner avec qui il milite à l'Union des étudiants communistes. 
Il publie en 1966 son premier livre, "Les existentialistes et la politique" (Gallimard). Quelques années plus tard, il participe à la reprise du magazine Actuel, en 1970, avec notamment Jean-François Bizot et Jean-Luc Young. 
Avec l'écrivain Patrick Rambaud, prix Goncourt en 1997, Michel-Antoine Burnier a écrit une quarantaine de pastiches, tels "Le Roland Barthes sans peine", "Le tronc et l'écorce" (François Mitterrand) ou encore "la farce des choses" (Simone de Beauvoir). Parmi les autres victimes de ce duo de farceurs, se retrouvent Françoise Sagan, Aragon, de Gaulle, Philippe Sollers ou Malraux. 
Ils ont également écrit ensemble "Le journalisme sans peine" (Plon) en 1997. 
En collaboration avec Bernard Zekri, Michel-Antoine Burnier venait d'achever un livre sur l'histoire du rap et du hip-hop, à paraître en octobre chez Kero. 

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/

Appel à témoins pour la disparue de Château-d'Oléron

Après plus de 24 heures de recherches infructueuses, les services de gendarmerie lancent un appel à témoins pour tenter de retrouver la sexagénaire, en vacances au Château-d’Oléron, qui n’a pas été revue depuis qu’elle a quitté dimanche soir sa résidence de vacances.
Cette dame âgée de 65 ans se nomme Eliane Van Cauwelaert. Elle mesure 1,68 m, a les yeux bleus et les cheveux gris.

Elle était vêtue dimanche soir d’un pantacourt noir, d'un gilet à dominance rouge, et de baskets noires et roses. Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cette femme est priée de contacter la brigade de gendarmerie du Château-d'Oléron au 05 46 47 76 01.

http://www.sudouest.fr/2013/05/28/appel-a-temoins-pour-la-disparue-de-chateau-d-oleron-1067071-1401.php

Bar-le-Duc : une septuagénaire disparait en pleine nuit

Une disparition a été signalée hier au commissariat de police de Bar-le-Duc.
Vers 3 h 45 du matin, le mari de Christiane Poëtte, 74 ans, l’a entendue quitter le domicile familial, rue Dom-Cellier, à Bar-le-Duc. Gravement malade, cette femme d’1,60m de corpulence normale, aux cheveux raides poivre et sel, se déplace difficilement.
Elle est vêtue d’une jupe bleu clair, d’un corsage vert et d’un manteau marron.
Toute personne susceptible d’aider aux recherches est priée de contacter le commissariat de Bar-le-Duc au 03.29.79.00.17.
 

Le jeune Cysonien de 12 ans retrouvé en bonne santé

Le jeune Cysonien de 12 ans disparu dimanche à Tournai a été retrouvé ce lundi en bonne santé. L’adolescent avait fugué. Il est en bonne santé.
La PJ de Tournai avait lancé un avis de recherche après la disparition d’un Cysonien de 12 ans à Tournai, hier dimanche aux alentours de 17 h 30. Vers 17 h 30, il se trouvait dans la voiture de son assistante maternelle boulevard Roi Albert aux abords du palais de Justice. Au retour de cette personne, l’adolescent avait disparu.

http://www.lavoixdunord.fr/region/le-jeune-cysonien-de-12-ans-retrouve-en-bonne-sante-ia28b0n1280824

Décès de l'ancien sénateur PS du Lot Marcel Costes

Marcel Costes est décédé des suites d'une longue maladie à Figeac dans la nuit de dimanche à lundi. Il avait 77 ans. Sénateur socialiste du Lot de 1983 à 1992, Marcel Costes avait également été adjoint au maire de Figeac et vice-président du conseil général du Lot. Il avait créé sa propre entreprise d'artisan carrossier.

http://www.radio-totem.net/actualite/journal/lot/

Disparition inquiétante : la gendarmerie lance un appel à témoins

La compagnie de gendarmerie de Mulhouse a déployé un important dispositif, durant toute l’après-midi, pour tenter de retrouver une habitante d’Illzach. Karine Binder, âgée de 52 ans, a quitté son domicile ce matin vers 9h et n’y a plus réapparu. Cette disparition est considérée comme inquiétante pour les gendarmes, qui lancent un appel à témoins. Cette femme mesure environ 1m60 et est de corpulence moyenne. Elle était vêtue d’une chemise de nuit de couleur claire quand elle a quitté son domicile. Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cette femme est priée de contacter la brigade de gendarmerie d’Illzach au 03.89.52.71.72.

http://www.lalsace.fr/actualite/fil-info

lundi 27 mai 2013

Parentis (40) : le corps retrouvé dans le lac est bien celui d'Etienne Colombo

Le corps retrouvé dimanche en début de soirée dans le lac de Parentis est bien celui d'Etienne Colombo.
Ce professeur en retraite âgé de 70 ans avait disparu de son domicile dans la nuit du 9 au 10 mai et en dépit de moyens de recherche considérables, il n'avait pas pu être retrouvé.

Selon le chef d'escadron Schilling, commandant la compagnie de gendarmerie locale, c'est la thèse d'un accident ou d'un suicide qui est à privilégiée. "Rien dans l'examen du corps ne laisse penser qu'il puiss s'agir d'un homicide." 

http://www.sudouest.fr/2013/05/27/parentis-40-le-corps-retrouve-dans-le-lac-est-bien-celui-d-etienne-colombo-1065946-3452.php

Château-d'Oléron : disparition d'une touriste depuis dimanche soir

Depuis 10h15, ce lundi matin, une touriste âgée d'une soixantaine d'années est activement recherchée par la gendarmerie dans le secteur de Château-d'Oléron. Elle a disparu de sa résidence depuis dimanche soir.
Depuis 13 heures, une unité cynophile de la gendarmerie est arrivée sur les lieux. Les gendarmes effectuent leurs recherches dans les environs de la route des Huîtres, au nord de Château-d'Oléron

http://www.sudouest.fr/2013/05/27/chateau-d-oleron-disparition-d-une-touriste-depuis-dimanche-soir-1065820-1391.php

Biscarrosse : un garçon de 12 ans, disparu dimanche soir, retrouvé lundi matin

Dimanche soir, à Biscarrosse-Plage, un garçon de 12 ans avait quitté son domicile vers 20 heures, à l'issue d'une dispute familiale. Il a été retrouvé ce lundi matin vers 10 heures, à La Teste-de-Buch (33) à proximité du camping des Flots bleus.
Les parents, ne le voyant pas revenir, avaient donné l'alerte vers 23 heures, entraînant une forte mobilisation de la gendarmerie. D'autant plus d'ailleurs que le fugueur ne connait pas les lieux où sa famille s'est installée il y a peu.

Brigade cynophile, hélicoptère, brigade de recherche, gendarmerie de l'armement (on est tout à côté du Centre d'essais), brigade motorisée... ont cherché puis trouvé l'enfant, à 15 km de son point de départ, sur la commune de La Teste. 
Le fugueur était en bonne santé, bien que fatigué par son escapade.

http://www.sudouest.fr/2013/05/27/biscarrosse-un-garcon-de-12-ans-disparu-dimanche-soir-retrouve-lundi-matin-1065956-3452.php

Le constitutionnaliste Guy Carcassonne est mort

Le célèbre universitaire Guy Carcassonne, a succombé à une hémorragie cérébrale, a-t-on appris auprès de son épouse et de son cabinet. Il était âgé de 62 ans.

Tous les étudiants en droit ont lu ses précieux ouvrages. Les politiques avaient recours à ses conseils. L'universitaire Guy Carcassonne, grand spécialiste de droit constitutionnel, 62 ans, est mort dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Petersbourg en Russie où il se trouvait en voyage familial avec sa femme Claire Brétécher, a-t-on appris dans le cabinet d'avocat où il travaillait. Le cabinet Dreyfus a ainsi confirmé une information du site lemonde.fr, selon lequel il a succombé à une hémorragie cérébrale.
Né le 14 mai 1951, docteur en droit public, Guy Carcassonne a été conseiller juridique du groupe socialiste à l'Assemblée nationale de 1978 à 1983, puis professeur à l'Université de Reims de 1984 à 1988. Parallèlement, il est conseiller technique, puis chargé de mission au cabinet de Michel Rocard (1983-1985), puis d'Henri Nallet (1985-1986), au ministère de l'Agriculture. Il est ensuite responsable de la communication de Michel Rocard, alors député (PS) des Yvelines (1987-1988), avant de le suivre à Matignon, comme conseiller pour les relations avec le Parlement. En 1998, il est chargé par Lionel Jospin alors Premier ministre, d'une expertise juridique sur la Charte du Conseil de l'Europe des langues régionales.

Guy Carcassonne, nommé en 2002 membre du Comité d'éthique entrepreneuriale  du Medef, a été notamment chargé de la mission de conseil pour la rédaction  d'une nouvelle constitution afghane. Coutumier des tribunes dans la presse sur l'évolution des institutions et l'éventualité d'une VIe République, il est l'auteur d'un commentaire de "La Constitution" (1996). Il a aussi publié en 2009 une "Histoire de la Ve République" (Dalloz) coécrite avec Olivier Duhamel et Jean-Jacques Chevallier. Il collaborait depuis plusieurs années avec le cabinet d'avocats parisien dirigé par Tony Dreyfus, ancien député PS rocardien. De sa relation avec l'auteur de bande-dessinée Claire Brétécher, Guy Carcassonne avait un fils, Martin.
Une des premières réactions politiques sur Twitter a été celle de Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande. 
Quelle tristesse que la disparition de Guy Carcassonne.UnPersonnage hors norme.Grand constitutionnaliste.Toujours enthousiaste. Il manquera

 http://lci.tf1.fr/france/justice/le-constitutionnaliste-guy-carcassonne-est-mort-7976239.html

dimanche 26 mai 2013

Décès du moniteur des Bronzés

Le moniteur de ski de Michel Blanc dans Les Bronzés font du ski, Fernand Bonnevie, est décédé dans la nuit à l'âge de 98 ans à Val d'Isère, indique sa famille.

Fernand Bonnevie était l'auteur de la célèbre réplique du "planter de bâton".

Le vieil homme, qui n'avait jamais quitté la station dont il fut l'un des premiers moniteurs de ski, évoquait encore régulièrement avec "amusement" les scènes du film de Patrice Leconte qui l'ont rendu célèbre avec ses nombreux descendants, a raconté l'une de ses belles-filles Denise Bonnevie. Fernand Bonnevie a donné des cours jusqu'à l'âge de 80 ans.

Sortie en 1979, la comédie avait enregistré à sa sortie 1,5 million d'entrées.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/26/97001-20130526FILWWW00145-deces-du-moniteur-des-bronzes.php

Monique Dour reste introuvable

Voilà plus d’une semaine que la famille Dour, originaire de Freistroff, est sans nouvelle de Monique, âgée de 63 ans. Cette mère de famille a été aperçue pour la dernière fois le vendredi 17 mai devant l’hôpital Legouest à Metz, où elle était hospitalisée depuis la veille.
Les investigations menées depuis ce jour-là par les services de police, les sapeurs-pompiers ainsi que la famille et les amis de Monique Dour, n’ont malheureusement rien donné.
À plusieurs reprises, les recherches effectuées dans la Seille ont été vaines, et les investigations menées à proximité de l’hôpital n’ont connu guère plus de succès.
Monique Dour, née Mosser, a les yeux verts, les cheveux gris-blonds, mesure 1,60 m et pèse 50 kg. Au moment de sa disparition, elle portait un jean et un blouson clair.
Les policiers poursuivent leur appel à témoins afin de recueillir tout témoignage utile à la localisation de la disparue

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/05/26/monique-dour-reste-introuvable

Michel Crozier est mort

Le sociologue Michel Crozier est décédé hier, à l'âge de 90 ans. Diplômé d'HEC et détenteur d'une thèse en droit, il est l'un des pionniers de la sociologie des organisations. Chercheur au CNRS, il fonde en 1962 le Cercle de sociologie des organisations et reste connu pour son livre «L'Acteur et le Système», un des fondements de l'analyse stratégique. Le sociologue poursuivra toute sa vie sa critique du conservatisme et de l'immobilisme de l'administration française. D'abord dans son livre «État moderne, État modeste», paru en 1986, puis dans «La Crise de l'intelligence», en 1995, où il dénonce le rôle de la technocratie et des élites. Le chercheur se situait «dans une tradition française du gauchisme en parole et du conservatisme en réalité», à l'opposé de Pierre Bourdieu. Le philosophe et sociologue Edgar Morin, qui le connaissait bien, s'est ému de sa disparition. Il a évoqué un «homme affable dont la pensée n'a cessé d'évoluer depuis ses jeunes années».

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/26/1634898-michel-crozier-est-mort.html

La mafia du sable dénoncée par un Lot-et-Garonnais

Arte diffuse mardi à 20 h 50 «le sable, enquête sur une disparition». Un documentaire signé Denis Delestrac, Lot-et-Garonais d'origine, qui, par son enquête minutieuse, pointe du doigt la menace d'une bombe écologique à retardement qui menace la planète.
«L'idée de ce film m'est venue par hasard, un dimanche d'hiver où je me promenais sur la plage de Barcelone. Celle-ci n'était plus la large et belle plage qu'on retrouve chaque été, elle était presque inexistante, son sable avait disparu. Des questions m'ont traversé l'esprit : où est le sable, d'où vient-il ?».
Denis Delestrac se lance dans un étrange tour du monde : «le film, c'est deux ans d'enquête et un tournage qui a été difficile» raconte-t-il. «Nous avons subi des menaces de mort au Maroc de la part de la mafia du sable, nous sommes partis du pays plus tôt que prévu pour éviter un incident diplomatique. Sur place, les autorités couvrent la mafia du sable et nous ont demandé assez fermement de quitter le pays et au plus vite ! Nous avons eu aussi des difficultés en Inde, où la mafia a assassiné un officiel au premier jour de tournage : cela a eu pour effet de paralyser toute l'activité dans le pays et nous a obligé à y retourner quelques mois plus tard pour finir notre travail. Notre équipe a été ensuite surveillée et nos téléphones mis sur écoute à Singapour ; là-bas, la censure est très forte et elle déteste qu'on critique ses méthodes et qu'on parle de sa consommation de sable».
Et les mêmes questions : pourquoi le sable disparaît-il, qui en profite ? Qui tire les ficelles ? Ce sable que nous foulons l'été s'est glissé partout dans notre quotidien. Il y en a dans les puces électroniques, les détergents, les peintures, les cosmétiques… et bien sûr le béton. «On estime explique Michaël Welland, un chercheur qui intervient dans le film qu'on produit deux tonnes de béton par être humain chaque année». Un chiffre qui progresse au rythme de l'urbanisation mondiale.
De Bombay aux plages de Bretagne, Denis Delestrac suit le filon. Et montre que les réserves de sables ne sont pas inépuisables. Le sable, plus qu'un décor de villégiature en zone estivale, est un élément essentiel de la protection des côtes. Thriller écologique, le film démonte les rouages du trafic qui s'est organisé…
«Le sable, enquête sur une disparition», à 20 h 50 sur Arte.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/26/1634900-la-mafia-du-sable-denoncee-par-un-lot-et-garonnais.html

samedi 25 mai 2013

Clermont-Ferrand : marche pour la petite Fiona disparue

Une petite centaine de personnes, dont de nombreuses mères avec enfants, ont défilé samedi dans le centre-ville de Clermont-Ferrand pour la petite Fiona, cinq ans, disparue le 12 mai.

Une petite centaine de personnes, dont de nombreuses mères avec enfants, ont défilé samedi dans le centre-ville de Clermont-Ferrand pour la petite Fiona, cinq ans, disparue le 12 mai alors qu'elle jouait dans un parc public de la ville. La mère de la fillette, Cécile Bourgoin, 25 ans, et les autres membres de sa famille, ne participaient pas à ce défilé, organisé en signe de soutien par "des amis et des connaissances" via les réseaux sociaux. Les organisateurs ont refusé de qualifier ce rassemblement de "marche blanche", estimant que ce type de démonstration est "réservé aux enfants morts" alors qu'ils gardent l'espoir que la fillette soit toujours en vie.
Dans le froid et sous des averses intermittentes de grêle, les participants ont commencé à se rassembler vers 14 heures sur la place de Jaude, la principale place de Clermont-Ferrand, où ils ont accroché des affiches avec la photo de Fiona au pied de la statue de Vercingétorix. Une heure plus tard environ, le cortège a démarré, sous les parapluies, pour se rendre Place Delille à travers les rues du centre-ville. En tête du cortège se trouvaient plusieurs mères de famille, avec leurs poussettes. D'autres portaient autour du cou des affichettes avec la photo de la fillette disparue.
"Pour moi, c'est un enlèvement"
"J'ai un enfant de 8 ans. Je vais souvent au parc de Montjuzet (là où a disparu Fiona, ndlr). Cela aurait pu m'arriver quand j'allais me promener avec lui", a affirmé Sandrine, une jeune participante. "Je ne connais pas la mère, je ne sais pas ce qu'elle pense, mais pour moi c'est un enlèvement", a-t-elle ajouté.
La jeune Fiona avait disparu le 12 mai vers 17h alors qu'elle jouait avec sa sœur âgée de deux ans, alors que leur mère, enceinte de six mois, s'était assoupie une vingtaine de minutes sur un banc du parc de Montjuzet, sur les hauteurs de la ville. Après plusieurs jours de recherches minutieuses mais infructueuses dans les 25 hectares de ce parc escarpé, la piste de l'accident s'était évanouie au profit de celle d'un enlèvement. Le parquet a ouvert le 14 mai une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration", confiée à deux juges d'instruction.
 

Le corps d'un randonneur retrouvé

Le corps d'un skieur de randonnée de 44 ans, victime d'une chute, a été retrouvé cet après-midi dans le massif du Queyras (Hautes-Alpes), a-t-on appris auprès des CRS. L'homme, dont la disparition avait été signalée hier soir par sa compagne, était parti seul sur le sommet du Petit Rochebrune (3.078 mètres d'altitude).

La victime a été retrouvée 400 mètres en contrebas par les secouristes au cours d'une reconnaissance en hélicoptère.
L'homme habitait l'Isère.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/25/97001-20130525FILWWW00440-le-corps-d-un-randonneur-retrouve.php

Disparition de Cédric à Bordeaux : les recherches continuent

Les images des différentes caméras du secteur où Cédric Briant a été filmé, dimanche matin à 3 h 30, ont été épluchées par les enquêteurs de la brigade départementale de protection des familles, chargée de l’enquête pour disparition inquiétante.
Si le jeune étudiant apparaît devant Cap Sciences, il n’apparaît sur aucune caméra du pont, ni sur celle qui filme l’entrée de la rue Lucien-Faure en face. D’où l’hypothèse qu’il a pu chuter dans le fleuve dans ce secteur.

http://www.sudouest.fr/2013/05/25/faits-divers-1063934-4584.php

Karine, disparue depuis 14 ans

Sur la table de la salle à manger, il y a le livre « Dans la tête du tueur » écrit par Jean-François Abgrall, le gendarme qui a fait parler Heaulme. Ils ont songé à solliciter pour qu’il reprenne l’enquête. Un peu partout des photos de Karine, une jolie fille d’allure sportive. « Et encore, j’en ai enlevé, ça faisait trop mal aux enfants », soupire Michèle.
Voilà 14 ans qu’avec son mari Maurice, ancien fonctionnaire de l’agriculture et des forêts, cette institutrice à la retraite attend le retour de Karine. Karine qui a disparu le 4 juin 1999 de la maison familiale de Jussy, près de Metz.
« Maintenant, on n’y croit plus », dit Michèle, la voix lasse. « On est trop fatigués. On n’a plus l’espoir de la retrouver vivante. Ce qu’on voudrait c’est seulement savoir, et avoir le corps… pour l’enterrer ». « Ne rien savoir, c’est ça le pire. Le doute nous ronge », reprend Maurice ».

Jeune majeure fragile

La disparition de Karine, élève en 1re médico social à Georges-de-la-Tour à Metz a tout dévoré, tout dévasté de la vie de famille. La jeune fille, qui faisait un stage dans une maison de retraite, avait été très affectée par un incident survenu la veille. Rentrée bouleversée, elle s’était enfermée dans sa chambre, et au matin du 4 juin, elle était partie, comme on s’enfuit.
Depuis des années, Maurice et Michèle se battent pour que l’on enquête, que l’on cherche leur enfant, que l’on ne clôture pas les procédures. Ils ont été happés par l’engrenage judiciaire, se sont sentis impuissants, incompris souvent, ignorés parfois.
« Au début, le procureur a dit qu’elle était majeure, qu’on ne pouvait rien faire », explique Michèle. Elle ne peut s’empêcher de penser qu’on n’a pas pris en compte le fait que sa fille était fragile psychologiquement. Alors dans les semaines et les mois qui ont suivi, Michèle et Maurice se sont impliqués dans les recherches, « parce qu’il fallait bouger, faire quelque chose… » Ils ont battu la campagne, avec des voisins, des amis, ratissé les forêts à l’entour, sondé les étangs, sillonné les grandes villes de la région, interrogé les SDF, payé un détective, prospecté les centres d’accueils, collé des affiches… En vain.

Il manque toujours quelqu’un

En 2001, ils ont enfin pu déposer une plainte pour enlèvement et séquestration. En dépit des efforts déployés par la gendarmerie, nulle trace de la jeune fille. Le poids de l’absence s’est installé sur eux, a pesé de plus en plus sur leur quotidien, hanté leurs nuits. « On ne dort plus », dit Michèle qui connaît par cœur toutes les pièces du dossier, cite les dépositions des témoins ou les remarques du procureur par cœur. « On ne part plus en vacances. On ne fait plus rien. Dans les fêtes de famille, il manque toujours quelqu’un ».
Le frère et la sœur de Karine ont réagi chacun à leur manière à ce cataclysme familial. « Sébastien, il garde tout ça au fond de son cœur, il n’en parle jamais, c’est une blessure profonde », dit Maurice. Au fil des années, lui et sa femme ont cessé d’en parler autour d’eux. « Ça devenait pesant pour les gens. Mais, nous, on y pense tout le temps ». Et puis comment expliquer cette indicible détresse qui les habite. Alors ils se sont tournés vers des associations, l’APEV ou Manu. Là ils rencontrent des gens qui ont le même parcours qu’eux, les mêmes questions sans réponse.
Fin 2012, le dossier de Karine Ledoux s’est refermé sur une ordonnance de non-lieu

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/05/25/karine-disparue-depuis-14-ans

Luz-Saint-Sauveur. Avis de recherche après la disparition d'une jeune femme

La brigade de gendarmerie de Luz-Saint-Sauveur lance un appel à témoins concernant la disparition inquiétante de Maryline Nogaro, 30 ans, domiciliée à Luz-Saint-Sauveur. Dépourvue de pièces d'identité, sans moyen de locomotion, la jeune femme n'a plus donné signe de vie depuis le 28 avril 2013. Signalement : 1M68, cheveux châtains clairs (voir photo), tenue vestimentaire ignorée. Si renseignements contacter la gendarmerie de Luz-Saint-Sauveur au 05 62 92 80 01.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/25/1634508-luz-saint-sauveur-avis-recherche-apres-disparition-jeune-femme.html

Charente-Maritime : une enfant de 23 mois portée disparue

Selon France Bleu La Rochelle, une petite fille de 23 mois est portée disparue depuis vendredi après-midi à Moragne, près de Rochefort. D'importants moyens de recherche ont été mis en place.

Il était 16h30 lorsque l'alerte a été donnée, vendredi. Une enfant de 23 mois jouait dans le jardin de sa maison à Moragne, dans la Charente-Maritime. Selon France Bleu La Rochelle, la petite fille aurait alors "quitté les lieux" et serait "partie en balade". Elle a été aperçue par deux jeunes filles pas loin d'un terrain de tennis. L'enfant a ensuite été perdue de vue par les deux témoins.

C'est une amie de la mère qui a prévenu la gendarmerie. La fillette portait son pyjama et des chaussons. Les chiens des gendarmes et des pompiers ont marqué un arrêt près d'une haie par laquelle l'enfant serait sortie de sa résidence en direction d'un champ de colza.

Pas d'alerte enlèvement donnée

Un hélicoptère à infrarouge a survolé la zone de nuit, mais les recherches sont rendues difficiles car la zone est très vaste. Les recherches ont repris samedi matin avec des militaires venus en renfort. Avec les basses températures, l'enfant risque l'hypothermie après une nuit passée dehors.

La procureure de la République de La Rochelle, Isabelle Pagenelle, exclut un enlèvement et évoque "une disparition qui peut paraître inquiétante". Aucune piste n'est cependant exclue et les enquêteurs s'intéressent aux personnes que l'enfant aurait pu croiser. Mais l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée car "aucun élément matériel ne permet de dire qu'il y a eu enlèvement", a précisé la procureure
 

vendredi 24 mai 2013

Saint-Etienne: Manon, 13 ans, disparue depuis jeudi a été retrouvée

La jeune Manon a été retrouvée peu après 18 heures ce vendredi, par la famille, la police et les bénévoles, dans un squat dans le quartier de Tarentaize à Saint-Etienne. Scolarisée au collège Saint-Paul à Saint-Etienne, Manon n’était pas rentrée à son domicile, jeudi soir.
Pour mémoire, cette adolescente de 13 ans, blonde, scolarisée au collège Saint-Paul à Saint-Etienne n'était pas rentrée à son domicile, jeudi soir.
Ce vendredi après-midi, une cinquantaine de personnes ont été mobilisées dans les quartiers du centre-ville de Saint-Etienne, où Manon aurait été aperçue par des commerçants.


http://www.leprogres.fr/france-monde/2013/05/24/saint-etienne-manon-13-ans-a-disparu-depuis-jeudi

Le mystère s'épaissit autour de la disparition de Fiona à Clermont-Ferrand

Le mystère s'épaissit autour de la petite Fiona, deux semaines après sa disparition, dimanche 12 mai, dans un parc de Clermont-Ferrand. Les enquêteurs continuent à explorer le passé judiciaire de ses proches.

Vers 17h, Fiona, fillette blonde de cinq ans, espiègle et souriante, disparaissait sous les yeux de sa soeur de deux ans, alors que leur mère, enceinte de six mois, s'était assoupie une vingtaine de minutes sur un banc du parc de Montjuzet, sur les hauteurs de la ville. Après l'avoir vainement recherchée avec l'aide d'autres parents et de son nouveau compagnon, appelé en renfort, sa mère, Cécile Bourgeon, 25 ans, alertait la police.
 
Un important dispositif était aussitôt mis en place avec des équipes cynophiles et toute la soirée un hélicoptère, armé d'une caméra thermique, avait survolé le parc, en vain. Pendant près de trois jours, plus d'une centaine d'hommes ont ratissé minutieusement les 25 hectares de ce parc escarpé, sondant les puits, explorant les fourrés, par la suite débroussaillés. Sans succès. La piste de l'accident s'était ainsi rapidement évanouie au profit de celle d'un enlèvement, tandis que la jeune mère éplorée lançait un "appel au secours" à la population pour retrouver Fiona.
 
"Elle est très combative et a toujours l'espoir que sa fille soit en vie", confie son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, qui a participé avec elle à une reconstitution dans le parc. Alors qu'une procédure "alerte-enlèvement" n'a pu être activée en l'absence de témoignage concret, le parquet ouvrait le 14 mai une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration", confiée à deux juges d'instruction.
 
L'ancien compagnon prêt à revenir
 
Un Numéro Vert national (0800 958 081) était mis en place, qui a déjà recueilli plus de 200 appels centralisés par la police judiciaire donnant "tous lieu à des vérifications", selon le procureur de Clermont-Ferrand, Pierre Sennès. Plusieurs pistes ont alors fait long feu. Comme celle de ce témoin assurant avoir vu la fillette en compagnie d'un homme à Villeurbanne, près de Lyon. Ou encore celle d'un Algérien de 34 ans, qui aurait pu l'enlever par "vengeance", car, un an plus tôt, Cécile Bourgeon avait porté plainte contre lui pour "viol et séquestration". Mais dans une interview téléphonique diffusée sur le site du quotidien La Montagne, le 20 mai, Adel Souissi niait toute implication dans cette histoire, assurant être prêt à revenir en France pour s'expliquer.
 
"J'essaie de penser à tout, de me rappeler chacune de mes histoires, de fouiller mon passé. Mais je ne trouve rien, ce peut être n'importe qui", confiait dernièrement la mère de Fiona à Paris Match. écile Bourgeon ainsi que le père de Fiona, Nicolas Chafoulais, dont elle dit être sans nouvelle depuis plus d'un an, mais aussi son nouveau compagnon, Berkane Maklouf, dont elle attend un enfant, se sont constitués parties civiles pour avoir accès au dossier.
 
Un rassemblement samedi place de jaude
 
A ce jour, un seul témoin affirme avoir vu une fillette ressemblant à Fiona dans le parc le jour de sa disparition. Il a été à nouveau entendu par les magistrats instructeurs, tout comme Berkane Maklouf. Cet homme, qui a "un casier judiciaire pour une banale affaire de stupéfiants", selon son avocat, a été entendu mercredi et jeudi "comme simple témoin", a précisé à l'AFP, Me Portejoie.
 
Toutes ces auditions "ont permis d'ouvrir et de fermer un certain nombre de portes", a ajouté ce pénaliste renommé. Il a notamment évoqué le fait que les enquêteurs ont désormais la certitude que la fillette était biendans le parc le jour de sa disparition et qu'elle ne s'y trouvait plus aujourd'hui. Dimanche dernier, à l'heure où Fiona avait disparu sept jours plus tôt, les policiers effectuaient une enquête de voisinage près du parc, interrogeant les personnes ayant l'habitude de s'y rendre. Sur Facebook, un appel à un rassemblement samedi à 14h place de Jaude a aussi été lancé "pour soutenir la famille de Fiona".
 

Appel à témoins après la disparition de Camille, 22 ans

La famille de Camille, 22 ans, habitant le secteur de Seclin, a lancé un appel à témoins en début de semaine, après la disparition de la jeune femme lundi à Lille.
La jeune femme qui travaille à Lille, a disparu depuis le lundi 20 mai après 16h00, au niveau de la gare Lille-Flandres où elle devait normalement prendre un TER pour Seclin. Selon ses proches, elle n’est pas arrivée à Seclin. Sa famille ignore si elle a pu, ou non, prendre son train à Lille. Elle a placardé des appels à témoins depuis peu à Lille.
Camille mesure 1m75, pèse 50 kg. Elle a les yeux marron et les cheveux châtain foncé. Lors de sa disparition, elle portait un blouson noir, un polo rayé noir et rouge, un pantalon noir et des baskets noires.
Toute personne disposant d’informations est priée de contacter sa maman, au 06 72 02 88 86.

http://www.lavoixdunord.fr/region/appel-a-temoins-apres-la-disparition-de-camille-22-ans-ia19b0n1273332

jeudi 23 mai 2013

Appel à témoins après la disparition d'un père de famille à Cazères (Haute-Garonne)

C'est la famille de Sébastien qui a donné l'alerte après avoir constaté que l'homme de 37 ans, père de deux petites filles et domicilié à Cazères (Haute-Garonne) avait disparu.

Depuis le 12 mai au soir, date d'une soirée entre amis, sa famille n'a plus de nouvelles et son téléphone portable est éteint
précise France 3 Midi-Pyrénées.

La dernière fois qu'il a été vu, Sébastien portait un jean, un polo bleu clair avec un pull foncé à col rond, un blouson gris et noir et des baskets noir et vert fluo. Il mesure 1,62m, pèse 55kg, a les yeux bleus et les cheveux très courts clairs détaille LaDépêche.fr.

La gendarmerie a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et lance un appel à témoins au 05 61 97 84 60 ou 05 61 98 49 77.

http://www.sudouest.fr/2013/05/23/appel-a-temoins-apres-la-disparition-d-un-pere-de-famille-a-cazeres-haute-garonne-1062269-7.php

Georges Moustaki est mort

Le chanteur et compositeur Georges Moustaki, auteur de chansons devenues des classiques comme "Milord" et "Le Métèque", est décédé jeudi matin à l'âge de 79 ans.


Le monde de la chanson française perd l'un de ses plus grands représentants. Georges Moustaki,  notamment auteur des classiques  "Milord" et "Le Métèque", s'est éteint jeudi matin à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
En 2011, il avait confié dans une interview à La Croix qu'il souffrait de problèmes respiratoires et que sa maladie, "irréversible", le rendait "définitivement incapable de chanter".
 

mercredi 22 mai 2013

Miribel-Jonage: l'adolescente perdue a été retrouvée

Un gros dispositif avait été mis en place pour retrouver une adolescente de 15 ans qui s'était perdue dans le parc de Miribel-Jonage
Cette adolescente, sur laquelle peu de détails ont été communiqués, participait avec son établissement à une course d'orientation, mercredi au parc de Miribel-Jonage. Elle est âgée de 15 ans. Il était environ midi lorsque les organisateurs se sont aperçus de sa disparition.
Un important dispositif avait été mis en place afin de la retrouver: policiers, gendarmes, pompiers ainsi qu'une équipe cynotechnique et des plongeurs. Elle a été retrouvée en début d'après-midi. Elle se serait tout simplement perdue.

http://www.leprogres.fr/rhone/2013/05/22/une-adolescente-de-15-ans-a-disparu-au-parc-de-miribel-jonage

Décès du compositeur Henri Dutilleux

La famille d'Henri Dutilleux, un des compositeurs contemporains les plus joués au monde, a annoncé son décès aujourd'hui à Paris à l'âge de 97 ans.

Qualifié de "moderne classique", Henri Dutilleux est l'auteur d'oeuvres à la fois audacieuses et accessibles, dont la dernière, Correspondances, était parue en janvier pour son 97e anniversaire.

"C'est un des très rares compositeurs contemporains qui est rentré dans le répertoire de son vivant. Il avait cela en commun avec Olivier Messiaen", a indiqué le chef Laurent Petitgirard, président de la
Sacem et directeur de l'orchestre Colonne. "Son oeuvre restera intensément présente après son décès", a-t-il ajouté.
 Héritier de Debussy, Henri Dutilleux s'est tenu à l'écart des traditionnalistes comme de l'avant-garde, livrant des compositions d'une grande densité expressive. Son oeuvre éminemment poétique aura été abondamment jouée de son vivant en France et à l'étranger. Transcendant les modes, Henri Dutilleux avait même su apprivoiser le public rebelle à la musique contemporaine

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/22/97001-20130522FILWWW00414-deces-du-compositeur-henri-dutilleux.php

Toujours sans nouvelles de Monique Dour

Les recherches menées depuis vendredi par les services de police, les sapeurs-pompiers ainsi que la famille et les amis de Monique Dour, n’ont toujours pas permis de retrouver cette femme de 63 ans, originaire de Freistroff.
Aperçue pour la dernière fois vendredi dernier, vers 10h, devant l’hôpital Legouest à Metz, où elle était hospitalisée depuis la veille, Monique Dour reste introuvable. Les recherches effectuées hier dans la Seille n’ont rien donné, pas plus que les investigations menées à proximité de l’hôpital.
Monique Dour, née Mosser, a les yeux verts, les cheveux gris-blonds, mesure 1,60 m et pèse 50 kg. Au moment de sa disparition, elle portait un jean et un blouson clair.
Les policiers poursuivent leur appel à témoins afin de recueillir tout témoignage utile à la localisation de la disparue.

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/05/22/toujours-sans-nouvelles-de-monique-dour

Appel à témoins à Rodez : disparition d'une adolescente de 14 ans

Le commissariat de police de Rodez lance un appel à témoins pour retrouver au plus vite une jeune adolescente de 14 ans qui aurait fugué depuis lundi.
Une jeune fille âgée de 14 ans a fugué de Rodez depuis ce lundi 20 mai 2013 après midi. Elle se prénomme Naeva et mesure 1,60 mètre. Au moment de sa disparition, elle était vêtue d'un sweatshirt  blanc avec des inscriptions en lettres bleues, un jean bleu et des tennis blanches.
en lettres bleue, un jean bleu et des tennis blanche
En fugue
Toute personne susceptible d'aider les enquêteurs dans leurs investigations pour la retrouver le plus vite possible, compte-tenu de son jeune âge, peuvent contacter le commissariat de police de Rodez au 05 65 77 73 17.

http://www.midilibre.fr/2013/05/21/rodez-disparition-inquietante-d-une-adolescente,700941.php

mardi 21 mai 2013

Disparition de Fiona : plus de 200 appels reçus sur le Numéro Vert

Neuf jours après la disparition de Fiona dans un parc de Clermont-Ferrand, le Numéro Vert mis en place a permis de recueillir plus de 200 appels dont les témoignages sont en cours de vérification.

Plus de 200 appels ont été reçus sur le Numéro Vert national (0800 958 081) mis en place jeudi dernier pour recueillir un maximum de témoignages après la disparition de Fiona il y a 9 jours dans un parc de Clermont-Ferrand. "Le Numéro Vert a permis de recueillir plus de 200 appels, tous centralisés par la police judiciaire et qui donnent tous lieu à des vérifications", a expliqué mardi à l'AFP le procureur de Clermont-Ferrand Pierre Sennès.

Par ailleurs, alors que l'enquête se poursuit tous azimuts, la piste de l'ex petit ami de la mère de la fillette, "a été évoquée au tout début de la disparition", a souligné le procureur. Cet homme, ancienne connaissance de la mère qui était considéré comme une possible piste par les enquêteurs, a exclu lundi toute implication dans une interview publiée dans La Montagne : "Je ne suis pour rien dans cette histoire ni de près ni de loin", a confié Adel Souissi, 34 ans. Cette piste était toujours en cours de vérification, a souligné le procureur, sans plus de commentaires, rappelant que "les enquêteurs restent dans la même logique d'exploiter toute les pistes possibles".

Débroussaillé et exploré au peigne fin, le parc escarpé Montjuzet où a disparu la fillette dimanche 12 mai a de nouveau été le théâtre d'une enquête de voisinage dimanche, une semaine exactement après la disparition. "A la demande du juge, une enquête de voisinage a été faite une semaine après la disparition", pour interroger des personnes qui auraient l'habitude de se rendre au parc tous les dimanches aux mêmes heures. Là aussi les vérifications étaient en cours. 
 

Auch. Disparu après un accident de voiture, il rentre enfin chez lui... à vélo

Jean-Michel Bort a réintégré son domicile de Gazax-et-Baccarisse hier après-midi. Il a retrouvé son épouse Edwige et leurs deux enfants, adolescents. Cet homme âgé de 48 ans avait disparu dans la soirée du 8 mai du service des urgences de l'hôpital d'Auch où il avait été transporté à la suite d'un accident de la circulation sans grande gravité. Jean-Michel Bort pour qui avait été déclenché une enquête de police pour «disparition inquiétante», est revenu...en vélo. Mais semble-t-il en ne se souvenant de rien ce qui a incité son épouse à le transporter aux urgences à Auch pour examens peu de temps après le retour au domicile. Il aurait affirmé avoir séjourné dans une cabane de pêcheurs. Le maire Roland Sordes nous a confirmé l'heureux dénouement : «Je l'ai appris incidemment mais le fils de Jean-Michel me l'a confirmé».

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/21/1630989-jean-michel-bort-de-retour.html

Le claviériste des Doors Ray Manzarek est mort

Le claviériste des Doors Ray Manzarek, l'un des membres fondateurs du mythique groupe de rock emmené par Jim Morrison, est mort lundi en Allemagne des suites d'un cancer.

Après Jim Morrison, les Doors perdent encore un de leur membre. Ray Manzarek, claviériste du légendaire groupe américain, est décédé lundi à 74 ans en Allemagne des suites d'un cancer, selon un communiqué publié sur la page Facebook du groupe.

Ray Manzarek avait rencontré Jim Morrison à Venice Beach, en Californie (ouest des Etats-Unis), avant de former avec lui le groupe connu pour de nombreux tubes comme "Riders on the storm" (1971). Manzarek avait reformé le groupe ces dernières années, malgré l'absence du leader charismatique, décédé en 1971 à 27 ans.

Robby Krieger, le guitariste, désormais unique survivant du groupe, s'est dit "profondément attristé d'apprendre la disparition" de son ami et a dit avoir été "heureux" d'avoir pu jouer avec lui les classiques des Doors ces dix dernières années. "Ray était une part énorme de ma vie et il me manquera toujours", a-t-il dit. En 2011, pour marquer les 40 ans de sa mort, les deux membres du groupe Ray Manzarek et Robby Krieger avaient joué sous la bannière des Doors au Bataclan, à Paris, à guichet fermé........ lire la suite sur ce lien ..........
http://lci.tf1.fr/culture/musique/video-le-clavieriste-des-doors-ray-manzarek-est-mort-7970939.html

lundi 20 mai 2013

Disparition de Fiona: un suspect nie

Dans l'enquête sur l'enlèvement de la petite Fiona il y a plus d'une semaine à Clermont-Ferrand, un Algérien, ancienne connaissance de la mère qui était considéré comme une possible piste par les enquêteurs, a exclu lundi toute implication, dans une interview publiée sur lamontagne.fr.
Je ne suis pour rien dans cette histoire, "ni de près ni de loin", confie Adel Souissi, 34 ans, dans une interview téléphonique diffusée sur le site du quotidien régional La Montagne. Interrogé sur le fait qu'il était prêt à revenir en France pour se justifier dans cette affaire, l'homme, basé à Constantine, en Algérie depuis plusieurs mois, répond par l'affirmative


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/20/97001-20130520FILWWW00368-disparition-de-fiona-un-suspect-nie.php

Bouches-du-Rhône : une baigneuse portée disparue

Un important dispositif aérien et naval a été mis en place lundi au large de la plage de Piemançon près d'Arles, dans les Bouches-du-Rhône, afin de retrouver une adolescente de 13 ans disparue lors d'une baignade, apprend-on auprès de la préfecture maritime de Toulon. L'alerte a été donné vers 13h30 au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de la Méditerranée (CROSSMED).
D'importants moyens ont été mobilisés : un hélicoptère de la sécurité civile, la vedette de la Société Nationale de Sauvetage en Mer de Port-Saint-Louis-du-Rhône, trois embarcations des sapeurs-pompiers et une vedette de la gendarmerie. Vers 15h30, l'hélicoptère "Dauphin" de la marine nationale a été envoyé sur zone afin de renforcer le dispositif. La plage de Piemançon s'étend sur plus de 25 kilomètres de long sur le littoral méditerranéen de Salin-de-Giraud à l'ouest de l'embouchure du grand Rhône.
 

Mort du verbicruciste Michel Laclos

L'auteur de grilles de mots croisés Michel Laclos, dont les définitions ont fait les délices des lecteurs du Figaro Magazine pendant plus de 30 ans, est décédé dimanche à l'âge de 86 ans à l'hôpital de Coulommiers (Seine-et-Marne), a-t-on appris lundi auprès de son épouse. Ses grilles en 20X20 (20 lignes horizontales et 20 lignes verticales), dont deux sont encore publiées dans le Figaro Magazine et TV Magazine ce week-end, sont parsemées de devinettes du genre : "Point de vue" en six lettres (cécité); "Gare à la peinture" en cinq lettres (Orsay); "Père de chaussures" en quatre lettres (Noël); "Phoque en pointillé" en cinq lettres (morse).
Fils d'un ouvrier métallurgiste, Michel Laclos a commencé sa carrière de verbicruciste en 1972 par des "petites grilles" (12X8) dans le quotidien Le Figaro. Directeur de collections chez Grasset dans les années 50, il a aussi été acteur au cinéma, critique cinématographique et a publié une vingtaine de livres. Michel Laclos a également crée en 1955 la revue Bizarre, qu'il a dirigée pendant 15 ans. Editée par Jean-Jacques Pauvert, celle-ci accueillit des écrivains comme Raymond Queneau, des dessinateurs comme Siné, Topor ou Folon ou des peintres comme René Magritte.
Il compta également parmi ses amis Robert Scipion, décédé en 2001, l'un de ses grands rivaux verbicrucistes avec Max Favalleli.
 

Une collégienne réapparaît sept jours après sa disparition

Enola Devanne avait été vue pour la dernière fois lundi dernier à Fontenay, près de son collège et de la gare routière, selon les gendarmes qui avaient lancé un appel à témoins.

La collégienne de 13 ans, disparue le 13 mai à Fontenay-le-Comte en Vendée, a été retrouvée lundi "en bonne santé à Niort", a-t-on appris auprès de la gendarmerie qui avait lancé dimanche un appel à témoins pour retrouver  l'adolescente, vue pour la dernière fois lundi dernier près de son collège et de la gare routière.
La jeune fille a été retrouvée lundi en fin de matinée grâce aux investigations des gendarmes dans un appartement de Niort, a-t-on indiqué à la gendarmerie de Fontenay, précisant qu'il s'agissait a priori d'une fugue. Au plus fort des recherches, une cinquantaine de militaires avaient été mobilisés pour la retrouver.
 

Disparition de Fiona : l’enquête se poursuit tous azimuts

Après la mère, Cécile Bourgeon, 25 ans, qui s’est constituée partie civile mercredi, le père, Nicolas Chafoulais, a fait la même démarche pour avoir accès au dossier.
Si ce dernier est resté très discret – seuls quelques uns de ses proches ayant distribué des tracts dans la ville – la mère en revanche a accepté de parler aux médias. Très éprouvée – elle est enceinte de six mois et mère d’une autre petite fille, Eva, 2 ans – Cécile Bourgeon a lancé, jeudi sur le parvis du Palais de Justice, « un appel au secours à tout le monde, à tous les Clermontois, à tous ceux qui peuvent nous aider ».
Parce qu’elle s’était assoupie une vingtaine de minutes dimanche dans ce parc très fréquenté, et qu’à son réveil sa fille Fiona avait disparu, elle avoue ressentir « de la culpabilité et de la honte », dans une interview publiée hier dans Le Parisien. « Comment ne pas s’en vouloir », s’interroge la jeune femme, « pour moi, c’est compliqué ».

« C’est vraiment dur… »

« Je ne sais absolument pas ce qui a pu se passer », reconnaît-elle dans cette interview, « je pense à tout et n’importe quoi ». « C’est vraiment dur, très dur », ajoute-t-elle, « j’ai l’impression que si je regarde par la fenêtre, je vais l’apercevoir en train de courir ».
Alors qu’une procédure « alerte-enlèvement » n’a pu être activée en l’absence de témoignage concret, une information judiciaire a été ouverte dès mardi pour « enlèvement et séquestration ».
Après avoir passé à plusieurs reprises le parc au peigne fin, sans succès, les enquêteurs se sont penchés sur une première piste, un témoin assurant avoir vu Fiona en compagnie d’un homme âgé à Villeurbanne. Mais elle a rapidement fait long feu. Sans exclure les autres pistes, ils s’intéressent désormais à l’entourage de la mère et du père de Fiona.
Samedi, le quotidien La Montagne , révélait que les enquêteurs étaient sur la piste d’un ancien ami de la mère, un Algérien de 34 ans, contre lequel elle avait porté plainte, en mai 2012, pour « viol et séquestration ». Il aurait menacé d’enlever la fillette si elle portait plainte contre lui. Un mandat d’arrêt international avait été lancé à l’époque contre cet homme, qui pourrait être en Algérie, et qui reste à ce jour introuvable.

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2013/05/19/disparition-de-fiona-l-enquete-se-poursuit-tous-azimuts

dimanche 19 mai 2013

Disparition de Fiona : son père apparaît

Cinq jours après la mystérieuse disparition de Fiona, cinq ans, dans un parc de Clermont-Ferrand, le père de Fiona a décidé à son tour de se porter partie civile, vendredi soir. Depuis la disparition de sa fille, Nicolas Chafoulais s'est fait extrêmement discret, au point de ne jamais apparaître en public et de ne pas participer aux recherches.
Pour l'heure, les enquêteurs étudient également la piste d'un ancien compagnon de la mère, acuellement enceinte de six mois, qui aurait pu enlever la fillette par vengeance. Cet homme de 34 ans, «qui a entretenu une relation avec la maman de Fiona au printemps 2012, aurait menacé d'enlever la fillette et de l'emmener en Algérie», après que la jeune femme a porté plainte contre lui pour «viol et séquestration, le 5 mai 2012», soit «un an tout juste» avant la disparition. Par ailleurs, selon Me Gilles-Jean Portejoie, avocat de la maman de Fiona, un signalement de la fillette est arrivé directement jeudi soir à son cabinet à Clermont-Ferrand.
«Un ancien conseiller prud'homal a pris contact par mail pour dire qu'il avait vu le 14 mai une fillette ressemblant à Fiona avec un homme âgé dans un supermarché du côté de Villeurbanne (bien Villeurbanne), près de Lyon», a indiqué l'avocat.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/19/1629746-disparition-de-fiona-son-pere-apparait.html

Prise directe france 2 17/11/2009

samedi 18 mai 2013

Appel à témoins à Béziers : Brice Charvet est porté disparu depuis le 7 mai

Le jeune homme n'a pas encore 18 ans. Un appel à témoins a été lancé par la police.
Brice Charvet, un jeune homme qui n’a pas encore 18 ans, est porté disparu depuis le 7 mai dernier. Depuis cette date, sa famille n’a plus eu de nouvelles. Le jeune n’a donné aucun signe de vie.
Brice mesure 1,80 m, il est de corpulence mince, a les yeux bleus, les cheveux châtains coupés en brosse. Autre signe distinctif, il a les oreilles percées des deux côtés. L’adolescent est souvent vêtu d’un jean, d’un tee-shirt, d’une veste de survêtement et coiffé d’une casquette. Il porte une sacoche en bandoulière de marque Adidas, de couleur noire, en simili cuir.


Brice Charvet se promène souvent dans le Biterrois, notamment à Béziers, Agde, Servian, Sauvian ou Puissalicon. Si vous l’apercevez, vous pouvez appeler au 04 67 49 54 00.

http://www.midilibre.fr/2013/05/18/brice-charvet-est-porte-disparu-depuis-le-7-mai,698962.php

Mont-Blanc : une alpiniste retrouvée en bonne santé après 4 jours de recherches

Une alpiniste de 21 ans portée disparue depuis quatre jours dans le massif du Mont-Blanc a été retrouvée samedi par les secouristes en légère état d'hypothermie par les gendarmes.

Elle en sera quitte pour une bonne frayeur. La jeune femme, qui tentait l'ascension de l'Aiguille Verte (4.122 mètres) et était portée disparue depuis quatre jours, a été récupérée à une centaine de mètres du sommet vers 7 heures dans le couloir Couturier, a-t-on appris auprès du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.

Présentant quelques gelures aux mains et aux pieds, Gaëlle Cavalié, alpiniste expérimentée, s'était réfugiée dans un trou à l'abri du vent après avoir été bloquée techniquement dans l'ascension, a précisé le PGHM. La jeune femme, qui s'était également protégée du froid avec une couverture de survie, a fait signe aux secouristes qui ont profité d'une éclaircie samedi matin pour survoler la zone. "Fatiguée mais en bonne santé", elle a été héliportée à l'hôpital de  Sallanches où elle devait subir une série d'examen, selon la même source.

La jeune alpiniste avait attaqué l'ascension du couloir Couturier mardi à 3 heures du matin. Elle avait été aperçue par des alpinistes engagés dans le même itinéraire jusqu'en tout début de matinée, alors qu'eux avaient décidé de rebrousser chemin après quelques centaines de mètres d'ascension. La jeune femme, qui réside à Saint-Gervais-les-Bains, en Haute-Savoie, n'avait plus donné signe de vie depuis.
 

Cyclisme: décès de Philippe Gaumont

L'ancien coureur cycliste Philippe Gaumont, dans le coma depuis le 23 avril après un malaise cardiaque, est décédé hier à l'âge de 40 ans, a-t-on appris samedi dans son entourage. "Je vous confirme" le décès de Philippe Gaumont, a déclaré l'un de ses proches, l'ancien coureur Erwann Menthéour, après l'annonce du décès par le journal La Voix du Nord.

Les obsèques auront lieu mercredi à Moreuil, en Picardie, a précisé Menthéour. Philippe Gaumont, médaillé de bronze dans le contre-la-montre par équipes aux jeux Olympiques de Barcelone (1992), à 19 ans, avait mis un terme à sa carrière en 2004 après avoir été mis en examen dans l'affaire Cofidis et avoir avoué s'être dopé.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/18/97001-20130518FILWWW00299-cyclisme-deces-de-philippe-gaumont.php

Strenquels. Le maire donne de ses nouvelles et rassure

Plus de disparition, plus d'inquiétude concernant le premier magistrat de Strenquels qui de lui-même s'est présenté, hier matin dans une brigade de gendarmerie des Pyrénées Orientales, près de Perpignan, pour donner de ses nouvelles. Selon le vice-procureur de Cahors, Olivier Naboulet, l'élu aurait expliqué aux militaires qu'il se doutait qu'il ferait l'objet de recherches. Effectivement, c'est l'entourage du maire, sa famille qui avait donné l'alerte jeudi, ne parvenant pas à joindre le quadragénaire, son téléphone portable restant totalement muet. Un dispositif de recherches était, alors, déclenché mobilisant au sol, des gendarmes de Gourdon, Gramat, Souillac, Vayrac, Martel et Saint-Céré ; et dans les airs, l'hélicoptère d'Egletons.
Finalement, c'est l'élu lui-même qui a levé toutes les inquiétudes et rassuré ses proches, son départ vers la région de Perpignan était simplement motivé par le besoin de faire un break, une coupure pendant quelques jours. Une décision personnelle qui relève de la vie privée et qu'à Strenquels personne ne souhaitait commenter.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/18/1628993-strenquels-le-maire-donne-de-ses-nouvelles-et-rassure.html

Disparition de Fiona : première reconstitution dans le parc

Cinq jours après la mystérieuse disparition de Fiona, cinq ans, dans un parc de Clermont-Ferrand, magistrats et enquêteurs se sont rendus vendredi sur les lieux du drame pour reconstituer le parcours de la mère ce dimanche-là et continuer à explorer toutes les pistes.
Le procureur de la République de Clermont-Ferrand, le directeur départemental de la Sécurité publique, ainsi que les deux juges d'instruction chargés de ce dossier participaient à cette reconstitution en présence de la mère de Fiona, partie civile, et de son conseil.
La mère de Fiona a refait son parcours dans le parc


Enceinte de six mois, cette dernière, tout de noir vêtue, est arrivée la première à 16H30 à l'entrée du parc Montjuzet, accompagnée de son avocat Me Gilles-Jean Portejoie, du barreau de Clermont-Ferrand. "On a besoin d'aide, on est épuisé, j'en peux plus", a déclaré la jeune femme de 25 ans, entre deux sanglots. "Ca se répète, ça se répète, ça n'en finit pas", a-t-elle ajouté. Une quinzaine de CRS et policiers municipaux étaient présents, certains bloquant les accès de ce parc de 26 hectares, fermé au public, durant la reconstitution qui a pris fin vers 18H15. "Ca s'est bien passé, ma cliente a montré l'endroit où elle est allée dimanche, l'endroit où elle était avec ses deux filles", Fiona et Eva, deux ans et demi, "où elle s'est assoupie, on a rechaussé les bottes de dimanche, on a refait ce qu'elle a fait seule", a déclaré à la presse Me Portejoie à leur sortie du parc.
Indispensable pour tenter de comprendre
 "Cette démarche, décidée par les juges, était totalement indispensable, a ajouté l'avocat, selon lequel il "est bon de venir sur place vérifier des problèmes tout à fait matériels". Les enquêteurs ont ainsi pu reconstituer les heures qui ont précédé l'alerte de la disparition de Fiona par sa mère, à 18H45 au commissariat de police. La jeune mère leur a notamment expliqué ce qu'elle a fait quand elle s'est réveillée de sa sieste d'une vingtaine de minutes, et le chemin à travers le parc qu'elle a suivi pour rechercher Fiona, ainsi que les personnes qu'elle a interpelées, a détaillé Me Portejoie.
Une fillette ressemblant à Fiona à Villeurbanne
Par ailleurs, selon Me Portejoie, un signalement de la fillette est arrivé directement jeudi soir à son cabinet à Clermont-Ferrand. "Un ancien conseiller prudhommal a pris contact par mail pour dire qu'il avait vu le 14 mai une fillette ressemblant à Fiona avec un homme âgé dans un supermarché du côté de Villeurbanne (bien Villeurbanne), près de Lyon" Les policiers ont reçu plusieurs appels dont les contenus sont systématiquement vérifiés. Les enquêteurs avaient déjà lancé deux appels à témoins lundi et mercredi sur des numéros locaux, mais sans succès.

http://www.midilibre.fr/2013/05/17/disparition-de-fiona-premiere-reconstitution-dans-le-parc,698635.php

vendredi 17 mai 2013

Disparu de Guernesey. Le corps retrouvé dans le Cotentin

Le corps de René Morvan, plaisancier, âgé de 64 ans, porté disparu depuis samedi soir au large de Guernesey, a été retrouvé, mercredi soir, sur une plage de Siouville-Hague dans la Manche.


Ce sont des promeneurs qui ont fait la macabre découverte, alors qu'ils se promenaient, mercredi soir, sur une plage de Siouville-Hague, station balnéaire située sur la côte ouest de la presqu'île du Cotentin. Dès hier matin, 9 h, le parquet de Saint-Brieuc a été avisé par son homologue de Cherbourg de la découverte de ce corps, qui semblait correspondre à celui de René Morvan, ce plaisancier âgé de 64 ans, demeurant à Pléguien, porté disparu depuis samedi soir au large de Guernesey.
La famille sur place

La famille de la victime, qui s'est rendue sur place dans la journée, a pu identifier formellement le corps du défunt, qui portait bien son gilet de sauvetage, comme l'avaient indiqué ses coéquipiers du
Jouvente aux enquêteurs britanniques. Une autopsie devrait néanmoins être pratiquée à la demande du parquet de Cherbourg.

Aucun traumatisme

Les premiers éléments transmis à la justice briochine indiquent qu'aucun traumatisme n'a été constaté sur le corps de la victime et que tout porte à croire, que l'origine du décès est bien accidentelle. Rentrés en France (Le Télégramme d'hier), les trois co-équipiers et amis de longue date de René Morvan ont pu être entendus, hier, par les enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie maritime de Brest.

Des conditions de
mer très difficiles

Selon le parquet briochin, ils auraient réexpliqué que leur ami serait tombé à l'eau, samedi vers 22 h, alors que le bateau se trouvait dans la zone du phare des Hanois, au sud-ouest de
Guernesey. L'équipage aurait alors effectué plusieurs manoeuvres pour tenter de récupérer l'homme tombé à la mer mais en vain. Ils ont aussi raconté que les conditions de mer, avec des courants forts et un vent important, étaient particulièrement difficiles cette nuit-là, ce que semble confirmer la distance parcourue rapidement par le corps retrouvé hier. Concernant les trois heures écoulées entre le moment de la disparition et l'annonce de celle-ci, les trois plaisanciers ont expliqué qu'ils avaient rencontré des difficultés à faire fonctionner la radio du bateau. Des difficultés à s'exprimer en anglais pourraient également expliquer ce délai

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/cotesarmor/disparu-de-guernesey-le-corps-retrouve-dans-le-cotentin-17-05-2013-2104818.php