dimanche 31 mars 2013

Mort du producteur américain P. Ramone

Le producteur de musique Phil Ramone, récipiendaire de 14 Grammy Awards et qui avait produit Ray Charles, Paul McCartney, Barbra Streisand ou Aretha Franklin, est décédé hier à 79 ans à Manhattan, rapporte le New York Times. Son fils Matthew a confirmé le décès au quotidien, sans en préciser la cause.

Né en Afrique du Sud, élevé à New York, il avait fondé les studios A&R Recording en 1959 et remporté son premier Grammy Award en 1964, pour l'album jazz-bossa nova de Stan Getz et Joao Gilberto.

Considéré comme un précurseur en matière de technologies, il avait produit le tout premier disque compact commercial, "52nd Street" de Billy Joel, en 1982.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/31/97001-20130331FILWWW00022-mort-du-producteur-americain-p-ramone.php

Décès d'Alexandre Fronty

Europe 1 a appris la mort dimanche matin d'Alexandre Fronty. Âgé de 70 ans, il avait été grand reporter à Europe 1 dans les années 70 à 90. Le journaliste avait ensuite réalisé de nombreux documentaire pour la télévision.

http://www.lejdd.fr/Societe/Depeches/Deces-d-Alexandre-Fronty-599299

Mort du rockeur italien Enzo Jannacci

Le chanteur-auteur-compositeur Enzo Jannacci, précurseur du rock en Italie et figure très renommée du monde de la chanson est mort d'un cancer hier soir à Milan, à l'âge de 77 ans.

Ami de chanteurs plus célèbres à l'étranger comme Adriano Celentano et Paolo Conte, Vincenzo Jannacci, qui a exercé aussi toute sa vie comme chirurgien du coeur, a été l'un des protagonistes de la scène musicale italienne à partir de la fin de la seconde guerre mondiale.

Ce Milanais né le 3 juin 1935 qui chantait souvent en dialecte, fut d'abord l'un des chefs de file du cabaret italien et était l'auteur d'une trentaine d'albums et de nombreuses musiques pour le théâtre, le cinéma (il avait travaillé avec Mario Monicelli, Marco Ferreri, Lina Wertmuller et avait même joué dans des films) et la télévision. Il est considéré comme l'un des pionniers du rock italien aux côtés de Celentano, Luigi Tenco, Little Tony et Giorgio Gaber, qu'il connaissait depuis le lycée et fut son partenaire musical pendant plus de 40 ans.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/30/97001-20130330FILWWW00314-mort-du-rockeur-italien-enzo-jannacci.php

samedi 30 mars 2013

Décès à Paris de "Thierry", ancien chef présumé de l'ETA

Incarcéré à Fleury-Mérogis, Javier Lopez Peña, alias "Thierry", a succombé après une AVC à 54 ans. Il avait été arrêté en 2008.
Javier Lopez Peña, dit "Thierry", 54 ans, ancien chef présumé de l'ETA interpellé en 2008 à Bordeaux, est mort dans la nuit de vendredi à samedi à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière des suites d'un AVC, a indiqué une source policière et auprès de l'association d'aide aux prisonniers basques Etxerat.

Incarcéré à Fleury-Mérogis, il avait été hospitalisé le 11 mars à Corbeil-Essonnes, puis transféré à la Pitié-Salpêtrière où il a été victime de cet AVC mercredi, selon ces mêmes sources. Considéré à l'époque comme le chef présumé de l'organisation séparatiste basque ETA, il avait été arrêté à Bordeaux en mai 2008 en compagnie de trois membres de l'appareil politique.
 

Le Tchèque disparu aurait été séquestré à Villefranche

Alors que les investigations se poursuivent en République Tchèque où quatre suspects sont toujours en garde à vue, la Police judiciaire de Nice poursuit son enquête sur les traces de Petr Vlach, l'homme d'affaires tchèque de 72 ans disparu depuis le 6 mars, mais dont la disparition n'a été signalée que le 11.

Vendredi, des enquêteurs de la brigade criminelle se sont rendus dans une villa située sur les hauteurs de Villefranche-sur-Mer où l'homme d'affaires aurait passé trois jours après son arrivée à Nice. Ils ont effectué une classique enquête de voisinage et pris des photos de cette magnifique villa louée 1 300 e la nuit et appartenant à des étrangers. Ils ont également procédé à des investigations de Police scientifique à l'intérieur. Rien n'a filtré de ces recherches et sur la réalité du séjour du business man dans cette bâtisse.

Les policiers dont on ne sait comment ils sont remontés jusqu'à cet endroit, poursuivent leur enquête pour retracer l'itinéraire de cet homme dont la trace téléphonique a été perdue entre Nice et Monaco.

Est-il encore vivant, séquestré quelque part comme l'espèrent les enquêteurs, où est-il mort ?

Les enquêteurs niçois ont formellement établi que l'homme d'affaires avait bien atterri le 6 mars en provenance de Prague via Zurich. Il a été pris en charge par un homme qui serait parmi ceux arrêtés dans son pays.

Il avait un rendez-vous lié à une transaction immobilière portant sur la vente de villas de luxe dans son pays et avait réservé une chambre d'hôtel au Méridien. Qu'il n'a jamais occupée.

Après son arrivée, il a eu sa femme au téléphone et il lui a fait comprendre qu'il ne parlait pas librement, comme s'il était retenu par des gens.

Depuis plus rien. Cette disparition rappelle étrangement celle de Yan Motovsky, un golden boy Tchèque disparu en août 2008. L'enquête sur sa disparition a été classée en « vaines recherches ».

La Côte d'Azur serait-elle le triangle des Bermudes des hommes d'affaires tchèques ?

http://www.nicematin.com/nice/le-tcheque-disparu-aurait-ete-sequestre-a-villefranche.1195275.html

Le corps repêché dans le Lot est-il celui de l'artisan porté disparu ?

Un corps sans vie a été découvert jeudi dans les eaux du Lot, à environ 300 mètres en aval du pont de Luzech. C'est un promeneur qui a donné l'alerte vers 17 h 35. Les gendarmes de la commune se sont rapidement rendus sur place.
Pour l'heure, l'identification s'avère impossible. Des investigations poussées vont donc être conduites pour déterminer l'identité de la personne repêchée.
«Une autopsie sera diligentée à l'encontre du corps retrouvé, sans doute la semaine prochaine, afin de procéder à une identification formelle», précise le procureur de la République, Nicolas Septe.
S'agit-il du corps du maçon de Fontanes, Jean-Louis Cubaynes, disparu sur les berges du Lot à Douelle, le 15 février dernier ? «On peut imaginer que c'est lui», avance avec précaution le procureur, puisqu'aucune autre disparition n'a été signalée dans ce secteur. Reste que la prudence est de mise en attendant une identification formelle.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/30/1594719-le-corps-repeche-est-il-celui-de-jean-louis-cubaynes.html

Un homme d'affaires tchéque disparu à Nice

Un homme d'affaires tchèque de 72 ans, Petr Vlach, aurait été enlevé à Nice le 6 mars dernier et n'a toujours pas été retrouvé.

A l'issue d'une enquête impliquant les polices de cinq pays dont la Police Judiciaire de Nice, quatre hommes ont été arrêtés en République Tchèque et sont actuellement entendus.

L'homme d'affaires n'a pas été retrouvé. Petr Vlach était arrivé le mercredi 6 mars à l'aéroport de Nice pour un rendez-vous avec des compatriotes pour une transaction portant sur des villas de luxe en République tchèque. La brigade criminelle de la PJ de Nice a établi qu'il a été pris en charge par un individu à l'aéroport. Il aurait été enlevé et sa carte bancaire a été utilisée en Italie et des individus ont tenté de procéder à des mouvements sur ses comptes en Allemagne, en Suisse et en Autriche.

L'un des suspects arrêtés en République Tchèque serait celui qui l'a accueilli à l'aéroport. En 2008 un précédent homme d'affaires tchèque, Jan Motovsky, par ailleurs président de miss République Tchèque, avait disparu dans des circonstances analogues. Il n'a jamais été retrouvé

http://www.nicematin.com/nice/un-homme-daffaires-tcheque-disparu-a-nice.1193235.html

vendredi 29 mars 2013

Noidans-lès-Vesoul : disparition inquiétante d’une adolescente de 13 ans

Céline Giboulet, 13 ans, a disparu depuis jeudi 28 mars, midi.
Jeudi, à la sortie des cours, vers midi, la jeune fille a quitté son établissement scolaire, le collège René-Cassin, à Noidans-lès-Vesoul, avant de repasser à son domicile, à Échenoz-la-Méline, où elle a laissé un mot à l’attention de sa mère, sur lequel était écrit « Je t’aime ».
Céline est une jeune fille très fragile psychologiquement. Elle avait déjà fugué le mois dernier, mais avait été retrouvée très vite, prostrée dans un cagibi d’immeuble.
Sa description : 1,60 m, de corpulence normale, cheveux châtain foncé mi-longs, avec des lunettes violettes. Le jour de sa disparition, Céline était vêtue d’un blouson noir à capuche, d’un pantalon jean bleu, des baskets noires et transportait un sac à dos noir.
Toute personne qui a des renseignements au sujet de sa disparition peut appeler le commissariat de Police de Vesoul en charge de l’enquête au 03.84.96.34.00.

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2013/03/29/disparition-inquietante-d-une-adolescente-de-13-ans

Disparue de Vritz. Un corps retrouvé dans une voiture calcinée

Anne Barbot, 38 ans, n’a pas donné signe de vie depuis samedi 16 mars.
C’est un promeneur qui a fait la macabre découverte, dans une forêt de la commune de Saint-Michel-et-Chanveaux, en Maine et Loire. Jeudi, dans l’après-midi, il est tombé sur une voiture calcinée, qui contenait un corps.
La voiture est toujours sur place, à l'intérieur du bois. La gendarmerie y a passé une partie de la nuit. Des techniciens en identification criminelle sont actuellement sur le terrain, délimité par un périmètre de sécurité.
Ratissage du bois
Selon les premiers éléments de l’enquête, le véhicule serait celui d’Anne Barbot, la jeune femme de 38 ans portée disparue depuis le samedi 16 mars, à 7 h, alors qu’elle se rendait sur son lieu de travail. Les vérifications sont en cours ce vendredi matin pour s'en assurer.
Capitaine Camlann, de la compagnie de gendarmerie de Segré, est arrivé ce vendredi matin avec une cinquantaine de gendarmes d’Angers et Segré pour un ratissage général de la zone.
Le chéquier de la disparue retrouvé dans un verger
Le chéquier de la disparue avait été retrouvé, en fin de semaine dernière, dans un verger de Loiré (Maine-et-Loire), au nord de Candé.
 

Décès de l'acteur Richard Griffiths

L'acteur britannique Richard Griffiths, qui avait notamment incarné au cinéma l'oncle de Harry Potter dans la célèbre saga du jeune sorcier, est mort à 65 ans après avoir subi une opération cardiaque.
Au départ acteur de théâtre, Richard Griffiths avait notamment tourné dans beaucoup de séries télévisées britanniques, incarnant par exemple dans les années 90 un inspecteur désabusé, Henry Crabbe, dans le feuilleton à succès "Pie in the Sky".
Mais il s'était fait surtout connaître à l'étranger en jouant à l'écran l'oncle de Harry Potter, Vernon Dursley, homme brutal et antipathique, reconnaissable à son embonpoint et à sa grosse moustache, qui ne supporte pas l'univers des sorciers. Obligé d'accueillir Harry à la mort de ses parents, il le traite mal, le faisant notamment dormir sous l'escalier.
Daniel Radcliffe, qui a incarné le sorcier dans toute la série, a rendu hommage à l'acteur dont "les encouragements, le soutien et l'humour" faisaient du travail d'acteur "une joie".
"En août 2000, avant même que le tournage de Harry Potter ait officiellement commencé, nous avions tourné une séquence devant la maison des Dursley. C'était la première fois que je devais jouer Harry, j'étais nerveux et il m'a mis à l'aise", a-t-il raconté. "Je suis fier de dire que je l'ai connu".
 

Roanne : macabre découverte dans les eaux de la Loire

L’équipe des plongeurs des pompiers de Roanne a découvert ce jeudi, vers 10 heures, le corps d’un homme dans la Loire, à Roanne, coincé dans des branchages. Il s’agirait du quinquagénaire dont la famille avait signalé la disparition le week-end dernier.
L’homme de 55 ans n’avait plus donné signe de vie depuis sa sortie de l’hôpital de Roanne le 11 février. Une autopsie tentera de déterminer les causes de cette mort.

http://www.leprogres.fr/loire/2013/03/28/roanne-macabre-decouverte-dans-les-eaux-de-la-loire

jeudi 28 mars 2013

Mort d'un scénariste des Simpsons

Le producteur et scénariste de la série animée Les Simpsons, Don Payne, est décédé mardi à l'âge de 48 ans, a-t-on appris aujourd'hui.

Récemment, il avait abandonné le monde du dessin animé pour se consacrer au cinéma en travaillant sur plusieurs films comme "Thor" ou "Les quatre fantastiques et le surfeur d'argent".


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/28/97001-20130328FILWWW00530-mort-d-un-scenariste-des-simpsons.php

Vaucluse : le corps retrouvé à Sorgues pourrait être celui d'un Gardois disparu

Un corps a été retrouvé mercredi, près de l’autoroute A7. Il pourrait s'agir d'un Beaucairois disparu depuis le 16 février dernier.
C’est un travailleur agricole qui a fait la macabre découverte.Mercredi après-midi, vers 14 h 30, sur la commune de Sorgues dans le Vaucluse, il est tombé sur la dépouille d’un homme. Le corps gisait au milieu des vignes, sur une parcelle située non loin de l’autoroute A7. Pompiers et gendarmes de la compagnie d’Avignon ont été dépêchés sur place, ainsi que les techniciens d’identification criminelle. D’après les premières constatations, l’état de la dépouille indique que le décès remonte à plusieurs jours. Accident ? Crime ? Mercredi, rien ne permettait aux enquêteurs de privilégier une piste plutôt qu’une autre. "Nous analysons des traces mais il faut rester prudent pour l’instant", indiquait le procureur de la République d’Avignon, Bernard Marchal.
Plusieurs personnes ayant été signalées disparues dans la région, les enquêteurs, sous l’égide du parquet d’Avignon, vont notamment tenter de déterminer les liens pouvant exister avec les affaires dont ils ont déjà connaissance. Parmi ces signalements, figure celui du Gardois, Houssen Marzouk, originaire de Beaucaire et disparu depuis le 16 février dernier.

La piste de "mauvaises rencontres" étudiée
Après son service de nuit pour une entreprise de livraison, ce jeune homme âgé de 26 ans, mesurant 1,70 m, cheveux noirs et vêtu de vêtements sombres, était rentré au domicile de ses parents à Beaucaire le samedi au matin. Mais quelques minutes plus tard, il était reparti et depuis, n’avait plus donné signe de vie. Le véhicule de fonction avec lequel il avait quitté Beaucaire, avait finalement été retrouvé le lundi suivant sur le parking d’une zone commerciale à Sorgues, verrouillé et sans traces visiblement suspectes. L’enquête avait été confiée à la brigade de sûreté urbaine du commissariat de Tarascon, appuyée par la brigade de gendarmerie de Sorgues. La piste de "mauvaises rencontres" y était étudiée de très près. Le parquet de Nîmes avait alors ouvert une information judiciaire. La famille d’Houssen Marzouk avait organisé une marche blanche, en mars dernier, à Beaucaire. Elle avait mobilisé près de 400 personnes.
Une autopsie du corps retrouvé mercredi sera pratiquée ce jeudi à l’institut médico-légal de Nîmes.

http://www.midilibre.fr/2013/03/27/l-affaire-houssen-marzouk-relancee-a-sorgues,667747.php

Soissons (02) : suite à la disparition en 2011 de son fils handicapé, un père entame une grève de la faim

Son fils, un adulte handicapé mental, a disparu il y a maintenant plus d'1 an et demi, alors qu'il était en vacances dans un centre spécialisé du Morbihan.
Eric n'a jamais été retrouvé.
Le 31 juillet 2011, Eric Laloux, un handicapé mental de 40 ans, a disparu du centre spécialisé où il était en vacances, dans le Morbihan.

A Soissons, sa famille est désespérée. Son père entame une grève de la faim pour que les recherches soient étendues à tout le territoire. Eric est incapable de se débrouiller seul.

En Bretagne, les gendarmes privilégient la disparition dans les landes et la forêt qui entouraient le centre de vacances où il se trouvait. Pour son père, son fils a été embarqué dans une voiture.

http://picardie.france3.fr/2013/03/27/soissons-02-un-pere-entame-une-greve-de-la-faim-suite-la-disparition-de-son-fils-il-y-un-et-demi-224259.html

mercredi 27 mars 2013

Décès du sculpteur Hiquily

Il avait toujours l'air d'un vieux cow-boy fatigué mais increvable. À 88 ans, le sculpteur français que le marchand Patrice Trigano a défendu sans relâche, s'est éteint. Né en 1925 d'un père décorateur chez Paul Poiret et d'une mère venant de Concremiers dans le Berry, cet ermite serein qui n'a pas goûté au succès de ses amis Niki de Saint-Phalle, César ou Tinguely, laisse pourtant une oeuvre riche.

Il a passé sa vie à découper la tôle rouillée, à la bomber avec sa machine allemande « kraftformer », à plier le laiton et l'aluminium. Pour ceux qui ne l'ont pas connu, ils peuvent se rendre au bar du Lutetia pour voir sa Distributrice de cigares ouvrant ses cuisses pour cracher de la fumée par son sexe. La pièce, une femme sculpture réduite à l'état d'icône, est devenue l'un des emblèmes du lieu.

Conçues en laiton dans les années 70, ses torses aux têtes filiformes, aux poitrines pendantes comme des outres vides, aux bassins larges, aux membres grêles comme les antennes d'insectes monstrueux, ont séduit le public des années Pop par leur côté provocant. Hiquily fut un hédoniste annonciateur de la libération sexuelle de mai 1968. Formé à l'École des Beaux-arts où il rencontra César, Guino, Féraud, Hiquily a fait partie de la génération de la Figuration narrative aux côtés d'Adami, Arroyo ou Erro.

Il connût un certain succès à New York où il se lia avec Leo Castelli, Rauschenberg, Jasper Johns, Rosenquist. Sa rencontre avec Marie-Laure de Noailles en 1960, puis Louise de Vilmorin en 1972, lui assura de nombreuses commandes de mobilier et sculptures. Hiquily connut le succès tardivement. Il en parlait avec humour. Sans jamais d'amertume. Ses œuvres sont à voir dans plusieurs grands musées comme le MoMa ou le Centre Pompidou.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/27/97001-20130327FILWWW00679-deces-d-hiquily-sculpteur-des-annees-pop.php

Disparu de l'Hérault : "Trop dangereux d'aller sur la zone où serait le corps"

Les gendarmes de la brigade nautique d'Agde ont interrompu leurs recherches ce mercredi midi afin de retrouver le jeune Montpelliérain disparu la veille à hauteur du pont du Diable, à Saint-Guilhem-le-Désert. Les gendarmes de la brigade nautique d'Agde ont interrompu leurs recherches ce midi, pour tenter de retrouver le jeune Montpelliérain de 24 ans porté disparu depuis mardi après-midi à hauteur du pont du Diable à Saint-Guilhem-le-Désert. Avec des amis, il descendait la rivière lorsqu'il a été aspiré dans l'eau tourbillonnante, sans réapparaître à la surface. Attendre que le niveau de l'eau baisse Ce matin, les plongeurs de la gendarmerie ont sillonné la zone où Etienne a disparu, selon les témoignages de ses amis, la victime était peut-être restée bloquée sous une cavité. Mais ils ont dû abandonner à cause du courant : "il est trop dangereux d'aller sur la zone où serait le corps, il y a une trop forte aspiration vers le fond, il est impossible d'y progresser" explique un enquêteur. Il faudra donc attendre que le niveau de l'eau baisse pour que les recherches reprennent.

http://www.midilibre.fr/2013/03/27/disparu-de-l-herault-trop-dangereux-d-aller-sur-la-zone-ou-serait-le-corps,667586.php

Niort: un squelette retrouvé immergé

Un squelette a été découvert à l'intérieur d'une voiture repêchée hier dans la Sèvre près de Niort (Deux-Sèvres), très vraisemblablement celui d'un Vendéen disparu il y a 28 ans, a-t-on appris aujourd'hui auprès de la gendarmerie.

C'est à l'occasion de recherches sur une autre disparition, en février, d'une femme d'une quarantaine d'années à Niort, que le radar et le sonar de la brigade nautique de La Rochelle ont été sollicités pour sonder des cours d'eau, a précisé la compagnie de Niort.

Ils ont notamment localisé une voiture remplie de vase, immergée par 3 à 4 mètres de fond dans la Sèvre niortaise près de Coulon, à 15 km environ de Niort. Les plongeurs de la gendarmerie, grâce aux plaques d'immatriculation, ont pu lier le véhicule, une R5, à la disparition en mai 1985 de Jean-Pierre Bertrand, un Vendéen de 36 ans originaire de Chantonnay à 75 km de là.

Le véhicule a été extrait de l'eau mardi, et les ossements récupérés vont être soumis à analyse ADN pour comparaison avec les enfants du disparu, a précisé le capitaine Jean-Claude Siron, adjoint au commandant de la compagnie de Niorty.
La découverte d'une mallette et de documents d'identité à l'intérieur de la R5 laissent cependant peu de doute sur l'identité du corps, a-t-on précisé de même source. Accident ou suicide, il est délicat de privilégier une hypothèse, mais sa disparition en 1985 "n'était pas entourée de suspicion particulière", souligne-t-on en précisant qu'entretemps son épouse est également décédée.

Le corps de la femme disparue en février a par ailleurs été retrouvé entretemps mi-mars à Arçais, et la piste criminelle a priori écartée.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/27/97001-20130327FILWWW00458-niort-un-squelette-retrouve-immerge.php

Appel à témoin: disparition inquiétante du gérant du café «Le Brazza» à Hénin

Depuis vendredi 22 mars, René Carlier, gérant de l'établissement « Le Brazza », sis 853, rue Pierre-Brossolette à Hénin-Beaumont, n'a pas donné de ses nouvelles ni à ses proches, ni à son associé. Le cinquantenaire est parti à bord de son véhicule de marque Volvo, type C70 cabriolet de couleur grise, immatriculé BM-581-BG.

À ce jour, ni M. Carlier, ni son véhicule n'a été localisé. Le jour de sa disparition, René Carlier, 1 mètre 70, de corpulence normale, cheveux châtains foncés coupés courts, était vêtu d'un blouson gris et d'un jeans noir. M. Carlier porte des lunettes de vue.

Toute personne ayant des informations ou des éléments permettant de le localiser est priée de contacter la Sûreté départementale du Pas-de-Calais, groupe enquêtes et flags au 03 21 13 76 20, poste 640.
Ou le commissariat central de Lens: 03 21 13 50 00.


http://www.lavoixdunord.fr/region/appel-a-temoin-disparition-inquietante-du-gerant-du-ia35b0n1127916

Il veut retrouver le corps de sa fille assassinée, jeté dans les eaux du Rhône

Un père ravagé de peine et de colère. Face à une double épreuve. Pierre Toniol a perdu sa fille, assassinée dans des conditions sordides, en décembre dernier, à Valence (Drôme). Et comme si ce funeste sort ne suffisait pas, il est privé du corps de sa fille, plongé dans les flots du Rhône. Toutes les recherches ont été interrompues. Depuis que le meurtrier, définitivement présumé, s’est suicidé dans sa cellule de la prison des Beaumettes à Marseille, au lendemain de sa mise en examen. Suspect mort, action publique éteinte : ainsi le veut la procédure pénale. Depuis, l’injustice perdure. « On est capable de chercher une boîte au fond de l’océan pendant des mois et on ne fait plus rien pour ma fille ? » interroge le père, « je suis indigné, je m’en veux de ne pas pouvoir lui offrir une cérémonie, c’est une gangrène dans ma tête. » Depuis son village de la région de Toulouse, berceau de la famille, Pierre Toniol a écrit deux fois au juge d’instruction à Marseille, au ministre de la justice, fin février. Aucune réponse. Personne pour lui dire si des recherches reprendront. Ou si on baisse les bras, en appliquant les textes à la lettre. Il ne se fait pas d’illusion, mais il garde espoir. À se rendre fou : « avec ma femme on surveille le niveau du fleuve, on se renseigne pour savoir si des objets sont trouvés. » Dans cette affaire, les recherches auront duré trois jours, du 29 au 31 janvier, près de quarante jours après l’arrestation de l’assassin supposé par la police judiciaire de Lyon, et ses aveux circonstanciés : Muriel, 43 ans, mère de deux enfants, tuée dans une chambre d’hôtel, transportée dans une valise, et, selon ses indications, jetée dans le Rhône depuis le pont Frédéric Mistral à Guilherand Granges (Ardèche). Des plongeurs de la gendarmerie ont attendu la baisse de la crue du fleuve. Ils ont attendu un sonar venu de Suisse. Trois jours de recherches vaines. Et plus rien. « Le dossier va se solder par un non-lieu, ses parents, ses proches, sont privés de deuil, la mort reste comme irréelle, c’est une grande souffrance » dit Me Pierre Zeghmar, avocat au barreau de Marseille. Pierre Toniol espère un geste de la justice ou des autorités. « Des robots sont capables de travailler dans des grandes profondeurs, une seule journée qu’est-ce que ça représente ? Elle me manque, son absence me mine, et je suis indigné qu’on l’abandonne ainsi » dit le père révolté.

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2013/03/26/il-veut-retrouver-le-corps-de-sa-fille-assassinee-jete-dans-les-eaux-du-rhone

Etudiant disparu dans le fleuve Hérault : les recherches stoppées

Les recherches pour retrouver le jeune homme autour du Pont du Diable, au nord de Montpellier, ont été stoppées mardi en fin d'après-midi.
Un important dispositif de recherches a été déployé, mardi dans le courant de l'après-midi pour tenter de retrouver un jeune homme qui a disparu peu avant 15 h, alors qu'il se baignait dans le fleuve Hérault en compagnie de trois autres étudiants inscrits à Montpellier.
Un groupe nautique des sapeurs-pompiers et plusieurs gendarmes pensent avoir localisé le secteur où le corps du malheureux se trouve bloqué. Mais vers 17 h 30, le dispositif a été levé face à l'impossibilité d'y accéder. En cause : de puissants remous et le fort débit du cours d'eau. Les recherches doivent reprendre mercredi matin.

http://www.midilibre.fr/2013/03/26/saint-guilhem-le-desert-un-jeune-homme-disparu-dans-le-fleuve-herault,666934.php

L’adolescente saine et sauve

L’adolescente recherchée depuis hier a été retrouvée saine et sauve à Colmar, lundi en fin de soirée, ont annoncé les gendarmes d’Ensisheim.
Marie-Annie Cadet, 15 ans, avait quitté son foyer d’accueil à Oberhergheim au cours de la nuit de dimanche à lundi.

http://www.dna.fr/actualite/2013/03/26/l-adolescente-saine-et-sauve

mardi 26 mars 2013

Vérines (17) : Kelly, 17 ans, retrouvée à Angoulême

Kelly Ardouin, 17 ans, a regagné son domicile de Vérines après avoir appelé le commissariat d'Angoulême pour qu'on vienne la chercher dans un appartement où elle séjournait depuis quelques jours "parce qu'elle avait besoin d'aide". C'est France Bleu La Rochelle qui a révélé l'information ce mardi matin.
La jeune fille était recherchée depuis le dimanche 3 mars. Elle avait quitté son domicile la veille pour une soirée et n'y était pas revenue. Ses parents avaient distribué des milliers d'affiches pour la retrouver.

On ignore toujours ce qu'elle a fait pendant ces trois semaines, d'autant que la jeune fille est restée silencieuse depuis son retour. Sa présence aurait toutefois été signalée à Paris.

http://www.sudouest.fr/2013/03/26/verines-17-kelly-17-ans-retrouvee-a-angouleme-1005971-1391.php

Giromagny : Émilie, 14 ans, a disparu

Émilie, 14 ans, a quitté le domicile parental samedi 16 mars à Giromagny et n’a pas reparu depuis. L’inquiétude grandit donc pour ses proches.
Lorsque la maman est revenue chez elle après son travail à 18 h 30, le samedi 16 mars, Émilie n’était plus à la maison.
Les enquêteurs pensent à une fugue d’autant plus que l’adolescente se serait disputée avec sa mère, commerçante, peu de temps auparavant, mais ils n’écartent aucune hypothèse. Où peut-être bien passée la jeune fille ? Est-elle hébergée par des amis ?
Émilie fréquente une classe de troisième au collège Sainte-Marie où on aborde très peu le sujet et ses camarades de classe ont reçu la consigne de faire attention à ce qu’ils disent.
À Belfort, l’avis de recherche portant sa photo a été placardé un peu partout et la gendarmerie a mené encore hier des auditions susceptibles de retrouver Émilie. Les militaires ont bon espoir d’ailleurs d’y parvenir assez vite.
Elle mesure 1,75 m, pèse 65 kg, a les cheveux foncés, est vêtue d’une veste trois-quarts de couleur foncée et d’un jean bleu. Elle a avec elle un grand sac genre cabas. Toutes les personnes l’ayant rencontrée ou ayant des renseignements peuvent contacter la gendarmerie de Giromagny au 03.84.29.30.17.

http://www.estrepublicain.fr/territoire-de-belfort/2013/03/26/emilie-14-ans-a-quitte-le-domicile-parental-samedi-16-mars-a-giromagny-et-n-a-pas-reparu-depuis

Appel à témoins pour un disparu à la Tour-sur-Tinée

Les gendarmes de la communauté de brigade de Puget-Theniers lancent un appel à témoins pour retrouver un homme disparu depuis jeudi soir mais dont la disparition n’a été signalée que samedi soir.
Les recherches entaméees samedi soir , se sont poursuivies dimanche et ce lundi avec un hélicoptère. En vain. Cet homme, Nauris Novozolovs, un Letton né en 1974 et habitant avec d’autres marginaux au lieu-dit «La Cardinarde» était en train de rejoindre son domicile à pied lorsqu’il a disparu. Les recherches reprendront ce matin.
Tous renseignements au 04 93 05 30 06.

http://www.nicematin.com/vallees/appel-a-temoins-pour-un-disparu-a-la-tour-sur-tinee.1188896.html

Roanne: disparition inquiétante d’un quinquagénaire

Alain Tiriau, un Roannais âgé de 55 ans, n’a pas donné signe de vie depuis sa sortie de l’hôpital de Roanne, le 11 février.
De plus en plus inquiets, des membres de sa famille sont venus le signaler ce week-end à l’hôtel de police de la ville. Toutes les personnes l’ayant vu ou aperçu sont priées d’appeler le commissariat de Roanne au 04 77 44 43 00
 
« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé », clamait à juste titre Alphonse de Lamartine. Et pour tous les amoureux de ballon rond, la disparition de Thierry Gilardi a été vécue comme un véritable choc.
Il y a un cinq ans jour pour jour, le célèbre commentateur à la voix unique nous quittait, terrassé par une crise cardiaque. Toute l’équipe de Foot Mercato s’est décidée à lui rendre un vibrant hommage.

Hommage à Thierry Gilardi (décédé il y a 5 ans) par evidenceprod

http://www.footmercato.net/

lundi 25 mars 2013

Le patron des éditions Stock est mort

Jean-Marc Roberts, patron des éditions Stock voulait rire de tout, même de son cancer. Au point de publier ce mois-ci un livre sur celle qui vient de le tuer, Deux vies valent mieux qu’une. Ecrivain précoce, il publia son premier roman à l’âge de 17 ans. Un livre bref et élégant, la marque de fabrique du Prix Renaudot 1979 pour Affaires étrangères (adapté deux ans plus tard par Pierre Granier-Deferre). « Mes livres semblent tellement légers que je finirai par m’envoler avec eux », avait d’ailleurs coutume de dire celui qui fut successivement éditeur au Seuil, chez Mercure de France puis chez Fayard, avant de s’installer chez Stock et d’en devenir directeur il ya dix ans maintenant.

Dans cette maison, il tissa des liens forts avec des écrivains comme Michel del Castillo, Erik Orsenna, Philippe Claudel, Didier Decoin, Vassilis Alexakis ou Jean-Louis Fournier. Ce père de cinq enfants a toujours pris des positions fortes vis-à-vis du monde de l’édition. Il semblait assez las ces dernières années de ses rituels, notamment des bagarres de la rentrée littéraire. Son dernier combat aura été la publication de Belle et Bête, le livre de
Marcela Iacub sur DSK. Il s’est éteint ce lundi 25 mars à l’âge de 61 ans.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/03/25/97002-20130325FILWWW00544-jean-marc-roberts-patron-des-editions-stock-est-mort.php

Bois (17) : la disparue réapparaît en Charente

C’est auprès de la gendarmerie de Segonzac (Charente) qu'Angélique Fogret, portée disparue à Bois depuis le vendredi 15 mars, s’est finalement rendue ce lundi matin à 8 heures.
Cette mère de famille de 36 ans avait quitté, à vélo, le domicile provisoire qu’elle occupe chez son oncle et sa tante. Le vélo avait été retrouvé par un voisin deux heures plus tard, ainsi que son téléphone portable. Angélique Fogret a donc enfin donné signe de vie, après une absence inquiétante qui a duré dix jours.

Les gendarmes de la compagnie de Jonzac se sont rendus là-bas pour l’auditionner et s’assurer, comme elle le leur a confirmé, qu’il ne lui était rien arrivé de grave. Elle est en bonne santé et a confirmé qu’elle est partie de son plein gré pour faire un break.

http://www.sudouest.fr/2013/03/25/bois-17-la-disparue-reapparait-en-charente-1005049-1257.php

Dix ans sans mes enfants

CATHERINE CLOPIER n’est pas du genre à monter sur une grue pour se faire entendre. « Mais peut-être aurais-je dû », confie-t-elle aujourd’hui. À 40 ans, la Meusienne commémore cette année un triste anniversaire : le rapt de ses deux enfants. Dix ans que Jihan et Hicham, 4 ans et deux ans en 2003, ont été enlevés par leur père, et emmenés en Égypte. « La dernière fois que j’ai entendu leur voix, c’était le 27 décembre 2003. Ils sortaient du Mac Do. Tout allait bien… » À l’époque, Catherine est divorcée d’Ezzat El Mehasseib, d’origine égyptienne. Ils s’étaient rencontrés à Paris. « J’étais amoureuse. Il était parfait. » Le couple se marie en 1998. La belle famille égyptienne de Catherine ne fait pas le déplacement. Et puis, Ezzat change d’attitude : « Il m’interdisait de voir mes parents, de sortir… » La naissance des enfants ne change rien. Catherine demande le divorce en 2002. Et vient s’installer chez ses parents, en Meuse, à Montmédy.
Une garde alternée est mise en place. « Un jugement stipulait qu’aucun des deux parents ne pouvait emmener les enfants hors du territoire national. C’était inscrit sur le passeport. »
« François Hollande président de tous les Français donc de mes enfants… »
Vacances d’hiver 2003 : le père a pour la première fois la garde des enfants. « J’appelais mes petits trois fois par jour. » Jusqu’au 28 décembre. Plus moyen de les joindre. Catherine se rend à Paris, chez Ezzat : elle trouve porte close. Et dépose plainte au commissariat de la gare de l’Est. Immédiatement, une diffusion des portraits des enfants est ordonnée dans tous les hôpitaux, les aéroports. Aucune trace de Jihan et Hicham. Grâce à une perquisition ordonnée par un juge d’instruction, on découvre qu’Ezzat El Mehasseib a vidé son compte. Qu’il s’est rendu en Pologne, d’où il a pris un avion pour Le Caire. Avec sa fille et son fils. Quand Catherine Clopier rentre à Montmédy, elle est anéantie. Des nounours, des jouets dans l’appartement. « Il fallait que je parte, que je vienne m’installer à Paris pour être proche des ministères. »
Elle prend aussi un avocat en Égypte. Un juge égyptien confirme la décision française de garde des enfants à la maman. En décembre 2005, son cœur bat la chamade. Son avocat vient de l’appeler. Elle peut venir chercher ses enfants en Égypte, les autorités locales l’accompagneront.
Avec le consul de France, elle se rend donc chez la mère de son ex-mari, là où sont censés vivre ses petits. « Quand on est arrivé, ils n’étaient pas là. Quelqu’un avait dû les prévenir. » Catherine ne baisse pas les bras. Elle s’installe en Égypte. « Au bout de plusieurs semaines, je ne pouvais plus suivre financièrement. » Elle est alors accueillie dans un couvent par des sœurs « formidables », avec qui, encore aujourd’hui, elle entretient des relations d’amitié.
Mais rien n’y a fait. Catherine n’a jamais pu revoir ses enfants, ni même les apercevoir, ou voir des photos. « Je ne sais même pas s’ils sont encore en vie. » Juges, avocats, tout le monde a essayé de faire parler Ezzat Mehasseib lors de son procès à Verdun, il y a quelques semaines. Il a été condamné à la peine maximale : trois ans ferme avec mandat de dépôt, pour soustraction d’enfants. Son procès en appel se déroule ce mercredi, à Nancy. Il assure que Jihan et Hicham sont avec leur grand-mère. Et qu’il ne peut rien faire contre…
Aujourd’hui, Catherine et son avocat Me Hagnier n’ont qu’un espoir : la voie médiatique. Catherine s’est remariée avec un ami de longue date. Ils ont trois enfants, qui ne connaissent pas son histoire. Mais aujourd’hui elle veut parler : « Jihan et Hicham sont des citoyens français, pris en otage à l’étranger. J’ai tout fait pour les retrouver. Mais je ne suis qu’un numéro de dossier au ministère de la Justice. J’en appelle à François Hollande, le président de tous les Français et donc de mes enfants. Il est le seul à pouvoir faire quelque chose. »
Dans 4 ans, Jihan sera majeure. Il n’y aura alors plus rien à faire…

Bio express

1998 Mariage avec Ezzat El Mehasseib.
1999 et 2001 Naissances de Jihan et Hicham.
Avril 2003 Divorce
27 décembre 2003 Catherine Clopier parle pour la dernière fois au téléphone à ses deux enfants.
2013 Ezzat Mehasseib est condamné à trois ans de prison ferme pour soustraction d’enfants. Son procès en appel a lieu ce mercredi, à Nancy.

http://www.estrepublicain.fr/justice/2013/03/24/dix-ans-sans-mes-enfants
Un corps en décomposition a été retrouvé dimanche dans un appartement de Vienne. Dimanche vers 17 heures, les pompiers ont pénétré dans un appartement de la montée Saint-Marcel, à Vienne, à la demande d’une mère qui s’inquiétait de ne pas avoir de nouvelles de son fils, âgé de 35 ans, depuis deux mois.
Comme le détaillait dimanche le Dauphiné Libéré sur son site, les pompiers trouvaient sur la porte de la chambre du fils une affiche comportant la mention «Danger, H2S», formule chimique du sulfure d’hydrogène, un gaz extrêmement toxique et inflammable. Des démineurs sont appelés en renfort ainsi qu’une équipe de pompiers spécialisés dans les risques chimiques,
Ils ne trouvent pas de sulfure d’hydrogène dans la chambre mais un corps en état de décomposition avancée.

En outre, une bouteille d’acide chlorhydrique est découverte sur place, «ce qui peut laisser penser qu’on a fait des mélanges chimiques», a indiqué le procureur de la République de Vienne, Matthieu Bourrette.
Une autopsie devait être réalisée lundi matin, afin d’identifier le corps et de rechercher les causes de la mort.
L’enquête a été confiée à la police de Vienne.
«Je privilégie l’hypothèse du suicide», a souligné M. Bourrette.
Il n’est en effet «pas exclu» que le gaz se soit évaporé depuis la mort du jeune homme, a-t-il indiqué.
Le sulfure d’hydrogène, fabriqué à partir de produits détergents, a été utilisé dans de nombreux cas de suicides au Japon.


http://www.leprogres.fr/france-monde/2013/03/25/le-corps-d-un-homme-de-35-ans-en-decomposition-retrouve-a-vienne

Corse : la jeune fille disparue retrouvée en état d'hypothermie

Portée disparue depuis samedi après-midi en Corse, une jeune fille de 17 ans a été retrouvée dimanche en état d'hypothermie sur un piton rocheux au-dessus de son village par les secours.
Chahida, 17 ans, avait disparu depuis samedi après-midi à Monticello, en Haute-Corse. Elle a finalement été retrouvée vivante dimanche après-midi par les pompiers, a-t-on appris auprès des secouristes. La jeune fille était recherchée près du village de Monticelo où elle réside. Elle a été retrouvée en état d'hypothermie sur un piton rocheux au-dessus du village, mais ses jours ne sont pas en danger.Elle avait été aperçue pour la dernière fois devant un complexe immobilier de Monticello.

Les recherches, dans lesquelles ont été engagées un hélicoptère, ont été  conduites par la gendarmerie de l'Ile-Rousse dans le cadre d'une enquête pour "
disparition inquiétante
 

dimanche 24 mars 2013

Une ado retrouvée en Haute-Corse

Une adolescente recherchée depuis samedi après avoir disparu en Haute-Corse a été retrouvée vivante dimanche après-midi par les pompiers.

Chahida, 17 ans, était recherchée près du village de Monticelo où elle réside. Elle a été retrouvée en état d'hypothermie sur un piton rocheux au-dessus du village, mais ses jours ne sont pas en danger.

Elle avait été aperçue pour la dernière fois devant un complexe immobilier de Monticello. Les recherches, dans lesquelles ont été engagées un hélicoptère, ont été conduites par la gendarmerie dans le cadre d'une enquête pour "disparition inquiétante".


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/24/97001-20130324FILWWW00091-une-ado-retrouvee-en-haute-corse.php

Disparition inquiétante d'une adolescente en Corse

Un important dispositif a été déployé dimanche en Corse pour tenter de retrouver une jeune fille de 17 ans, disparue samedi après-midi à Monticello.
Chahida, 17 ans, a disparu depuis samedi après-midi à Monticello, en Haute-Corse. Un important dispositif a été déployé ce dimanche matin afin de tenter de la retrouver, a-t-on appris auprès des gendarmes. La jeune fille a été aperçue pour la dernière fois devant un complexe immobilier dans ce petit village situé en Balagne, où elle réside. Chahida était alors vêtue d'une veste polaire marron, d'un pantalon vert foncé, d'un foulard rouge sur les cheveux et de chaussures noires.

La gendarmerie de l'Ile-Rousse, en charge d'une enquête pour "
disparition inquiétante" sur l'autorité du parquet, est à la tête du dispositif de recherches, auquel s'est ajouté un hélicoptère.
 

Mobilisation à Candé après la disparition inquiétante d’une habitante de Vritz

Anne Barbot, habitante de Vritz de 38 ans, n’a pas donné signe de vie, depuis une semaine. Samedi 23 mars, le parquet de Nantes a ouvert une information judiciaire, pour disparition inquiétante. On se mobilise entre Vritz et Candé, son lieu de travail.
« C’est un SOS que je vous lance ». Didier Barbot a pris le micro, samedi 23 mars, devant plus de 700 personnes sur le parking du supermarché Super U de Candé (Maine-et-Loire).
Sa femme, Anne Barbot, a disparu il y a maintenant une semaine. « Elle devait embaucher samedi, à 7 h 30, au super U de Candé ». Partie en voiture de Vritz (Loire-Atlantique) où ils habitent, « elle n’est jamais arrivée au travail ». Il est sans nouvelle depuis.
« Regardez autour de vous »
Ce parcours de 7,5 km, qu’elle emprunte depuis dix ans, est au cœur de l’enquête menée par la compagnie de gendarmerie d’Ancenis et la brigade de recherche d’Angers.
Samedi soir, le parquet de Nantes a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour disparition inquiétante. La voiture d’Anne, une 306 verte, n’a pas été retrouvée. Les gendarmes ont refait le trajet réalisé, ont fouillé les lieux et interrogé des habitués de cette route. Vendredi, le nouveau survol en hélicoptère de la région n’a rien donné. Aucune piste aujourd’hui n’est privilégiée.
« Regardez autour de vous, ça peut être un détail pour vous mais s’avérer très important pour la retrouver », supplie Didier, aux proches, amis et anonymes venus nombreux à Candé, pour cette marche silencieuse.
 
Toute personne ayant des informations à ce sujet est priée de contacter la gendarmerie de Saint-Mars-la-Jaille, au 02 40 97 01 17
 

Mort de Laurent Vallier et ses 4 enfants au Cambodge : la thèse du suicide écartée

L’enquête menée au Cambodge sur la mort de Laurent Vallier, originaire de Luz-Saint-Sauveur, et de ses quatre enfants a définitivement écarté la thèse du suicide. Les corps des victimes avaient été découverts il y a plus d’un an dans un 4x4 immergé au fond d’un étang, sur la propriété du Français dans la province de Kampong Speu.
Laurent Vallier, veuf depuis 2009, et ses enfants avaient disparu en septembre 2011, laissant présager un possible drame familial. Quatre mois plus tard, les corps sont retrouvés et la justice cambodgienne conclue rapidement à un quadruple infanticide suivi d'un suicide.
Mais depuis, la juge d'instruction du Tribunal de Grande instance de Paris en charge du dossier, Claudine Enfoux, a pu se rendre sur place et travailler avec une équipe d'enquêteurs : « Des avancées extrêmement sérieuses ont été réalisées. Elles permettent désormais d'écarter l'hypothèse du suicide », précise un communiqué de l’ambassade française.
Un magistrat de Kampong Speu a également précisé que des traces de sang avaient été découvertes sur une corde et dans la maison des victimes.
Si la thèse du suicide est désormais abandonnée, celle de l’assassinat pourrait refaire surface. Les proches de Laurent Vallier, qui résident en Bigorre, ont toujours défendu la piste criminelle.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/23/1589781-mort-de-laurent-vallier-et-ses-4-enfants-au-cambodge-la-these-du-suicide-ecartee.html

samedi 23 mars 2013

Un corps sur une plage près de Royan

Le corps d'un homme a été retrouvé aujourd'hui sur une plage proche de Royan (Charente-Maritime). Il s'agit "très probablement" de celui d'un père disparu il y a deux semaines, en portant secours à sa fille tombée dans l'estuaire de la Gironde, selon des sources concordantes.

Le corps a été découvert par des promeneurs sur la plage de Vaux-sur-Mer. Il ne présentait pas de trace de mort suspecte, est en cours d'identification, mais "il est très probable" que ce soit le corps du père de famille disparu le 8 mars, selon le parquet de Saintes. "Des éléments précis rendent l'identification quasi-certaine", dans l'attente d'une identification par les proches.

Un homme de 53 ans avait disparu le 8 mars dans les eaux tourbillonnantes de l'estuaire de la Gironde, après avoir tenté de sauver sa fille de 8 ans tombée à l'eau dans le port de Vitrezay, à 60 km d'où le corps a été découvert samedi. La fillette avait été sauvée par un jeune serveur d'un restaurant du port, qui s'était à son tour jeté à l'eau, mais le père avait disparu.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/23/97001-20130323FILWWW00439-un-corps-sur-une-plage-pres-de-royan.php

Le russe Boris Berezovski est mort

Le milliardaire russe Boris Berezovski est décédé samedi à l'âge de 67 ans dans sa maison du Surrey, dans le sud de l'Angleterre.
Son porte-parole, Tim Bell, a confirmé l'information, affirmant avoir appris la nouvelle par l'avocat de l'oligarque..
 

Mort du lieutenant-colonel Henri Voiselle

Porte-drapeau d'un métier dont il a eu la passion au cœur, l'ancien chef de corps rémois toujours très présent à la vie de la cité s'est fait historien à l'heure de la retraite.
LA nouvelle nous a émus parce qu'il était notre ami et celui de tous les sapeurs-pompiers d'ici et de France. Le lieutenant-colonel Henri Voiselle, 85 ans, ancien chef de corps des sapeurs-pompiers du district urbain de Reims et ancien inspecteur départemental adjoint des services d'incendie et de secours de la Marne nous a quittés brutalement hier matin. Difficile de croire que cet humaniste chaleureux et enthousiaste qui a travaillé encore, jeudi après-midi, avec Jacques Mathieu à cet ouvrage qu'il préparait sur l'histoire des sapeurs-pompiers de Reims laisse orpheline cette grande famille qui a été toute sa vie. Henri, le petit garçon de la Porte de Paris né le 19 mai 1927, dont le papa gazé de Grande Guerre et ouvrier chez Panhard était déjà sapeur-pompier volontaire a un rêve depuis l'âge de cinq ans : celui de sauver son prochain. Le gigantesque incendie des Magasins Modernes, le 9 novembre 1932, a déterminé sa vocation.
Lorsque le 15 mai 1945, Henri franchit la porte de la remise Chanzy, il n'a pas encore dix-huit ans. Huit jours après la reddition sans condition des armées nazies à Reims, tout juste de retour de l'Ain, il devient sapeur-pompier dans un corps respecté, riche de braves et dont le drapeau porte la croix de chevalier de la Légion d'honneur. Le voici en tenue de service. Il l'est resté pendant quarante-deux ans et demi et, même à la retraite, a été d'une fidélité souvent émouvante envers tous les siens. Il a été de tous les rendez-vous des traditions, avec son franc-parler, ses anecdotes, son paternalisme bienveillant.
Henri a été un exemple parce qu'il a incarné l'authenticité du sapeur-pompier. Son appétence pour servir, secourir, accompagner celles et ceux qui étaient dans la détresse, son discernement pour diriger au feu et donner à ses hommes cette confiance nécessaire dans l'acte à accomplir en ont fait un chef très respecté et aimé. Peut-être parce qu'Henri a commencé sa carrière comme simple sapeur, acquis cette précieuse expérience du terrain dans l'action et qu'il s'est élevé dans la profession par son goût de l'effort, son inlassable courage, son travail soigné. Il est devenu sous-officier, officier (sous-lieutenant le 17 juin 1967) puis commandant le corps des sapeurs-pompiers du district urbain (1983-1987), succédant à une autre figure attachante, le lieutenant-colonel Marcel Rocher.
Henri a été toute sa vie un passionné et il a su dire la beauté de son métier, les risques pris, la joie de secourir, le bonheur de sauver. Il a su faire aimer le métier de sapeur-pompier, donner envie de l'exercer ou d'en être proche. Il a développé l'esprit de corps prompt à la solidarité de groupe. Il a concouru à la naissance du Samu et travaillé à la complémentarité des compétences dans la chaîne de secours. Il a créé des matériels de sauvetage. Sportif accompli, il a été champion de France du parcours sapeur-pompier, il a continué à faire de la gymnastique chaque jour. il a eu à cœur que ses personnels soient au top chaque matin à la prise de leur garde et aient une capacité opérationnelle de haut niveau. Passionné de foot, il l'a pratiqué, il a été un inconditionnel du Stade de Reims d'hier et s'est réjoui de son retour au plus haut niveau. Sa mémoire prodigieuse lui a permis de conter les grands incendies qu'il a combattus et les accidents les plus tragiques face auxquels il s'est trouvé. Il a relaté cela avec une précision d'horloger, lui qui avait aussi de l'or entre les mains et a été un ébéniste qui adorait le travail du bois qu'il transformait avec méthode et amour lorsqu'il posait son casque. Il n'a jamais transigé avec la devise du sapeur-pompier : « Sauver ou périr ». Il l'a fait vivre dans l'honneur.
Henri laisse un grand vide mais les vrais amis ne s'oublient jamais. Ils vivent dans notre cœur


http://www.lunion.presse.fr/article/marne/mort-du-lieutenant-colonel-henri-voiselle

Disparition de Françis Lax, voix de Hutch, Magnum, Han Solo et Scoubidou

Né le 16 avril 1930, Francis Lax était très connu dans le milieu du doublage au cinéma et à la télévision. Il a également été la voix française de Tom Selleck ("Magnum") ou encore de Harrison Ford (Han Solo) dans «La Guerre des étoiles».
Il a par ailleurs prêté sa voix à des personnages de dessins animés tels que Sammy ("Scoubidou") ou Volavoile ("Satans et Diabolo"), les Schtroumpfs et interprété les voix des marionnettes du Muppet show aux côtés de Micheline Dax, Roger Carel ou Pierre Tornade.
À la télévision, il a notamment joué dans la série Commissaire Moulin auprès d’Yves Rénier.
Il a enfin participé à de nombreuses pièces de théâtre de boulevard, en particulier pour l’émission Au théâtre ce soir.


http://www.leprogres.fr/art-et-culture/cinema

vendredi 22 mars 2013

Un Britannique retrouvé mort à La Plagne

Un Britannique de 26 ans, Louis Robertson, originaire de Glasgow (Ecosse), a été retrouvé mort vendredi dans un ruisseau de la station de ski de La Plagne, en Haute-Savoie, a indiqué cette dernière dans un communiqué. Arrivé dimanche avec deux de ses amis pour une semaine de vacances, l'homme était porté disparu depuis la nuit de mercredi à jeudi. Un avis de recherche avait été diffusé dans l'ensemble de la station jeudi à 16 heures.
Son corps a été retrouvé vendredi à 7H50 dans le ruisseau de la Lovatière à Plagne Centre, selon le communiqué. "Les conditions de son décès laissent à penser que c'est un malheureux accident", a indiqué la gendarmerie, selon laquelle le jeune homme se "serait égaré". Selon le communiqué de la station, "le jeune homme aurait vraisemblablement quitté un bar pour en rejoindre un autre". "Il aurait ainsi voulu couper la route et gagner du temps en passant par un endroit enneigé. Vraisemblablement alcoolisé et frigorifié, il n'a pas pu regagner la chaussée", a précisé la station de La Plagne.

http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Depeches/Un-Britannique-retrouve-mort-a-La-Plagne-597831

Vrigne-aux-Bois Le septuagénaire disparu retrouvé mort

Il était porté disparu depuis lundi soir et un départ en fin d'après-midi de son domicile, situé rue Roger-Salengro, à Vrigne-aux-Bois.
Hier, en fin de matinée, le corps sans vie de Toumi Mouici a été retrouvé par un garde-forestier dans le bois de Bosséval, à quelques hectomètres de sa dernière demeure.
La famille de cet homme de 77 ans, atteint de la maladie d'Alzheimer, a formellement identifié quelque temps plus tard.
Depuis la disparition de M. Mouici, ses proches participaient activement aux recherches avec les gendarmes.
Les militaires ont procédé à une série de relevés de circonstances autour de la dépouille.
Aucune trace suspecte, de coups ou de blessures, n'a été constatée.
Toumi Mouici s'est donc éteint seul, naturellement, perdu et désorienté par la maladie.


http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/vrigne-aux-bois-le-septuagenaire-disparu-retrouve-mort

Mort du poète et romancier nigérian Chinua Achebe, 82 ans

Le romancier et poète nigérian Chinua Achebe, considéré comme l'un des pères de la littérature africaine moderne, est décédé à l'âge de 82 ans, a annoncé vendredi son éditeur londonien Penguin.Il avait publié en 1958 le roman culte «Le monde s'effondre», qui raconte les tribulations de l'ethnie Igbo, la sienne, avec le colonisateur britannnique dans les années 1800. C'était le premier roman racontant l'histoire du colonialisme du point de vue africain.

http://www.20minutes.fr/ledirect/1123689/20130322-mort-poete-romancier-nigerian-chinua-achebe-82-ans

Nord : appel à témoins pour un homme disparu

Omar Ichhache est introuvable depuis le 28 février. Un appel à témoins a été lancé après la disparition de ce jeune homme de 26 ans à Escautpont, dans le Nord, rapporte La Voix du Nord. Après avoir quitté son domicile le 28 février dernier, il n'a pas donné signe de vie. Il y a une dizaine de jours, il aurait été vu en Belgique.
Le jeune homme mesure 1m75, a les cheveux châtain foncé et les yeux marron. Le 28 février dernier, il portait des bottes marron, un pantalon de treillis marron, une veste marron claire et une chaîne argenté autour du cou.
Toute personne ayant des informations à son sujet peut contacter la brigade locale de protection familiale de Valenciennes,du lundi au vendredi entre 8h et midi et 14h et 18h au 03 27 28 28 41 ou, en dehors de ces horaires, au 03 27 28 28 96.
 

jeudi 21 mars 2013

Disparu de Bolozon : son père veut couper court aux rumeurs

Selon certains bruits qui courent, le corps de Sylvain Guillermet aurait été retrouvé incendié dans la région lyonnaise. « Toutes ces rumeurs sont archi-fausses ! » lance son père Alain Guillermet, « les gendarmes nous ont confirmé qu’il n’en était rien ». Le jeune homme originaire d’Outriaz reste introuvable depuis une sortie à la discothèque de Bolozon le 24 février dernier. Sa famille garde espoir et en appellent à la mobilisation des habitants pour l’aider à le retrouver.

http://www.leprogres.fr/ain/2013/03/21/disparu-de-bolozon-son-pere-veut-couper-court-aux-rumeurs

Décès du romancier anglais James Herbert, auteur des « Rats » et maître de l’horreur

Il a écrit « Les Rats », son premier roman, à 28 ans, puis a signé d’autres grands succès tels que « Fog » ou « Survivant ». James Herbert venait de terminer cette année son 23e livre, « Cendre » ; il est mort ce mercredi soir, chez lui dans le Sussex, en Grande-Bretagne, à l’âge de 69 ans.
Maître du roman d’horreur, il était l’un des plus célèbres écrivains britanniques, avec plus de cinquante millions de livres vendus à travers le monde. Parmi ses sujets de prédilection, on retrouve le paranormal, les fantômes, les scénarios catastrophe... Quatre de ses romans ont été portés à l’écran.
En 2010, il avait été décoré de l’Excellentissime ordre de l’Empire britannique. Parmi ses grandes œuvres, citons aussi « Hanté » et « Ballade pour un ange déchu ».

http://www.rue89.com/culture

Le corps d’un homme retrouvé au Blanc-nez, alors qu’un jeune était porté disparu

Les pompiers ont retrouvé un corps sans vie, hier vers 18 h, au pied des falaises du Blanc-Nez. Au même moment, un jeune Roubaisien était recherché alors qu'il avait exprimé son intention de mettre fin à ses jours dans le secteur. Il a finalement été retrouvé vivant, à Escalles, dans la soirée. 
16h45. Les pompiers sont appelés au Blanc-Nez, pour une «<UN>chute<UN>» depuis les falaises. Trois d'entre eux prennent la mer depuis la descenderie de Sangatte, à bord d'un canot pneumatique pour partir en reconnaissance. Au même moment, la police effectue des recherches en haut du Blanc-Nez, et les gendarmes dans le village voisin, à Escalles. Depuis le milieu de l'après-midi, en effet, ils ont été alertés de la disparition d'un jeune Roubaisien, qui a annoncé un peu plus tôt, par SMS, à sa famille, son intention de mettre fin à ses jours, en accompagnant son message d'une photo du Blanc-Nez. La gendarmerie a trouvé la voiture de ce jeune homme garée sur un parking, sur la place de la mairie. Quant aux policiers, ils ont mis la main sur un sac à dos, en haut du Blanc-Nez.
18h30. Les trois pompiers partis en reconnaissance découvrent le corps sans vie d'un homme sur la plage, en bas des falaises du Blanc-Nez. Secouristes du Smur, gendarmes, policiers, pompiers de Calais, Marck, Boulogne, Marquise sont sur place, à la descenderie de Sangatte. Tout laisse à penser que le corps retrouvé est celui du Roubaisien de 20 ans recherché depuis 16h. Mais les enquêteurs réalisent très vite qu'il s'agit en réalité d'un homme plus âgé. Des papiers d'identité trouvés dans un portefeuille, sur la victime, laissent penser qu'il s'agit en fait d'un Hollandais de 49 ans. Une Mercedes noire immatriculée aux Pays-Bas est d'ailleurs retrouvée, dans le même temps, sur le parking en haut du Blanc-Nez.
19h. Les policiers et gendarmes poursuivent donc leurs recherches, pour tenter de retrouver le jeune porté disparu. Son signalement est diffusé<UN>: l'individu mesure 1 m 80 environ, il a les cheveux châtain. Vers 15 h, il a été vu dans le restaurant L'Escale, où il est entré après avoir garé sa voiture sur le parking juste en face. Ludivine, qui travaille dans l'établissement, raconte qu'il a demandé à boire un verre d'eau, expliquant qu'il ne se sentait pas bien. Il était «<UN>tout pâle<UN>», précise-t-elle encore. Puis le jeune homme est reparti.
19h15. Les enquêteurs sont parvenus à géolocaliser le portable du jeune disparu, dans le secteur allant de Sangatte à Escalles. Ils sillonnent la plage, le village d'Escalles, les falaises du cap Blanc-Nez<UN>: en vain. Le jeune homme est introuvable, et l'inquiétude grandit en même temps que la nuit tombe. Un chien pisteur de la gendarmerie de Montreuil est appelé en renfort.
20h15. Les espoirs de retrouver le jeune homme sont mince. L'obscurité est totale. Le secteur, à cette heure-ci, est désert. Au restaurant L'Escale, on s'inquiète du sort de ce jeune homme qui avait vraiment l'air d'aller mal. Plusieurs gendarmes sont postés juste en face, près de l'Opel Corsa du disparu, quand soudain, comme surgi de nulle part, un jeune homme apparaît, chancelant, zigzague, fait quelques pas vers eux, et, arrivé à leur hauteur, tend la main comme pour demander de l'aide, avant de s'écrouler au sol. Tout va alors très vite<UN>: les gendarmes donnent les premiers secours au jeune homme et tentent tant bien que mal de le maintenir éveillé. Il s'agit bien du Roubaisien qui était disparu. Les pompiers sont appelés et, quand il arrivent sur les lieux, le jeune a été mis au chaud, dans le restaurant L'Escale, allongé au sol et abrité sous des couvertures. On ignore s'il a pris des médicaments. Il est probablement transi par le froid. Il ne semble pas alcoolisé. Vers 20h40, les pompiers le prennent en charge et le transportent aux urgences de Calais. Tout le monde semble soulagé par cette issue inattendue. Le jeune homme est sain et sauf.
 

Décès du sprinteur italien Pietro Mennea

L'ancien sprinteur Pietro Mennea, champion olympique du 200 m aux JO de Moscou en 1980, s'est éteint à l'âge de 60 ans à Rome, annonce aujourd'hui le Comité olympique italien (CONI).

"Le sport italien est en deuil", dit le CONI dans un communiqué publié sur son site internet.

En plus de l'or, Pietro Mennea avait glané aux Jeux de Moscou une médaille de bronze dans le relais 4 x 400 m. Il a détenu par ailleurs pendant près de 17 ans le record du monde du 200 m avec un temps de 19"72 établi à Mexico, en 1979.



http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/21/97001-20130321FILWWW00424-deces-du-sprinteur-italien-pietro-mennea.php

Disparition d'une ado de 15 ans à Douai

France 3 Nord-Pas de Calais relaie l'avis d'une recherche d'une jeune fille de 15 ans, Océane Gourdain, portée disparue depuis hier matin à Douai. La collégienne s'est rendue en classe hier à 8 heures avant de quitter l'établissement à 10 heures. Elle a été aperçue place Carnot dans l'après-midi, et s'est depuis volatilisée. Selon France 3, la lycéenne était dépressive et a laissé une lettre à sa famille où elle dit vouloir "prendre sa liberté".

La brigade des mineurs du commissariat de police de Douai est chargée de l'enquête pour "disparition inquiétante".
L'avis de recherche créé par la famille de l'adolescente
est visible ici.

Si vous disposez d'informations, vous pouvez appelez le commissariat de Douai au 03 27 92 38 38

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/21/97001-20130321FILWWW00437-disparition-d-une-ado-de-15-ans-a-douai.php

Amiens: ouverture d'une information judiciaire pour disparition

Depuis juin 2007, Catherine Bregère et sa soeur sont sans nouvelles de leur père Georges, un retraité amiénois sans histoire. Aujourd'hui, une information judiciaire pour disparition a été ouverte.
Malgré l'enquête de la police au moment des faits, Catherine et sa soeur n'ont plus aucune nouvelle de leur père Georges, disparu en juin 2007.

A l'époque, cet homme de 70 ans était en instance de divorce et vivait très mal la situation.

Aujourd'hui, une information judiciaire a été ouverte et un juge d'instruction nommé.

En novembre dernier, l'une de nos équipes avait rencontré les 2 soeurs et leur avocat


http://picardie.france3.fr/faits-divers

Disparition inquiétante en Charente-Maritime : toujours aucune nouvelle d'Angélique

photo d'Angélique Fogret a été largement diffusée dans la presse et à toutes les unités de gendarmerie sur le terrain. Un appel à témoins a même été lancé par le directeur d'enquête à la gendarmerie de Mirambeau. Mais toujours en vain pour le moment. Le téléphone sonne peu chez les enquêteurs qui ont seulement reçu mardi matin l'appel d'un témoin pensant l'avoir aperçue à La Rochelle. Les recherches n'ont, pour le moment, toujours rien donné. Mais elles restent actives pour retrouver cette mère de famille de 36 ans, divorcée et vivant provisoirement chez son oncle et sa tante à Bois.
Rappelons qu'Angélique Fogret est partie à vélo vendredi 15 mars à 15 heures, indiquant à sa famille qu’elle devait se rendre à la mairie. Deux heures plus tard, ce même jour, son vélo ainsi que son téléphone portable étaient retrouvés dans un fossé par un voisin, à quelques centaines de mètres de là. Et remis à la famille. Sans que personne ne s'inquiète outre mesure dans un premier temps.

Ce n'est que le lendemain, samedi 16 mars dans l'après-midi,que l'ex-époux, vivant à Montguyon avec les enfants, lui-même prévenu que la jeune femme n'était toujours pas rentrée, a donné l'alerte.
Les gendarmes de Mirambeau et Jonzac ont immédiatement déployé sur le terrain un lourd dispositif de recherches (patrouilles, équipe cynophile, hélicoptère). Son sac à main n'aurait pas été retrouvé à son domicile.
Pour les enquêteurs, toutes les hypothèses restent ouvertes, y compris celle d'un éloignement, volontaire ou pas, du canton de Saint-Genis-de-Saintonge. Reste à savoir dans quelles circonstances.
Angélique Fogret, désormais inscrite au fichier des personnes disparues reste donc activement recherchée. L'appel à témoins reste activé.
Toute personne qui disposerait de renseignements doit contacter le directeur d’enquête à la gendarmerie de Mirambeau, téléphone 05 46 49 60 71 (ou le 17).

http://www.sudouest.fr/2013/03/20/disparition-inquietante-en-charente-maritime-toujours-aucune-nouvelle-d-angelique-fogret-1000161-1257.php

mercredi 20 mars 2013

L'octogénaire disparu retrouvé mort

Le corps du vieil homme, atteint par la maladie, a été retrouvé mardi matin dans les locaux désaffectés du Sernam.
IL est parti sans bruit, caché dans un local désaffecté. Hier matin, ce sont des ouvriers venus travailler qui ont découvert le corps sans vie de Robert Parmentier. Il avait 82 ans. Sévèrement atteint par la maladie d'Alzheimer, ce vieil homme était porté disparu depuis samedi matin. En effet, plus personne n'avait vu cet homme, originaire de l'Aisne et qui avait quitté la rue Galloteau, dans le quartier Jean-Jaurès où sa fille l'hébergeait. Il n'avait pas pris ses médicaments avec lui. Toutes ces raisons avaient d'ailleurs poussé la police à prendre des mesures dans le cadre d'une « disparition inquiétante ».
Le dénouement aura donc été terrible pour cet octogénaire qui a semble-t'il trouvé refuge dans ces locaux désaffectés pour la nuit, à quelques centaines de mètres seulement de la maison de sa fille. Triste ironie du sort, les pompiers sont intervenus dans la soirée de lundi à mardi, justement dans les locaux du Sernam pour éteindre un feu de palette. Le vieil homme s'est-il caché à ce moment-là ? N'était-il pas encore arrivé sur les lieux ? Ces questions resteront sans réponse.
Aucune trace suspecte
Sur place hier matin, les services de l'identité judiciaire ont gelé la scène pour procéder à la série de relevés de circonstance lors d'une telle découverte. Aucune trace suspecte n'a été constatée. Le corps ne présentait a priori pas de traces de coups ou de blessures. Chose confirmée dans l'après-midi après l'identification formelle de la victime. Robert Parmentier n'est pas mort sous les coups. Pas plus sous les assauts du froid. Il s'est éteint naturellement, perdu et désorienté par la maladie.

http://www.lunion.presse.fr/article/region/loctogenaire-disparu-retrouve-mort

Castres. Disparition inquiétante d'un homme de 25 ans : appel à témoins

Le commissariat de Castres lance un appel à témoins suite à la disparition inquiétante d'un homme de 25 ans, de type maghrébin, de corpulence mince, mesurant 1,65 m environ, les cheveux courts noirs et les yeux noirs. Il était habillé au moment de sa disparition lundi en fin d'après-midi d'une doudoune de couleur kaki, d'un bonnet péruvien noir et d'un jean noir. Cette personne n'est pas capable de se débrouiller seul et peut faire confiance à n'importe qui.
N'hésitez pas à appeler le commissariat de Castres au 05.63.62.01.20 si vous avez des renseignements.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/20/1586211-castres-disparition-inquietante.html

Disparue depuis mi-février, Camille est revenue

Disparue depuis la mi-février, une adolescente toulousaine de 16 ans qui était recherchée par sa famille est rentrée chez elle. Une très bonne nouvelle alors que sa maman, de plus en plus inquiète, avait fait diffuser un avis de recherche avec sa photo par les médias pendant le week-end

http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/20/1586955-disparue-depuis-mi-fevrier-camille-est-revenue.html

Saint-Jory. Disparition d'un père de famille de 24 ans

L'inquiétude grandit à Saint-Jory où une famille attend des nouvelles d'Ahmed Ouamti, 24 ans. Ce père de famille a déposé ses enfants à l'école hier matin puis a disparu. Il est confronté à des difficultés personnelles, et sa famille craint qu'il tente de mettre fin à ses jours. Les gendarmes ont ratissé la commune hier toute la journée, utilisant même un chien pisteur mais sans résultat concret. Hier, Ahmed Ouamti, 1,75 mètre, corpulence mince, était vêtu d'un jean bleu, d'une veste à carreaux bleus et blancs et de chaussures noires. Les témoins peuvent contacter la gendarmerie, soit directement la brigade de Saint-Jory (05 34 27 37 60) ou auprès du centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie en appelant le 17.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/20/1586860-saint-jory-disparition-d-un-pere-de-famille.html

Décès d'Olivier Philip, ancien préfet de Rhône-Alpes

Olivier Philip, qui fut notamment préfet de la région Rhône-Alpes et du Rhône de 1978 à 1984, est décédé lundi 18 mars. Dans un communiqué, Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, salue un "grand serviteur de l’Etat" et une "figure de la région Rhône-Alpes". "Esprit ouvert sur les questions de son temps, il participa également à la création des Maisons des jeunes et de la culture (MJC), militant avec force pour l’éducation populaire. Homme de dialogue, de conviction et de tolérance, il est à mes yeux un modèle d’engagement et de dévouement pour cette jeunesse qu’il aura toujours servie."
Olivier Philip, né à New York en 1925, a eu cinq enfants, parmi lesquels Thierry Philip, ancien vice-président de la Région Rhône-Alpes, conseiller général PS et maire du 3e arrondissement de Lyon, à qui vont les "premières pensées" de Jean-Jack Queyranne et qui retrace lui-même la carrière de son père sur son blog. Mais aussi Christian Philip, ancien député UMP dans la 4e circonscription du Rhône et représentant personnel du président Sarkozy pour la Francophonie.
Jean-François Carenco, actuel préfet de la Région Rhône-Alpes, exprime quant à lui "sa profonde tristesse à l’annonce du décès d’Olivier Philip". "Fils d’André Philip, compagnon du Général de Gaulle, ce grand serviteur de l’Etat a consacré sa vie à défendre l’intérêt général de la Nation". Le préfet "souhaite saluer la mémoire de cet ancien résistant qui, dès l’âge de 19 ans, rejoignit les Forces françaises libres auprès du Général de Gaulle".

http://www.lyoncapitale.fr/

mardi 19 mars 2013

Charente-Maritime : disparition inquiétante d'une femme de 36 ans

La gendarmerie de Mirambeau a lancé un avis de recherche pour disparition inquiétante. Il concerne une femme de 36 ans, mère de trois enfants, qui n’est pas revenue au domicile de son oncle et de sa tante, à Bois, où elle est logée provisoirement.
Angélique Fogret est partie à vélo vendredi 15 mars à 15 heures, indiquant à sa famille qu’elle devait se rendre à la mairie. Vendredi vers 17 heures, son vélo était retrouvé dans un fossé par un voisin, à quelques centaines de mètres de là.

Depuis, aucune nouvelle, malgré un lourd dispositif de recherches mis en place dès samedi par les gendarmes (patrouilles, équipe cynophile, survol en hélicoptère). C'est l'ex-époux d'Angélique Forget, vivant à Montguyon avec les trois enfants, qui a donné l'alerte samedi, dès que lui-même a été prévenu de cette absence prolongée.
La gendarmerie lance un appel à témoins. Toute personne qui disposerait de renseignements doit contacter le directeur d’enquête à la gendarmerie de Mirambeau, téléphone 05 46 49 60 71 (ou le 17).

http://www.sudouest.fr/2013/03/18/bois-17-disparition-inquietante-d-une-femme-de-36-ans-mere-de-3-enfants-998158-1257.php

Disparition d'une adolescente de 14 ans à Giromagny

La jeune Émilie, 14 ans, n’est pas revenue au domicile parental, depuis samedi. Ce jour-là, lorsque sa mère, commerçante, est revenue de son travail à 18 h 30, elle n’était pas à la maison. Depuis, la maman, très inquiète, est sans nouvelle de sa fille, scolarisée à Belfort. Elle mesure 1,75 m, pèse 65 kilos, a les cheveux foncés, et est vêtue d’un jean bleu marine et d’une veste trois-quarts noire. Elle serait partie du domicile sans son portable, mais avec un grand sac genre cabas. Toutes les personnes l’ayant rencontrée ou ayant des renseignements peuvent contacter la gendarmerie de Giromagny au 03.84.29.30.17.

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/03/18/disparition-d-une-adolescente-de-14-ans-a-giromagny

GB: décès mystérieux d'un assistant de l'artiste David Hockney

Un jeune homme de 23 ans est décédé ce week-end dans des circonstances mystérieuses au domicile du peintre et photographe britannique mondialement connu, David Hockney, dans le nord-est de l'Angleterre, a indiqué lundi la police.
Comment est mort Dominic Elliott, assistant du célèbre artiste britannique David Hockney ? C'est ce que va tenter de comprendre la police de Bridlington, une ville située au nord-est du Royaume-Uni, après la découverte du corps d'un jeune homme, identifié par les médias britanniques comme étant un assistant et ami proche du peintre âgé de 75 ans.

Le jeune homme était au domicile du peintre dans la ville côtière de Bridlington quand il a été conduit dimanche matin à 7 heures, à l'hôpital de Scarborough, situé à 30 kilomètres de Bridlington. "Les circonstances de sa mort ne sont pas claires et les officiers sont en train d'enquêter pour établir les événements qui ont conduit à son décès", a précisé une porte-parole de la police de Humberside. "Il n'y avait aucune trace de violences et une autopsie doit avoir lieu mardi qui pourra, nous l'espérons, nous apporter des informations supplémentaires", a-t-elle ajouté.

David Hockney a, selon les médias, recruté Dominic Elliott pour qu'il l'aide sur une série de travaux représentant Bridlington. Le peintre a réalisé un portrait du jeune homme en 2008. L'artiste figuratif est surtout connu pour ses tableaux baignés du soleil de la Californie où il a vécu par intermittence ces trois dernières décennies. Ces dernières années, il a cependant puisé son inspiration dans les paysages de son Yorkshire natal, dans le nord de l'Angleterre, sujet d'une exposition visitée par 600.000 personnes l'an dernier à la Royal Academy of Arts.
 

lundi 18 mars 2013

Disparition inquiétante en Charente-Maritime

Elle n'a pas été vue depuis vendredi. Une mère de famille de 36 ans, résidant à Bois, en Charente-Maritime, a disparu depuis le 16 mars, rapporte Sud-Ouest. Les gendarmes ont émis un avis de recherche pour disparition inquiétante.
Logée provisoirement chez son oncle et sa tante, cette mère de trois enfants était partie en vélo vendredi après-midi. Son vélo a été retrouvé dans un fossé non loin de là, mais elle n'a pas été retrouvée. C'est son ex-mari, qui vit avec leurs enfants, qui a donné l'alerte.
Un appel à témoins a été lancé et toute personne ayant des informations peut contacter la gendarmerie de Mirambeau au 05 46 49 60 71.